Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Fast and furious 7: Un film hommage à un acteur parti trop tot

poster Résumé du film

Deckart Shaw, frère d’Owen Shaw et ex membre des forces spéciales Britanniques traque les membres de l’équipe de Domnique Toretto. Après avoir éliminé Han, Deckart tente d’éliminer l’agent Hobbs puis fait exploser la maison de Toretto mais manque sa cible. Pour le coincer, Dom décide d’accepter le marché d’un mercenaire. Sa mission, récupérer un prototype de géo-localisation qui permettra de retrouver Shaw. Seulement, ce que Dom et son équipe ne savent pas, c’est que le prototype est convoité par un terroriste.

Infos sur le film

Réalisé par James Wan

Avec Vin Diesel, Paul Walker, Jason Statham, Michelle Rodriguez, Dwayne Johnson

Genre : Action

Nationalité : Américain

Durée du film : 2h20 environ

Avertissement : des scènes, propos ou images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

fast furious 7

Une franchise qui n’a de cesse d’évoluer

Vous connaissez cette expression « Le vin ce bonifie avec le temps »? Et bien avec la saga Fast and furious, cette expression est l’exemple parfait qu’au cinéma aussi, les films peuvent ce bonifier avec le temps. Il y a des films d’action où seul l’argent compte et ca se ressent très vite à l’écran : le film ne dégage aucune âme. Dans ces débuts, Fast and furious n’était qu’un film de voitures avec des minettes se dandinant et des tubes de rap accompagnant le tout. Qu’on se le dise, les Fats and furious avaient au départ tout du film de « beauf  bière à la main». Mais, depuis la sortie de Fast and Furious 5, beaucoup de choses ont changées. Les films sortis à partir du cinquième épisode ont commencés à gagner en qualité. On met de coté les courses illégales de voitures et on laisse la place à de l’action spectaculaire avec cascades, bagarres et fusillades à gogo. La qualité est bien là mais pas seulement. Le film doit dégager quelque chose qui manque cruellement au cinéma d’action depuis quelque temps : nous procurer un grand attachement aux personnages principaux. Le spectateur fait du coup, parti de cette grande famille autant à l’écran que dans la vie réelle. D’ailleurs en regardant la bande annonce du film Fast and furious 7, le personnage de Dom « Vin Diesel » résume très bien le film en une seule phrase « Je n’ai pas d’amis, j’ai une famille ».

rip paul

La tragédie

Fast and Furious 7 marque aussi le départ tragique de l’acteur Paul Walker décédé en Novembre 2013. Alors que l’acteur se rendait à un Gala de charité, un de ses amis perd le contrôle de la voiture qu’il conduisait. La voiture, lancée à pleine vitesse percuta un arbre avant de prendre feu. Les deux hommes perdirent la vie. Le tournage de Fast and furious 7 n’ayant pas été terminé, beaucoup de scènes devaient être retouchées afin de toujours impliquer le personnage de Brian O’conner. C’est alors que l’équipe du film utilisa une technique que bons nombres de réalisateurs ont déjà du utiliser : une doublure du personnage et le visage de l’acteur décédé transposé sur la doublure. Ce sont les deux frères de Paul Walker « Cody et Caleb » qui furent choisi comme doublures. Leur ressemblance frappante avec leur frère Paul devait permettre d’avoir un assez bon rendu. Résultat impeccable puisque, dans le film, on ne voit absolument pas la différence entre l’acteur et la doublure. Afin de ne pas avoir à le remplacer dans une future suite de la saga, la production décida de tourner une scène clé incluant le départ et adieux du personnage. Attendez-vous à beaucoup d’émotions dans cette scène authentique. Un des plus beaux final qui rend parfaitement hommage à l’acteur partit trop vite. Vin Diesel et toute sa bande y est tellement touchante, la musique accompagnant cette scène étant tellement bien choisie, qu’il est très difficile de ne pas verser une larme.

vin diesel  Fast-and-Furious-7-1-7

fast_778x436 explosion maison dom

Des acteurs impliqués, un film d’action jamais vu

Sans vilain jeu de mots, le film démarre sur les chapeaux de roues. Dès le début, la première scène donne le ton du film : la vengeance. Après un bref monologue avec une voix très familière, notre intrigue commence dans une chambre d’hôpital. Nous y voyons le grand méchant du film que l’on avait déjà entraperçu dans une scène post générique de Fast and Furious 6. Deckart Shaw, frère d’Owen Shaw « interprété par Luke Evans et grand méchant du film précédent » est au chevet de son frère entre la vie et la mort. Deckart est bien décidé à retrouver les responsables. En sortant de la chambre de son frère, des morts nombreux sont montrés. Deckart n’est pas du genre sympathique et il a réussit à lui tout seul à passer la sécurité et tuer bon nombres de forces de l’ordre. Après quelques répliques potaches comme sait le faire notre Jason Statham, le film change de ton. Un ton plus calme mais, rassurez-vous, calme avant la tempête. Le mot d’ordre de ce nouveau film : du spectacle comme jamais vous n’en avez vu. Et c’est le cas. On dirait The expendables mais avec des voitures tunnées. 2h20 d’action spectaculaire mais pas que. Le film arrive à nous émouvoir, nous faire rire aux éclats « avec un Tyrese Gibson toujours aussi comique et dans des situations tellement drôles qu’il est difficile de ne pas en rire », de l’amour « avec une très belle histoire entre le personnage de Dom et le personnage de Leti qui avait perdue la mémoire dans l’opus précédent», une vraie histoire de famille « avec le personnage de Brian qui assume à 100% son rôle de père ». Dans Fast and furious 7, l’action est omniprésente mais nous avons droit aussi à des personnages principaux mieux travaillés que dans les opus précédent. On en apprend plus sur tous. Pire, tous les acteurs se sont vraiment impliqués dans le film et nous offre une prestation excellente.

voiture2 Furious-7-Ext

vitre  voiture abu dhabi tour

Un film presque parfait

Attention, le film est peut être excellent mais il y a toujours des petits éléments perturbateurs. Dans celui là, deux choses sont à relever : les scènes d’action réussies mais qui atteignent pour certaines un niveau de crédibilité proche du zéro. C’est tout bonnement surréaliste et démesuré mais spectaculaire. Rappelez vous des trappes magiques des films Taken . Dans Fast and furious aussi on peut en trouver. Il y a aussi de quelques « légers » problèmes de gravité avec notamment une scène, Vin Diesel traverse trois bâtiments avec une voiture lancée à pleine vitesse. Après les scènes surréalistes du coté de nos héros qui ont la peau aussi dur que du métal «  The rock qui tombe du haut de plusieurs étages d’un immeuble et atterris sur une voiture pour au final avoir juste un bras et une jambe cassée ». Je ne préfère même pas m’attarder non plus sur des personnages presque indestructibles qui se prennent par exemple des coups de clé à molette en pleine figure et qui ont juste un léger mal de crane par la suite. C’est impressionnant, c’est magnifiquement chorégraphié, c’est dynamique, c’est bourrin mais c’est un peu trop gros pour qu’on y croie. Mais, c’est jouissif à souhait. Deuxième point négatif et vraie plaie depuis le début de la saga : les filles en maillot de bain ou tenues sexy qui se trémoussent autour de belles et grosses voitures afin d’émoustiller le spectateur « pervers ? ». Le film aurait très bien pu se passer de ces séquences qui font vendre oui mais qui, à la longue, deviennent pénibles et redondantes. Mais, on prend déjà plein la vue que c’est comme si toutes ses petites erreurs étaient écrites sur un tableau qui s’effaçait tout seul. On fini par ne même plus le remarquer et on se dit une seule chose : je suis en train de vivre un moment cinématographique magique. Le film se dirige vers le film d’espionnage avec gadgets High Tech à gogo. Déstabilisant mais une bonne idée. Que les fans se rassurent, les belles voitures sont de retour. Nous voyageons aussi entre Los Angeles et Abu Dhabi.

jason

Jason Statham incarne Deckart Shaw. Bien décidé à venger la mort de son frère.

kurt-russell

Kurt Russel incarne Monsieur Nobody. Un mystérieux mercenaire.

  tony jaa

Tony Jaa incarne Kiet, un terroriste qui donnera du fil à retordre à l’équipe de Dominique Toretto.

ronda rousey

Ronda Rousey incarne Kara, une des gardes du corps d’un prince détenant une voiture au contenu très « spécial ».

Djimon Hounsou incarne Jakande, un chef terroriste voulant mettre la main sur un géo localisateur de pointe.

Djimon Hounsou incarne Jakande, un chef terroriste voulant mettre la main sur un géo localisateur de pointe.

Un casting de dingue

On nous l’avait dit en apprenant la production de Fast and furious 7, la production voulait faire de ce film une sorte d’Expendables avec beaucoup d’acteurs de films d’action. Résultat, Jason Statham fait son entrée dans la franchise. L’acteur n’a jamais autant été charismatique que dans ce nouveau Fast and furious. Comme quoi, le rôle de bad guy lui va comme un chef. Bien décidé de se venger de ce qu’il est arrivé à son frère. Rien ne pourra se mettre sur son chemin sans subir sa colère. On adore le détester. Il faut le dire, l’acteur apporte énormément au film. Le danger est bien là et on a même cette impression d’avoir un chasseur traquer sa proie. The Rock est de nouveau de la partie. Toujours autant bourrin, toujours de muscles vêtu, toujours fin philosophe avec des punch lines bien cassantes, attendez vous à assister à des scènes d’action de folie et surprenantes dès le début du film »quand je vous dis que le film démarre sur les chapeaux de roues ». De nouveaux venus « et ils sont nombreux »font leur entrée. Monsieur Kurt Russell « grand acteur de films d’action des années 80 » que nous n’avions pas vu depuis des années fait son grand retour dans un rôle mystérieux. Tony Jaa « L’honneur du dragon » fait lui aussi son entrée dans la franchise en incarnant un autre bad guy. Toujours adepte du muay Thai, l’acteur donne à lui aussi une grosse touche de dynamisme avec des scènes de combats et de parkour impressionnantes. Ronda Rousey « championne féminine d’UFC que vous avez pu voir dernièrement dans The expendables 3 » vient elle aussi mettre son grain de sel dans notre histoire en incarnant une bad girl bagarreuse à souhait. Un combat entre filles avec Michelle Rodriguez ? Peut être… . Beaucoup de bad guy dans ce film puisque l’acteur Djimon Hounsou en incarne lui aussi un. L’acteur interprète un terroriste qui tente de récupérer un prototype de géo-localisation révolutionnaire.

the rock vs statham  enterrement han

action  voitures

Le meilleur de la franchise

Fast and Furious 7 est une vraie réussite. Pire, en temps que film d’action il est même l’un des meilleurs de ses dernières années. Longtemps que je n’avais pas été autant ébahi devant un film d’action »quand on en vient à faire glousser toute une salle c’est que c’est réussi ». Mais ce film n’est pas qu’un bon film d’action. Avec le décès de l’acteur Paul Walker, il porte quelque chose de tragique. Dur de s’imaginer que le film restera la dernière apparition de l’acteur au cinéma. Difficile de ne pas verser une larme si on a autant aimé l’acteur d’assister à cet épilogue transformé en une sorte d’adieu au personnage. Fast and furious 7 c’est un film d’action comme vous n’en avez jamais vu avec une réelle implication du réalisateur et de l’équipe du film pour nous fournir du très grand spectacle. On en prend plein la figure « et encore le mot est faible » pendant 2h20.Un casting excellent, une bonne histoire, des musiques « rock, rap » qui collent à l’esprit de la franchise, de l’humour « beaucoup », de l’action « beaucoup aussi », des punch lines « encore beaucoup », des cascades surprenantes « beaucoup beaucoup beaucoup », de l’amour « à petite dose » , des rebondissements et du très grand spectacle qui nous prouve que James Wan est un réalisateur talentueux qui sait filmé des scènes d’action. Digne successeur du réalisateur Justin Lin qui nous avait déjà gâtés avec les films précédent, James Wan arrive à faire encore mieux. Je ne m’attendais pas à assister à un spectacle aussi impressionnant. On ne s’ennui pas une seule seconde. On éclate de rire avec un humour présent pendant une bonne partie du film ce qui a donné une ambiance presque festive dans la salle de cinéma. Vin Diesel que je n’appréciais absolument pas m’a profondément touché. Un acteur qui considérait Paul Walker comme son frère et sa perte fut une vraie tragédie. On le sent pendant tout le film et surtout à la fin. Fast and furious 7 n’est pas le film commercial que l’on pensait mais plutôt un hommage à un acteur décédé et un cadeau pour les fans de la saga.

Publicités

Tagué: , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :