Birdman: La seconde vie de Mickael Keaton

img_poster_large70190_birdmanRésumé du film

L’acteur Rigann thomson était connu dans le monde entier à l’époque où il incarnait le super héros Birdman. Aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose de cette célébrité. Dans l’espoir de retrouver la gloire qu’il a perdu, il tente de monter une pièce de théâtre à Broadway. Avant la première, il va devoir affronter beaucoup de choses : son ex-femme, sa fille qui sort de désintoxication, son passé, ses rêves, ses partenaires de scène, une critique de pièce de théâtre qui l’a dans le collimateur, sa pièce mais surtout son ego. Rigann retrouvera t-il la célébrité qu’il a perdu ?

Infos sur le film

Réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu

Avec Mickael Keaton, Emma Stone, Edward Norton, Zach Galifianakis, Naomi Watts

Genre: Comédie, Drame

Nationalité: Américain

Durée du film: 2heures environ

mick

Le retour de Mickael Keaton dans le rôle titre

Longtemps que l’on n’avait pas vu Mickael Keaton dans le rôle titre d’un film. L’acteur de 63 ans et qui n’a pas loin de 35 ans de carrière n’avait pas totalement disparu des écrans mais on ne lui avait offert que très peu de rôles principaux. L’acteur avait démarré sa carrière au début des années 80 en apparaissant dans quelques séries télévisés et commence après à enchainé les petites comédies en devenant l’un des jeunes comiques les plus prometteurs. C’est à la fin des années 80 que la carrière de l’acteur va bondir lorsque le réalisateur Tim Burton lui propose le premier rôle d’une comédie horrifique : Beetlejuice. Grace à cette rencontre, Keaton devient en 1989 Batman. La toute première apparition de Batman au cinéma c’était Mickael Keaton. Après avoir décidé de continuer l’aventure en jouant dans la suite « Batman le défi », Keaton refuse de reprendre le rôle de l’homme chauve souris dans un troisième opus. Tim Burton ne faisant plus partit du projet, le script ne plaisant pas à Keaton Batman 3 se fera sans lui. De par cette décision de refuser le rôle, la roue va alors tourner pour Keaton . L’acteur peine à retrouver son public et préfère consacrer son temps à s’occuper de son fils et de ne travailler que sur des projets qui ne lui demanderont pas de se déplacer trop loin. L’acteur fait alors une sélection de projets alors qu’on lui propose beaucoup de rôles comme la comédie Un jour sans fin. Nous le verrons malgré tout dans les années 90 dans beaucoup de roles « Mes doubles ma femme et moi, Jackie Brown, Hors d’atteinte. Il réalise son premier film en 2008 « Killing Gentleman » avant de doubler des personnages de dessin animés « Porco Rosso, Cars, Toys story 3 ». En 2014, l‘acteur se montre un peu plus en jouant encore des seconds rôles mais des seconds rôles marquant : Raymond Sellars dans le reboot de Robocop ou bien Monarch dans Need for speed. Il prépare le terrain pour son come back et c’est avec Birdman que l’acteur remonte sur le devant de la scène. Pour le réalisateur du film, Keaton à une humanité doublée d’une petite folie dans le regard. Mais ce ne sera pas tout…

birdman_aAuto parodique ?

Tout comme d’autres après lui, c’est un fait, certains acteurs ayant interprété des super héros peinent à voir leur carrière décoller en choisissant d’interpréter un autre rôle. L’étiquette est collée : super héros tu seras, super héros tu resteras. Et cette constatation est très bien démontrée dans Birdman même si certains acteurs ont réussis à continuer à jouer d’autres rôles dans leurs carrières. En regardant Birdman, on ne peut s’empêcher de voir des similitudes avec la carrière de Mickael Keaton. Et si on remplaçait Birdman par Batman ? Le film nous montre la déchéance d’un acteur ayant interprété un super héros. Dans le film, Keaton interprète un acteur ayant interprété le super héros Birdman. Parce qu’il refusa de jouer dans Birdman 3, l’acteur tomba dans l’oublie. Enchainant en plus de cela ses problèmes familiaux, ses problèmes financiers, l’acteur décide de monter une pièce de théâtre à Broadway afin de retrouver cette célébrité perdue. Mais ca ne sera pas de tout repos pour l’acteur. En plus d’avoir des problèmes avec sa pièce mais aussi ses collègues, l’acteur doit réussir à gérer ses pics de colères mais aussi son coté schizophrénique qui semble l’habité. Son rôle de Birdman ne le quitte plus. Pire, il entend sa voix qui le hante et qui tente de lui dévoiler la vérité et le conseiller sur ce qu’il doit faire pour redevenir célèbre. Mickael Keaton parvient à nous émouvoir mais à montrer aussi son coté totalement déjanté lors de ces excès de colère ou lorsqu’on le voit déplacer par la pensée des objets. Le réalisateur essaye de nous faire croire que l’acteur est vraiment un super héros. Un personnage sombre, perturbé, vulgaire, drôle, attachant, déçu par sa vie. L’image de l’homme oiseau est parfaitement représentée. Nous sombrons nous aussi dans la folie avec notre héros qui n’arrive plus à discerner réel d’irréel. Il est amusant aussi de voir que finalement, beaucoup d’acteurs et actrices ne savent pas dissocier l’amour de l’admiration. Et c’est très bien dit à travers d’excellentes répliques parsemées dans le film.

    birdman3  _AF_6405.CR2

Bienvenue dans le monde du théâtre

Birdman offre aux spectateurs une nouvelle expérience cinématographique. Un film qui a amplement mérité ses oscars de meilleur film, meilleur scénario original, meilleur réalisateur et meilleure photographie. La mise en scène est magnifique et encore jamais vue. On a cette impression que le film a été fait en une seule prise. C’est simple, la caméra continue de tourner sans lâcher les personnages. Comme si nous étions dans un reportage sans aucunes coupures. L’intrigue se passe principalement dans le théâtre. Nous sommes donc dans un huit clos même si à des moments nous voyons nos personnages sortir dans les magnifiques rues du quartier de Broadway à New York vue de nuit. En plus de cela, nous passons tantôt dans un registre comique, tantôt dans du drame, tantôt dans du fantastique avec des effets spéciaux dignes des plus grands blockbuster. Les plans de la caméra sont aussi de toute beauté et offrent une nouvelle dimension. Le film critique cinglante mais tellement vraie de l’univers de la célébrité et l’égo surdimensionné de beaucoup d’acteurs. Coté musique c’est un sans faute. Une musique originale qui colle parfaitement à l’ambiance du film. Beaucoup de batteries censées représenter l’état d’esprit de notre personnage principal. Pendant les 2 heures de films, le réalisateur nous mets sur de multiples réflexions sur le sujet de la célébrité. Qu’est ce qu’est vraiment la célébrité ? La réussite ? Le nombre de likes sur votre page facebook ? Le nombre de fans ? Reggan Thomson « Mickael Keaton » pense comme beaucoup d’autres célébrités déchues, que la gloire qu’ils ont perdu vers revenir en deux temps trois mouvements. Les années ont passées et l’acteur n’est plus au mieux de sa forme. Le comédien n’a plus la forme et le physique d’antan.  C’est là que le personnage va évoluer. Tout ne va pas changer tout de suite. Il va devoir se remettre en question, réparer aussi ses erreurs passées et présentes. Comprendre aussi que le succès est éphémère et qu’il peut aussi être moralement épuisant. On le voit d’ailleurs sur le visage de l’acteur.

     007-bm-sg-00443-1  x019_BM_04699_R

Un festival d’acteurs et actrices grandioses

Birdman est aussi l’occasion de revoir des têtes connues : Emma Stone « The amazing spiderman 1 et 2 » qui interprète le rôle de la fille de Reggan. Une jeune femme qui sort tout juste de désintoxication et qui travaille en tant qu’assistante de son père. Zach Galifianakis « la trilogie Very Bad Trip » interprète quand à lui le rôle de Brandon, l’avocat mais aussi producteur et meilleur ami de Reggan. Une interprétation étonnante, posée et bien plus sérieuse que ce que l’acteur a eu l’habitude de nous offrir. Naomi Watts incarne quand à elle le rôle de Lesley, une actrice de la pièce montée par Reggan. Un personnage souriant sur scène mais qui souffre à cause de l’infidélité dont elle est victime et son manque de confiance en elle lorsque le rideau se ferme. Edward Norton est quand à lui l’élément fort du film. Dynamique, déjanté, obsédé. Son personnage se montre sincère et honnête sur scène mais joue un rôle lorsque le rideau se ferme. Des acteurs qui jouent des acteurs. Un jeu du coup très différent de ce que l’on a pu voir dans leurs carrières respectives. Le film est truffé d’humour noir et de répliques graveleuses mais qui ne gênent pas tant que ca. Au niveau des dialogues, c’est très bien écrit et à des moments philosophique. Un film que je qualifierai de thérapeutique pour les célébrités. On nous montre aussi l’envers du décor d’une pièce de théâtre. Comme ca se passe derrière le rideau ?

tn_gnp_et_1025_film

En conclusion

Je ne peux que vous conseiller fortement d’aller voir Birdman pour son ingéniosité, ses interprétations, ses répliques brillantes, cette nouvelle manière de filmer, ce mélange de drame/ comédie/ fantastique, cette réflexion sur la célébrité, cette incroyable mise en scène, cette musique dynamique, cette très belle photographie et l’intelligence omniprésente dans le film. Alors oui le film peut paraitre bizarre mais allez y l’esprit ouvert. Keaton et Norton dans un même film c’est inédit et totalement déjanté. Deux acteurs barrés. Aucun des deux ne vole la vedette à l’autre. Le film ne plaira pas à tout le monde. Certains le trouveront long et ennuyeux, d’autres passerons à coté, d’autres y verront comme moi quelque chose de très intelligent et passionnant. Des scènes très impressionnantes permettent au film de nous offrir de bonnes surprises. Ce que l’on ne peut pas reprocher au film c’est sa prestation des acteurs et cette incroyable mise en scène. Le film montre la dureté du monde du spectacle et ce que les critiques peuvent faire pour ruiner une représentation et la carrière d’un acteur. Mickael Keaton a réussi son come back, espérons qu’il continue sur sa lancée. Un excellent acteur qui émeut autant qu’il peut faire rire. Le réalisateur nous montre aussi quelque chose d’intéressant : les acteurs peuvent finir par perdre leur identité à force de jouer divers personnages. Une fin qui laisse sous le choc le spectateur. Ce film est un régal.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.