Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Cendrillon, Live: Sois courageuse et bienveillante

poster cendrillonRésumé du film

 

Ella est une jeune fille qui a vécue une vraie tragédie lorsqu’elle était enfant. Devant cohabiter avec sa belle mère et ses demi-sœurs, la jeune fille est réduite petit à petit au rang de domestique. Renommée Cendrillon, elle souffrira en silence, persuadée qu’un jour, sa bonté finira par payer. C’est alors qu’un beau jour, elle rencontre dans la foret, un jeune homme qui pourrait bien changer le cour de sa vie.

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Kenneth Branagh

Avec Lily James, Cate Blanchet, Richard Madden, Helena Bonham Carter

Genre : Fantastique, Romance

Nationalité : Américain

Durée du film : 1h45 environ

 

cendrillon anime

Version animée de 1950

Cendrillon-film

Version live en 2015

Au tour de Cendrillon de subir un lifting

Cendrillon est inspiré du conte de fées et de sa version animé de l’année 1950. Depuis la sortie de Maléfique l’année dernière, les réadaptations des dessins animés Disney et les contes sont à la mode. Ces nouvelles adaptations reprennent l’histoire en grande ligne tout en y apportant de la modernité tout en y ajoutant du réalisme et ce soupçon de féérie qui lui est propre. On essaye toujours cependant de tenter de se détacher un peu du merveilleux conte de fée en y ajoutant une part de sombre et de tragédie. Vous connaissez tous l’histoire de Cendrillon mais connaissez vous les évènements qui se sont déroulés bien avant qu’elle ne commence ? Tout comme Maléfique, Cendrillon est une réadaptation et une réinvention de l’histoire originale. Le film est-il autant réussi que l’a été Maléfique ?

reine neige

Court métrage surprise avant la séance

 

Avant que la séance ne commence, Disney nous offre un court métrage que certains fans seront ravis de voir. La reine des neiges : Une fête givrée. Un scénario gentillet mais sans plus. On retrouve avec plaisir les personnages qui préparent une fête surprise pour l’anniversaire d’Anna. Malheureusement la pauvre Elsa attrape un rhume et créé, à chaque éternuements, de petits bébés bonhommes de neige qui vont semer la zizanie pendant les préparatifs. Une petite séquence en chanson « clin d’œil au film La reine des neiges » se fera retentir, tout comme un hommage à la scène où Elsa jubile le jour où le château rouvre ses portes à tout le village d’Arendelle et où une fête s’organise. Une belle petite surprise même si on aurait préféré une histoire plus intéressante et plus longue. Le film peut alors commencer.

titre

On prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait.

 

De tous les dessins animés de Disney, Cendrillon est la référence du conte de fée de chaques petites filles. Dès que le film commence, c’est la grande surprise : toute la magie qui était présente dans la version animé de 1950 est de retour dans cette nouvelle version. Nous mettons donc le coté réel et l’ambiance sombre de Maléfique pour aller vers un film tout ce qu’il y a de plus magique. L’ambiance, l’atmosphère de la version animée a été transposée dans cette nouvelle interprétation. L’histoire reste la même mais ne commence pas de la même manière. Disons que c’est une sorte de supplément. On nous raconte l’enfance de Cendrillon qui, dans cette version s’appelait Ella bien avant qu’elle est ce surnom « qui sera d’ailleurs expliqué dans le film ». Pourquoi verrait-on cette version si elle est presque copiée collée de la version animé ? Pour la simple et bonne raison que Cendrillon nous offre quelque chose de nouveau en gardant les bases, l’ambiance du dessin animé et nous apporte quelque chose d’inédit.

 

En effet, le réalisateur s’est attardé sur l’enfance de Cendrillon. Episode qui explique l’histoire que nous connaissons tous. Pourquoi Cendrillon est si calme face à ses belles sœurs et sa belle mère ? Pourquoi est- elle si soumise ? Des visages familiers sont aussi présents. Le réalisateur redonne vie aux personnages du dessin animé. C’était d’ailleurs mon appréhension en voyant la bande annonce. Grand fan des souris Jack et Gus Gus, j’espérais revoir ces personnages dans cette version. Mon vœu a été exaucé. Non seulement les souris sont de retour mais le chat de la belle mère de Cendrillon, Lucifer, est lui aussi présent. Le meilleur de tout c’est que les souris parlent elles aussi. Dans cette version, elles parlent bel et bien mais c’est presque inaudible. On discerne quelques phrases de leur part. Au niveau de leur animation, le réalisateur a voulu garder une part de réalisme. Ca restera des souris qui bougent comme des souris.

cendrillon servante

Cette version modernisée ne brisera pas pour autant sa version animée. Tout reste à sa place même si nous trouvons des scènes inédites « comme la rencontre de Cendrillon et du prince avant le bal ». La rencontre entre Cendrillon et sa marraine la bonne fée, la transformation de la citrouille en carrosse, la fuite du bal où Cendrillon perd sa pantoufle de verre sur l’escalier, le bal romantique, l’essayage de la pantoufle perdue par toutes les femmes du royaume, tout ce qui avait été gravé dans nos mémoires est toujours présent. On remarquera une fois de plus des décors et un film très soignés. Le château, la demeure de Cendrillon « demeure très floral », les costumes. Tout est à couper le souffle. Nous avons la sensation que la version animé a été transformée et placée dans le monde réel. Une vraie surprise pour les fans et ceux qui pourront découvrir cette histoire.

prince film

prince anime Le prince version 2015 et sa version animé de 1950

belle mère

belle mère disney La belle mère de Cendrillon version 2015 et sa version animé de 1950

CINDERELLA

demi soeurs disneyJavotte et Anastasie version 2015 et version animé de 1950

père prince

roi disneyLe roi version 2015 et sa version animé de 1950

CINDERELLA

lucifer animeLucifer version 2015 et version animé de 1950

gus gus jack film

jack gus gus disneyGus Gus et Jack version 2015 et version animé de 1950

fée

Disney-cinderella-fairy-godmotherLa bonne fée version 2015 et sa version animé de 1950

Du coté des acteurs et des actrices

 

J’étais très dubitatif en voyant le choix de l’actrice Lily James « de la série Downton Abbey » interprétant Cendrillon. Une jolie actrice mais qui n’avait pas selon moi la beauté d’une princesse. Puis en voyant le film, j’ai trouvé que le choix était très bon. Hormis le fait que le personnage soit un brin pleurnichard « mais au caractère plus fort que sa version animée », on peut voir toute la bonté et la douceur qui l’en dégage. Malgré le fait qu’elle soit traitée par sa belle mère et ses demi-sœurs avec cruauté, Cendrillon reste optimiste et loyale et nous comprenons dès le début pourquoi elle fait le sacrifice de devenir la servante de la maison. Que serait un film de Disney sans le grand ou la grande méchante de l’histoire. Après Angelina Jolie qui créait la surprise en interprétant et montrant une facette inédite du personnage de Maléfique, c’est au tour de l’actrice Cate Blanchet de prendre le relais en incarnant la belle mère de Cendrillon. Un personnage que l’on avait aimé détester dans le dessin animé et qui est toujours autant détestable « tout comme le sont ses deux filles ».

 

L’histoire et la psychologie du personnage sont un peu plus développés. Une femme dévastée par son passé et prête à tout pour ne pas sombrer dans la pauvreté. Pour les interprète de ses deux filles, Javotte « Sophie McShera » et Anastasie » Holliday Grainger », le choix a été très bien trouvé. Têtes à claque, pestes, capricieuses, malpolies, filles gâtées, elles sont, comme dans la version animé, égales à elles même. Richard Madden interprète le prince que l’on surnomme dans le film « Kit ». Choix bien plus satisfaisant que l’était celui de Chris Pine dans le film Into the wood. Là nous avons le droit au prince charmant, bel homme, intelligent, attentionné, adorant son père et espérant un jour régner aussi bien que ce dernier. Son alchimie avec Lily James est parfaite. De vraies âmes sœurs. Que serait aussi Cendrillon sans la marraine la bonne fée ? C’est l’actrice Helena Bonham Carter « Madame Tim Burton » qui incarne cette fée excentrique, qui se fatigue très rapidement, un peu tête en l’air. Très bon choix.

La magie de Disney est bien là

La scène du bal est pour ma part l’une des plus belles réussites du film. Une scène que toutes les femmes souhaiteraient vivre au moins une fois dans leur vie. Magique, féérique, enchanteur, romantique. Cette gestion des lumières, cette décoration si luxueuse, les costumes d’époque, l’ambiance, tout est du plus bel effet. Le film n’est cependant pas parfait. Il y a des points négatifs à énumérer. Le père du prince est plus sérieux et moins dynamique que sa version animé « il semble malade », il y a très peu de scènes amusantes entre les souris et le chat Lucifer qui essaye par tous les moyens de les dévorer, la scène de l’essayage de la pantoufle de verre à la fin du film a changée. Des points négatifs qui ne sont pas forcément un frein pour le film mais qui, pour les fans, risquent d’en déplaire plus d’un. Il y a aussi de l’inédit dans cette nouvelle version. De nouveaux personnages font leur apparition dans cette histoire : le père et la mère d’Ella.

Une fois de plus, un début où la joie est présente mais où, une fois de plus, le drame made in Disney point le bout de son nez. Du coté de la musique, c’est un nouveau cadeau qui nous est offert. Une musique à l’image du film : enchanteresse. Une musique classique, mélodique, magique où l’émotion est au rendez vous. On retrouve avec grand plaisir le titre »A dream is a wish your heart makes » chanté par l’interprète de Cendrillon, la charmante Lily James. Cendrillon c’est aussi un film très coloré où la végétation tiens un rôle important. On retrouve le même genre d’ambiance que le film Maléfique mais le coté sombre en moins. Le film touche au plus profond du cœur de nos âmes d’enfants qui avons découvert le dessin animé lorsque nous étions jeunes, mais touchera aussi les apprentis « ou professionnels » romantiques. La très belle narration parvient déjà à nous enchanter dès le début du film et qui commence par « Il était une fois ». La magie, le conte féérique sont là pour notre plus grand plaisir.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , ,

Classé dans :Disney, Fantastique, Romance, romantique

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :