Hunger Games: Premier chapitre d’une saga de qualité

affiche-Hunger-Games-The-Hunger-Games-2011-12 »’Résumé du film »’

L’Amérique du Nord est devenue un immense champ de ruines et se nomme à présent Panem, Le Capitole, puissant gouvernement, contrôle 13 districts formés dans l’ancienne Amérique du Nord. N’acceptant pas ce gouvernement devenu répressif, le troisième district se rebella mais fut complètement rasé. En conséquence de cela, Le capitole créa un jeu télévisé du nom de Hunger Games. Ce jeu consiste à tirer au sort un garçon et une fille âgé de 12 à 18 ans provenant de chaque districts. Les 24 participants doivent se battre à mort dans une arène jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Lors de la 74ème édition des Hunger games, la jeune Primrose Everdeen âgée de 12 ans, est choisie pour participer aux jeux mais sa sœur, Katniss s’interpose et se porte volontaire à sa place afin de sauver la vie de sa soeur. Katniss se retrouve alors avec un jeune garçon du nom de Peeta Mellarck qui avait un jour, sauvé la vie de  Katniss et de sa famille qui allaient mourir de faim.

¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

 »’Infos sur le film »’

Réalisé par Gary Ross
Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth
Genre: Action, Drame, Science fiction
Nationalité Américain
Durée du film : 2h22min

 »’Attention, des scènes peuvent heurter la sensibilité des spectateurs »’

¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

-The-Hunger-Games-trailer-2-the-hunger-games-movie-28804610-1920-1080

 »’Un Battle Royale à la sauce américaine »’

Souvenez vous pour certains, en 2000, le film Japonais Battle Royale sortait sur les écrans et nous racontait l’histoire d’un Japon futuriste où les adultes qui redoutaient les excès de violences et de désobéissances de leur jeune enfants, avaient votés une loi du nom de Battle Royale qui consistait à les faire participer à un jeu de lutte à mort. En 2008, l’écrivain Suzanne Collins sort son livre Hunger Games, vivement critiqué lors de sa sortie pour sa très forte ressemblance avec les œuvres Battle Royale et le livre Running man »lui-même adapté quelques années plus tard en film » écrit par Stephen King . En 2012, l’adaptation du film Hunger Games sortait au cinéma. Le film reçut une très bonne critique de la presse et fut un vrai succès commercial. En novembre 2013, est sorti le deuxième chapitre du film Hunger Games : l’embrasement. Puis cette année l’avant dernière partie, Hunger Games : La révolte chapitre 1 est sortie. L’année prochaine, la seconde partie clôturera la saga. Pour ceux qui ne peuvent pas attendre, sachez que les trois chapitres sont déjà disponibles dans toutes les librairies. Comme d’habitude, dans les romans, tout est beaucoup plus détaillé et moins survolé que dans les films mais, il est  »’toujours bon de faire un comparatif entre les deux »’. Je recommande cependant de voir les films avant de lire les livres.  »’Ce qui vous permet d’avoir une sorte de version longue du film. »’

¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

                 -The-Hunger-Games-trailer-2-the-hunger-games-movie-28804811-1920-1080 The Hunger Games: The Official Illustrated Movie Companion

 »’Puisse le sort vous être favorable »’

Hunger Games n’est certes pas un chef d’œuvre, mais à le mérite d’être plus mature que d’autres films tirés de romans comme par exemple Harry Potter, Twilight ou bien encore Le seigneur des anneaux.  »’Hunger Games séduira certes un public jeune mais aussi un public adulte »’.  »’Un film violent, dur et réaliste »’. Afin de paraitre crédible,  »’les acteurs ont subit un entrainement intensif »’.  »’Jennifer Lawrence »non elle n’a pas fait de provision de noisettes dans ses joues pour l’hiver » a été initiée par un archer olympique à l’art du maniement de l’arc »’ pendant six semaines. Josh Hutcherson a quand à lui pris sept kilos de muscle pour son rôle.  »’Les deux acteurs ont aussi du aussi se transformer physiquement en pratiquant l’escalade, la course, le maniement d’armes, le saut d’obstacles »’.  »’La bande originale du film composée par James Newton Howard est émouvante pour certaines scènes et héroïque pour d’autres »’, on peut noter aussi quelques musiques plus dramatiques.  En d’autre termes,  »’une très belle bande originale »’. L’univers du film  »’mélange habillement film futuriste et post-apocalyptique »’. Des  »’costumes très excentriques et chics avec des couleurs mélangeant principalement le violet et le jaune »’. Contrairement à Battle Royale qui nous montrait pendant le film un véritable carnage,  »’Hunger Games nous montre des personnages plus humains, les excès que l’humain est capable de commettre pour un jeu télévisé, le voyeurisme, la perte humaine, la confiance, la responsabilité, la solidarité »’.  »’Beaucoup de thèmes qui nous mènent à nous interroger sur l’avenir futur de notre société »’.  »’On pourrait aussi pensé à l’excellent et culte Running man »’ où des détenus étaient forcés  de participer à un jeu télévisé où ils devaient échapper à des tueurs les poursuivants. Le gagnant était libéré de prison.

¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

Box-office-US-du-8-avril-Hunger-Games-resiste-au-Titanic_portrait_w532383907_286708868028612_120321514667349_925285_1412535152_n  CF_0216

 »’Bienvenue aux Hunger Games »’

 »’Jennifer Lawrence affiche une sensibilité mais aussi un caractère dur qui rend le personnage vraiment attachant »’.  »’Josh Hutcherson quand à lui nous montre un personnage effrayés lorsqu’il est nommé participant au jeu, qui doute de ses capacités mais qui va se révéler petit à petit plus courageux qu’on ne le pensait »’. Une première partie de film axée sur la présentation des personnages. Puis un changement de décor s’opère. On passe de la ville ultra sécurisé et détruite par une ville où abonde des gens excentriques et fêtards. Après vient la préparation et l’entrainement des futurs participants pour le futur jeu. Et pour terminer, on change totalement de décor et de ton pour nous faire rentrer dans une arène qui se situe dans une immense foret très dense . Le stress est à son comble. Impossible de savoir vraiment l’issue de se jeu. On en vient à se demander avec tout ce qui ce passe si notre héroïne ne va pas mourir avant la fin du film. Tout est possible dans Hunger Games. Du coup,  une tension est créée aussi bien dans le film que du coté du spectateur avec une bonne dose de drame. On se retrouve révolté de voir de jeunes enfants se faire massacrer. C’est choquant à voir même si on ne nous montre pas les tueries en détail. C’est peut être violent mais on pourrait le comparer à un Disney  quand on voit les scènes sanglantes et réel carnage du film  Battle Royale. On ressent une réelle haine contre les dirigeants responsables de ces jeux macabres. Du désespoir pour les participants qui pour certains ne restent pas longtemps en vie. Les plus forts restent en vie et se lèguent entre eux pour s’attaquer aux plus faibles. Une vraie partie de chasse où c’est chacun pour soit et la loi du plus fort qui l’emporte. Certains trouveront des tactiques impitoyables afin de tuer un maximum de participants, d’autres prendront la fuite et tenteront de survivre en se cachant. Ce ne sera pas forcément au gout de la production du jeu qui mettra tout en œuvre pour faire sortir les fuyards de leur cachette en hésitant pas à une seule seconde à faire bruler certaines partie de la foret pour les faire sortir de leur cachette. 2h20 qui passent à une vitesse ahurissante tellement on est pris dans l’histoire.

¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

cornucopia

 »’L’espoir est la seule chose plus forte que la peur »’

Du coté de la mise en scène et de la réalisation, la caméra bouge un peu trop lors du début des Hunger Games et on s’y perd un peu. Une erreur très vite réparée pendant le film. Certains ont critiqués le fait que le film n’était pas aussi violent que le livre mais le but était de viser un plus large public. Le film à vu d’ailleurs 7secondes de scènes violentes supprimées en Angleterre afin d’interdire le film aux moins de 12 ans.  »’De très beaux décors, des acteurs qui jouent très bien, de l’humour à certains moments, de la tragédie pour d’autres, de la solidarité, de l’action, de la romance et aussi de l’amitié »’.  »’On nous montre aussi la différence de richesse entre le Capitole et le district »’. Dans le district, la pauvreté est présente partout »ruine, enfants qui jouent dans la boue, vêtements déchirés, la famine, etc.… ». Tout fonctionne au troc. Dans le Capitole, c’est tout le contraire. Très lumineux, très coloré, très futuriste en termes d’architecture. Les hommes, femmes et enfants portent des vêtements très chics et excentriques du style de la période de la renaissance. De la nourriture à ne plus savoir quoi en faire, de gigantesques bâtiments. On voit les habitants comme des enfants qui ne pensent qu’à s’amuser et qui voient la vie comme un gigantesque terrain de jeu. Inconscients de voir la vraie cruauté de la situation. Quand aux dirigeants des Hunger Games, ils ressemblent à certains monarques des temps passés. Donald Sutherland, le président, y est détestable à souhait.

¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

katniss-01-400

 »’Pour conclure »’

Nous avons là un film très bien dosé et qui malgré le thème du film, ne nous montre que de manière très furtive les scènes de violences.  »’Le scénario est très riche »’, il y a des moments comiques, une belle histoire d’amour et une bonne dose d’action.  Il y a un vrai travail en terme de design des costumes, des décors, des accessoires mais aussi l’inventivité des pièges des Hunger Games.  »’L’alchimie entre Jennifer Lawrence et Josh Hutcherson est très bonne »’.  »’On pourrait aussi bien voir leur relation déboucher sur un lien fraternel que sur une vraie relation amoureuse »’. Un vrai plaisir de revoir Woody Harrelson qui est juste parfait, Lenny Kravittz « oui le chanteur » qui en plus d’être un excellent chanteur et musicien nous montre qu’il a un bon talent de comédien. Elisabeth Banks « 40 ans toujours puceau ou bien Spiderman de Sam raimi » est méconnaissable en interprétant un personnage excentrique, grande créatrice de mode et très attachante.  »’On se retrouve avec une palette de nombreux personnages tous attachants les uns que les autres »’. Beaucoup d’émotion dégage du film. La bande annonce ne nous dévoilait pas grand-chose. Je n’ai pas ressentis beaucoup d’émotion en la regardant. J’ai été donc agréablement surpris en voyant le film qu’on nous avait caché beaucoup de choses. Il y a d’ailleurs  »’de nombreux rebondissements de dernière minute »’ qui font que ne peut pas décrocher du film une seule seconde. Un vrai  »’film qui parle de la survie, de la cruauté, du pouvoir politique mais aussi de la solidarité entre humains »’.  »’Un film plus humain qu’il n’y parait et qui pousse à la réflexion »’.  »’Malgré tout, on est en droit de se poser cette simple question: Comment peut on aider quelqu’un sachant qu’à la fin du jeu, il ne pourra rester qu’un seul participant en vie? »’ A voir sans hésitation.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.