Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Her: Déstabilisant

herRésumé du film

Le film se situe à Los Angeles, dans un futur proche. Théodore Twombly, un homme sensible est devenu inconsolable depuis que sa femme l’a quittée. Sa vie va changée le jour où il achète un système informatique qui s’adapte et évolue à la personnalité de son utilisateur. Il fait la connaissance de Samantha, une voix féminine. Petit à petit, Samantha évolue et commence à ressentir émotionnellement les choses. Théodore quand à lui tombe peu à peu amoureux de Samantha.

Infos sur le film

Réalisé par Spike Jonze

Avec Joaquin Phoenix, Amy Adams, Scarlett Johanson « la voix »

Nationalité : Américain

Genre : Science fiction, drame, romance

terrific-trailer-for-spike-jonzes-romance-her

Introduction

A mesure que la technologie évolue, l’être humain se renferme petit à petit. Her traite donc le sujet d’une très bonne manière. Et si, dans un futur proche, les relations amoureuses pouvaient devenir virtuelles ? Un film qui pousse à la réflexion mais est-il bon ? Peut-il parvenir à nous émouvoir en nous montrant un homme tombant amoureux de son smartphone ? Le film est il réussit ? A travers une petite analyse de ce que j’ai pu voir, je vais essayer de répondre à ces questions.

Theodore-Twomblys-Apartment-in-her

Une déception pour un film que j’attendais peut être trop

J’attendais énormément ce film, avait une idée préconçue du personnage, m’étais fait une idée de la manière dont il serait conté et au final, une grande déception m’a envahi. Le début commençait pourtant bien. Un homme qui vit très mal sa rupture avec la femme avec qui il pensait vivre toute sa vie. Devenu solitaire, il c’est enfermé dans les nouvelles technologies comme bons nombres d’autres personnes. Malgré son mal être, il continue à travailler comme écrivain de lettres manuscrites. Un jour, il tombe dans la rue sur une pub pour un tout nouveau système d’exploitation ultra intelligent. Un système informatique capable de s’adapter à son utilisateur mais aussi capable d’évoluer. Avant l’installation, des questions sont posées à l’utilisateur afin de cerner sa personnalité. Puis vient le choix de la voix du système informatique. Homme ou femme. Theodore choisit une femme et fait alors la connaissance de Samantha « qui a choisit elle-même son prénom ». Une femme à la voix douce. Intelligente, drôle, elle ne tarde pas à rendre fou amoureux Theodore qui voit en elle la femme de sa vie. C’est là que malgré ma grande ouverture d’esprit, je n’ai pas adhéré. Comment peut-on tomber amoureux de quelqu’un qu’on ne voit pas ? Quelqu’un qui malgré nos personnalités qui se rejoignent, n’a pas d’apparence physique. Comment imaginer un futur avec une personne qu’on ne peut ni voir, ni toucher ? Le film, même s’il penche plus vers une fable a du émouvoir. En voyant la bande annonce, je m’attendais à de l’émotion, je m’attendais à être attaché au personnage principal, à ressentir son mal être, peut être même m’identifier à lui comme dans l’excellent film Les rêves de Walter Mitty. Malgré le fait que cet homme à fait ressurgir de vieux démons de mon passé, je ne me suis pas attaché à lui. On apprend peu de choses sur son passé malgré le fait que son histoire d’amour avec la femme avec qui il c’est marié nous est bien racontée.

HER

Une histoire d’amour virtuelle qui ne passe pas

Malheureusement, le sujet même s’il y a une grosse réflexion sur notre société actuelle est bien trop bizarre à mon gout. Un homme qui vient de divorcé, qui ce sans seul et qui va tomber amoureux d’une intelligence artificielle. Même si certains dialogues sont très beaux, même si Joaquin Phoenix est très talentueux et joue à merveille, il ne parvient pas à être attachant malgré le fait qu’il émeut. Je m’attendais à autre chose. Quelque chose de plus émouvant, de plus beau, de plus poétique. A mesure que le film avance, on s’ennui, ne trouvant pas vraiment de fil conducteur à cette histoire. Il y a surtout un peu trop d’allusion au sexe. On nous montre que le personnage est frustré sexuellement de ne pas trouver de partenaire et a besoin d’assouvir ses désirs d’homme ! Bing merci le cliché. Où est le romantisme dans tout ca? Ce qui fait que ca a gâché totalement le film. Le film n’avait absolument pas besoin de ca et décrédibilise le personnage principal qui voit en l’amour quelque chose de fort. Une fois ca va « le personnage principal qui à une conversation avec une fille qu’il a rencontré sur internet et qui passe limite à l’acte par conversation téléphonique », c’était marrant 5min mais deux fois puis trois fois là s’en est trop. C’est très déstabilisant que malgré les points communs et leur conception de la vie, l’histoire d’amour entre Samantha et Theodore ne passe pas. Un homme tombant amoureux d’une femme qu’il ne voit et ne verra jamais. Comment imaginer un futur avec elle ? Il n’aura jamais d’enfant avec elle, ne se mariera jamais avec elle, ne pourra jamais la prendre dans ses bras, ne pourra jamais vieillir à ses cotés.

her-joaquin-phoenix-10

Le cas Joaquin Phoenix

Je n’adhère pas à cet acteur. Je l’ai beaucoup apprécié dans le rôle du frère de Mel Gibson dans l’excellent film Signes. Mais pour la suite de sa filmographie voir même de la personne, ca ne passe pas. Le comportement de l’acteur que j’ai pu voir dans certaines conférences de presse sur internet me montrait qu’il n’était pas vraiment sympathique. Je trouve l’acteur malsain, vulgaire et peu recommandable. Pourtant, dans Her, j’ai vu un autre homme. Un homme fragile, solitaire, d’une sensibilité rare, drôle et qui malgré la peine qu’il fait ressortir nous montre que c’est un homme qui aime la vie. Il y a une bonne connexion entre son personnage et celui de Samantha « Scarlett Johanson ». Pourtant, on entend que la voix de l’actrice mais on a à des moments, l’impression qu’elle est présente à l’écran. J’ai remarqué dans le film que Johanson à des variations au niveau de sa voix. Elle parait à des moments enroués lorsqu’elle atteint un certain effort. Malgré la construction de cette histoire d’amour, il manque quelque chose pour la trouver belle. Le fait de ne pas voir le personnage en est une bonne raison pour nous laisser un peu mitigé par cette love story. On les voit partager beaucoup de choses ensemble. Samantha ne pouvant pas être présente, Theodore filme tout ce qu’il voit afin que Samantha voie à quoi le monde ressemble. Certaines scènes entre les deux personnages sont appréciables. Petit à petit, la jalousie prend une place importante dans l’intrigue. Samantha commençant à ressentir ce que ressent l’être humain. Le bon comme le mauvais. Comme elle n’a aucune apparence physique, Theodore reste seul, face à son destin, ces doutes. On le voit à des moments sombrer dans la folie. Totalement déconnecté du monde extérieur. Il vit en gros dans sa tête. Peut-il vraiment concevoir sa vie amoureuse avec Samantha ? Seulement à coté de tout cela, pourrait-on se dire que finalement la machine peut elle rétablir l’ordre des choses entre les vraies relations humaines ?

her-fp-0835

Très belle analyse de notre époque

Je pense que j’en attendais beaucoup trop sur le film. Le thème, le casting, la réalisation, les musiques, l’atmosphère. Malgré tout, il y a des choses positives. Les décors qui font un peu futuristes sans pour autant faire tomber le film dans la science fiction et aussi l’évolution de la technologie. Des jeux vidéos où on peut parler avec le personnage que l’on contrôle c’est vraiment jouissif à souhait. Malheureusement, ca peut pousser à le consommateur à se désocialiser. Le film traite parfaitement le sujet d’ailleurs. Plus la technologie évolue, plus elle nous assiste et plus l’être humain se renferme et vit comme connecté aux nouvelles technologies qu’il utilise. On nous montre aussi un personnage principal rempli de doutes, de peurs en l’avenir, mais aussi des rêves d’un homme confronté à la solitude. Thème d’actualité de nos jours. Le sujet est bien traité. L’homme qui multiplie les sites de rencontres qui du coup, nuit aux rencontres réelles. On nous montre aussi que les relations humaines ont bien changées avec l’avancé de la technologie. Les dialogues sont pour certains très beaux, très émouvants et nous montrent toute la peine de cet homme. Le problème c’est qu’il est très dur de s’attacher à lui lorsqu’on voit que malgré le fait qu’il est l’air d’être un homme bien « adorant s’occuper de ses enfants, romantique, gentil, drôle » on voit que c’est un grand frustré ce qui ne colle pas avec son coté très sensible. Je me suis du coup arrêté à ca. Comme si on s’attachait à un homme bien qui peu à peu nous montrait une facette très sombre de sa personnalité et qui du coup, nous décevait à un point où on ne voulait plus en entendre parler. Ce qui a fait défaut au film et m’a du coup déconnecté de l’histoire au bout d’un moment. Je n’espérais plus rien, restait assis sur le fauteuil en me disant à quel point j’étais déçu d’un film que j’avais tellement hâte de voir.

_DSC2097.tif

Pour conclure

Au final Her malgré sa très bonne mise en scène, cette belle gestion de la lumière, le très bon jeu des acteurs, la morale de l’histoire et ces quelques répliques émouvantes, est une petite déception. On ne pourra pas dire que le film n’est pas original et curieux. Du jamais vu au cinéma ce qui peut déstabiliser certains « comme moi ». Le déroulement de l’histoire est cependant d’une lenteur exaspérante et peine à captiver le spectateur. Le film reste un film très bavard mais pas de discussions inutiles malgré tout. Les musiques sont comme le film, mélancoliques. Je noterai que malgré le trait de caractère du personnage qui m’a fait lâcher le film, les dialogues sont vraiment très beaux et touchent au plus profond du cœur tant ils sont remplis de bons sentiments et de sincérité. On ressent ce que le personnage ressent en même temps que lui. Les acteurs et actrices sont vraiment sincères.

herjkjk

Ca aurait pu être pire. On notera la participation de l’actrice Olivia Wilde qui malheureusement n’aura que 10min de présence dans le film et une Amy Adams qui aurait mérité un rôle plus important. Les thèmes de l’amour, la dépendance, l’engagement sentimental et le choix sont très biens abordés. A vous de vous faire une opinion sur le film. Pour ma part je reste très mitigé. Je ne sais pas comment vraiment exprimer tout ce que j’ai pu ressentir. Pourtant, je pense que j’irai le voir une deuxième fois. J’ai le sentiment d’être passé à coté de certaines choses qui pourraient peut être faire en sorte que je me réconcilie avec le film malgré ces quelques imperfections. On pourrait avoir une vraie prise de conscience sur le sujet. Dans un avenir proche, ce pourrait il que l’amour et le rapport humain devienne virtuel ? Une question qui en fera frissonner plus d’un mais qui pourrait peut être nous aider à prendre vraiment conscience de la gravité de la chose. Je ne dirai pas que vous ne devez pas voir le film. Chacun ressent les choses à sa manière. Au moment où j’écris ces lignes, il se pourrait que mon opinion sur le film soit quelque peu changée…

Publicités

Tagué: , , , , , , ,

Classé dans :Drame, Romance, Science Fiction

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :