Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Only god forgives: Décevant et incompréhensible

AFICHE ONLY GOD FORGIVESRésumé du film

Julian et son frère Billy dirigent à Bangkok un club de boxe Thaïlandaise qui sert aussi de trafic de drogue. Un soir, alors qu’il avait trop bu, Billy assassine sauvagement une jeune prostituée dont il avait payé les services. Ce dernier est assassiné à son tour par le père de la victime qui a été forcé par un agent de police. La mère de Billy et de Julian apprend la nouvelle et débarque à Bangkok afin de rapatrier son corps aux Etats Unis. Par vengeance, cette dernière donne l’ordre à son fils Julian d’assassiner celui qui est à la tête de se meurtre.

Infos sur le film

Réalisé par Nicolas Winding Refn

Avec Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas, Vithaya Pansringarm

Genre Thriller , Drame

Nationalité Français , danois

Durée du film : 1h40 environ

Film déconseillé aux moins de 12 ans

Only-God-Forgives_1

Par le réalisateur de Drive

Pour ceux qui ont vu le film, rappelez-vous. En 2011 sort sur nos écrans une véritable perle de septième art : Drive. Un film avec Ryan Gosling en tête d’affiche. Film qui créée la surprise à Cannes au niveau de la critique. Tant et si bien que le réalisateur reçoit une récompense « le prix de la mise en scène ». Le film nous contait l’histoire d’un homme solitaire qui travaille à Hollywood comme cascadeur et la nuit pour des truands. Un film qui avait une bande originale incroyable avec une musique pop des années 80, une sorte de polar, un excellent casting, un Ryan Gosling qui passe de tendre à effrayant. Bref le film vraiment à voir. Puis, deux ans plus tard, j’apprends que le même réalisateur sort prochainement Only God forgives, toujours avec Ryan Gosling dans le rôle principal. Le pitch a l’air assez bon, les premières photos de tournage nous annoncent une sorte de Kill Bill à Bangkok, un Ryan Gosling qui c’est préparé pendant des mois pour être assez musclé. Puis vint la bande annonce. Film encore plus sombre que Drive qui l’était déjà assez malgré ses couleurs très eighties. Les premières critiques arrivent :une photographie somptueuse »un des points positifs du film Drive », acteurs géniaux, mise en scène parfaite, lumière somptueuse, supérieur à Drive «  SANS RIRE ? ». Du coup je me précipite le jour de la sortie du film au cinéma.

120956onlygodforgivesredbandtrailer0432013190601 Only God Forgives_2

De l’excitation à la frustration

Le film Drive m’avait tellement chamboulé, que je me suis dit qu’Only god forgives me ferait le même effet voir plus. Je rentre dans la salle : 10 personnes « je rappel que le film venait de sortir ». Mauvaise signe ? Je fais main basse sur ce détail. Le film commence. Première chose à relever : le film se passe la nuit. Très peu d’éclairage. La première scène nous montre un combat dans le club de Boxe de Julian « Ryan Gosling ». Deuxième point relevé : les combats sont lents. Moi qui est baigné depuis mon plus jeune âge dans les films de Jackie chan et Bruce lee, je m’attendais à une chorégraphie dynamique. C’est raté. Troisième point négatif : le film fait malsain. Après le combat d’un de ses élèves, le frère de Julian décide d’allé voir des prostitué. Il en veut une jeune : 14 ANS ! « C’est quoi ce délire ? ». Puis quelques minutes plus tard la police débarque dans la chambre de cet homme et le voit assis, couvert de sang. A coté de lui, une jeune fille, nue et qui a été sauvagement assassinée. Comment peut-on être ivre et en venir carrément à tuer une jeune fille ? La police va interroger le père de la victime qui apprend par la même occasion que sa fille est donc morte. Parce que c’était son unique fille et qu’il n’avait pas d’argent, ce dernier la forçait à se prostituer. Lui étant trop vieux, c’était à sa fille de travailler. Il faut savoir « pour ceux qui ne le savent pas » que Bangkok compte le plus haut taux de prostitution. La prostitution est légale. Parce qu’elles n’ont aucune autre opportunité d’emploi, les femmes travaillent dans la prostitution. Une femme gagne environ 5 à 10 fois plus d’argent qu’en ayant un travail normal. Normal en quelque sorte de retrouver cela dans le film. Là n’est pas vraiment le vrai problème.

1066-130516111527982-1.jpg

Trop lent

Du début à la fin, j’ai eu l’impression de voir le film au ralenti « je vous jure je ne me drogue pas et aucune fumée ne c’est échappée des conduits de ventilation dans la salle de cinéma». Aucun rythme. A chaque fois qu’on pense qu’il va y avoir de l’action, qu’il va se passer quelque chose et bien….NON ! Du coup, au bout de 30min de film, une puis deux personnes ont quittés la salle. Je ne quitte jamais la salle pendant une projection. Que ce soit parce que le film est nul ou parce que j’ai une envie pressante. Par respect pour ceux qui ont fait le film « qu’il soit bon ou mauvais » je me dis que peut être que le film peut s’améliorer vers la fin. Only God forgives est l’un des premiers films qui m’a vraiment donné envie de partir et qui ma frustré quand le générique de fin a commencé. Ce qui a été marqué dans le résumé que j’ai fais est ce qu’il faudra retenir du scénario qui a du être écrit sur un carré de papier toilette. Absence quasi-totale de musique « ce qui rend le film encore plus lent », peu de dialogues, Ryan Gosling inexpressif « on se demande si on ne l’a pas forcé à faire le film ». J’adore cet acteur mais là j’ai été vraiment déçu par son jeu. Aucun effort n’a été fait. Il c’est entrainé aux arts martiaux pendant plusieurs mois pour au final nous livrer un combat R I D I C U L E. Kristen Scott Thomas quand a elle change son registre et joue très bien mais est vulgaire, grossière et agaçante au possible. Niveau look, elle ressemble à une prostituée « venant de la part d’une femme qui se permet de traiter de p… la standardiste de l’hôtel dans lequel elle séjourne, c’est un peu gros ».

only-god-forgives-kristin-scott-thomas

Le réalisateur régresse

Beaucoup de vulgarité pour rien, beaucoup de choses malsaines alors qu’il n’y a aucune raison, trop de violence non justifié. On veut nous choquer mais là c’est trop. Que dire de certains plans qui partait d’une bonne intention mais qui sont au final réutilisés au moins 5 fois dans le film. La caméra qui tourne autour d’un personnage, ce même personnage qui a toujours la même démarche et qui va on ne sait où, vu à la troisième personne où l’on voit le personnage de Julian marcher dans un couloir sombre. Puis pourquoi venger la mort d’un frère qui est responsable d’un meurtre d’une innocente? Heureusement Julian comprend très vite et ne souhaite pas le venger mais c’est sans compter sur sa mère qui ne voit en Julian qu’un bon à rien incapable et qui le force à vouloir faire le travail à sa place. On la voit le rabaisser sans cesse alors qu’elle ne bouge même pas le petit doigt. On apprend cependant pourquoi Julian a décidé de faire sa vie à Bangkok « seul rebondissement du film!!! ».

OnlyGodForgivesGoslingFightbig5993 only-god-forgives09

Le réalisateur régresse !

La photo n’est pas tirée du film mais a été faites à la sortie de la projection presse. Et oui Ryan Gosling c’est fait tabasser par des journalistes suite à sa prestation désastreuse dans le film. Puis, quelques jours plus tard, ce dernier nous annonce qu’il va prendre une pause d’une durée indéterminée « plutôt pour qu’on l’oubli quelques temps ». Je vous rassure tout ce que je viens de vous dire est une blague ! Pour être plus sérieux, je suis sorti de la salle de cinéma : dégouté. 1h40 qui passent à une vitesse pire que lente. J’ai eu l’impression de ré-assisté à des vieux cours. La fin du film est encore plus frustrante puisqu’on a l’impression qu’il n’est pas fini. On ne comprend rien, on décroche au bout de 30min, on se demande quand on doit s’inquiéter et quand on doit être énervé. Enervé je l’ai été pendant tout le film. Me demandant comment allait se terminer cette histoire et « chose qui aurait pu être positive »avoir hâte de voir le combat final entre Julian et le chef de la police. A la fin du film, pas un bruit, deux spectateurs assis derrière moi étaient tout aussi dégouté que je l’ai été et leur avis à été le même que le mien : où est le scénario ? Une histoire qui aurait pu être expédiée en 30min. J’ai regardé récemment sur internet des critiques positives afin de voir si je n’avais pas raté quelque chose. Une critique ma frappée : il faut voir cette œuvre non pas comme un film mais comme un tableau. ????? Tout était moche dans le film « à la limite du cauchemar », tout faisait sale, tout faisait malsain. Je préfère aller au Louvres et voir de vrais BEAUX tableaux. En conclusion, moi qui suis quelqu’un de très ouvert, qui déteste rarement les films, je ne vous recommande absolument pas ce film qui est une honte surtout quand on voit le prix d’une place de cinéma. « Only god forgives » et bien non : Jérémie ne pardonne pas non plus !

end

Publicités

Tagué: , , , , , ,

Classé dans :Drame, Thriller

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :