Star wars épisode 1, La menace fantôme: Les origines de Dark Vador

Comment le tout jeune Anakin Skywalker est-il devenu le grand Dark Vador ? Quels ont été les facteurs qui l’ont influencés et l’ont fait passer du coté obscur de la force ? Comment a-t-il et par qui a-t-il été initié au maniement du sabre laser et les arts jedi ? Comment le chancelier Palpatine est lui aussi passé du coté obscur en devenant l’empereur Palpatine ? Toute histoire a un commencement, voici Star wars épisode 1 : La menace fantôme.

affiche star wars 1

Infos sur le film

Réalisé par George Lucas
Avec Liam Neeson, Ewan McGregor, Natalie Portman

Long-métrage américain. Genre : Science fiction, Aventure, Fantastique
Durée : 2h13 min

anakin commencement

LE COMMENCEMENT

L’histoire commence avant que l’alliance rebelle n’existe et ne lutte pour sa liberté, avant que les chevaliers jedi ne disparaissent, avant que la guerre ne débute, avant que le mal est prit le dessus sur le bien, avant que Dark Vador ne règne sur toute la galaxie avec l’empereur Palpatine. Au début, la république galactique gouverne sur la plupart des mondes connus. La paix règne grâce aux chevaliers et les maitres jedi. Des sortes de protecteurs mettant leurs incroyables aptitudes au service de la justice. Mais, au fil des années, des désaccords eurent lieu à cause de la taxation des routes spatiales. « La fédération du commerce ». Une organisation très puissante désirait contrôler les planètes. Le débat avec les politiciens s’éternisa et la fédération du commerce perdit patience. Ils passèrent à l’action. Ils prirent pour cible la planète Naboo, gouvernée par la reine Amidala , et leur imposa un terrible blocus. La planète fut encerclée par des vaisseaux et des robots de guerre et la planète fut une planète interdite. Impossible d’y entrer, impossible d’y sortir. La fédération du commerce espérait que cette pression ferait céder la reine mais ce ne fut pas le cas. Craignant que cela pourrait provoquer une guerre, le chancelier Valorum nomma deux jedis ambassadeurs de la république  et leur donna pour mission de régler très vite le problème et essayer de négocier. Ces deux jedis étaient Qui-Gon Jin et son jeune apprenti : Obi Wan Kenobi. Leur mission s’avéra parsemée d’embuche et un terrible danger s’annonça.

LE TERRIBLE DESTIN D’UN JEUNE GARCON

Tout espoir n’est pas perdu pour ceux qui désireraient commencer cette saga avant l’épisode 7 qui sortira au mois de Décembre. Commençons donc par là où tout a commencé avec Star Wars épisode 1 : La menace fantôme. Même si cet épisode est le maillon faible de la saga pour bons nombres de fans hardcore, il est cependant obligatoire de passer par sa projection afin de comprendre cette fabuleuse histoire. Anakin Skywalker âgé d’environ 10, vit sur la planète Tatooine »une petit planète très pauvre » avec sa mère Shmi Skywalker. Nous ne savons rien sur son père. Un jour, Anakin va rencontrer par hasard le chevalier jedi Qui-Gon jin »le mentor du jeune Obi-wan Kenobi »qui va s’apercevoir qu’Anakin pourrait-être l’élu qui apportera la paix dans toute la galaxie. Qui-Gon va réussir à l’arracher des mains de Watto »qui a prit pour esclave Anakin et sa mère ». Seulement Anakin va devoir quitter sa mère « qui elle est toujours considérée comme esclave » pour commencer sa formation de jedi. Les choses ne vont pas se passer comme prévu et un drame se produira. Ca sera le premier facteur amenant petit à petit Anakin vers le coté obscur de la force.

« Vous ca sauvez missy ». La plus grosse erreur que fera Qui Gon Jin en sauvant notre futur boulet du film: Jar Jar Binks.
Otoh Gunga. Super plein de gungan
Otoh Gunga. Super plein de gungan « la race dont fait parti Jar Jar Binks » , comme si un ne suffisait pas.
Boss Nass, le chef des Gungan.
Boss Nass, le chef des Gungan.

La menace fantôme

C’est après seize ans d’attentes que les fans eurent enfin le plaisir de retrouver le film qui a complètement changé le cinéma de science fiction. Certes en 1997, George Lucas avait ressortit sa trilogie dans une version restaurée mais ce n’était visiblement pas assez pour combler les fans. C’est alors qu’on nous annonce la mise en chantier d’un nouvel épisode se situant bien avant la première trilogie et se voulant être un prologue à cette dernière. Nous sommes en 1999 et Star wars épisode 1 : La menace fantôme sort sur nos écrans. Plutôt que de faire une suite au retour du jedi, Lucas préfère s’intéresser à la genèse des personnages. Tout particulièrement à celle de Dark Vador alias Anakin Skywalker. La menace fantôme s’ouvre donc sur la jeunesse d’Anakin. Le réalisateur arrive à placer des repères en réintégrant des personnages que les fans de la première trilogie connaissent déjà « Obi Wan Kenobi, R2 D2, C3PO ou bien encore l’apparition de Jabba The Hut ». Malheureusement même avec cela, Lucas rate son coup et même si le public sera nombreux, les critiques elles ne suivront pas. La magie, l’imaginaire et l’âme de la première trilogie semble avoir disparu. Une intrigue trop rébarbative, moins fun, un scénario quelque peu confus, un grand méchant peu charismatique, mais surtout des personnages peu attachants. Malgré tout, cette curiosité de voir comment le jeune et adorable Anakin va devenir l’impitoyable Dark Vador se fait ressentir.

Commencons par le commencement

Nous sommes à quelques mois du retour en fanfare d’un classique, un mythe qui fait toujours autant parler de lui : Star wars. S’il y a bien une saga à voir, c’est bien celle de Star wars. Batailles intergalactiques, combats au sabre laser, créatures étranges, mondes inconnus, bruitages excellents, costumes et paysages magnifiques, musiques exceptionnelles et entrainantes, Star Wars est plus qu’un film, c’est une ouverture vers un monde imaginaire. Pour les nostalgiques de Yoda, Han solo, la princesse Leia, Chewbacca, Dark Vador, Luke Skywalker et les autres, ca pourra être déroutant de ne pas avoir leur présence à l’écran. Certains personnages ne sont pas encore nés, d’autres encore sont très jeunes. Je rappel que le film ce passe des années avant la guerre des étoiles. Mais on retrouve ce qui a bercé notre enfance. Toutes ces nuits à passer des nuits blanches à regarder La guerre des étoiles, L’empire contre attaque et Le retour du jedi. On retrouve toute l’ambiance qui a fait le succès des films. Oui mais la technologie a évoluée, les personnages ont gagnés un peu plus en charisme »ca n’est pas comparable bien sur aux personnages de la guerre des étoiles rassurez vous ». Les combats au sabre laser sont beaucoup plus dynamiques. C’est un vrai plaisir de découvrir ou redécouvrir tout ca. On retombe en enfance. Les épisodes 2 et 3 apporteront encore plus leurs lots de surprises. Un début un peu lent, décevant mais le meilleur reste à venir. Un conseil : faites marcher votre home cinéma si vous en avez un ou montez le son très fort de votre téléviseur »attention aux voisins cependant qui pourraient croire qu’une guerre a éclatée dans votre maison » et plongez-vous dans le noir. On s’y croirait. Même si le film accumule un peu trop de fautes, on ne peut faire l’impasse sur d’excellents effets spéciaux, des vaisseaux très stylisés, de très beaux costumes nous faisant découvrir tout l’univers spatial qui pourrait « peut être » un jour exister.

padme
Nathalie Portman alias Padmé, nouveau rôle féminin de cette nouvelle trilogie. Un personnage clé.
watto
Watto, maitre de Shmi et Anakin Skywalker qui sont ses esclaves.
Palpatine. Jusque là Senateur
Palpatine. Jusque là Senateur
dark maul
Dark Maul, un guerrier Sith « ennemis jurés des jedis »
yoda
Vous l’avez « peut être » reconnu, c’est bien notre maitre Yoda.
Le conseil des jedis. La plus haute institution de l'ordre jedi. Composé de 12 jedis dont maitre Yoda fait partie.
Le conseil des jedis. La plus haute institution de l’ordre jedi. Composé de 12 jedis dont maitre Yoda fait partie.

De nouvelles têtes

Le casting est époustouflant. Pour en citer quelque uns : Liam Neeson »Qui Gon Jin », Ewan Mcgregor »Obi wan », Natalie Portman »Amidala » Samuel L. Jackson »Mace Windu ». Tous sont bluffant dans ce film. Ils débordent d’énergie et montrent leur talent d’acteur. Le personnage de Jar Jar Binks apporte beaucoup d’humour au film »certains fans ne le supportent pas, d’autres réclament même la mort du Gungan » et Dark Maul apportera de la frayeur. Un personnage qui a malheureusement été peu exploité. Il manie cependant le sabre laser comme jamais et d’une manière bien plus impressionnante que celle de Dark Vador. Tellement de dynamisme et d’agilité. Son affrontement entre lui, Obi wan et Qui gon est épique « tout comme l’aie la musique qui l’accompagne ». Impressionnant. La musique Duel of Fates apporte encore plus sur ce combat. Petit point négatif : Yoda dans sa jeunesse. J’ai eu plus l’impression de voir un Gremlins en tenue de jedi que ce petit Yoda. Heureusement, l’épisode 2 nous montrera Yoda tel que nous l’avons connu. On retiendra des scènes cultes telles que la course de pod »mini-vaisseaux de courses » ou bien le combat final comme je l’ai dit précédemment, et encore plein d’autres surprises. L’élément principal et thème central du film c’est bien sûr le jeune Dark Vador. Encore tout gentil, sans masque et sans problèmes respiratoire. Il y a toujours ce plaisir dissimulé à apprécier les dialogues de toutes ces petites créatures inventées. Ingénieux et délirant. C’est hallucinant de voir autant d’idées sortir de la tête du réalisateur George Lucas. Un très grand réalisateur et producteur qui a essayé de faire ce qu’il a pu après trois épisodes cultissimes et aimés de tous.

projection de force montree pour la premiere fois
projection de force 2
Un des pouvoirs des jedis qui nous sera montré pour la première fois: la projection de force.
Les origines de C3PO évoquées
R2 D2
Meme chose pour R2 D2 qui fera de plus sa première rencontre avec C3PO.
Le moment le plus fun du film la course de podracers
Arrivé sur la planète Tatooine, en l espace de 5min, jar jar commence à mettre y mettre le bazarre. Et ce n’est qu’un début.

Jar Jar ira même jusqu’à provoquer malgré lui Sebulba, champion de course de podracers
Et une nouvelle boulette UNE.
Et on continue avec encore une autre pitrerie de Jar Jar quelques minutes plus tard. Vous en aviez marre? Lui non.
fight
Il n’y a pas à dire, les scènes d’action sont assez réussies dans l’ensemble.
fight2
fight 3La guerre entre les Gungans et l’armée drôle fera des ravages. De l’action, de l’humour, et des gaffes de notre cher et tendre ami Jar Jar Binks.
Si vous regardez bien en bas à gauche, vous apercevrez 3 aliens de la race d’E.T l’extraterrestre lors de la scène au sénat galactique. Très joli clin d’oeil.
vaisseaux 2
Que serait un Star wars sans des batailles dans l’espace? Il y en a très peu mais attendez le prochain épisode.
fight dark
LA scène la plus épique du film. Dynamique, bien chorégraphié « sauf si vous regardez la vidéo Le menace complètement fantôme » et accompagné de la célèbre musique de John Williams: Duel of fates que nous retrouverons aussi dans l’épisode 3.

POUR CONCLURE

Les nostalgiques, les nouveaux venus, tout le monde doit tenter l’expérience de voir ce premier épisode même si la déception est bien là. Trop axé sur la politique, des scènes de combats au sabre laser trop théâtrale avec des chorégraphies bien trop visibles, un Jar Jar Binks drôle au départ et lourd, ridicule et ennuyant au fur et à mesure que le film avance. Tout n’est pas à jeter pour autant. Certes le film est le moins épique quand on le compare à l’ancienne trilogie et même à la nouvelle mais il essaye néanmoins de s’en démarquer. Chacun trouvera un ou plusieurs éléments positifs. Les nostalgiques seront peut être un peu déçus. Il y a malgré tout des éléments qui ont fait que le film a été descendu par les fans puristes : la force »le pouvoir des jedis », qui était décrite comme abstraite, est décrite dans La menace fantôme scientifiquement comme une sorte de bactérie qui est détectable lors d’une prise de sang. Il y a aussi ces chorégraphies au sabre laser. Certes, plus dynamiques mais ressemblant un peu trop à des pas de valses « pour ceux qui veulent rire, regardez La menace « complètement » fantôme. Les images parlent d’elles mêmes. On sera quand même content de retrouver le compositeur John Williams et le fait d’avoir Nathalie Portman prenant le relais laissé par la princesse Leia ne sera pas sans nous déplaire. C’est un grand plaisir de voir la toute première rencontre entre R2 D2 et C3PO « pas encore terminé niveau revêtement ». Croyez-moi si je vous le dis, l’épisode 2 mais surtout l’épisode 3 vont vous faire oublier l’épisode 1 qui est plus que moyen mais qui nous offre cependant une très bonne ouverture pour cette saga incroyable à posséder dans votre Dvdthèque. Que la force soit avec vous.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.