The experiment: La cruauté humaine mise en avant dans ce film

the-experiment-201x3001Résumé

Ayant perdu son emploi, Travis en trouve de nouveau un où il peut être gagné la somme de 1000dollars par jours. Lors de l’entretien, il apprend qu’il va participer à une expérience sur le comportement humain en milieu carcéral. 20 personnes sont sélectionnées. Une partie jouera le rôle des gardiens, l’autre partie jouera le rôle des prisonniers. L’expérience doit durer 2 semaines. Aucune violence ne sera acceptée sous peine d’annuler totalement l’expérience et personne ne sera payé. Mais, au fur et à mesure que les jours passent, la situation se dégrade dangereusement et l’expérience devient hors de contrôle.

Infos sur le film

Réalisé par Paul Scheuring

Avec Adrien Brody, Forest Whitaker, Cam Gigandet

Genre Thriller

Nationalité Américain

Durée du film : 1h30 environ

debut

Tiré d’une histoire vraie

The expériment est tiré d’une histoire vraie. Celle d’une expérience essayée en 1971 à Stanford par le professeur Philipp Zimbardo. Appelée l’effet Lucifer, cette expérience avait pour but d’observer le comportement humain dans le milieu carcéral. 18 candidats avaient été sélectionnés. Que des étudiants ayant une bonne stabilité et une bonne maturité. Par tirage au sort, chacun c’est vu attribuer un rôle : soit un prisonnier, soit un gardien. Chacun a commencé à s’adapter à son rôle. Seulement, certaines personnes ont dépassées leur limite en prenant leur rôle très au sérieux et en menant à des situations très dangereuses et psychologiquement traumatisantes pour les autres. Certaines personnes jouant le rôle de gardien faisaient preuve de comportement sadique, alors que quelques prisonniers furent traumatisés émotionnellement. Deux étudiants ont d’ailleurs du être retirés de l’expérience avant la fin. Une personne s’opposa à la poursuite de l’expérience qui commençait à être totalement hors de contrôle. C’est grâce à cette dernière que le professeur Zimbardo l’arrêta au bout de 6 jours au lieu de 2 semaines initialement prévue.

6a00e54ee7b642883301348753b4cb970c-500wi 6a00e54ee7b642883301348753b1ff970c-500wi

Par l’auteur de la série Prison Break

S’inspirant donc de cette histoire, Paul Scheuring, à qui l’on doit la mythique série Prison Break, revient sur le devant de la scène avec un film encore sur l’univers carcéral. Un film poignant qui traite des limites de l’homme et jusqu’où celui-ci peut aller. L’expérience commence tout bonnement dans de bonnes conditions. Chacun prend plaisir à jouer à cette sorte de petit jeu de rôle. Mais, petit à petit, la situation commence à se détériorée. Comment vous comporteriez vous si on vous donnait les pleins pouvoirs ? Jusqu’où seriez vous prêt à allé pour maintenir l’ordre ? Telles sont les deux questions qui verront une réponse dans le film. On nous montre dans ce film que l’homme est avide de pouvoir, violent, égoïste, insensible à la souffrance d’autrui. On montre l’homme ainsi comme un animal doté d’une conscience. Très dur à entendre mais c’est purement et simplement vrai. Heureusement, certains sont sensible, droit, généreux. Certains personnages se comportent d’une très bonne manière dans le film et on voit quand même une forte solidarité entre détenus. Tout est une question de choix dans nos actes. Et tout acte mène une conséquence bonne ou mauvaise. Ce film est là pour nous le rappeler.

4OHvTJxvV1_xjv9CYRzM-8qhgAw

On peut toujours décider de changer

Telle est la phrase à retenir du film. Les dialogues sont bons, même très bons. Moralisateur certes et là pour nous rappeler à l’ordre. The experiement est quand même là pour nous divertir. Les acteurs sont très bons. Adrian Brody nous offre une fois de plus une prestation remarquable dans le film. Il joue le rôle d’un homme qui décide de participer à l’expérience. Personnage qui va petit à petit se montrer comme une sorte de leadeur et va s’opposer aux méthodes quelques peut déroutantes d’un homme jouant le rôle du gardien. Interprété par le très bon Forest Withaker. Un homme vivant avec sa mère et qui doit subvenir à ses besoins. Un homme qui au début est mal dans sa peau et à quelque chose de louche dans ses agissements. Petit à petit, on commence à voir une nouvelle facette du personnage qui voit son statut et son autorité l’imprégner un peu trop. Il va se comporter de sorte à ce qu’on aura l’impression que la folie le gagne petit à petit. Le personnage d’Adrian Brody essayera par tous les moyens de lui faire comprendre que ce dernier dépasse les bornes. Du coté des autres acteurs, on retrouvera Cam Gigandet qui jouait le rôle d’un des vampires »James » dans Twilight, Clifton Collins Jr qu’on a pu voir dans la série The event, Maggie Grace de la série Lost, et aussi l’excellent Fisher Stevens de la série Demain à la une et qui joue le rôle du professeur Archaleta. Chacun à une personnalité très différente et chacun à un passé différent. Qu’il soit bon ou mauvais, on nous montre des flashbacks pour cerner chaque personnage. Malheureusement pas pour tous les personnages ce qui est dommage. Pas d’inquiétude, on en apprendra suffisamment pour voir qui est bon et qui est mauvais.

FA_image_00017828

Une expérience qui dégénère

Vous l’aurez donc compris, la morale humaine est remise en question dans ce film. Les dialogues sont très bons et tellement vrais qu’il est difficile de se dire qu’il est moralisateur dans le mauvais sens du terme. On ne peut s’empêcher de voir dans ce film que l’humain est un cobaye et on voit jusqu’où un animal est capable d’allé lorsque l’on le pousse à bout. Comme si on nous mettait dans une cage et qu’on nous narguait avec un bout de pain alors qu’on n’a pas mangé depuis des jours. L’homme commencera à changer radicalement de comportement et fera tout pour sortir de la cage. C’est ce qui st montré plus ou moins dans le film. Le film est très bien ficelé et on notera une évolution radicale pendant tout le film qui prend ses marques à une vitesse assez constante. La caméra est bien utilisée, pas de lenteur, bien rythmé, de l’émotion, le film est vraiment prenant. La prestation des acteurs est aussi excellente. A noter quand même que certains passages peuvent être violent, de la torture psychologique et on joue beaucoup sur nos nerfs. Un film à voir.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.