Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Le dernier rempart: Schwarzenegger de retour au cinéma

120X160 Rempart OKRésumé

 

Gabriel Cortez, baron de la drogue le plus recherché, doit être transféré par le FBI dans une prison où il passera à la chaise électrique. Seulement grâce à des truands, il échappe au FBI et s’enfuit au volant d’une voiture capable d’allé jusqu’à la vitesse de 400km/h. Ce dernier s’enfuit par la frontière, espérant échapper aux autorités une fois passé la frontière du Mexique. Le seul moyen pour John Mannister « chef du FBI » de mettre la main sur Cortez, est de l’intercepté avant qu’il ne franchisse la frontière. Le truand doit d’abord passer par une petite ville calme appelée Sommerton. Ray Owens, shérif au bord de la retraite et résidant à Sommerton, va se trouver impliqué dans cette sombre affaire .

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Kim Jee-woon

Avec Arnold Schwarzenegger, Forest Whitaker, Johnny Knoxville

Genre Action

Nationalité Américain

Durée du film 1h47min

Film interdit aux moins de 12ans

242954_169239196469367_100001498647269_407425_3708768_o

Terminé la politique, retour à l’action

 

Depuis sa dernière apparition au cinéma en 2003, Arnold Schwarzenegger c’était lancé dans la politique, les seules apparitions qu’il a pu faire au cinéma étaient dans Expendables et un rôle plus étoffé dans la suite qui est sortie cette année et dans laquelle il a fait plus qu’une apparition « fin de son mandat de gouverneur » . Son poste de gouverneur étant officiellement révolu, l’acteur préparait gentiment son come back. On nous avait annoncé au début de futurs projets qui finalement n’ont pas vu le jour. D’abord un film où il devait interpréter un officier allemand qui décide de fuir le parti nazi pendant la Seconde guerre mondiale. Ce dernier a pour ordre d’exécuter un groupe d’enfants à la fin de la guerre. Refusant d’accomplir un tel acte, le soldat va les cacher et les protéger quitte à lui se retrouver en sérieux danger. Le film ne verra malheureusement pas le jour. Un autre film devait lui aussi être prévu : il interprétait un homme qui kidnappait un enfant mexicain. Ses problèmes personnels se rapprochant curieusement de l’histoire du film, ce projet fut annulé. Quelques temps plus tard, Le dernier rempart était sur les rails avec aux commandes le réalisateur Kim Jee Woon le réalisateur de l’excellent Le bon, la brute et le cinglé. Ce réalisateur est d’ailleurs nommé meilleur réalisateur de films d’action asiatique.

WK56HS14

Anecdotes de tournage

 

C’était au départ l’acteur Liam Neeson qui devait camper le rôle pris par Schwarzy mais, pour des raisons d’emploi du temps, l’acteur n’a donc pas participé au film. Tout comme l’acteur Sylvester Stallone qui lui aussi à cause d’un emploi du temps surchargé, n’a pas pu participer.

 

attachment1Son poste de gouverneur l’ayant beaucoup occupé, Schwarzenegger a du reprendre un entrainement intensif afin de se préparer pour le rôle. Des exercices de musculation 2 fois par jours. 6 heures d’exercices au total incluant soulèvement de poids et exercices cardio vasculaires. L’acteur avait d’ailleurs était vu dans les rues de Los Angeles courant telle une fusée entre les véhicules et portant en même temps des petites haltères. L’acteur à d’ailleurs pour le film réalisé lui-même toutes les cascades qu’il fait dans le film. Un exploit pour un homme de 65ans. L’acteur c’est par contre démis l’épaule lors d’une cascade et à séjourné quelque temps à l’hôpital où il a eu la surprise de rencontré l’acteur Sylvester Stallone qui avait lui aussi eu un petit accident au court d’un tournage de film. Les deux acteurs quelques semaines plus tard se retrouvèrent sur les plateaux de tournage pour le film The Tomb où ils partageront tout deux et pour la première l’affiche ensemble.

First-Look-at-Arnold-Schwarzenegger-on-The-Last-Stand

Schwarzenegger dans un rôle à la Clint Eastwood

 

Si vous êtes nostalgiques des films d’actions des années 90 où l’on met son cerveau en mode pause, ce film est fait pour vous. Le scénario ne brille pas beaucoup même si il est un peu plus étoffé que certains films de Schwarzenegger de l’époque. Là où le film brille, c’est par la manière dont le réalisateur a tenu sa caméra. Les plans sont inventifs et la caméra placée à des angles encore jamais vus. Une excellente mise en scène où on passe des quartiers de Los Angeles au désert du Nouveau Mexique. On suit un agent du FBI et un shérif qui finalement se retrouve malgré-eux, tout deux sur la même affaire. Il faudra attendre le milieu du film pour les voir »collaboré ensemble ». La transition entre les deux hommes est géniale.

 

Après du coté casting, on retrouvera l’acteur Forest Withaker qu’on ne présente plus et qui interprète le chef du FBI, Peter Stormare vu dans Prison Break et interprétant un mercenaire travaillant pour le bandit Gabriel Cortez, Jamie Alexander « qui jouait dans la série Kyle XY » dans le rôle de l’adjointe du shérif, Johnny Knoxville « du groupe des jackass »dans le rôle du dingue du village, Rodrigo Santoro interprétant le petit ami de Jamie Alexander, Luis Guzman qui travaille lui aussi pour le shérif et qui a un rôle assez drôle de flic maladroit mais attachant, et Eduardo Noriega qui interprète Gabriel Cortez. Tout ce petit monde dans un film qui mélange habillement Western et action. Très peu d’effets spéciaux pour un film qui a eu un budget de 6 000 000 de dollars. Des musiques qui ne sont pas s’en rappeler les films de Clint Eastwood dans la trilogie des Sergio Leone.

 

Alors crédible ou pas?

 

Schwarzenegger s’impose toujours autant dans le film. Il joue le rôle d’un sheriff qui suite à un accident tragique, a perdu toute son équipe lorsqu’il travaillait dans la police à Los Angeles. Il se retira dans une petite ville où il sera le shérif. L’homme s’approchant bientôt de la retraite, n’est pas crédible aux yeux des habitants qui voient en lui qu’un simple homme se faisant trop vieux. Un rôle sur mesure pour un Schwarzy qui certes, commence à se faire vieux, mais qui a encore en lui une réserve d’énergie incroyable. Malgré ses rides, l’acteur est toujours autant imposant. On a l’impression de le voir toujours autant endurant qu’en 1990. On le voit quand même jouer avec son âge pendant les différentes scènes du film.

L’acteur fait preuve d’auto dérision ce qui est assez amusant pour les fans et les non fans. Beaucoup dans un film aux répliques toujours aussi drôles et kitsch. Les répliques fusent comme dans les films d’actions à petit budget. Chuck Norris n’a qu’à bien se tenir ! Un film d’action qui mélange humour à émotion, nostalgie, tout le monde y trouve au final son compte car le but principal du film est de nous divertir sans se prendre la tête. Des personnages attachants, un Johnny Knoxville loin d’être si ridicule que ca et très drôle malgré sa tête à claque et une Jamie Alexander future grande actrice qui, afin d’être crédible, a séjourné quelque temps dans un commissariat où elle a apprit à manier les armes à feu. J’ai passé un agréable moment. Schwarzenegger a bel et bien réussit son come back. Nous le retrouveront en septembre prochain au cotés de Stallone dans The tomb, futur film ressemblant à la série Prison Break. Quand Schwarzenegger dit qu’il reviendra, vous pouvez être sur que ce n’est pas des paroles en l’air.

 

Publicités

Tagué: , , , ,

Classé dans :Action, Schwarzenegger

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :