Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

La planète des singes, L’affrontement: Un vrai régal

afficheRésumé du film

Dix ans ce sont écoulés depuis que les singes ont évolués et sont devenus plus intelligents. Dix ans que le virus qui c’était répandu a décimé une grande partie de l’humanité. Les singes, qui vivent maintenant en paix dans la forêt près de San Francisco, sont dirigés par Caesar. Les humains qui ont survécus au virus forment quant à eux une colonie et essayent de soigner leur semblable. Pour relancer un générateur leur permettant d’avoir de l’électricité, les humains vont devoir retourner dans les bois et négocier avec les singes pour pouvoir utiliser le générateur. Seulement, certains singes n’ont pas oubliés les mauvais traitements qu’ils ont subis lorsqu’ils étaient enfermés dans un laboratoire où les humains expérimentaient un traitement sur eux pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Une trêve humains/singes est-elle possible ?

Infos sur le film

Réalisé par Matt Reeves

Avec Andy Serkis, Jason Clarke, Kerri Russel, Gary Oldman

Genre: Science fiction, Action

Nationalité: Américain

Durée du film : 2h00 environ

Bref récapitulatif de La planète des singes les origines

A San Francisco, dans un laboratoire, des scientifiques expérimentent sur des singes, un traitement pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Mais, à la grande surprise, des effets secondaires se font ressentir sur les primates. La substance utilisée sur eux augmente leur activité cérébrale. Caesar, est le tout premier singe ayant une intelligence remarquable. Il se retrouve un jour trahi par les humains en qui il avait confiance et va décider avec les autres singes, de se révolter contre les hommes. Lors de l’affrontement entre les hommes et les singes, les singes décident de fuir dans la foret. A la fin du film, le traitement qui avait permis de rendre les singes évolués, était en fait nocif pour l’être humain. Un des scientifiques s’expose par mégarde au virus et contamine un autre homme. Quelques jours plus tard, cet homme qui ne se rend pas compte qu’il a été contaminé par le virus, commence à ressentir les premiers effets qui se traduisent par de forts saignements de nez. Ce dernier se rend dans un aéroport et embarque dans un vol commercial ne sachant pas qu’il va mener sans le savoir, la race humaine à son extinction.

Introduction

Comment a commencé la guerre entre les humains et les singes ? Comment les singes ont finis par dominer totalement l’humanité ? La planète des singes origines, nous expliquait comment les singes étaient devenus intelligents. La planète des singes L’affrontement, nous montre comment aboutira leur domination sur le monde entier. Cette suite, se déroule toujours avant la série des films sortie en 1968 et deux séries télévisées. Le film est-il aussi bon que son prédécesseur ?

Un deuxième épisode encore plus surprenant

La planète des singes l’affrontement est une vraie claque aussi bien visuelle et émotionnelle. La planète des singes origines était déjà un excellent film très émouvant avec des personnages attachants et m’avais, de plus, beaucoup surpris. Autant dire que j’attendais avec grande impatience la suite. Résultat: BLUFFANT. Une motion capture juste incroyable avec un Andy Serkis « Gollum dans la trilogie du seigneur des anneaux » qui mériterait largement une récompense pour son jeu d’acteur. Il est vraiment LA star du film. Les mimiques, l’expression sur le visage de son personnage « Caesar » et même celle des autres singes sont incroyables. C’est démentiel!

planete des singes affrontement

Les scènes les plus riches en émotion sont celles où nous avons des gros plans sur les singes. On ressent en les regardant toutes les émotions qui les traverse. La peur, la colère, la tristesse, la joie. Jamais un film n’avait réussir à reproduire tout cela. Du coté de la communication, les singes, étant maintenant évolués, parlent. Ils ont encore du mal à parler. N’ayant pas de cordes vocales, l’équipe du film c’est inspiré de sons simiesques »rappelant le singe » et ont estimés à quoi ils ressembleraient si ils devaient parler. Pour limiter l’articulation lorsqu’ils parlent, ils ont créé une sorte de frein de bouche. Nous entendons donc des fragments de phrases « d’où l’utilisation de sous titres à certains moments ». Les mouvements physiques sont eux aussi impressionnants. Andy Serkis et les autres acteurs devaient vraiment imiter la démarche et les mouvements d’un singe. Un vrai travail a été fait et c’est une pure réussite.

La psychologie des personnages : point fort du film

Le réalisateur a compris la même chose que son prédécesseur. Il faut jouer sur l’émotion mais aussi sur la psychologie de chaque personnage. Caesar, que l’on a suivit depuis son enfance à l’âge adulte dans La planète des singes origines a beaucoup évolué. Ce dernier est devenu le leadeur des singes. Il est, dans cette suite, face à de très grandes responsabilités. Devenu père de famille, il doit gérer non seulement cette dernière et la protéger mais aussi protéger les siens. Tout son clan c’est retiré suite aux évènements passés dans le premier opus dans la foret. Les singes se sont battis un vrai village. Il n’a pas totalement rejeté les humains et a gardé certaines de leurs valeurs. Il a établi des règles que chaque singe doit mener à la lettre dont celle de ne jamais tuer un des siens.

la_planete_des_singes_l_affrontement_2

Tous les singes sont considérés comme des frères. Au moment où Caesar renouera accidentellement avec des humains, il essayera de se comporter de manière diplomate afin de ne pas mener à un affrontement entre les siens et les humains. On voit à travers les diverses scènes pas mal de tensions entre lui et un des siens : Koba, un singe qui a gardé des séquelles physiques et psychologiques lors des expérimentations faites sur lui lorsqu’il était dans le même laboratoire que Caesar. Koba, voit l’humain comme dangereux, menteur. Il a une haine profonde pour lui. Malgré tout, il reste fidèle à Caesar. Du coté des humains, chacun à perdu beaucoup lors de la propagation du virus. Les humains qui ont survécues ont pour certains perdu leur propre famille et essayent de tenter de continuer à vivre malgré tout et de reconstruire ce qui a été détruit. L’acteur Jason Clarke, incarne dans le film Malcolm. Un humain que l’on peut considérer comme médiateur et compatissant. Un acteur qui dégage une vive émotion tant son jeu d’acteur est bon. Gary Oldman « qu’on ne présente plus » incarne quant à lui le leadeur des hommes. Un homme implacable qui cache une réelle souffrance. Qu’a-t-il bien pu lui arriver ? Sans pour autant être détestable, il se veut touchant et on finit par comprendre ses motivations compréhensives.

Un début de film posé, une deuxième partie dynamique

Le début du film pose les bases. On nous explique d’abord un petit peu l’histoire. Comment le virus c’est propagé. On nous montre aussi la vraie civilisation que c’est construit les singes. Comment ils vivent, ect… On nous montre aussi la relation entre les personnages. Du coté des humains mais aussi du coté des singes. Caesar est devenu père et a un fils avec qui il a du mal à communiquer. Etant le meneur de la communauté des singes, il est très dur pour lui de concilier famille et son rôle de chef. Le film prend vraiment son temps.

la_planete_des_singes_l_affrontement_cesar_tend_la_main_1

On contemple les paysages, la nouvelle civilisation, ce que sont devenus les humains et comment ils vivent. On nous montre ensuite comment un conflit peut démarrer entre deux camps. Là-dessus, le réalisateur a fait un excellent travail. Tout n’est pas précipité. Le pire c’est que c’est intéressant de voir comment tout commence petit à petit à évoluer, se dégrader. Le film nous questionne beaucoup sur la société actuelle. La mentalité des humains. Leurs qualités mais aussi leurs défauts. C’est vraiment très intelligent. Vers le milieu du film, nous nous dirigeons vers une toute autre histoire. Plus classique certes, plus orienté action mais ô combien spectaculaire et remplie d’émotion. Cependant, malgré les situations dramatiques et l’action bien présente, le réalisateur ne se détourne pas des questionnements du début du film. Rien n’est effacé et nous avons aussi le droit à une grosse réflexion sur le pouvoir et la guerre.

Gare aux singes

Chaque personnage à ses motivations, chaque personnage a ses raisons de commettre tel ou tel acte. Là-dessus tout est aussi très bien travaillé. Les rapports des deux camps sont très différents mais, finalement, ce rejoignent sur certains points. Dans une interview, le réalisateur disait qu’il avait prit le choix de ne pas avoir de méchants dans son film. Chaque personnage prend une décision terrible mais cependant logique. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour la survie de votre espèce ?

la-planete-des-singes-l-affrontement-photo-536ca28510086

Les circonstances font que chacun fait un choix. Bon ou mauvais et qui mènera a une conséquence bonne ou mauvaise. Soit ils sont pousser a faire des choses terribles, soit à se révéler sous leur meilleur jour. De plus, le réalisateur ne tombe pas dans les clichés. Un très bon point pour lui. Tout est vraiment très bien construit. Il ne tombe pas dans ce piège dont pas mal d’autres réalisateurs sont tombés. Le film s’attarde vraiment sur la naissance de cette guerre entre les humains et les singes. Comment va naitre le conflit. Du coté des musiques, les connaisseurs seront ravis de retrouver Michael Giacchino le compositeur de la série Lost. De très grands moments musicaux seront présents pendant tout le film. Des moments très forts, intenses. Des musiques vraiment très réussies. Un film vibrant d’émotion. Comment rester de marbre devant tant de scènes émouvantes?

Pour conclure

La planète des singes L’affrontement est une très grande réussite en tous points. Plus sombre avec une première partie qui pose les bases et nous montre l’évolution de Caesar depuis le premier film mais aussi ce qu’il c’est passé dans le monde depuis le début de l’épidémie de virus en fin de film. Une deuxième partie orienté action. Épique, incroyable, des musiques vraiment belles et émouvantes. Le jeu d’acteur est brillant, la motion capture d’une qualité parfaite et un travail qui a aboutit à quelque chose de vraiment riche. Certains pourraient trouver que le film manque de rythme dans la seconde partie du film. Je ne suis pas d’accord sur ce point. Je trouve au contraire que tout est bien dosé. Il y a des temps morts entre les scènes d’action, ce qui permet au film de ne pas souffrir du syndrome Transformers avec des explosions pendant une demi-heure sans aucune pause. Le film est très intelligent, plus que réussit, très intéressant, agréable, émouvant, des moments adorables, une bonne morale, des personnages attachants. Du très très grand spectacle qui ne vous laissera pas indifférent. Un film spectaculaire et remplit d’émotion.

 

 

 

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Science Fiction

1 réponse »

Rétroliens

  1. Apes-calypse Now – Le Cinéma de Mister J

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :