Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Dragon: Un vrai bijou de l’animation

Résumé du film

Harold, jeune vicking habitant sur une ile du nom de Berk, ne se sent pas à sa place parmi les siens. Forgeron depuis son enfance, il préfère rester à l’écart des jeunes de son âge. Sur l’ile de Berk, le sport favori des habitants c’est la chasse aux dragons qui attaquent sans cesse l’ile. Un jour, Harold décidant de prouver à tout le monde qu’il est digne de faire partie de la tribu, parvient à blesser un dragon très rare que personne n’a jamais pu voir « un furie nocturne » grâce à une arme qu’il a lui-même fabriqué. En partant à la recherche de l’animal blessé sa rencontre avec ce dernier va radicalement changer sa vie.

Infos sur le film

Réalisé par Chris Sanders et Dean Deblois

Avec les voix de Jay Baruchel, Gerard Butler, America Ferrera

Genre : Animation

Nationalité : Américain

Durée du film : 1h35 environ

Introduction

Un jeune enfant différent qui ne trouve pas sa place parmi les siens. Un jeune enfant se sentant rejeté mais qui essaye malgré tout de faire ses preuves. Un jeune enfant qui va voir sa vie changer totalement le jour où il va rencontrer un dragon qu’il pensait être son ennemi. Dragons, un film d’animation sans aucune prétention et complètement différent de ce que vous pouvez imaginer.

Dragons, où comment être attendri par une histoire d’amitié

Film sortit en 2010 au cinéma, Dragons ou How to train your dragon « comment dresser votre dragon » est tiré d’un livre pour enfant sortit en France en 2005. L’histoire nous raconte les aventures d’Harold, un jeune vicking vivant sur une ile avec toute une tribu. Un jeune garçon auquel beaucoup pourront s’identifier. Créatif, intelligent mais froussard, son père, qui est le chef de la tribu pense que son fils ne sera jamais capable de se battre. Harold est aussi rejeté par les garçons et les et les filles de son âge. Il reste donc seul ou en compagnie de Gueulefort un forgeron mais aussi homme qui possède de grandes connaissances sur les dragons. Les dragons quand à eux passent leur temps à attaquer l’ile de Berk. Du coup, les villageois passent le plus clair de leur temps à les chasser voir même à les capturer afin d’apprendre leur faiblesses. Car chaque dragon a une faiblesse, chaque dragon à sa propre caractéristique. Lors d’une attaque de dragon, Harold, décide de faire ses preuves et montrer au village qu’il est digne de faire parti de leur tribu. Etant un grand inventeur, Harold à construit une arme ressemblant à une catapulte. Il parvient alors à blesser un dragon qui personne n’a jamais pu voir : un fureur nocturne « un dragon se déplaçant si vite qu’il est impossible de le capturer ». Partant à la recherche du dragon blessé, Harold s’aperçoit que le dragon est incapable de voler. Le dragon ayant perdu une partie de sa queue pendant sa chute. En lisant le livre de son ami Gueulefort, aucune trace de cette race de dragon n’est notée sauf un petit message donnant pour seul conseil de se cacher lorsque l’on est en présence d’un furie nocturne. Peu à peu, Harold va s’attacher à l’animal blesser et va s’apercevoir que le dragon ne lui veut aucun mal. L’humain et l’animal vont alors se lier d’amitié. Tout va alors totalement changer. Les dragons sont-ils bien des ennemis ?

Un film d’animation comme on a rarement vu

Il m’aura fallut 4 ans pour enfin voir se film dont j’avais énormément d’aprioris. Je ne suis d’abord pas fervent admirateur des Vickings tout comme leur style vestimentaire, leur culture » et l’histoire ne me paraissait pas intéressante. C’est en voyant la bande annonce incroyable de Dragons 2 qu’un soir, ne sachant pas quoi regarder comme film, je suis tombé par hasard sur Dragons premier du nom. Quel choc ! Dès les 10 premières minutes je me trouve en face d’un film d’animation d’une beauté rarement vue pour un film des studios Dreamworks . Non seulement les paysages sont divinement détaillés »la flore mais surtout l’eau » mais en plus les expressions et la gestuelle des personnages sont très proches d’un personnage réel. Les minutes passent, ce qui m’attendait par la suite allait me faire tomber en admiration devant cet incroyable film. Non seulement le film est beau, mais en plus de cela les personnages sont attachants et drôles. Les noms des Vickings sont en plus comiques : Stoik, Kognedur, Gueulefort, Kranedur et j’en passe. En plus l’histoire est vraiment palpitante et originale. On est vraiment dans un film imaginaire qui comporte en plus une bonne dose d’aventure et d’émotion. Car oui, le mot d’ordre dans Dragons c’est l’émotion. Le rire, les larmes, la joie, l’angoisse, la romance. Vous allez passer à travers diverses phases qui vont remplir votre cœur.

Une amitié émouvante entre un enfant et un dragon

Dès la première rencontre entre Harold et le dragon Krokmou «  en rapport avec le fait qu’il n’est pas de dent », je me suis énormément attaché à ces deux êtres que tout oppose. Au début on nous montre que les hommes et les dragons sont en guerre. Le dragon est vu comme un ennemi. Et si tout était faux ? Il a un excellent acheminement au début de la rencontre entre Harold et Krokmou. Ils mettent tous les deux du temps à se faire confiance. Un peu à la manière de l’excellent film Croc Blanc ou on avait d’un coté un homme qui avait peur de se faire attaquer et de l’autre le loup qui lui aussi avait peur de se faire attaquer. Mais petit à petit, en faisant des gestes tendre, en s’occupant de lui et en lui montrant qu’il ne lui veut rien de mal, l’animal se laisse apprivoiser. La même chose arrive du coup à Krokmou qui va voir en Harold, ce qui ne pensait pas voir chez un homme. Nous assistons aussi à des scènes fortes, touchantes entre les deux êtres qui vont devenir inséparables. Une chose que j’ai constaté, Krokmou se comporte comme un chaton. Il ronronne, se met en boule, demande des caresses, est très demandeur de câlins et lance des regards tellement adorables qu’il est très difficile même pour le spectateur de rester de marbre.

Harold, héros auquel on s’identifie

Du coté d’Harold, nous avons aussi notre lot d’émotion avec des passages vraiment comiques où Harold imite son père qui essaye d’endurcir son fils. On le voit aussi essayer de se faire une place parmi les enfants de son âge mais tout ne se passe pas comme il l’espérait. Nous avons aussi droit à des scènes vraiment intense et très forte comme un passage où Harold se retrouve pour la première fois face à Krokmou. Harold se retrouve arme à la main et s’apprêtant à tuer l’animal mais se trouve comme paralysé devant ce pauvre dragon lui lançant un regard comme pour le prier de ne pas le tuer. Un passage qu’il est rare de voir dans un film d’animation. Les premières tentatives aussi pour tenter d’apprivoiser l’animal sont maladroites mais tellement amusantes qu’on rit avec plaisir. Harold essaye aussi dans son village de jouer les caïds mais d’une façon tellement comique qu’il est très dur de le prendre au sérieux. A noter que la version française est absolument parfaite avec comme doubleur pour le personnage d’Harold : Donald Reignoux « la voix de titeuf, de spiderman dans The amazing spiderman 1 et 2 ainsi que le frère de Malcolm dans la série du même nom, c’est lui ». Le doubleur fait preuve une nouvelle fois d’un talent incroyable au niveau de l’intonation à prendre. Un doubleur capable de vous faire rire tout comme vous émouvoir lors de scènes plus dramatiques. Harold est aussi un jeune homme créatif et très intelligent. Vous verrez son incroyable travail d’inventeur de toutes sortes de gadgets incroyables. Que serait un héros sans son amoureuse ? Harold aussi à droit à l’amour mais là où ca change des autres films du genre c’est que le film ne s’attarde pas trop sur cette histoire. Même si il ne la survole pas pour autant. Le but du film est plus de nous montrer le développement de la relation entre Harold et Krokmou. Le personnage d’Harold évolue au fur et à mesure que le film avance. Le personnage qui était maladroit et rejeté gagne en confiance ce qui nous remplit de joie. On affronte avec lui ses peurs, ses craintes, ses souffrances.

D’excellents personnages secondaires

Il n’y a pas qu’Harold et Krokmou dans le film, nous avons aussi d’autres personnages plus loufoques les uns que les autres. On commence par les plus jeunes : Astride « la jeune fille qu’Harold aime en secret ». Une jeune fille ayant des allures de guerrières mais avec un cœur tendre. Rustik, un jeune homme très agressif et qui tente d’avouer ses sentiments à Astride qui ne s’intéresse pas à lui. Varek, un jeune homme ayant des allures de geek version Vickings. Une encyclopédie vivante sur les dragons. Il connait tout sur leurs faiblesses et leurs capacités. Ce qui lui permet de sauver des vies. Kognedur et Kranedur, des faux jumeaux qui sont de plus rivaux. Ils ont le gout du danger.

– Nous avons aussi des adultes : Stoick la brute qui est le père d’Harold mais aussi le chef de la tribu. Un homme qui a placé tout ces espoirs sur son fils, pensant avoir son digne successeur. Un homme vaillant, courageux, un vrai guerrier. Il élève seul son fils. On ne sait absolument pas ce qu’est devenue sa femme. Est-elle morte ? Est-elle partie ? Gueulfort, le forgeron qui a prit Harold sous son aile. Un homme qui porte bien son nom. Un peu bourru, il est le bras droit de Stoick.

– Les dragons aussi ont un grand rôle à jouer. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a beaucoup d’imagination dans les compétences et aussi dans le design de ces derniers. Certains sont capable d’enflammer leur corps tout entier, d’autres étant un curieux mélange de dragon et de vipère « leur peau est couverte d’écailles et de pics empoisonnés ». Il y a quelques scènes où Gueulefort apprend aux plus jeunes communs les vaincre. Des dragons qui, même s’ils paraissent dangereux s’avère malgré leur apparences, être aussi adorables que de vrais chatons. Comme quoi, les apparences sont trompeuses.

Un spectacle hallucinant

En plus des scènes intenses entre Harold et Krokmou, que serait un dragon sans des scènes de vol ? Les scènes de vol avec les dragons sont impressionnantes et je pense que le fait de voir le film au cinéma aurait permis d’avoir une immense sensation d’immersion et de liberté. Je l’aie quand même eu sur ma petite télévision. Tout est vraiment très bien détaillé. Que ce soit les personnages, les dragons, les paysages, les habitations mais aussi l’originalité de l’histoire. Il y a aussi un excellent travail sur les dialogues qui pour certains donnent à réfléchir. La musique est grandiose avec des thèmes celtes, d’autres plus épiques apportant encore une bonne dose d’émotion. De belles scènes d’action sont aussi de la partie. C’est vraiment une sacré réussite. Nous avons aussi droit à une fin totalement inattendue, jamais vue dans un film d’animation et très poignante qui nous montre que l’on peut changer pendant une guerre. Un film qui incité aussi à ne pas avoir de préjugés et qui incite à la paix. Il est aussi question de vaincre ses peurs et d’avoir le courage de les affronter. Les gags sont vraiment drôle et pas lourd comme on peut le voir asser souvent. C’est un film d’une rareté exceptionnelle. La tendresse et la gentillesse sont les mots d’ordre du film. Après avoir vu le film, on a qu’une envie : posséder un dragon ! Que vous soyez petit ou grand, vous ne pouvez absolument pas passer à coté de cet incroyable film ni même rester insensible face à cette histoire touchante. Un vrai bijou.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Animation, enfants

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :