Daylight: Du très grand film catastrophe bien spectaculaire

daylightRésumé du film

En heure de pointe, en fin d’après-midi, tous les banlieusards de New York rentrent chez eux et empruntent le tunnel qui relie Manhattan au New Jersey. Quand arrive soudain, parmi les embouteillages, une voiture roulant à vive allure afin d’échapper à la police, c’est l’accident. Le véhicule percute de plein fouet un convoi chargé de produits toxiques. Une violente explosion secoue le tunnel. Les quelques survivants de cet enfer vont tenter de trouver une sortie.

Infos sur le film

Réalisé par Rob Cohen
Avec Sylvester Stallone, Dan Hedaya, Jay O. Sanders
Film américain.
Genre : Action, catastrophe
Durée : 1h 55 environ

Comment tout à commencé ?

Dans ce film, pendant l’heure de pointe, des habitants de New York rentrent chez eux en empruntant le tunnel reliant Manhattan au New Jersey. Petite présentation des personnages principaux du film : Une famille « un père infidèle qui tente de renouer avec sa femme, sa femme et sa fille de 14 ans », des détenus emmenés en prison »un grand balèze, une jeune fille, un jeune voleur et un toxicomane très peureux », une jeune écrivain âgée d’une trentaine d’années, un couple de personnes âgés accompagnés de leur chien, un policier chargé de la sécurité du tunnel. Chaque personnage empruntant le tunnel. Au même moment, à quelques mètres, un homme se fait voler sa voiture par 2 hommes et une femme. Ces derniers sont alors poursuivis par la police. En essayant de vouloir les semer, ils entrent dans le tunnel et percutent accidentellement un camion remplit de produits toxiques. A l’entrée du tunnel, une violente explosion le secoue complètement et il commence à s’effondrer. Juste au moment de l’explosion, Kit Latura »Stallone » chauffeur de taxi et ancien secouriste, assiste à l’incident. Il y a déjà des blessés. Certains sont coincés dans leur véhicule, d’autres sont en flamme. L’ancien instinct de secouriste de Kit le conduit à venir en aide aux blessés. Après l’arrivée des secours, Kit décide de se rendre au poste de contrôle du tunnel afin d’offrir son aide. Ayant fait une simulation d’attentat avant de se faire renvoyer, Kit est le seul homme connaissant les moindres recoins de la structure du tunnel. Il sera la dernière chance pour les survivants de sortir de cet enfer.

explosion

Quels sont les codes du film catastrophe

Règle numéro 1 : La première partie du film introduit les personnages principaux et secondaires « leur situation, leur lien avec tel ou tel personnage ».

Règle numéro 2 : Les éléments qui conduisent à la catastrophe prévue ou inattendue.

Règle numéro 3 : Le désastre »catastrophe naturelle, bouleversement technologique » qui, dans certains films, peut prendre de l’ampleur et continuer de s’étendre à mesure où le film avance.

Règle numéro 4 : Dans chaque film catastrophe, notre personnage principal et « héros » n’est jamais seul. Toujours accompagné d’un groupe de savants, amis ou accompagné par une femme »la plupart du temps, ils finissent ensemble ».

Règle numéro 5 : Pas de quartier, hommes, femmes, personnes âgées, personnes n’est à l’abri d’une mort certaine et parfois cruelle. Le but est déjà de vous attacher aux personnages principaux et secondaires et de les faire trépasser soit de manière héroïque, soit de manière stupide, soit de manière tragique.

Règle numéro 6. Les répercussions morales sur les personnages.

daylight1930

Un film catastrophe de haut niveau

Vous n’aurez plus trop envie de passer sous un tunnel après avoir vu ce film. Attention, film catastrophe. Fan de se genre, vous ne serez absolument pas déçu. Celui-ci faisant partit des meilleurs films de se genre. Un incontournable. Déconseillé cependant aux claustrophobes. Ce film est réalisé par Rob Cohen, réalisateur de Fast and Furious. Le film date de 1996 et n’a absolument pas prit une ride. Les effets spéciaux sont excellent et on approche quasiment du réel. La scène d’explosion dans le tunnel est impressionnante. Tout arrive très vite mais les effets de ralentis où nos futurs survivants, en dangers, tentent de se cacher augmentent la tension. Une déflagration tellement puissante que tous les véhicules et leurs occupants prennent feu sous nos yeux. On se sent impuissant face à cette tragédie. On ne s’en arrêtera pas là puisque les mésaventures des rescapés de cette catastrophe vont se multiplier. Le spectacle est bien là. Le film a d’ailleurs été récompensé pour les meilleurs sons et effets spéciaux.

stallonesecour stallone debut Daylight-1996-ScreenShot-17

Stallone dans un rôle différent

Sylvester Stallone interprète le rôle de Kit Latura. Un ancien secouriste reconverti en chauffeur de taxi. Un personnage qui a tout d’un héros essayant coute que coute et même s’il doit mourir, de sauver la vie des survivants du tunnel. Une des premières scènes où notre héros rentre dans l’action est restée gravée dans ma mémoire. Afin de pouvoir retrouver les survivants, Kit n’a d’autre choix que de passer par des ventilateurs en marchent qui le conduiront en surface. En 5min, notre héros est déjà en danger. Encore d’autres péripéties l’attendent avant d’atteindre le tunnel. C’est là que nous voyons un Stallone bien plus crédible et fragile que ce que l’on a pu voir de lui jusqu’à présent. Il ne lui reste que très peu de temps pour retrouver les rescapés et même par la suite, il est très difficile de savoir s’il parviendra à les ramener tous sains et saufs. On apprend énormément de choses sur son passé sombre et mystérieux. Pourquoi a-t-il été renvoyé de son travail de secouriste. Viggo Mortensen »Le seigneur des anneaux » est lui aussi présent dans le film. Même si son rôle n’a guère trop d’importance, il apporte une petite touche d’humour. Un sportif de haut niveau extravagant, aux allures prétentieuses qui cherche par tous les moyens d’élever plus haut sa cote de popularité. Quel meilleur moyen que de sauver les survivants de la catastrophe du tunnel ? Mais est-il apte pour réussir ?

Daylight-1996-ScreenShot-62 Daylight-1996-ScreenShot-39

Une musique connectée au film

La force du film n’est pas que l’évolution des survivants mais aussi la musique du film. La musique est autant importante que l’action et le drame qui s’y déroule. Chaque scène est connectée à chaque musique. D’une puissance incroyable pour l’époque et même encore maintenant elle ne cesse de vibrer. Très belle, triste quelques fois en vu de l’intrigue. C’est un accompagnant parfait. Le thème principal que vous entendrez dès le début du film accompagne très bien la circulation très dense. Un thème assez angoissant quand on sait ce qu’il va arriver par la suite. Le thème quand à lui de Kit Latura composé au piano, synthétiseur et instruments à cordes est lent et dramatique mais tellement intense que dès les premiers minutes de film l’émotion est déjà là. Toute la musique du film est très symphonique. Jamais dans un film catastrophe je n’ai été autant pris dans l’histoire. Jamais dans un film catastrophe je n’ai autant été ému, bouleversé. Le compositeur « Randy Edelman » a bien fait son travail : l’intensité de la musique est d’une beauté incroyable. A travers les diverses musiques, la tension, la bravoure, aucun sentiment n’est mis à l’écart dans cette tragédie. Du grand spectacle en seulement quelques partitions.

daylight5456 Daylight-1996-ScreenShot-62

Sortez les mouchoirs et une balle anti-stress

Dans Daylight, aucun tant mort n’est possible. On vous le montre dès le début du film. Même si les 15 premières minutes nous présentent calmement nos protagonistes, on se doute que ce sera de courte dure. Ca n’arrête pas. Le réalisateur arrive parfaitement à jouer avec nos nerfs mais aussi avec nos sentiments. On se demande comment nos survivants vont pouvoir se sortir de ce véritable enfer. On y voit un Stallone débordant d’énergie mais aussi très fragile. Un de ses meilleurs rôles. Très loin des rôles de gros bras qu’il a l’habitude d’incarner. Notre héros a des limites et passera à des moments en second plan pour laisser place aux autres survivants qui, soudés, prendront le relais. A noté la participation de feu son fils « Sage Stallone ». Tous les personnages du film sont attachants tant et si bien que la peur est bien là. On angoisse énormément à l’idée qu’il leur arrive quelque chose. Pourtant, c’était très mal partie au début du film. C’est là où il y a eu un très bon travail. Notre coté humain nous pousse parfois, lors de danger à être d’un égoïsme tellement grand que l’on serait capable de n’importe quoi pour survivre. Certains personnages du film sont donc montrés de la sorte. On peut les comprendre. Après une grande tension et des disputes entre eux, des liens très forts s’installent, les jeunes aident les plus vieux et réciproquement. Il y a un long cheminement avant que cela n’arrive. La méfiance est de mise et est surtout tournée vers le personnage de Kit Latura. A mesure où le film avance, c’est une équipe de survivants solidaire et soudée qui va naitre. Nos personnages s’unissent pour tenter de survivre et de sortir de se tunnel malgré leurs erreurs et leurs faiblesses. Eau à 4 degrés, infestations de rats, risque d’éboulements, noyade, tels sont les dangers auxquels nos personnages devront faire face.

actionmomentdaylight5950

En conclusion

Une vraie réussite, un film vraiment passionnant, une fin inattendue, on ne s’ennuie pas une seule seconde et on se demande comment il va vraiment finir. Il vaut vraiment le coup d’œil. Tous les codes du film catastrophe sont là sans pour autant tomber dans les clichés. Même si du coté du quota de nombres d’afro américain tués dans le film est conséquent. Un film qui brille par son humanité, sa musique si intense, son jeu d’acteurs crédibles et attachants et sa réalisation. Le suspense est constant, la tension à son comble. Il se passe toujours un nouvel évènement. Les effets spéciaux sont surprenants « quand on sait que l’utilisation de maquettes a été l’élément moteur du film ». Du coté de l’émotion, préparez les mouchoirs. De la vraie tragédie qui touche profondément au cœur. C’est aussi beau que dramatique. Pour ma part, c’est le meilleur film catastrophe de tout les temps. Même s’il faut le reconnaitre, le film « La tour infernale » était lui aussi excellent.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.