Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

American Nightmare 2: Un film moins « purge » que son prédécesseur

Résumé du film

Nous sommes au Etats unis, en l’an 2022. Une nuit par an, pendant 12heures, tout type de crimes est toléré afin de maitriser la violence dans le pays. Juste avant que la purge ne commence, un couple se retrouve en panne sur un échangeur d’autoroute dans la banlieue de Los Angeles. Ils s’aperçoivent que leur voiture a été sabotée. Au même moment, les sirènes retentissent, la purge a commencée. A quelques mètres du couple, une bande, armée jusqu’aux dents se lancent alors à leur poursuite.

Infos sur le film

Réalisé par James DeMonaco

Avec Frank Grillo, Carmen Ejogo, Zach Gilford

Genre: Epouvante, horreur

Nationalité: Américain

Durée du film: 1h40 environ

Interdit aux moins de 12 ans

Récapitulatif de l’épisode précédent

American Nightmare est sortit l’année dernière et a eu un si bon succès, qu’un sortie était annoncée quelques mois après. Le casting était composé entre autre de l’acteur Ethan Hawke et de l’actrice Lena Headey. L’histoire était originale mais très choquante et dérangeante : En l’an 2022, parce que l’Amérique déborde de criminalité, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an et pendant 12 heures, toutes activités criminelles soient légalisées. Tous les services médicaux sont suspendus pendant ces 12heures. La police et les pompiers ne peuvent intervenir. Il est interdit d’attaquer un représentant de la loi. Durant toute cette nuit, les citoyens font leur propre loi sans craindre la moindre sanction à leur encontre. Au cours de la nuit, la famille Sandin qui vit dans un quartier très chic, c’est offert un système de sécurité capable de dissuader tout acte criminel des citoyens. Seulement, cette nuit là, un inconnu frappe à leur porte. Et si les Sandin n’étaient pas en sécurité dans leur propre maison ?

Un épisode précédent peu exploité, quand est-il de celui-ci ?

Le premier American Nightmare m’avait vraiment choqué même si j’avais trouvé l’histoire intéressante et originale. Un premier épisode très choquant et qui nous racontait l’histoire du gouvernement américain en 2022 qui donnait son accord pour qu’un fois par an et pendant 12heures, toute activité criminelle était légalisée. Nous suivions une famille enfermée dans sa maison et qui tentait de survivre grâce à un système ultra sécurisé qui empêchait n’importe qui dans rentrer dans leur maison. Un huit clos où le concept n’était pas asser exploité. Trop de clichés, trop d’incohérences. Le film tournait rapidement en rond au bout de quelques minutes. On ne voyait pratiquement rien de se qu’il se passait dehors. Il était certes intéressant de n’entendre que des bruits mais ce n’était pas suffisant. 1 an plus tard, American Nightmare 2 Anarchy sort au cinéma. Première constatation en regardant le résumé: cette fois on suit un couple qui se retrouve en panne sur une autoroute lors de la Purge annuelle. Ce qu’on ne nous avait pas dit c’est que l’on suit non pas 2 personnes mais 5 personnes. Le meilleur de tout, c’est que l’on a droit à une excellente présentation des personnages en début de film. Des personnages simples, pas caricaturaux comme dans le premier film et surtout, des personnages qui vont devenir attachants. Du jamais vu pour un film de ce genre.

Présentation des personnages principaux

Léo : Léo est le premier personnage qui nous est présenté. Un homme sombre, hanté par la mort de son fils et qui, lorsque nous le voyons pour la première fois, prépare est un vrai arsenal défensif et offensif pour participer à la purge.

Eva : Une serveuse, mère célibataire qui vit avec son père et sa fille Cali. Cette femme a beaucoup de mal à gagner suffisamment sa vie afin de pouvoir acheter des médicaments pour son père gravement malade et faire vivre sa famille.

Cali : La fille d’Eva. Une adolescente proche de sa mère et de son grand père. Elle a un caractère bien trempé et ne se laisse pas faire malgré tout, la peur est cependant bien présente.

Shane et Liz : Un couple sur le point de se séparer et qui tombe en panne sèche sur une autoroute. Ils s’aperçoivent que la panne n’était pas un hasard. La voiture a été sabotée par un purgeur qui compte bien mettre la main sur eux lorsque la purge commencera. Pourquoi eux ? Vous le découvrirez dans le film.

Une bande annonce qui ne nous dévoilait finalement qu’un bout de l’intrigue

Je m’attendais, en allant voir le film, et suivre donc le couple Shane et Liz tentant de survivre aux « purgeurs » pendant tout le film. Finalement, je me suis aperçu, que la bande annonce et même le résumé du film était plus ou moins faussé. Tout ne nous était pas dévoilé. Du coup, c’est une grande surprise que j’ai eu au bout de 10 minutes de film. L’histoire, l’image, les plans, la photographie sont beaucoup mieux travaillés. Le film fait moins cliché et patriotique que le premier American Nightmare. On nous vantait en gros les mérite d’une Amérique fière d’avoir crée la purge. Le crime étant donc légal pendant 12 heures, la violence est omniprésente. Chose qui m’avait plu dans le premier film, ce sont les excès de violences qui ne sont pas trop choquants. Pas de têtes tranchées, pas de membres arrachés, que des corps criblés de balles et la folie de l’homme. Folie très bien représentée et où l’on voit à quel point le mal est présent en chacun de nous. Malgré cela, on a toujours un sentiment de malaise mais là où tout change c’est qu’il est cette fois question, pour ceux qui ne veulent pas participer à cette tuerie, de s’allier et se protéger mutuellement. Le film devient du coup plus humain et plus émouvant. Les personnages principaux qui sont très bien développé au début du film, sont attachants. Les dialogues sont forts et pour certains, criant de vérité. Il y a aussi de bonnes musiques qui sont parfois angoissantes, parfois très émouvantes. Un mélange d’horreur, de survie, d’action. L’histoire se déroulant cette fois, dans une ville, beaucoup de choses se passent à tous les coins de rues. De plus, les personnages principaux, ne se trouvent pas là par hasard. Le réalisateur arrive à jouer habillement avec nos nerfs.

Un très bon casting

Exit Ethan Hawke et Lena Headey, place à un nouveau casting. Cette fois, nous faisons dans le simple. L’Américain Bourgeois laisse sa place cette fois à l’Américain moyen. Les personnages sont tout ce qu’il y a de plus simples. Un casting plus convaincant, juste excellent et meilleur que celui du premier alors que c’était de très bons acteurs. Dans American Nightmare 2 Anarchy, chacun tient une place importante. Mais, dans tout survivant qui se respecte, nous avons un leader. Le leader du film c’est Léo interprété par un acteur qui commence petit à petit à montrer tout son talent et son charisme démentiel: Frank Grillo. Un acteur incroyable avec une présence à l’écran étonnante. Un homme sombre, mystérieux, cherchant à se venger de la mort de son fils mais qui va, contre toute attente, sauver la vie de Cali et sa mère Eva. Au final, avec le couple Shane et Liz, un groupe de survivants va se créer. Pas trop de tensions mais plus une grande interrogation par rapport au personnage de Leo. Qui est-il ? Pourquoi a-t-il sauvé Eva et Cali ? Que faisait-il dehors ? Les survivants sont-ils en sécurité ? Petit à petit, les réponses arrivent et on commence à apprendre des choses sur ce mystérieux personnage qui a un vrai talent dans le maniement des armes à feu mais aussi dans les combats au corps à corps. Je vous rassure, tout est crédible. Le personnage n’en fait pas des tonnes, n’est pas invincible et a aussi des faiblesses. Ce qui permet au film d’avoir un point positif supplémentaire. Carmen Ejogo incarne quand à elle Eva la mère de Cali « interprétée par Zoé Soul ». Deux très bonnes actrices loin de bimbo que l’on peut voir dans ce genre de film. Des femmes simples, totalement dépassée par la situation mais qui vont s’avérée courageuses. Zach Gilford incarne lui Shane. Un homme qui se sépare de sa petite amie Liz « interprétée par Kiele Sanchez ». Pas mal de tensions entre se couple au début du film. Il suffit d’être proche de la mort pour renouer des liens qui étaient rompus.

De l’angoisse mais aussi de l’émotion

American Nightmare 2 : Anarchy c’est surtout un film où l’émotion tient une place très importante. Il y a dans le film, ceux qui participent à la Purge, ceux qui refusent d’y participer et qui se barricade dans leur maison, mais il y a aussi, ceux qui ne sont pas d’accord et qui le font savoir. Nous apprenons donc, qu’il y a un groupe de résistant qui essaye de remettre en question ce gouvernement qui prône leur nouvelle méthode pour éradiquer la criminalité. Ca en devient du coup très intéressant. Il se passe du coup, beaucoup de choses dans le film. Des moments calmes, d’autres moments mouvementés. C’est un fait, je le revendique, le premier American Nightmare n’était pas terrible. Pour sa suite, le deuxième est vraiment très bon malgré des problèmes de caméra à certains moments. Moins dérangeant que le premier, plus orienté sur l’émotion et l’attachement qu’on l’on a petit à petit envers les personnages principaux. Du coup, ca en devient stressant! Qui va survivre pendant ses 12 heures ? Le compte à rebours commence alors. Une vraie anarchie dans la ville est montrée lorsque la sirène retentit pour annoncer que la Purge commence. Les premiers coups de feu et premières victimes tombent. Mieux vaut ne pas rester dans la rue sombre, très peu éclairée. Certains se déplacent à pieds, certains en véhicules. Ce que l’on constate c’est que les gens qui se sont préparés pour la purge se sont bien armés. Certains ont préparé la purge des mois avant la date en s’armant d’armes puissantes, d’autres, le jour de purge, ont même fait preuve d’ingéniosité en se cachant à l’arrière de camion et sillonnant la ville en quête de victimes. On sursaute et on angoisse. On suit donc le petit groupe de survivants tentant de tenir pendant les 12 heures dans une ville où la violence est omniprésente et ce, même dans votre propre maison. De quoi devenir paranoïaque.

En conclusion 

J’ai été agréablement surpris par cette suite qui s’avère en tout point meilleure au premier film. Toutes les incohérences et les fautes grossières du premier opus ont été corrigées afin que ce ne soit pas reproduit dans la suite. Cette fois, on laisse tomber le huit clos et on place l’intrigue dans la ville. L’histoire est toujours aussi dérangeante, certains passages injustes, d’autres choquants sans pour autant tomber dans le trash. American Nightmare 2 a aussi un point plus que positif : son casting fait d’acteurs et d’actrices qui n’en font pas des tonnes. Qui jouent de manière juste sans tomber dans les clichés. Le traitement des personnages est très bon avec un début de film qui pose les bases des personnages mais aussi de cette nouvelle histoire. Du coup, le « on prend les mêmes et on recommence »ne fait pas parti de cette suite. On voit clairement que le réalisateur ne se moque pas du spectateur. Il ne sait pas reposé sur le succès du premier opus et nous offre une suite d’une grande qualité. Le film a cependant des défauts comme la caméra qui bouge un peu trop lors de scènes de poursuites ou d’action dans le noir. Le film est vraiment émouvant grâce à l’attachement que l’on commence à avoir envers les personnages principaux mais aussi à ce qu’ils ressentent. Une mère de famille qui s’inquiète pour la sécurité de sa fille, un homme brisé par la mort de son fils et qui cherche à lutter contre sa soif de vengeance, un couple sur le point de se séparer. Une très belle réflexion sur les rapports entre les riches et les pauvres. L’homme riche est représenté dans le film comme quelqu’un qui use de son pouvoir »l’argent » pour assouvir sa soif de haine envers ceux considéré comme le maillon faible »les gens à faible revenu ». Un film surprenant qui mérite vivement d’être vu.

Publicités

Tagué: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :