Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Fous d’Irène: Jim Carrey a un dédoublement de personnalité

L’histoire

Charlie Baileygates est un policier qui a bien du mal à se faire respecter. Tant et si bien qu’à force de tout garder intérieurement, il commence à souffrir de troubles de la personnalité. Après avoir suivi un traitement médical lui permettant de garder le contrôle, Charlie se voit pour mission d’escorter Irène Waters dans un autre état où cette dernière est recherchée pour violation au code de la route. Mais, pendant le voyage, Charlie oublies ses médicaments ce qui a pour résultat de faire ressortir son alter ego « Hank ».

debut

Fiche Technique

Réalisé par Peter et Bobby Farrelli

Avec Jim Carrey, Renée Zellweger, Chris Cooper

Nationalité : Américain

Genre : Comédie

Durée du film : 1h57 environ

 

Les bonus du dvd

Commentaire audio des réalisateurs en Version Originale Sous Titrées.
10 Scènes coupées en vostfr
Les coulisses du tournage
Making off de 6 minutes
2 Bandes-annonces
3 Spot TV américains
Clip vidéo : « Breakout » de Foo Fighters
Galerie de photos
Bonus caché : le « menu Hank ». Pour le trouver, cliquez sur la pilule lorsque vous êtes sur le menu principal et répondre non. Vous ne pourrez plus repasser au menu Charlie.

303_1

 

Après nous avoir fait rire avec Dumb et Dumber ou bien encore Mary à tout prix, les frères Farrelli sont de retour avec une comédie hilarante avec comme grosse référence « Dr Jeckyll et Mister Hyde » : Fous d’Irène. Que ce passe-t-il lorsque l’on garde tout intérieurement ? Lorsque l’on essaye par tous les moyens d’éviter les conflits quitte à se faire marcher dessus ? Et qu’arriverait-il si, au bout d’un moment, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ? A travers l’histoire de ce film très bien raconté, les frères Farrelli vont tenter « à leur manière » de vous montrer pourquoi, il ne faut jamais pas tout garder intérieurement.

fou

Les frères Farrelli présentent : Fous d’Irène

 

Véritable perle de la comédie américaine, Fous d’Irène c’est l’une des meilleures comédies avec Jim Carrey. Le film nous raconte l’histoire de Charlie Baileygates qui avait tout pour être heureux : un bon travail, une belle maison et surtout une femme qui l’aime. Seulement, tout bascule le jour où sa femme décide de le quitter pour un autre homme. Auparavant, lorsque sa femme avait accouché, Charlie ne c’était même pas rendu compte que ces enfants ne pouvaient pas être de lui. Ils étaient tous les quatre afro américains. Charlie se retrouve donc à élever seul ses quatre fils, gérer sa maison, gérer aussi son travail. Dans la vie, hormis dans sa maison, Charlie ne se fait absolument pas respecter. Pire, tout le monde profite de sa gentillesse et de sa naïveté pour obtenir ce qu’il veut de lui. On commence par le voisin qui laisse faire les besoins de son chien sur la pelouse de Charlie, se permet de prendre son journal. Un policier est censé être respecté. Pas Charlie. Tous les habitants de cette petite ville profitent de lui. Au bout d’un moment, tout ce que Charlie retenait intérieurement explose et Charlie libère un homme très différent de ce qu’il était : Hank. Charlie évitait les conflits, Hank, lui, les cherche. C’est alors que Hank commence à semer la zizanie dans sa ville. Les médecins sont tous d’accord : Charlie souffre de schizophrénie et doit prendre des médicaments afin d’empêcher Hank de ressortir. Quelques jours plus tard, Charlie se voit confier pour mission d’escorter la ravissante Irène Waters dans un autre état. Pendant le voyage, tout ne se passe pas comme prévu. Une histoire de corruption point le bout de son nez, Irène est en danger et Charlie oublie ses médicaments.

tumblr_lh1xezsmmJ1qd1mtho1_500

Jim Carrey grandiose

L’acteur montre une fois de plus son talent comique en nous offrant un jeu tout particulièrement hilarant et unique. Charlie et Hank sont deux personnages totalement différents. Charlie est un homme adorable, naïf, maladroit, évitant les conflits, sage. Hank est son total opposé. De plus, Hank a une voix beaucoup plus sure de lui, plus grave. Les phases de « transformations » sont tout bonnement délirantes. Chaque fois que quelque chose chiffonne Charlie, une petite musique rock se fait retentir accompagnée de grimaces pour nous montrer que sa personnalité va changer et que Hank va apparaitre. Le pire c’est que Charlie n’a absolument pas conscience de ce que Hank fait quand il apparait. Du coup, si Hank c’est bagarré et c’est prit des coups, c’est Charlie qui en fait aussi les frais lorsqu’il réapparait sans savoir comment cela est arrivé. Le film est rempli de situations cocasses et déjanté. Hank étant un vrai obsédé en plus d’être un violent, macho et grossier personnage, attendez vous à avoir pas mal de scènes avec un humour potache, burlesque sans vraiment tomber dans quelque chose de dérangeant. Fous rire garantis. On rigole vraiment du début jusqu’à la fin et on voyage en compagnie de Charlie/ Hank et Irène qui rencontreront d’autres personnages pendant leur aventure. Ce qui est excellent dans le film c’est qu’on s’attache beaucoup au personnage de Charlie. On compatit, on a un peu pitié de lui au début et on espère qu’une seule chose : c’est qu’il s’en sorte et parvienne à se débarrasser de Hank une bonne fois pour toute. Au passage, Charlie commence à éprouver un amour très fort envers Irène mais…Hank aussi. Du coup, une bataille entre les deux alter égos va avoir lieu et Irène, qui est aussi bien attachée à Charlie qu’à Hank, va en faire les frais. Hank étant très ingénieux, il essayera par tous les moyens de réussir à conquérir Irène quitte à se faire à des moments passer pour Charlie. Hank est de plus un vrai manipulateur.

fou_d_irene_001

Emprisonnés dans un seul corps, amoureux fous d’une seule fille

Au fur et à mesure de l’aventure, Irène s’attache beaucoup à Charlie qui s’ouvre à elle. Lui parle de sa vie de famille, de ses fils. On voit que c’est un très bon père et qu’il s’efforce de le rester. Il se confie beaucoup à Irène et une très grande amitié va alors naitre. Les répliques sont d’ailleurs très bonnes entre les deux personnages qui apprennent petit à petit à se connaitre. Mais Hank est toujours présent et se permet à des moments de gâché le peu d’intimité qu’ils peuvent avoir. A coté de cela nous avons aussi le droit de voir ce qu’il se passe du coté des fils de Charlie. Jamaal, Lee Harvey et Shanté Jr, quatre afro américains bien balaises. Ces quatre garçons sont très intelligents « un des quatre passe même son temps libre à pirater les serveurs du Pentagone ». Ils sont aussi très grossiers mais finalement, ca va avec les personnages et ca nous apporte un autre style d’humour. Ce que j’ai d’ailleurs beaucoup aimé dans le film c’est que c’est de l’humour made in Jim Carrey. Un humour cartoonesque. Des grimaces à gogos, un personnage maladroit, des répliques tordantes. On est vraiment dans un film purement comique mais qui sait aussi être sérieux quand il le faut. C’est une comédie complètement déjanté avec des scènes cultes « Hank qui veut se battre contre un enfant de 7 ans qui le regardait de travers, Charlie s’apercevant que Hank a fait refaire son menton et encore beaucoup d’autres scènes originales et drôles ». C’est simple, la première fois que j’ai vu le film « il y a 14ans », j’ai eu la honte de ma vie dans le cinéma lorsque j’ai failli m’étouffer en rigolant. Bien souvent, dans les comédies, il y a toujours la première heure qui est drôle et après, l’humour commence à s’essouffler. Fous d’Irène ne fait pas parti de ca. On rigole pendant tout le film. Alors oui, il y a des petites phases où nous tombons dans quelque chose de sérieux, mais c’est de très courte durée. C’est ce que j’ai aussi adoré dans le film. Il y a une excellente dynamique.

fouuu

Une comédie sous fond de road movie

Ce que j’ai aussi aimé dans le film: l’histoire, qui nous est contée par un narrateur « un peu à la manière du film Mary à tout prix sauf que là, le narrateur chantait ». Le film est aussi accompagné de musique excellente et qui collent parfaitement aux situations. A commencer par les musiques qui accompagnent chaque transformation de Charlie en Hank. Un ton très Rock et à d’autres moments, une sorte de musique de fanfare pour nous montrer que le personnage va tomber dans la folie. Il y a aussi de très belles musiques lorsque les personnages sont sur la route. Nous assistons à un road movie avec de magnifiques paysages. Une des musiques que je préfère dans le film c’est The World Ain’t Slowing Down du chanteur Ellis Paul . On se ballade vraiment dans cette musique. Pour le reste, la bande originale est composée de musiques du type Texane et de rock.

Au final

Si vous voulez rire, Fous d’Irène est le film qu’il vous faut. Même si c’est débile, même si ça peut paraitre exagéré, le film n’en demeure pas moins une comédie brillante servie par un excellent casting. Renée Zelwegger est excellente et radieuse, Jim Carrey est toujours égal à lui-même et parvient à nous émouvoir aussi. Les musiques sont excellentes et collent parfaitement à l’ambiance du film. L’histoire est très originale, la mise en scène très bonne. Jamais le film ne tombe dans la blague réchauffée. Il y a une très bonne dynamique, de nouveaux personnages apparaissent au fur et à mesure que le film avance. Pour les fans, je conseille fortement de regarder les scènes coupées qui sont accompagnées dans le dvd et qui permettent de prolonger le film. Cette histoire de double maléfique est tellement drôle, tellement bien recherchée qu’il serait dommage de passer à coté de cette comédie. Les personnages sont très bien travaillés. Un film très soigné sur tout les plans et surtout du coté de l’humour qui a une forte ressemblance avec l’humour du film Mary à tout prix. Une comédie totalement assumée, des répliques et scènes cultes, un Jim carrey qui a une pèche de dingue, 1h57 de rire aux éclats. Les fans de Jim Carrey seront comblés. Ceux qui ne connaissent pas, le film est un bon début pour vous montrer le talent de cet homme au faciès élastique. Rien de tel pour vous remontez le moral avant la rentrée.

20140812_164835

Lors de ma visite au musée de Madame Tussauds à Londres.. LA rencontre en cire.

Publicités

Tagué: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :