Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Les Lego prennent vie

poster legoRésumé du film

Emmet est une personne tout ce qu’il y a de plus ordinaire et qui vit à Brickburg une ville dirigée par le président Business où tout les habitants suivent des instructions à la lettre. Un jour, alors qu’il travaille sur un chantier de construction, Emmet tombe dans un gouffre très profond et atterri dans une grotte remplie de cristaux multicolore. Au milieu, se trouve une sorte de pièce de résistance. Emmet en touchant la pièce se retrouve pris par erreur pour le maitre constructeur. Une personne extraordinaire qui sauvera l’univers du maléfique Lord Business. Aidé par Cooltag, une jeune femme robuste capable de construire n’importe quel véhicule et de Batman, Emmet va devoir empêcher Lord Business de détruire l’univers avec le Kragle, une machine capable de coller tous les lego.

Infos sur le film

Réalisé par Phil Lord et Chris Miller

Avec les voix de Chris Pratt, Will Ferrell, Elisabeth Banks

Genre : Aventure, animation

Nationalité : Australien, Américain

Durée du film : 1h40 environ

Introduction

Après Transformers, Gi Joe, c’est au tour de l’univers Lego de faire son entrée au cinéma. Les petits personnages à la tête jaune citron vivant dans des décors de briques colorés, s’animent enfin pour le plus grand plaisir des petits, des grands mais aussi des nostalgiques. Lego, la grande aventure s’avère être une incroyable surprise, une usine à idées transposée dans un film très original et surprenant où les petits comme les plus grands y trouveront tous leur compte. Bienvenue dans l’incroyable monde de la création et de l’imaginaire.

logo

Un film qui dénonce la dictature de la consommation

La technologie ayant évoluée, il est maintenant possible de donner vie aux Lego. Grace à un système appelé Stop motion qui est transféré en image de synthèse, tout l’univers rigide des Lego prend alors vie. La première partie du film nous montre la société des Lego. Une société où les habitants vivent en quelque sorte comme des robots. Ils doivent tous respecter des règles à la lettre en les abrutissant avec des émissions de télé ringardes et un tube musical abrutissant dont le titre « tout est super génial » nous montre que tout est loin d’être super génial. Le personnage principal, Emmet est lui aussi « robotisé, vide de toute pensée » et n’a pas conscience qu’il vit dans une société qui pousse à la consommation et soumise aux lois du président sans s’en rendre réellement compte. Chaque personnage à sa fonction dans la société mais tous ont les mêmes gouts, les mêmes habitudes, le même style de vie. Soudain, le film tombe dans une sorte de Total Recall où le héros bascule dans la réalité et rencontre des personnages qui ont décidés de ne pas se soumettre. Ces personnages devenus des résistants, sont capables de construire et d’imaginer toute forme d’objets, de véhicules mais aussi de mondes alternatifs. Le héros se retire de sa vie d’homme soumit et rejoint la troupe de résistants chargés de sauver le monde de Lord Business qui veut, à l’aide d’une machine, de coller toutes les briques une bonne fois pour toute. Aidé par Vitrivius le dieu des Lego mais aussi par d’autres personnages que tout le monde connait très bien, Emmet va avoir un rôle très important à jouer. L’homme ordinaire va s’avérer être extraordinaire.

ville  the-lego-movie-stills

tombe  emet debut

lego   Lego Movie (Screengrab)

Une imagination débordante pour un film d’animation surprenant

Après une première partie incroyable où tout enfant que nous étions avions un jour rêvé de voir l’univers des Lego prendre vie, nous tombons dans une deuxième partie où l’humour et les références de la culture populaire font bon ménage. Des gags ultra drôles, des références aux films cultes, des parodies très nombreuses, nous avons droit à une sorte de film hommage à notre enfance. Superman, Batman, Wonderwoman sont de la partie, un cosmonaute des années 80 obsédé par la construction de vaisseaux spatial, les joueurs de la NBA « Shaquille O’Neal » devenus de vrais super héros, les tortues ninja, Dumbledore de l’univers Harry potter qui se chamaille avec Gandalf du seigneur des anneaux, des personnages de l’univers Star wars, Uni Kitty, une licorne obsédée par le bonheur et totalement niaise et encore pleins d’autres personnages sont à découvrir dans le film. Batman occupe une place importante dans le film. Un batman comme vous ne l’avez jamais vu. Arrogant, le chevalier noir se montre sous un nouveau jour et ne manquera pas de vous faire rire. Mention au doubleur français de l’acteur Christian Bale qui reprendre le rôle de l’homme chauve souris pour le plus grand plaisir des fans. Pareil pour Superman. Le doubleur français du récent Man of steel reprend lui aussi le personnage. Il n’y a pas que l’univers Lego dans le film. Il y a aussi les dérivés : les duplos ! Même des personnages célèbres comme Abraham Lincoln. Quel plaisir de voir tous ces personnages prendre vie et avoir chacun des interactions les uns avec les autres. Une sorte de grande réunion de tout vos héros préférés. Le film est du coup truffé de scènes d’anthologies.

maxresdefault  image_215854_3

batmobile  lord business

Une très bonne mise en scène

La mise en scène est vraiment très bonne et on assiste à un mélange habile de parodie, d’action, d’humour mais aussi de bons sentiments car le film mise aussi sur l’émotion grâce à un personnage attachant qui vivait heureux et qui va tomber des nus en s’apercevant que personne ne l’a jamais remarqué. Les personnages sont asser expressifs mais c’est surtout du coté de l’imaginaire que les deux réalisateurs font mouche. On a cette impression que leur âme d’enfant à prit le dessus lors de la mise en place du scénario. Comme s’ils avaient en quelque sorte filmés un enfant jouer. On se rapproche alors petit à petit vers la trilogie des films Toy Story de Pixar. Un rempli d’ambition et de créativité avec des personnages attachants. Et, vers la fin du film, nous basculons comme dans Toy Story entre images réelles et animation. Nous tombons alors dans le rapport entre l’humain et le jouet. Il n’y a pas à dire, les réalisateurs ont une imagination débordante et arrivent à changer le rythme du film de façon surprenante.

lego1  The_LEGO_Movie_BA-Executron

lego 2  police

Beaucoup de ressemblance avec le film Matrix

Matrix aura été la grosse référence des scénaristes. Dans le film Matrix, Neo, un informaticien, découvre qu’il vit dans un monde virtuel. Dans La grande aventure Lego, Emmet, apprend lui aussi que son monde n’est que virtuel et apprend à distinguer le réel de l’irréel. Comme Neo, Emmet est l’élu, celui qui pourra faire tomber l’ordre établi par le démoniaque Lord Business qui a fabriqué cet univers virtuel. A travers une sorte de voyage initiatique, Emmet va apprendre à contrôler ses pensées et se servir de son talent de maitre constructeur. On a donc là encore une fois une grosse référence cinéphile.

voiture  astronaute

bat

Du coté doublage

C’est encore une autre surprise que les cinéphiles vont avoir puisqu’il y a beaucoup d’invités exceptionnels. Première grosse surprise : le doubleur vf de Batman qui comme je le disais est le même doubleur que celui de la trilogie de Christopher Nolan et aussi le doubleur du Superman de Man of steel qui reprend lui aussi son rôle. Autre grosse surprise : les traducteurs ont réussis à retrouver un doubleur français ayant une voix similaire à celle du doubleur de Han Solo de la trilogie Star wars. Un hommage que les fans apprécieront puisque le doubleur officiel est décédé en 2013. On retrouvera aussi le doubleur de Morgan Freeman qui interprète le rôle de Vitrivius, Barbara Tissier « doubleuse de Cameron Diaz » qui interprète le rôle de Wonderwoman. Pour le reste, je vous laisse découvrir les autres surprises qui vous attendent.

doublage

Arnaud Ducret, doubleur français du personnage Emmett

Pour conclure

En conclusion j’ai été plus qu’emballé par La grande aventure Lego qui est un vrai cocktail de références cinéphile. A coté de l’aspect, film pour enfant, il y a aussi une grosse réflexion sur notre société de consommation mais aussi une ode à la créativité. Le rapport entre adulte et enfant est aussi très bien montré. Les adultes qui veulent garder le monde très ordonné et les enfants qui veulent apporter un vent de fraicheur, d’imagination et d’indépendance de l’esprit. Le film est drôle, parvient à nous émouvoir et nous propose une aventure originale où les parodies se font nombreuses sans pour autant laisser de coté l’intrigue du film. Les scènes d’action sont dynamiques et très bien réalisées. Tout est ingénieux et créatifs. Les réalisateurs ont fait un travail incroyable. Il y a de très bonnes musiques que certains et certaines reconnaitront, d’autres découvriront des musiques collant parfaitement à l’univers immense des Lego. Tout l’univers Lego, que ce soit les plans des constructions détaillés, les personnages qui peuvent changer de vêtements en séparant leur tête de leur corps, etc.. sont présents dans le film. Finalement, que vous soyez petits ou grands, cinéphiles, fans de l’univers des Lego, fans de science fiction, fans de films parodique, chacun y trouve son compte. Qui a dit que les dessins animés n’étaient que destinés aux enfants ?

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Animation, Aventure, enfants

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :