Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Sabotage: Nouveau look et nouveau role pour Schwarzy

Image   Résumé du film

 

Lors d’un assaut sur un important repère d’un cartel, l’équipe de la DEA, menée par John Breacher se révèle en réalité être un braquage. Après avoir récupéré 10 millions de dollars en liquide, les agents de la DEA pensaient leur secret bien gardé. Le secret n’est pas si bien gardé que cela et quelqu’un commence a assassiné un à un les membres de l’équipe de Breacher. Petit à petit, chaque agent devient suspect. Qui est le traitre ?

 

 

 

Infos sur le film

 

Réalisé par David Ayer

Avec Arnold Schwarzenegger, Sam Worthington, Terrence Howard, Olivia Williams

Nationalité: Américain

Genre: Thriller, action

Durée du film: 1h50 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

 

David Ayer, réalisateur de l’excellent Training Day qui nous plongeait dans les bas fonds des quartiers les plus chauds de Los Angeles, revient avec Sabotage. Un thriller d’action porté par Arnold Schwarzenegger. Ce qu’il faut d’abord savoir c’est que pratiquement tous les films de Ayer sont des films sombres, violents, réalistes et cyniques. Schwarzenegger dans un film de David Ayer, qu’est ce que ca pourrait bien donner ? En voici la réponse.

Bande annonce trompeuse

 

Attention, bande annonce très trompeuse qui fait passer le film pour ce qu’il n’est pas c’est-à-dire un film de série B d’action. Certains dialogues dans la bande annonce sont très différents dans le film, l’intrigue n’est absolument pas ce que l’on croit, certaines scènes sont absentes du film. En gros, ne vous fiez absolument pas à la bande annonce. Lors de la projection test du film, beaucoup de choses ont été modifiées et des scènes supprimées. Il existe aussi deux fins dont une « la version finale que vous verrez en salle » a été retenue. La version cinéma est donc parait il très différente de la version originale. A voir lors de la sortie du bluray et dvd.

 

Bilan mitigé pour un film qui aurait pu être excellent

 

Petite déception « il fallait bien que ca arrive un jour » pour le film que j’attendais avec impatience. Dès les premières minutes ma première constatation c’est de voir que les personnages sont d’une vulgarité sans nom. Le film est truffé de vulgarité et d’humour ras la ceinture pendant une bonne petite heure. Tout le monde s’y met même des personnages qui n’ont pourtant pas raison de le faire. On fini par soupirer tant ca devient navrant d’entendre le même style de blague. Pourquoi tant de vulgarité ? L’équipe est faite d’agents de la DEA qui sont des agents infiltrés dans les cartels de drogue et autres bandes.

Image

Un thriller sombre

 

Le film va plus du coté du thriller sombre que le film d’action. Cependant, les 45 dernières minutes relèves le film niveau action. On a l’impression que le réalisateur a enfin compris que c’était un film avec Schwarzy. Des personnages secondaires quasiment inutiles : Olivia Williams qui incarne un détective travaillant en collaboration avec le personnage incarné par Schwarzy s’avère etre totalement ambigu. On ne sait pas trop sur quel pied dansé avec se personnage qui jongle entre professionnalisme et propos vulgaires. Harrold Perrineau « Michael dans la série Lost » qui semble patauger pendant tout le film. Comme s’il c’était incrusté en cours de route. L’équipe de Schwarzy composée des acteurs Joe Mangdalieno « à mettre des claques », Terrence Howard qui nous avait pourtant habitués à un meilleur jeu d’acteur « Le majordome en est le parfait exemple » nous livre une prestation où il est totalement effacé. Josh Holloway « Sawyer dans la série Lost » méconnaissable avec une grosse moustache de Texan et la boule à zéro est navrant. Le seul qui sauve plus ou moins l’équipe de Schwarzy, c’est Sam worthington  »Avatar, Terminator renaissance » et qui arbore un look qui le rend méconnaissable. Max partini « la série The unit » qui est décidément cantonné aux rôles de soldats. Mireille Enos incarne une femme alcoolique, folle, droguée et au look tout ce qu’il y a de plus malsain avec langage grossier inclus. Elle en devient insupportable. Toute cette équipe est l’élément perturbateur du film. Alcooliques, drogués et vulgaires. Voila comment ils sont définis dans le film. On se demande ce que vient faire le personnage de Schwarzenegger dans cette équipe. Le total opposé. L’entendre dire à certains moments que son équipe est comme ca famille relève de l’absurdité.

Image

Quand les chasseurs deviennent les proies

 

Si le film avait pu se passer de ces 5 acteurs, il aurait été excellent. Au lieu de ca, tout ce monde que j’appréciais pourtant nous livre une performance tout ce qu’il y a de plus détestable. Malsains, vulgaires, dégoutants. On se demande finalement si Schwarzy ne c’est pas trompé de film. Le personnage étant le seul qui se comporte justement. Les 45 dernières minutes relèves complètement le film avec d’excellentes scènes d’action très bien filmées avec un Schwarzy encore plus balaise que jamais et toujours au top question action  » et dire qu’il a 66 ans ». On a l’impression qu’il y a des trous dans le scénario à certains moments. Ca devient à des moments de moins en moins clair. Le film qui lorgne vers l’ambiance du film Seven. Il y a 3 parties dans le film.

La première, l’équipe de Breacher mise aux arrêts pour enquête suite à la disparition des 10 millions de dollars.

La deuxième, la DEA qui, suite à l’enquête qui n’avance pas, redonne les insignes à l’équipe qui est petit à petit décimée. Suite à cela, une détective chargée de l’enquête sur les meurtres, essaye tant bien que mal de dialoguer avec les survivants mais elle a plus affaire à une meute de loups sauvages que des professionnels. Chacun cachent quelque chose à commencé par Breacher qui est pratiquement le suspect numéro un de l’enquêtrice.

La troisième partie nous plonge dans du rebondissement. Chaque membre de l’équipe de Breacher est un suspect potentiel. Les derniers membres de l’équipe commencent de plus en plus à perdre confiance les uns envers les autres.

Image

La meilleur des performance pour Schwarzenegger

 

L’introduction du film nous montre clairement l’état d’esprit dans lequel sera le personnage de Breacher « Schwarzenegger » dans le film. Seul, dans le noir, en larme, totalement abattu, regardant une vidéo où sa femme et son fils se font torturer par le cartel. Arnold Schwarzenegger totalement différent des rôles qu’il a pu avoir depuis le début de sa carrière, nous livre ici sa meilleure performance dans un film. Un personnage qui malgré son air sur de lui et paisible est à la fois sombre et complexe et cachant un terrible secret qui le hante depuis des années. Tatoué, les cheveux très courts grisonnants, pas de doute, depuis son retour au cinéma, il change beaucoup de look. Un homme brisé qui essaye malgré tout d’avancé. Mais ces vieux démons continuent à le suivre. Finalement ce qui sauve le film c’est son jeu incroyable où il livre sa plus belle performance dans un film. Il en devient absolument touchant. Schwarzenegger sans ces répliques cultes ne serait pas un BON Schwarzenegger donc attendez vous à des répliques vraiment drôles comparés à celles des autres personnages. En toute objectivité et ce malgré ma profonde admiration pour l’acteur c’est de loin la meilleure performance « avec son dernier film Evasion » dramatique pour un acteur qui nous avait habitué a joué plus les brutes que les victimes.

Image   

Conclusion

 

Finalement, à l’exception de Schwarzy qui fait un quasi sans fautes, c’est le casting et toute cette vulgarité qui nui gravement au film. Supprimez la vulgarité et le coté malsain de tout les personnages, étoffez un peu plus le scénario et vous obtenez un excellent thriller. Le film a cependant de très bons moments avec des scènes excellentes. Une scène de course poursuite en voiture avec Schwarzy accroupi à l’arrière d’un pick up mitraillette à la main. Quelques scènes flashback nous montrant le passé de Breacher et d’autres très bien filmées et très bien réalisées. Car oui, le film est vraiment très bien réalisé malgré ses défauts. Au fur et à mesure que l’équipe diminue, l’ambiance du film change, on s’éloigne de toute la vulgarité et tombons dans un excellent thriller porté par un Schwarzy comme on ne l’a jamais vu. Coté musique, pas grand-chose à entendre. Un style un peu musique électro. La dernière demi heure est mémorable, magistrale, brillante et qui compense sur tout ce que l’on a vu auparavant. Pourquoi le film ne pouvait pas commencer de cette manière là ?

 

Publicités

Tagué: , , , , , ,

Classé dans :Action, Schwarzenegger

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :