Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

La guerre des mondes: Tom Cruise dans un film de Science fiction choc

Dans les premières années du XXI siècle, les humains qui vaquaient à leurs occupations habituelles ne savaient pas qu’ils étaient observés par des êtres dotés d’une intelligence supérieure à la leur. Les humains étaient étudiés, examinés de très près. Aussi près qu’un microscope. Les humains étaient confiants dans leur empire sur ce monde. Mais, par delà le gouffre de l’espace, des êtres intelligents, froids et hostiles, regardaient la Terre avec un regard envieux et commençaient lentement mais surement à dresser un plan contre les humains.

 

afficheguerreL’histoire

 

Ray Ferrier est un homme divorcé vivant dans le New Jersey. Un matin, son ex épouse lui confie ses deux enfants « Robbie et Rachel » qu’il doit garder quelques jours. Le soir, un orage très spectaculaire et retombant plusieurs fois au même endroit, éclate non loin de la maison de Ray, provoquant un phénomène étrange : tous les véhicules tombent en panne. Ce qui s’en suivra par la suite bouleversera la vie de Ray mais aussi celle de l’humanité toute entière.

 

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Steven Spielberg

Avec Tom Cruise, Dakota Fanning, Justin Chatwin

Genre : Fantastique, Science fiction

Nationalité : Américain

Durée du film : 1h50 environ

 

débutssC’est ainsi que la Guerre des mondes commença

 

Après un monologue glaçant qui nous laissait comprendre que le début des hostilités allait commencer, le film introduit nos personnages principaux. Ray Ferrier, un docker travaillant dans le New Jersey est un père divorcé. Depuis son divorce, Ray ne s’occupe quasiment pas de ses deux enfants « Robbie, son fils et sa fille Rachel ». La première constatation que l’on se fait en voyant le personnage principal c’est que l’on s’aperçoit que c’est un père absent, maladroit qui ne c’est pas s’occuper de ses enfants qui ont déjà bien grandis. S’occuper de ses enfants s’avère être plus ou moins une torture pour Ray qui considère que ses enfants peuvent se débrouiller sans lui. Une grosse tension est déjà posée entre Ray et Tim, le nouveau mari de son ex femme. Sans pour autant en venir aux mains, Ray semble jaloux de Tim. Jaloux de voir que sa fille et son fils considèrent plus Tim comme leur vrai père que lui. Robbie ne calcule plus son père, Rachel essaye de dialoguer avec lui mais sans succès.

orage

A travers les 1h50 de film, les évènements qui arriveront permettront plus ou moins de reconstruire une relation père / enfants. Tout va arriver très vite mais la relation entre Ray et ses enfants mettra beaucoup de temps à évoluer. Ray qui ne sait absolument pas comment s’occuper de ses enfants essaye par tous les moyens de s’en débarrasser et les rendre à leur mère qui elle, réussira plus à s’en occuper que lui.

 

Ca dormait, là, juste sous la terre depuis des milliers d’années et on n’a rien vu. Ils ont détruits la plus grande puissance en 2 jours.

 

Angoisse, stress et effets de surprises sont au rendez vous

 

Je me rappellerai toujours la première fois que j’ai vu le film au cinéma. La première fois que j’ai été autant stressé pour les personnages principaux. Première fois où j’ai été surpris par le début du film. Dans La Guerre des mondes, Spielberg joue la carte de l’effet de surprise et des multiples rebondissements. Après un début plus ou moins calme, on rentre dans le vif du sujet. Un orage spectaculaire éclate le soir même. Assez surprenant au niveau du son. Une sorte d’orage électromagnétique qui frappe plusieurs fois au même endroit dans le centre ville. Ray, curieux part en reconnaissance.

la-guerre-des-mondes

run

Beaucoup de monde sont sur les lieux. Un vrai cratère a été créé. A cet endroit, tout est gelé. Soudain, un tremblement de terre arriva puis, un véhicule gigantesque en émergea. Comme tout être humain normalement constitué, quand on voit un évènement de cette envergure, nous dégainons notre appareil photo tel un vrai paparazzi. Mais, sans la moindre raison, le « tripode » commence à tirer sur les humains. C’est la panique, tout le monde court terrorisé. Désintégrés, il ne reste des humains que leurs vêtements.

screenshot-med-11

Ray arrive tant bien que mal à s’en sortir mais le choc de cette scène l’a véritablement traumatisé. Arrivé chez lui, sans le branle-bas de combat. Il faut fuir. La tension est à son comble du début jusqu’à la fin du film. On a vraiment peur pour nos héros. Aucun temps mort. On se demande si cette famille mais aussi l’humanité survivront à cette invasion extraterrestre.

 

Attention : ados turbulents

 

Si l’on passe outre le fait que Rachel, la fille de Ray a tous les critères de la gamine insupportable et détestable : Elle a des problèmes de dos, allergique au beurre de cacahuètes, un brin pourri gâté « et qui nous le fait savoir dès le début du film » , qui se veut assez insolente envers son père « de quoi avoir envie de la donner directement aux tripodes » on finira néanmoins par s’attacher à cette enfant. Pour Robbie, le fils, c’est le même genre de problème. Un adolescent rebelle qui nous la joue gros caïd, qui veut rejoindre l’armée afin de combattre les aliens pour les tuer et qui traite son père comme s’il était un ami.

waroftheworlds3

war_of_the_world11

Il n’y a pas à dire, Ray est vraiment à plaindre. Même si on trouve agaçant le coté égoïste du personnage qui s’occupe plus de sa vie que de ses propres enfants et qui suite aux évènements préfère rapidement se séparer d’eux, il n’en demeure pas moins attachant. Son statut de père n’est visiblement pas valable par rapport à ses enfants et il a beaucoup de mal à se faire respecter. Quand la mère et le beau père ne sont pas là, c’est Robbie qui est fait office de père pour sa sœur.

screenshot-med-29

Des tensions entre eux sont à prévoir pendant une bonne heure mais apportent une nouvelle approche des personnages principaux pour un film de ce genre. Ray, qui n’arrivait pas à se comporter comme un père, va s’avérer avoir un coté très protecteur prendre place dès sa fuite avec ses enfants. Comme quoi, il suffit d’une invasion alien pour recréer des liens.

 

Ce n’est pas une guerre, c’est une extermination !

 

Choquant mais tout public

 

Dans La guerre des mondes, Spielberg nous montre parfaitement le coté égoïste de l’être humain lorsqu’un danger arrive. C’est chacun pour soi. Aucune solidarité a relever. Les scènes du film sont là pour nous le prouver. Encore une fois, le réalisateur privilégie le choc. Choc qui est de mise en voyant par exemple des gens s’entretuer pour récupérer la seule voiture encore en état de marche et pouvoir fuir les tripodes qui sont présents absolument partout.

Pas de sang mais suffisamment de violence pour nous montrer le coté bestial de l’être humain lorsqu’il est en danger. Spielberg a trouvé une alternative pour faire de la guerre des mondes un film tout public. L’hémoglobine n’est pas vraiment présente dans le film, les aliens ne font que désintégrer les humains qui se transforment en poussière. Il ne reste d’eux que leur vêtements. Des corps sans vies, il y en a mais forte heureusement, on ne vous les montrera que de dos. Seule une scène évoquant un coté vampirique des aliens nous est plus ou moins montré. On pourrait comparer le film à Independance day mais le coté patriotique présent dans celui-ci est peu présent dans la guerre des mondes.

Musique d’ambiance : la terreur présente aussi dans vos oreilles

 

Avec des scènes choquantes et angoissantes, une atmosphère sombre et à des moments frôlant l’horreur, Spielberg arrive aussi à nous surprendre avec des effets spéciaux spectaculaires. Destruction de bâtiments, crash d’un avion en plein quartier bourgeois, le travail a du être monstrueux. Du coté des décors, les 30 dernières minutes sont impressionnantes. On change vraiment les décors de notre pauvre planète qui commence à en prendre pour son grade avec l’assaut des aliens.

Nous avons du coup plusieurs parties dans le film. On pourrait en faire des actes. Changement de décors, changement d’ambiance mais aussi à des moments, changement de style de mise en scènes et d’éclairage. Les musiques tiennent aussi une place très importante dans le film. Musiques d’ambiance qui donnent vraiment le ton du film. Le compositeur, John Williams n’a pas perdu au change, il fait un excellent travail sur la bo du film. Tantôt angoissante, tantôt plus calme, tantôt dérangeante. Le compositeur privilégie beaucoup les violons et les hautbois. Ambiance donc très noire pour le film. Très proche du cauchemar et même si certains n’ont pas les mêmes convictions sur le sujet, on ne peut s’empêcher de se dire : Et si ca arrivait un jour ? Qu’est ce que je pourrais faire ? Comment me comporterai- je ?

 

Pourquoi il faut voir le film ?

 

Même si les critiques divergent et si le battage médiatique avec un Tom Cruise promouvant la scientologie n’ont pas vraiment aidés, La guerre des mondes n’en demeure pas moins « pour moi » un chef d’œuvre de la science fiction. Un classique à voir au moins une fois pour se faire idée. Voir aussi le jeu extrêmement bon des acteurs principaux. Dakota Fanning « Rachel » et Justin Chatwin « Robbie » qui arrivent à tenir tête à un vrai monstre du cinéma hollywoodien « Tom Cruise », avouez que ca ne se voit pas tout les jours. L’évolution des 3 personnages principaux vaut son pesant d’or et avoir un film qui enchaine les rebondissements et scènes chocs est original. C’est simple, à deux reprises, on a la sensation que tout va basculer pour nos héros.

screenshot-med-30

On ne sait pas si tout finira bien ou non. La guerre des mondes est aussi un film avec un coté spectaculaire impressionnant. Rajoutons à ca une ambiance sombre et une bande son angoissante et vous avez là un film traitant d’une invasion extraterrestres bien différent de tout ce que vous avez pu voir sur le même sujet. Que dire aussi de cette brillante idée de ne laisser que très peu de temps mort aux protagonistes du film qui peine à survivre dans cette vrai guerre humains/ Aliens. Le réalisateur ne tombe pas dans le film de propagande militaire comme le très bon Independance day et nous montre le coté sombre qui est en chacun de nous. Le monologue en début de film et en fin de film est extrêmement juste et ne manquera pas de faire naitre une vraie frayeur en vous. En bref La guerre des mondes est un film culte, un petit bijou de la science fiction à voir et à revoir.

 

Publicités

Tagué: , ,

Classé dans :Drame, Fantastique, Science Fiction

1 réponse »

Rétroliens

  1. Et si les coïncidences n’existaient pas ? – Le Cinéma de Mister J

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :