Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Dark Knight Rises: La trilogie Batman version Nolan se termine

afficheRésumé

Le film se déroule 8 ans après les évènements qui c’étaient déroulés dans Dark Knight : Nous avions quitté Batman qui s’accusait du meurtre du procureur adjoint Harvey Dent alias Double face. Batman est depuis devenu un fugitif. Maintenant exilé, Bruce Wayne a raccroché son costume du chevalier noir et se terre dans son manoir, ne sortant plus de sa chambre et ne se montrant plus en public. La criminalité à Gotham City a été totalement éradiquée grâce à la loi répressive d’Harvey Dent. Cependant, l’exile du Batman sera de courte durée : Une jeune femme du nom de Catwoman, une voleuse hors pair et aux intentions obscures, mais surtout Bane un terroriste masqué qui compte bien faire sortir Bruce Wayne de son exile. Batman ne semble cependant plus de taille a affronté un adversaire tel que Bane.

infos

Infos sur le film

Réalisé par Christopher Nolan

Avec Christian Bale, Michael Caine, Morgan Freeman, Anne Hattaway, Joseph Gordon Levitt

Nationalité: Américain

Genre: Action, Thriller

Durée du film: 2h45 environ

La fin de la trilogie de Nolan

Il fallait bien un jour conclure cette fabuleuse trilogie qui a relancé le mythe de Batman depuis les ratages complet de Batman Forever et Batman et Robin. Christopher Nolan nous présentait avec Batman Begins, un renouveau dans le monde de la célèbre chauve souris. Apportant un film bien plus noir et plus psychologique que les œuvres précédentes. Christian Bale reprend la cape après Batman Begins et l’excellent The Dark Knight. Comment faire mieux que The Dark Knight avec le charisme et l’interprétation absolument ahurissante du regretté Heath Ledger ? Alors Dark Knight Rises déception ou surprise ?

debut2

C’est un Batman brisé, vulnérable et n’étant plus que l’ombre de lui même qui nous sera montré.

Batman peu à l’écran

Tout est dans le titre, Bruce Wayne occupe une place très importante dans ce Batman. Les apparitions de ce dernier à l’écran sont très minimes, le film laissant la place à des nouveaux personnages. Pour la première fois dans un film de super héros, on nous montre un héros vulnérable, blessé, épuisé de par son affrontement avec Double face et le Joker. Un héros fragile qui a tout perdu. Un Batman plus psychologique. Dans Batman Begins, la peur était présente. Dans Dark Knight, c’était le chaos avec le personnage du Joker qui voulait prouver que n’importe qui pouvait devenir comme lui. Dans Dark Knight Rises, le désespoir et la souffrance sont présents. Un héros brisé par les évènements du film Dark Knight. Il n’est plus que l’ombre de lui-même et on se demande comment tout cela se terminera. Gotham a plus ou moins retrouvé son calme, Batman n’a plus raison d’être. Les évènements précédents ont cependant fragilisé Bruce Wayne qui vit reclus dans on manoir, a rangé son costume d’homme chauve souris et n’autorise plus personne à le voir sauf son majordome Alfred. La création de Batman qui a permis à Bruce de se venger de la mort de ses parents a plus ou moins emparé son âme. Batman est devenu une malédiction pour Bruce qui a perdu beaucoup mais a aussi plus ou moins créé son alter ego maléfique : le joker. Les deux personnages partagent d’ailleurs certains points communs. Dark Knight Rises mettra donc l’accent sur la renaissance de Bruce Wayne et le retour de Batman. Un terrible danger menace de nouveau Gotham : Bane, qui veut créer un ordre nouveau et veut voir bruler la ville de Gotham et ainsi terminer le travail de Ra’s al Ghul dans Batman Begins. Après un combat qui a presque faillit lui couter la vie, Bruce est jeté dans une prison par Bane. Une prison en forme de puits, véritable torture psychologique pour notre héros. Bane veut le voir souffrir et le laisse contempler sur une télévision, l’agonie très lente de la ville de Gotham. Bruce va-t-il retrouver l’espoir et parvenir à quitter cette prison ?

Coté casting

Comme je l’ai dis plus haut, trois nouveaux personnages font leur apparitions : Selina Kyle alias Catwoman interprétée par l’excellente Anne Hattaway qui nous livre une prestation incroyable. Personnage sarcastique, capable de changer d’expression en une seconde. Bluffante. Nous avons ensuite John Blake interprété par Joseph Gordon Levitt. Un jeune policier qui a l’air d’avoir un parcours similaire à celui de Bruce wayne. Les deux hommes ont tous deux des points en communs. L’histoire du film tourne beaucoup autour de ses deux personnages. Et pour finir, le bad guy du film : le redoutable Bane interprété par Tom Hardy. Un bane qui n’a rien à voir avec le Bane de Joël Schumacher dans le navrant « Batman et Robin » qui était une véritable caricature de la brute épaisse qui n’a rien dans la tête. Le Bane version Nolan est impressionnant de par sa carrure mais aussi par sa brutalité, a une façon bien particulière de parler »chaque intonation prises, nous laisse penser que Bane est poète ». Ce qui est assez drôle mais qui ne décrédibilise en rien pour autant le personnage. Il n’a cependant pas le même charisme que le Joker mais apporte une autre présence à l’écran. Un Bane terrifiant quasiment invincible et très intelligent. La mort plane au dessus de la chauve souris lorsque l’on voit Bane pour la première fois. Un être presque invincible.

NUyZvh

Que serait Batman sans ses gadgets?

Dark Knight Rises

Nouveau véhicule encore plus impressionnant que le Bat-pod: Le bat-wing

21lseib

Batman est toujours au prise avec les forces de l’ordre.

La légende se termine

Après avoir vu la bande annonce du film, je n’avais pas grand espoir dans ce film. Comment faire mieux que The Dark knight ? 2h45 sans aucun temps mort. Je pensai que le film serait trop long, je m’étais trompé. Coté réalisation, c’est un sans faute, les musiques de Hans Zimmer sont toujours aussi incroyables, épiques et prenantes. La scène d’introduction est vertigineuse »c’est le mot juste ». Restez accroché à votre siège, vertiges garantis. Pas de 3D cette fois pour le film ce qui n’est pas plus mal. La 3D a encore du mal à se faire une place dans le cinéma. Michael Caine alias Alfred le majordome de Bruce Wayne, Morgan Freeman alias Lucius fox et Gary Oldman alias le commissaire Gordon sont très peu présent à l’écran mais ont une place cependant importante dans le film. On regrettera quand même qu’ils ne soient pas vus plus longtemps à l’écran. Les clins d’œil aux opus précédents, aux comics « tel qu’une certaine couverture nous montrait un passage bien particulier du combat violent entre Batman et Bane ». Coté action, nous sommes encore bien servis avec des scènes qui nous en mettent plein la vue. Que ce soit le début du film ou une bataille digne du film Braveheart « mais version Batman » vers la fin du film, les fans et les nouveaux venus seront aux anges. On en a pour notre argent. Dark knight rises marque aussi l’arrivée d’un nouveau véhicule impressionnant et surprenant dans la Batcave de Batman : le Batwing. Les plans lors des combats ou scènes d’action sont éloignés ce qui nous permet de suivre parfaitement les diverses scènes contrairement à Batman Begins qui avait ce gros point faible et qui du coup, ne nous permettais pas de savourer les combats. Dans Batman Begins, tout a débuté avec le jeune Bruce tombant dans un puits. Le symbole de Batman nait alors. Dans Dark Knight rises, le réalisateur utilise le puits comme un écho au premier film. Bruce est âgé doit parvenir à quitter le désespoir de ce puits où il y est enfermé, laisser tomber son masque et retrouver son vrai visage. Le héros deviendra alors une légende.

3the_dark_knight_rises-filmdoktoru4

Le combat Bane contre Batman est d’une violence sans précédent. L’homme chauve souris va en découdre.

the-dark-knight-rises---exclusive

Un héros tombe.

screenshot-0044994-I-824

Nous nos héros seront en danger.

Le gros point noir du film

Ceux qui auront vu le film le savent déjà : le gros point négatif du film est le personnage interprété par l’actrice Marion Cotillard. Un personnage qui aurait pu avoir plus d’importance s’il n’avait pas été saccagé par le jeu pitoyable de cette actrice. Doublage français horrible. L’actrice ne dégage aucune émotion, aucun charisme. Pour la petite histoire l’actrice avait déjà jouée dans un film de Nolan : Inception avec Leonardo Dicaprio où elle n’apportait strictement rien au personnage. Dans Dark Knight rises son interprétation de méchante n’est absolument pas crédible. Une interprétation ridicule et les spectateurs qui ont hués pendant tout le film n’ont fais que confirmer mon impression sur le jeu de cette actrice. Alors oui, certains rejetteront la faute sur l’interprétation de Marion Cotlliard et d’autres sur Christopher Nolan qui a laissé passer ca. Un vrai buzz fait alors surface. Les parodient s’accumulent « des gens qui meurent façon Marion Cotillard ». Une simulation de mort très enfantine qui a agacée bon nombre de spectateurs. Après quelques paroles, notre personnage baisse brusquement la tête sur le coté et ferme les yeux. S’en ai fini. Devant cette scène, nous restons sans voix, choqué par cette mauvaise interprétation qui laissera toujours un gout amer.

Pour conclure

Le film est certes très différent de son prédécesseur mais apporte une conclusion spectaculaire pour cette trilogie qui aura relancée le succès de se célèbre super héros. Un peu moins d’action « même si certaines scènes séquences demeurent spectaculaires et inédites », un film plus psychologique. Des clins d’œil nombreux sont faits aux fans des autres films et aux lecteurs des comics. Soyez attentif aux noms, aux scènes. Réalisation, musique, jeu d’acteur, tout est excellent. Le combat Bane vs Batman est d’une violence incroyable et risque d’en choquer plus d’un. Des surprises et des rebondissements nombreux. Une ambiance très différente des autres opus. Un film encore plus sombre et aussi complexe que l’était Dark Knight. Christian Bale toujours excellent dans la peau de l’homme chauve souris et nous offre une magistrale interprétation. Un héros attachant et humain. Dans cette ultime aventure, le réalisateur n’hésite pas à jouer avec nos nerfs. Tous les héros sont en danger. La venue de nouveaux personnages »Anne Hattaway, Joseph Gordon Levitt, Tom Hardy » apporte un vent de fraicheur à cette conclusion. Tom Hardy, méconnaissable nous montre la brutalité dans le personnage terrifiant de Bane. Une conclusion brillante à cette trilogie de Nolan très réaliste et qui laisse une ouverture quand à une nouvelle histoire sur le Batman. Du très grand spectacle.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Dc Comics, Super Héros, Thriller

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :