Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

500 jours ensemble: Un magnifique mélange de sarcasme, humour et émotion

affiche-500-jours-ensembleRésumé

L’histoire d’un garçon qui rencontre une fille et qui en tombe fou amoureux. Tom (Joseph Gordon-Levitt) croit au grand amour, à la destinée. Summer (Zooey Deschanel), n’y croit pas du tout. Cela n’empêche pas Tom de tout faire pour la séduire, encore et toujours. Au bout de quelques jours les choses se concrétisent. Tom et Summer filent le parfait amour. Mais, au fil des jours, les choses deviennent incertaines. L’histoire fait des allers et retours dans cette relation parfois heureuse, parfois agitée. Premier coup de foudre, premier rendez vous, première relation intime, la vie en couple, première dispute, première séparation, incertitude face à l’avenir, temps de raisons qui nous poussent chacun et chacune à se battre pour arriver à trouver un sens à l’amour et à le vivre.

500joursensemble_Chloe_Moretz_002

Infos sur le film

Réalisé par Marc Webb
Avec Joseph Gordon-Levitt, Zooey Deschanel, Clark Gregg
Film américain.
Genre : Comédie, Drame, Romance
Durée : 1h 36min

Petit bonus
Voici une vidéo qui accompagne le film. Un petit clip de 4min sur un fond de braquage de banque en guise d’histoire avec les deux acteurs principaux du film.

Le lien

Introduction

Les films du registre romantique ont toujours eu un point de vue féminin. Rare sont les films qui nous montre qu’un homme qui croit en l’amour, peut aussi être déçu par la gente féminine. 500 jours ensemble change cette fois, la donne et cette fois-ci, c’est autour d’un jeune homme de subir cette horrible situation : Un amour qui est à sens unique.

500_days_of_summer_2

Le film à garder près de soi

500 jours ensemble est ce film que j’appelle « film de chevet ». Je trouve qu’il remplie très bien son rôle d’anti dépresseur pour les post ruptures. Il est même thérapeutique. Mais il n’est pas que ca. Il vous montre aussi toute l’ingéniosité et la mise en scène d’un réalisateur bien calé sur le sujet. L’amour, faut-il y croire ? Dès le début du film, on vous le dit d’emblée : ce n’est pas une histoire d’amour.

L’ingéniosité d’un réalisateur passionné

La composition du film est faite de sorte que, pendant les 500 jours, des allers et retour se font. Ainsi là est une partie du génie créatif du réalisateur car il nous montre les bons comme les mauvais moments. Certaines scènes sont d’ailleurs collées l’une à l’autre afin de nous montrer la nuance. Notre héros tout heureux prenant l’ascenseur pour le mener à son travail, les portes s’ouvrent, nous faisons un bon de quelques jours et le voyons totalement déprimé et débraillé. Le réalisateur ne s’arrête pas non plus à là. Le but pour lui est de nous montrer quelque chose d’original. Tellement de bonnes idées. Le générique de début de film est excellent et à la fois touchant et beau. Il nous montre l’enfance de nos deux protagonistes sous forme d’écran séparé en deux. L’apparition des sentiments amoureux mais aussi leur disparition pour le moins inexplicable. Un aspect de la vie de couple très peu montré dans les films romantiques. On pourrait aussi prendre comme autre exemple l’excellent Blue Valentine « que je recommande aussi » et qui nous montre ce qu’il reste après des années de la passion amoureuse d’un couple. Seulement 500 jours ensemble, même s’il se veut touchant, touche le sujet de la relation amoureuse de façon humoristique. Car oui, il y a des fois, il vaut mieux en rire. La construction du coté de la narration est elle aussi très bien travaillée en faisant une sorte d’analyse très sarcastique des relations amoureuses. Le sarcasme, mot d’ordre du film qui ne se gène absolument de défier les films romantiques qui ne font que « d’après le réalisateur » vendre du rêve aux gens en mal d’amour. Il ne faut pas se voiler la face, le film est un peu cruel mais tellement vrai. Le réalisateur nous montre la souffrance d’un homme convaincu d’avoir perdu le grand amour. Mais au-delà des souvenirs qui le font souffrir, l’espoir pourrait renaitre. Est-ce vraiment la fin d’une histoire ou le début d’autre chose ?

        500-jours-ensemble-est-une-des-plus-belles 500

L’histoire d’un garçon qui rencontre une fille

Film vraiment très intéressant, brillant, magnifique, drôle, touchant, un mélange incroyable, un scénario malin, c’est le film à voir pour tous les amateurs du genre. 500 jours ensemble nous relate l’histoire de Tom, tombé amoureux de Summer, la nouvelle assistante de son patron. Tom croit en l’amour alors que Summer, elle, croit plutôt que c’est un mythe. Dès leur première discussion, c’est le choc et la déception pour Tom qui s’aperçoit que lui et Summer ne sont pas sur la même longueur d’onde. Elle se rapproche malgré tout de lui et lui succombe aux charmes de celle qu’il aime. Tous les deux filent alors le parfait amour même si Summer a plus ou moins été catégorique : elle ne veut pas d’une relation sérieuse. Nous allons alors suivre petit à petit cette histoire qui va nous montrer comment tout à commencé et comment tout ca a fini. Car oui, dès le début du film, Summer a quittée Tom qui est bien mal en point. Notre héros raconte donc comment c’est passé ses 500 jours avec la femme qu’il pensait être la femme de sa vie.

Je crois que c’est officiel. Je suis amoureux de Summer.

Je crois que c’est officiel. Je suis amoureux de Summer.

(500)_days_of_summer_9

On a tous eu cette tête là au moins une fois dans notre vie après une rupture amoureuse. il est amusant d’en rire.

500-jours-ensemble

La beauté de l’image et du soin esthétique est à pleurer de joie.

Un héros auquel on s’identifie

Joseph Gordon Levitt est tout simplement LA révélation. Son personnage s’avère être un homme complètement différent de tout ce que l’on a pu voir dans les films du genre. Un homme sans clichés, pas macho, attentionné, drôle, compréhensif, qui se pose des questions sur sa vie sentimentale, qui cherche une relation sérieuse et qui est aveuglé par son amour pour Summer qui ne semble pas éprouver la même chose. Le point fort du film est sa réalisation. Le film est construit de sorte à se qu’il y est des retours en arrière où l’on ne s’emmêle absolument pas. C’est vraiment un film très travaillé et très différent de tout se qui a pu être fait jusqu’à maintenant. L’atmosphère de ce film est légère et nous fait passer par toutes sortes d’émotions. Pour les hommes, certains se reconnaitront dans le personnage de Tom. Quel homme n’a jamais été tombé amoureux d’une fille qui ne l’était pas ou qui nous faisait croire le contraire ? C’est sur, voir ce genre de situation a l’écran peut être agaçant mais le but du film est de nous montrer que nous n’est pas toujours que bonheur dans la vie d’un couple. Tom croit vraiment en l’amour, la destinée et l’unique coup de foudre que chacun a eu un jour où l’autre dans sa vie. Les personnages sont simples, la vulgarité assez présente mais ne gênant absolument pas. L’humour est omniprésent mais n’est jamais pesant. L’émotion est quand à elle permanente. Alors oui, on a envie à des moments de jeter notre restant de pop corn sur la télé en voyant Summer jouer plus ou moins avec les sentiments de notre pauvre Tom « petite revanche pour les femmes de ce coté là ». Il y a une vraie réflexion sur l’amour qui, si l’histoire nous touche, peut être comprise.

Un des passages des plus ingénieux.

Un des passages des plus ingénieux.

You make my dreams come true

Tout au long du long métrage, on voit qu’il se renouvelle du coté de la mise en scène. Cette histoire d’allers et retours pendant le film est très bien travaillée et nous permet de ne pas nous perdre dans l’histoire. A des moments, on sent la folie du réalisateur. Notre héros qui sort de chez sa nouvelle petite amie tout heureux d’avoir passé la nuit avec elle. Dans cette scène, on nous montre l’état euphorique dans lequel on peut être. Notre héros qui se regarde son reflet dans une vitrine et y voit Harison Ford lui faire un clin d’œil, tous les passants lui disent bonjour, il finit par entamer des pas de danse. On le remarque, c’est totalement loufoque mais le réalisateur nous montre à travers cette scène la joie immense que provoque l’amour. Le fait de danser dans la rue mais surtout montrer son bonheur. Cette simple scène est pour ma part culte. La bande originale du film est excellente et nous offre de très beaux airs. Une musique qui tient un rôle important dans le film. Les paroles de toutes les chansons accompagnent les scènes. De Regina Spektor en passant par The Smiths, Simon and Garfunkel, les chansons rythment notre récit. Tout est pertinent. Il faut juste y prêter attention si l’on est curieux.

You Make My Dreams Come True

You Make My Dreams Come True

Un film qui balaye les clichés de la romance

Le réalisateur a eu un malin plaisir à briser les clichés des films romantiques et se permet même certaines fois de les caricaturer à travers certaines scènes. Pas d’happy end où tout rentre dans l’ordre comme par magie. Finalement on se retrouve beaucoup dans nos personnages principaux. Au moins une fois dans notre vie nous avons vécu une rupture amoureuse. Au début, c’est invivable et finalement au bout d’un moment, en prenant du recul, on finit par en rire. On le sait, le réalisateur nous avertit dès le début du film mais on ne peut s’empêcher en assistant à ce coté très magique des débuts dans une relation amoureuse, de penser que nos deux héros finiront ensemble. Zooey Deschanel et Joseph Gordon Levitt sont tellement attachants, craquant,, mignons. Comment rester de marbre ? Mais force est de constater que petit à petit, le personnage de Summer agace. On a le sentiment qu’elle joue avec les sentiments de Tom qui lui a des sentiments sincères. Les seconds rôles ont aussi leur place dans le film et apportent des moments très drôles. Les amis de Tom, la petite sœur de Tom »interprétée par Chloe Grace Moretz » qui conseille son frère malgré leurs grandes années d’écart « ce qui est très comique », le patron de Tom, chacun a finalement un rôle important dans le film. Chacun est attachant. Typiquement le genre de film qui vous fera du bien. Il apporte de la douceur et n’étouffe jamais. Ca respire la sincérité et la lucidité. Tout n’est pas toujours rose et le réalisateur est là pour nous le montrer. Il y a d’ailleurs une scène particulièrement intéressante. L’écran se scinde en deux et nous voyons à gauche l’attente de notre héros et de l’autre, la réalité. On aimerait que ca se passe bien et c’est l’effet inverse. Ce qui fait que le film ce démarque de tous les autres films du genre romance. On est très loin du film romantique de base. 500 jours ensemble est donc le film qui rend justice à tout les malheureux qui ont perdu celle ou celui qu’ils considéraient comme leur âme sœur.

Un duo sincère et attachant.

Un duo sincère et attachant.

Le laisser aller après une rupture.

Le laisser aller après une rupture.

Précipitez vous sur cette vraie perle du 7ème art

En conclusion je ne peux que vous conseiller de voir ce film. Des passages marquants, des scènes très anecdotiques, le film est un vrai journal intime d’un garçon sentimental et pur qui croit avoir trouvé l’élue de son cœur. Nous rentrons vraiment dans son intimité et on a le sentiment aussi que le film est auto biographique. Qui nous dit que ce n’est pas une illustration de ce qu’a vécu le réalisateur du film ? Les personnages tous autant qu’ils sont nous ressemble. Le film n’a rien de cynique même s’il en joue beaucoup. Le réalisateur tente beaucoup de choses dans son film et pour un premier film, c’est une vraie réussite. L’image, la mise en scène, les dialogues « drôles pour certains et touchants pour d’autres » et la réalisation sont fabuleux. Parfaitement orchestré, j’ai eu le sentiment à des moments de voir des sortes de sketchs ayant pour thème l’amour. Le duo « Gordon-Levitt et Descanel est très bon et irrésistible. Le film réussi très bien à éveiller en nous du vécu. L’amour perdu que nous avons tous du vivre. Le tout en nous faisant réfléchir à une chose « et si cette histoire avait continuée? » .Derrière tout cet humour et cette légère moquerie des relations amoureuses se cache un film profond et débordant de vérité : L’amour peut aussi bien être beau mais peut très bien se montrer cruel.

500-jours-ensemble-2009-L-2

Publicités

Tagué: , , , , , , , , ,

Classé dans :Comédie, Drame, Romance, romantique

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :