The Amazing Spider-man 2: Une suite AMAZING

Spiderman peut-il être Peter Parker ? Tout a un prix et les choix d’un super héros entrainent souvent de lourdes conséquences. Peter Parker sait de quoi il est capable maintenant, faisant des choses sans y réfléchir dans un moment de chaos. Attention, l’histoire la plus ambitieuse de Spiderman va être illustrée en film. The Amazing Spider-man 2 va taper là où ça fait mal.

 

Image

L’histoire

Depuis qu’il est Spiderman, Peter Parker est très occupé. Entre son combat contre le crime et sa relation avec Gwen Stacy, sa vie n’est pas de tout repos. Il n’a cependant pas oublié la promesse qu’il avait faite au père de Gwen : rester loin d’elle afin de la protéger. Une promesse qu’il ne peut malheureusement pas tenir. Tout va changer lorsqu’un nouvel ennemi va faire face à l’homme araignée : Electro. Il retrouvera aussi un ancien ami : Harry Osborn et aura enfin des réponses aux questions qu’il se posait sur la mort tragique de ses parents. Il va découvrir que tout à un point en commun avec la société Oscorp dont Norman Osborn, le père d’Harry, en est le directeur.

 

Fiche technique

 

Réalisé par Mark Webb

Genre: Action, Science fiction

Nationalité: Americain

Durée du film: 2h20 environ

 

Meilleur que le premier ou décevant?

 

Un Andrew Garfield qui reprenait le flambeau de Tobey Maguire et qui apportait une nouvelle vision du personnage de Peter Parker. Que devais-je donc attendre de la suite du film? Après avoir vu les premières bandes annonces, première constatation: l’intrigue se passe en plein jour. Très positif on va enfin voir Spiderman agir en pleine journée.

the-amazing-spiderman-screencaps-

Autre point positif: le costume, plus coloré, moins sombre que dans le premier. Autre chose: l’histoire a l’air très intéressante et pourrait aussi nous fournir les réponses aux questions que l’on se posait dans le premier film. Maintenant le négatif des bandes annonces: les effets spéciaux font ressembler le film à un jeu video. C’est moche, très moche. Autre point négatif: trop d’ennemis. Sam Raimi le réalisateur de l’ancienne trilogie spiderman avait fait l’erreur dans le troisième opus de nous ajouter 3 ennemis pour l’homme araignée. Mauvais traitement des personnages, des scènes trop vite expédiées, le design de certains personnages ne collait absolument pas au comics et ca faisait surtout trop de méchants pour un seul film de 2h20. The amazing spiderman 2 allait t-il tomber dans les pièges dans lesquels Sam Raimi était tombé?

 

Un Spiderman digne de ce nom, voir plus

 

En voyant les bandes annonces de The amazing Spiderman 2, je ne m’attendais absolument à rien du tout. Autant le dire tout de suite: The amazing Spiderman 2 est juste LE film de super héros à voir! Tous les défauts du premier ont été corrigés. Dès le début du film, après une introduction spectaculaire et tragique révélant les raisons de la mort des parents de Peter Parker, nous avons le droit à une incroyable immersion dans la peau de l’homme araignée à la poursuite d’un criminel. Le ton est énergique et la suite le sera tout autant.

Image

La musique épique nous offre une toute autre dimension au personnage. Il n’y a pas plus épique comme Spiderman que celui-ci. C’est incroyable de voir à quel point le réalisateur a fait des progrès comparé au premier. A croire qu’il était conscient de ces erreurs et qu’il a décidé de corrigé les points négatifs du premier (qui n’en étaient pas vraiment). Lors de la première apparition de Spiderman à l’écran, on remarque une autre chose: Spiderman est enfin LE Spiderman que tous les amateurs de comics connaissent. L’humour est omniprésent et c’est absolument hilarant de voir toutes les répliques fuser à tout va. Spécialiste des vannes pourries, les fous rires sont garantis pendant les 2h20 de film. Arrogant, totalement décalé, il n’hésite pas une seconde à se moquer de ses ennemis aussi bien verbalement que physiquement.

 

Image Du beau monde coté casting

 

Andrew Garfield est de retour dans la peau de Peter Parker « Spiderman ». Un personnage très attachant et brillant. Un charisme incroyable. Il est vraiment Spiderman et Peter Parker. Peter, un personnage auquel on peut enfin s’identifier. Un jeune adulte se posant des questions sur la mort de ses parents; un jeune adulte essayant aussi de concilier sa vie personnelle et ses nouvelles responsabilités en tant que super héros. Mais qui vit dans la peur suite à la mort tragique dans le premier opus du père de sa petite amie. Il semblerait que tout semble vouloir séparer Peter et sa petite amie Gwen Stacy « interprétée par l’adorable Emma Stone ». Andrew Garfield n’a rien à voir avec Tobey Maguire. Le jeu est très différent. L’acteur n’en fait pas des tonnes, reste lui-même. Beaucoup plus proche des jeunes hommes d’aujourd’hui sans pour autant nous la jouer ado rebelle. Peter bien d’obtenir son diplôme et se lance dans la vie active. On ne manquera pas de voir son coté scientifique bien exploité « le voir travailler sur de nouveau gadget pour son costume de Spiderman est très intéressant et comique ». Il a de plus des interactions avec sa tante toujours interprétée par l’actrice Sally Field qui voit elle aussi son personnage évoluer. Attendez-vous à avoir des scènes émotionnelles à coller des frissons et monter les larmes.

the-amazing-spider-man-2-gwen-stacy

Emma Stone quand à elle brille toujours autant et a une incroyable alchimie avec Andrew Garfield. Ils sont vraiment tellement adorables qu’il est difficile de ne pas fondre en voyant ce couple très sincère. Normal me direz vous, les deux acteurs sont en couple dans la vraie vie. Le film est très centré sur leur relation. Ce qui nous donne une très belle histoire d’amour avec ses hauts et ses bas sans jamais sombrer dans la niaiserie comme ce fut le cas pour Peter et MJ dans la trilogie de Sam Raimi. Mark Webb étant spécialiste des comédies sentimentales « 500 jours ensemble », les mots, le jeu et la mise en scène sonneront vrais. Le film n’en demeure pas moins riche en scènes d’actions ultra spectaculaire.

Image

Du coté des nouveaux personnages, l’excellent Jamie Fox fait son entrée. Il interprète Max Dillon alias Electro. On s’’attarde beaucoup sur sa personnalité et son évolution. Deux facettes sont à noter pour se personnage. Au début du film cet homme incarne toutes les caractéristiques du loser qu’on aime par empathie et aussi parce que des gars comme lui, il y en a plein. Physique pas facile,  look de geek, grand complexe d’infériorité, solitude, vie sociale et sentimentale proche du néant. Max tente de se faire des amis mais n’a de cesse de se faire rabaisser par ses collègues d’Oscorp. Lorsqu’un jour Spiderman lui sauve la vie, Max y voit un semblant d’espoir et voue une adoration pour le tisseur, persuadé d’être devenu son meilleur ami. Sa vie va radicalement changer lorsqu’il va être victime d’un accident le faisant changer physiquement. Il devient alors Electro. Capable de manipuler l’électricité et se nourrissant de celle-ci pour se maintenir en vie. Son adoration pour Spiderman va elle aussi changer quand il recroisera l’homme araignée.

the-amazing-spider-man-2-harry-osborn

Grand absent du premier épisode, un autre personnage iconique de l’univers de Spidey arrive: Harry Osborn le fils de Norman Osborn et meilleur ami de Peter Parker depuis leur plus tendre enfance. Le personnage est cette fois-ci interprété par le charismatique, le talentueux, l’incroyable Dane Dehaan « The place beyond the pines, Chronicle, des hommes de lois ». Que dire de son interprétation: amazing! Dane déborde de charisme. Est-ce une nouveauté? Cette sorte de Lex Luthor puissance 10 voit sa personnalité sombre, complexe, très torturé. Il faut dire qu’en vue de la relation qu’il entretient avec son père, tout se comprend. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle relecture du personnage. C’est crédible, assez tragique. Les expressions de son visage, toute la souffrance et la colère se lisent en lui comme dans un livre ouvert. Nous avons aussi droit à une relation assez étoffée entre lui et Peter Parker. Son absence dans le premier film sera par ailleurs expliquée.

 

D’autres personnages font une petite apparition dans le film. Petite apparition ne veut pas dire, apparition dispensable. Felicia l’assistante d’Harry Osborn qui deviendra plus tard Black Cat une sorte de Catwoman. Alistair Smythe, un professeur travaillant à Oscorp et expert en robotique. Jona Jameson, le patron de Peter Parker et directeur du journal « Daily Bugle » qui hait Spiderman. Vous ne verrez pas le personnage mais il dialogue par mail avec Peter Parker. Le délirant docteur Kafka, fondateur de l’institut Ravencroft. Une sorte d’asile pour super vilains.

 

Une vraie claque visuelle pour un spectacle de 2h20

 

2h20 a prendre la plus grosse baffe en matière de film de super héros, 2h20 à se répéter: OUI, C’EST LE SPIDERMAN QUE JE VOULAIS VOIR DEPUIS TOUJOURS. On en prend plein les yeux. C’est M A G N I F I Q U E. Les scènes d’actions sont hyper dynamiques, immersives incluant des combats excellents et acrobaties garanties. C’est vraiment parfaitement bien réalisé. Les décors, le style très coloré du film qui nous permet de tomber dans une pure version comics de Spiderman. Les costumes jamais kitsch dont une évolution importante du costume de Spiderman. Très beau design du costume mais aussi du maquillage d’Electro. La caméra est très bien géré, aucun tremblement, elle suit parfaitement les scènes d’action.

Image

On sent le réel travail de l’équipe du film. J’ai adoré les deux premiers Spiderman de SAM Raimi mais j’avoue avoir été plus ému dans The amazing Spiderman 2. Parce que l’émotion est vraiment très grande dans ce film. Elle vient de toute part, de n’importe quel personnage. Tout semble faire enfin de compte écho à la vie réelle tout en y incluant des évènements et personnages extraordinaires. Peter/Spidey a beaucoup évolué depuis le lancement de cette nouvelle trilogie. Son Spiderman a cette fois conquis la ville de New York qui l’adule. Surtout, il est le héros dont les enfants admirent et voudraient  ressembler « c’est d’ailleurs montré dans le film ».

the-amazing-spider-man-vs-electro

Du rire, des larmes et aussi des scènes d’actions tellement spectaculaire que le petit garçon en moi a été absolument ému du début jusqu’à la fin.Ceux qui avaient peur du trop grand nombre de méchants vont être surpris de voir que tout a été équilibré, dosé comme il le faut afin de ne pas reproduire les erreurs passées des Spiderman 3, Batman et Robin/Forever, Batman V Superman. Surtout, les réponses aux questions du premier sont enfin révélées. Que dire aussi de la musique du film, le pilier de ce film: INTENSE! L’histoire, la psychologie des personnages, l’humour, l’action, la romance, les moments intimistes, tout est bien dosé.

 

Nous connaîtrons aussi des jours sombres, il y aura des jours où on nous nous sentirons seul, c’est là que nous aurons le plus besoin d’espoir. Même si ça semble trop difficile, même si vous êtes complètement abattu, vous devez me promettre que de toute vos forces vous vous accrocherez à l’espoir. Ne le lâchez pas, nous devons être plus fort que nos souffrances. Je fais le vœu que vous incarniez l’espoir, les gens en ont besoin, peu importe si malgré tout nous échouons, peut-il avoir une meilleure façon de vivre ? Quand nous regardons entre nous et que nous voyons tout ceux qui nous ont aidés à devenir ce que nous sommes, nous avons le sentiment de faire nos adieux mais ils continueront à vivre en nous. Ils nous accompagneront partout où nos chemins nous mènerons, ils seront là pour nous rappeler qui nous sommes et aussi qui nous sommes amenés à devenir.

 

Décidément, Marvel continue de nous pondre des films exceptionnels. Les fans prendront un malin plaisir à décortiquer toutes les scènes du film à la recherche de nombreuses références à l’univers immense de Spiderman. Que dire aussi de la fin qui était totalement imprévisible et qui m’a laissé bouché bée même quand le film était terminé. Du jamais vu pour un film de super héros. Un film qui donne des frissons. Le meilleur film de Spiderman.

 

5 commentaires

  1. Je ne vais pas dire,c’est le meilleur spider-man à cause des erreurs narratives et des méchants peu exploités.
    Même spider-man 3 est le moins bon de la trilogie,néanmoins il clôture très bien et je dirai le meilleur à mes yeux est spider-man 2 de Raimi.

    1. ah je garde un excellent souvenir du Spiderman 2 de Sam Raimi. Je l’adore. Spiderman 3 par contre c’est une horreur. Mais je vais le revoir un de ses jours histoire de voir si mon opinion a changé. Je suis d’accord pour TAS 2: méchants peu exploités. Surtout le bouffon vert qui préparait le terrain pour le futur Sinister 6. Dégouté.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.