Pompéi: Comment économiser votre temps en une critique

Résumé du film

Nous sommes dans la ville de Pompéi, en l’an 79. Milo, un celte capturé lorsqu’il était enfant par les romains et réduit à l’esclavage est devenu gladiateur. Il ne rêve que de ce venger de l’empire romain qui a exterminé son peuple et tuer ses parents sous ses yeux. Pendant ce temps, le volcan du mont Vésuve, se réveille lentement alors que les habitants de Pompéi ne se doutent pas que la plus grande catastrophe naturelle de tout les temps va s’abattre sur leur ville.

 

Infos sur le film

Réalisé par Paul W.S. Anderson

Avec Kit Harrington, Carrie Anne Moss, Kiefer Sutherland, Emily Browning

Genre: Action, aventure

Nationalité: Américain, Allemand,Canadien

Durée du film : 1h45 environ

L’histoire de Pompei

Pompéi est une ville romaine fondée au 6ème siècle avant Jésus Christ sur un plateau d’origine volcanique formé par une coulée de lave. Le Vésuve « qui est en fait un volcan » s’élève au nord du plateau. Les gens des quatre coins du monde se réunissaient dans cette ville pour faire de nombreux échanges commerciaux. En, 62, la ville est touchée par un tremblement de terre. Beaucoup d’habitations furent endommagées. En 70, Pompéi subit une série de secousses. Une partie des habitants de la cité quittèrent la ville pour des lieux plus surs et vendirent leurs habitations à bas prix. En 79, alors que chaque habitant vaquait à leur occupation, le mont Vésuve se réveilla. Vers une heure de l’après midi, le volcan expulse un énorme nuage de cendres brulantes en forme de parasol. Plusieurs millions de tonnes de cendres tombèrent alors sur la cité sous forme de poussières et de pierres ponce. Plus de 18 heures de pluies de cendres ont été supportées par les habitants. Une coulée de lave dévala la pente du Vésuve et carbonisa les habitants. Certains essayaient de s’abriter dans leur maison pensant que les murs les protègeraient, d’autres furent asphyxiés par les gaz, d’autres essayèrent de quitter la cité par les eaux mais des tsunamis les attendaient. Un évènement tragique qui a marqué la culture populaire même encore aujourd’hui.

Un évènement dont les réalisateurs se sont emparés du sujet

Plus d’une dizaine de films ont été réalisé sur cet évènement. A l’origine, un romancier Britannique du nom d’Edward Bulwer Lytton qui écrivit un ouvrage s’intitulant : Les derniers jours de Pompéi. Il livre qui parut en 1834. En 1900, Walter R.Booth réalisa un court métrage muet sur la tragédie. En 1935 Ernest B. Schoedsack et Merian C. Cooper s’emparent eux aussi du sujet. Les deux réalisateurs s’éloignent cependant du livre de Bulwer-Lytton sauf pour les scènes d’éruption volcanique. Puis deux autres adaptations furent elles aussi réalisées. En 1959, Sergio Leone, avant de devenir le maitre du western spaghetti, réalisé lui aussi un film sur Pompéi. Intitulé comme le livre : Les derniers jours de Pompéi. D’autres adaptations furent créées. Une histoire qui fascine aussi bien les Américains que les Français ou les Italiens. Nous sommes en 2014, le réalisateur Paul W.S. Anderson décide lui aussi de parler de l’histoire de la cité de Pompéi. Intitulé Pompéi, le film mêle une histoire d’amour, de vengeance sous fond de péplum apocalyptique. Une œuvre réussie ? En voici la réponse.

Vivez la plus grande catastrophe de l’histoire

L’histoire commence en 62 av JC et nous présente le personnage principal du film : Milo « interprété par Kit Harrington ». Un celte qui lorsqu’il était enfant a assisté au massacre de ses parents mais aussi de son peuple tués par l’empire romain sous les ordres du sénateur Romain Corvus « interprété par Kiefer Sutherland ». Le récit reprend en 79en Bretagne. Un romain assiste à un combat de gladiateurs. Un homme fait son entrée, Milo qui est devenu un gladiateur et qui massacre ses ennemis avec une rapidité incroyable. Le romain achète le celte qui est emmené à Pompéi afin de participer à des jeux dont les gladiateurs font partis du spectacle. Là bas, Milo fera la connaissance de Cassia « interprétée par Emily Browning » dont il tombera amoureux. Il se fait aussi remarqué par le meilleur des gladiateurs : Attikus « interprété par Adewale Akkinuoye Agbaje » dont une rivalité naitra. Milo retrouvera aussi le meurtrier de son peuple et entreprendra tous les moyens pour se venger. A coté de cela, le volcan, commence lentement mais surement à exploser. Ceux qui se sentaient plus fort que tout vont finalement être confrontés à une puissance bien supérieure à la leur : le Vésuve.

Assistez à la chute d’un empire

Je ne vais pas y allé par quatre chemin, le film est vraiment très très moyen voir une totale déception. Le scénario est vraiment bidon. Une histoire de vengeance qui est déjà vue et revue, une histoire d’amour mal conçue et apparaissant de je ne sais où et donc pour clore le tout : la destruction de Pompéi. Le film est bourré d’incohérences et de scènes tellement stupides qu’on a vraiment l’impression que le réalisateur se moque de nous. Le personnage principal qui lors de scènes de combat se fait presque écraser le visage sur un mur et qui ressort avec seulement une petite égratignure à la lèvre, un personnage principal qui « dans la version française » a une voix tellement grave qu’on a l’impression qu’il rote en parlant « j’avoue c’était drôle au début mais lassant au bout d’un moment ». Le montage est bâclé. On saute des passages intéressants, on change de plans quand il ne le faut pas. De plus, les musiques ne collent absolument pas aux scènes où le compositeur c’est même autorisé à ajouté des chœurs à des scènes qui auraient largement s’en abstenir. Les prémices de la destruction de Pompéi sont eux aussi bâclés. J’ai eu l’impression que cette histoire a été ajoutée en guise de « bonus » au film. Il y avait tellement matière à compter cette tragique histoire, tellement de moyens de faire un film dramatique. Là, ca ne ressemble qu’un un vulgaire téléfilm catastrophe que l’on peut voir le dimanche après midi sur M6. Tellement décevant quand on voit le réel effort du niveau des costumes, de l’ambiance, des décors asser fidèles, de la photographie.

Coté casting

Même le casting du film, qui, est excellent, ne permet pas de sauver le film. Kiefer Sutherland est très bon dans le rôle du méchant de l’histoire. Machiavélique, impitoyable, détestable, arrogant. Une sacré tête à claque malgré le fait que j’apprécie énormément l’acteur. L’actrice Carrie Anne Moss « Trinity dans la trilogie Matrix » que l’on n’avait pas vu depuis pas mal de temps au cinéma qui interprète la mère de Cassia, nous livre une prestation décevante. Elle est totalement effacée dans le film. Kit Harrington « de la série Games of thrones » incarne quand à lui le cliché du héros indestructible, imbattable, beau, ami des animaux. Le truc c’est que ca ne colle pas avec son caractère. Froid, des airs prétentieux. Ca ne donne pas envie de lui ressembler. L’acteur est de plus inexpressif « j’espère que son jeu est meilleur dans Games of thrones ». Toutes les scènes d’action où il est présent sont du grand n’importe quoi. Les scènes de combats sont certes bien chorégraphiées mais c’est le reste où le film pèche beaucoup. Le seul qui sauve vraiment le film c’est l’acteur Adewale Akkinuoye Agbaje  que certains ont vu dans la série Lost dans le rôle de Monsieur Ecko. L’acteur charismatique au possible et tellement baraqué qu’il en devient très impressionnant nous livre une excellente prestation. Son jeu est très juste, il n’en fait pas des tonnes.

Trop d’incohérences et de fautes graves

Le film est une sorte de croisement entre Gladiator « encore une fois » et Le pic de dante. Deux très bons films. On pourrait se dire du coup que Pompéi serait très bon. Que nenni. Je reste plus que mitigé sur les effets spéciaux du film. Des fois c’est beau, d’autres fois c’est terriblement moche. J’ai eu l’impression à plusieurs moments de voir des images superposées. Du coup, faux raccords sur faux raccords. Les acteurs « sauf Kiefer Sutherland et Adewale Akkinuoye Agbaje «  n’ont vraiment aucune conviction lorsqu’ils jouent et ca se voit vraiment. Les dialogues sont mauvais. L’histoire d’amour aurait pu comporter de bons dialogues mais le truc c’est que ca ne prend pas car l’histoire n’a pas été bien travaillée. Les deux héros tombent trop vite amoureux et sous de faux prétexte. Amoureux en l’espace de 2 jours sans savoir quoi que ce soit de leur vie et sans avoir parlé ? Le film ne dégage rien, aucun sentiment, sauf le sentiment qu’on se sent quelque peu trahi par le réalisateur. En même temps, je ne porte absolument pas Paul W.S.Anderson dans mon cœur depuis qu’il a complètement ruiné l’adaptation du jeu vidéo Resident evil. Le pire des réalisateurs qui est une honte pour le milieu du cinéma. Que dire aussi de la scène de destruction où les villageois tentent de fuir la cité. Je n’ai relevé qu’un seul passage qui émouvant mais, qui malheureusement n’aura duré qu’une minute « c’est toujours ca de gagner ». Il y a de bonnes idées, de beaux efforts mais ca ne suffit malheureusement pas. L’histoire de Pompéi est très très loin des évènements que vous pouvez voir dans les documentaires sur le sujet. Tout est survolé. Pour finir en beauté des invraisemblances en veux tu en voila qui m’ont fais totalement décrocher du film: On peut crocheter une serrure avec…..un bout de bois! Tout à fait logique. L’histoire de Pompéi qui me fascinait et dont j’espérais apprendre des choses dans le film ne m’a finalement rien appris. Trop de clichés, trop de scènes reprises d’autres Péplum . Pas de sang lors des scènes de combats de gladiateur. Quelle vaste blague. A fuir comme les habitants de Pompei. Préférez attendre que le film passe à la télévision.

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.