Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Ted: L’ours en peluche politiquement incorrect

affiche tedRésumé du film

John Bennet n’a aucun ami. Le jour de noël, il reçoit en cadeau un ours en peluche qui comblera le vide qu’il ressent. Un soir, John fait le vœu que son nouveau meilleur ami devienne son ami pour la vie. Puis, le lendemain, par miracle, Ted prend vie. Ce miracle fait d’ailleurs sensation et Ted devient célèbre dans le monde entier. John et Ted décident un soir de faire un pacte : ils seront amis pour la vie et ne se sépareront jamais. Les années passent, les deux amis grandissent ensemble. Vingt sept ans plus tard, John et Ted sont toujours ensemble mais John a une petite amie : Lori qui a du mal a accepter que Ted empiète sur leur vie de couple. Parce qu’elle ne supporte plus de voir son petit ami se comporter comme un enfant, Lori va petit à petit pousser John à s’éloigner de Ted afin qu’il devienne plus adulte.

 

Infos sur le film

Réalisé par Seth MacFarlane

Avec Mark Wahlberg, Mila Kunis, Seth MacFarlane

Genre Comédie

Nationalité Américain

Durée du film : 1h47

ted-photo-2

Ted, 30 ans, ours en peluche

D’abord très intrigué par ce projet, j’ai suivi de très prêt l’avancement de se film et attendait avec impatience de voir les premières images. J’ai été choqué de voir que ce film était destiné à un public adulte. Un ours qui boit, fume de l’herbe, s’adonne à des ébats sexuels (je ne sais pas comment il se débrouille) . Après quelques indécisions, je me suis décidé à aller le voir. Le début fait plus film pour enfant mais, passer le générique, c’est l’hécatombe. Ted se faire arrêter par la police pour possession de drogue, fume des joints, boit de la bière à n’en plus finir, parle vulgairement. Encore une fois un film trop axé sur le sexe.

 

C’est là tout le problème: j’ai en horreur les films misant sur l’humour raz la braguette. Ca commence bien mal. Et pourtant, j’ai été agréablement surpris par la mise en scène et les multiples références cinématographiques, à commencer par du kitsch Flash Gordon avec Sam J. Jones. L’acteur sort de sa retraite et retrouve son personnage. Des années en plus mais pratiquement le même physique que dans ce film qui date quand même de 1980. Le revoir arborer son costume de Flash Gordon, ça n’a pas de prix. Un pur cadeau pour les fans et nostalgeeks. Flash Gordon ne sera pas le seul film référencé dans Ted. En effet, d’autres références seront présentes comme: E.T, Indiana jones, Star wars, la série Alf, Y a-t-il un pilote dans l’avion »clin d’œil a une scène du film », Superman returns, Bridget Jones et encore beaucoup d’autres. Déjà, si vous êtes fan de cinéma, Ted c’est LE film incontournable à voir.

couple

Meilleur ami de l’homme, pire ennemi du couple

Objectivement, si on met de coté l’humour pipi,caca et toutes cette vulgarité, ressort un des points les plus positifs du film: son originalité. C’est sur ça part dans tous les sens mais le scénario,il est plutôt bon, et coté humour, faut se l’avoué, c’est tellement drôle. Quant aux effets spéciaux, ils surprennent. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un ours prendre vie et qu’elle autre manière que de le voir se comporter comme un adulte dénué de moral? Finalement le comportement grossier de Ted marche. Bien que vulgaire et n’ayant pratiquement pas de sens moral, on ne peut que craquer et s’attacher à se personnage qui malgré ses écarts de conduite est bon intérieurement. C’est aussi un meneur qui n’aime pas suivre le troupeau. Blagueur, menteur il ne se gène pas à dire tout haut ce que les autres pensent tout bas.

 

Je repense encore à cette séquence montrant Ted aller à un entretien d’embauche et qui ne se gène pas pour insulter son futur patron qui, aussi incompréhensible qu’il puisse paraitre, embauche finalement cet ours. Mais pour quelles raisons? Parce qu’il aime son caractère. C’est bête mais c’est drôle. Pas mal de scènes dramatiques sont d’ailleurs présentes même si le but premier du film est de nous faire rire. Des gags bien écrits, additionnés à une bande originale pour le moins sympathique, une version française agréable (pour une fois que Joey Starr ne m’agace pas…), et un Mark Wahlberg que l’on a très peu eu l’occasion de voir dans un registre comique et qui, ici, est impeccable. L’acteur n’en fait pas des tonnes, il est tout ce qui a de plus normal, banal, et le pire c’est que ça marche. Un personnage touchant qui refuse de quitter le monde des enfants et ne se rends pas compte que sa petite amie souffre de le voir se comporter comme un enfant et ne pas avoir un vrai travail.

 

Une réelle évolution et une profonde détresse du personnage seront montrées. Mila Kunis, qui écope du rôle féminin du film, rien à dire non plus. Touchante et drôle, il n’en fallait pas plus. Un sans faute pour Seth Macfarlane qui officialise en tant que voix de Ted. Intonation juste, répliques cultissimes. J’adore. Quant à la relation entre John et Lori, elle est sincère » chose qui est de plus en plus en train de disparaitre dans le monde du cinéma américain ». Lori qui était pendant 4 ans de vie commune avec John et Ted très patiente, commence à fatiguer mentalement de voir que John passe plus de temps avec son ours qu’avec elle. Le duo Walhberg et Kunis est touchant, sincère.

 

mark-wahlberg-regardant-tedUne comédie qui fait dans l’originalité

Ted est loin d’être parfait. On pourrait regretter ses quelques longueurs semées par moments, ce qui, d’un point de vue narratif est assez inégal. Du coup, on s’impatiente, ce demandant quand est ce qu’il se passera quelque chose d’intéressant et de constructif. Heureusement, l’attente n’est jamais trop longue. C’est la fin qui m’a le plus intéressé. Le petit coté sombre et réaliste dont le film fera preuve à ce moment lui permet de ne pas se reposer sur ses acquis, prenant un tournant pour le moins sympathique. Malgré le fait que l’on pourrait reprocher à Ted et aussi John de faire adolescents attardés, les deux compères n’en demeurent pas moins des adultes qui ont appris le respect mutuel. Ted est avant tout une comédie romantique, on y passe un agréable moment, les blagues sont certes lourdes, elles n’en demeurent pas moins pour la plupart efficaces. Une bonne surprise. A noter qu’une suite sortira sur nos écrans le 12 aout 2015.

Publicités

Tagué: , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :