Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Lost river: Un film où il faut avoir l’esprit très « ouvert » et très tordu

affiche lost riverRésumé du film

Billy est une mère célibataire vivant avec ses deux fils dans la banlieue de Détroit. En proie à une forte crise économique les habitants du quartier mais aussi des villes voisines croulent sur les dettes et doivent abandonner pour certains leurs maisons détruites et brulées par la suite. Seule Billy et ses deux fils font parti des survivants et luttent pour leur survie. Quand Billy apprend qu’elle ne peut plus payer sa maison, elle accepte à contre cœur un emploi dans une sorte de musée des horreurs où le public jubile en assistant aux spectacles macabres. Pendant ce temps, Bones, le fils ainé de Billy, découvre une route secrète menant à une cité sous marine.

Infos sur le film

Réalisé par Ryan Gosling
Avec Christina Hendricks, Ian De Caestecker, Matt Smith, Saoirse Ronan
Genre : Drame, Fantastique, Thriller
Nationalité : Américain
Durée du film : 1h35 environ

Avertissement, des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Première réalisation pour l’acteur Ryan Gosling

How to catch a monster « Comment attraper un monstre” rebaptisé Lost River, est la première réalisation de l’acteur Ryan Gosling. Dans ce film ayant une ambiance très sombre et funeste, Gosling nous conte l’histoire de Billy, une mère célibataire ayant deux fils et vivant dans une banlieue sinistrée de la ville de Détroit. Les habitants sont asphyxiés par les dettes, quittent leurs maisons qui finissent détruites. Billy et sa famille font partis des survivants du quartier qui commence à se faire de plus en plus désert. Pour gagner de l’argent et aider sa mère, Bones, le fils ainé de Billy vend des matériaux « du cuivre » qu’il trouve parmi les ruines des quartiers désertés par les habitants. Seulement, Bully, un psychopathe s’étant autoproclamé possesseur de tout le cuivre et de la ville de Détroit rode et ne tarde pas à faire de Bones sa proie. Alors qu’il prend la fuite, le jeune homme tombe sur une ville sous marine et apprend par sa voisine que la rivière où se situe la ville sous marine est maudite. C ‘est pour cette raison qu’on l’appelle La rivière perdue « Lost River ». Cette ville engloutie pourrait bien être le seul espoir de la famille de Bones mais aussi les survivants de la ville de Détroit. Le jeune homme se lance alors dans une quête afin de rompre le sort de la rivière tout en se battant contre Bully et ses hommes. De son coté, Billy, ne pouvant plus subvenir aux besoins et de sa famille, accepte un travail dans une sorte de maison des horreurs. Cette femme, désespérée à l’idée de perdre sa maison plonge de plus en plus dans l’univers malsain et macabre de ce cabaret morbide.

Un vrai cauchemar
Le début est vraiment très beau et presque poétique mais l'ambiance s'assombrira par la suite.

Le début est vraiment très beau et presque poétique mais l’ambiance s’assombrira par la suite.Un vrai cauchemar

Grand admirateur de Ryan Gosling, j’attendais avec impatience de voir ce qu’il donnerait en tant que réalisateur. J’avais fondé un bon espoir sur son film. Mais la déception sera malheureusement bien là. En regardant le film, en voyant défiler le temps, je me suis dis une chose : la drogue c’est mal. Qu’est ce qui a pu passer par la tête à Ryan Gosling pour faire un film pareil ? L’acteur et réalisateur le qualifie de trip. Partant de là, nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde mais, ayant l’esprit ouvert, je continue à regarder son long métrage en allant jusqu’à la fin. Après une très belle scène d’ouverture accompagnée par du très bon jazz, le film commence petit à petit à sombrer dans quelque chose de dérangeant. Effet étrange, même si je commençais à être déstabilisé par les dialogues et par ce que je voyais à l’écran, cette envie de continuer le film se faisait ressentir. Quelque chose m’empêche d’arrêter de le visionner, j’avais envie de savoir la finalité de cette histoire. Ce qui ne m’empêche pas d’être à la fois désespéré et dégouté par ce que je vois. Le film enchaine les multitudes de séquences dénuées de sens les unes des autres touts comme les dialogues. Tout est emmêlé entre l’histoire de Bones tentant d’échappé à Bully et en même tant essayant de trouver un moyen de rompre le sort « métaphorique » jeté sur la rivière perdue, l’histoire de sa mère gagnant sa vie en travaillant dans un cabaret horrifique où des hommes et des femmes prennent leur pied devant un spectacle malsain, sanglant et sans réel intérêt sauf celui de nous dégouter. J’en viens à me demander si Gosling n’a pas de problèmes psychologiques pour nous montrer de pareilles horreur. De plus, choqué par ce que l’on voit, on ne finit par plus savoir où on en est et si l’histoire avance vraiment. Faut-il continuer à regarder ce film ?

jobGosling inspiré esthétiquement

On le remarque très vite, Gosling s’inspire des grands du cinéma, notamment David Lynch. Les couleurs sont saturées, le film se passant souvent la nuit, son monde est inquiétant et répugnant. Bref, il faut aimer. Mais le coté visuel du film de Gosling comporte autant de bon que du très mauvais. On reconnaitra aussi une très forte inspiration du réalisateur Nicolas Winding Refn « l’excellent Drive » avec des plans mixant le clair et l’obscurité accompagné de musique électro pop.  »’A force de trop vouloir s’inspirer des uns et des autres, on se demande où est la touche Gosling dans tout cela ? Autant à des moments nous assistons à une œuvre visuellement très belle avec notamment une très belle photographie et un très bon jeu de lumières autant on peu avoir tout l’inverse »’. Mauvaise gestion de la caméra « qui tremble à en donner le mal de mer », des lumières, très mal cadré à des moments. Je ne sais pas si c est voulu mais c est du coup très moche. Macabre à souhait, étouffant. Je ne vois même pas où il y a de la cohérence là dedans. Certaines critiques positives disent du film qu’il est métaphorique. C’est là que du coup, le film en devient compliqué pour que le spectateur arrive à trouver un sens à tout cela. Un film qui dure 1h35 et qui ne rentre vraiment dans le vif du sujet que dans les 10 dernières minutes « oui vous avez bien entendu » et le pire c’est que dans ces 10 dernières minutes, on ne saura pas si cela aboutira à quelque chose. Laissant plus ou moins la chose en suspend. En gros c’est au spectateur de se débrouiller à imaginer la suite.

Des acteurs et actrices très bons

billy

Le pire dans tout ca c’est que les acteurs et actrices sont très bons. Christina Hendricks « Drive, la série Mad Men » par exemple qui nous joue le rôle de cette femme désespérée et à l’apparence très pure devant travailler malgré dans un endroit peu recommandable est touchante. La pauvre femme n’a pas idée de l’endroit où elle va travailler et entre dans univers mêlant l’horreur à la folie humaine « presque bestiale ».

matt smith bully

De son coté Matt Smith « Doctor Who » nous montre une autre facette de son talent d’acteur en nous offrant un psychopathe aussi fou que terrifiant « par contre l’entendre hurler pour un rien donne envie de lui faire la peau ». Ce voyou prend plaisir à couper les lèvres des gens pour son plaisir personnel et donne du coup « le sourire » aux visages qu’il mutile « chacun son délire ». Mais le problème avec ce personnage c’est au niveau de ces dialogues. Déjà qu’on a du mal à saisir ce qu’il se passe dans cette histoire, voila qu’on ne saisit pas les dialogues. De ce coté là, le personnage de Bully est expert en la matière.

bones

Iain De Caestecker « bonne chance pour prononcer son nom » joue quand à lui le rôle de Bones « rien à voir avec la série du même nom », fils ainé de Billy qui tente d’aider sa mère et qui assistera, horrifié, au travail de cette dernière. Le jeune homme se lancera dans une quête où il devra vaincre des monstres, « métaphoriquement » Bully et ses hommes, et sauver sa famille en conjurant le sort jeté sur une rivière.

saoirse ronan

Saoirse Ronan « The grand Budapest Hotel » joue quand à elle le rôle de Rat, une jeune femme vivant seule avec sa grand-mère qui ne parle plus depuis la mort de son mari. Rat est la voisine de Bones. Très attaché à se dernier par une forte amitié, elle lui fera part de l’histoire de ce sort jeté sur la rivière perdue et l’aidera dans cette quête. Bully étant à la recherche de Bones, le voyou ne tardera pas à faire un lien entre lui et Rat. Et c’est là que les ennuis arriveront pour la jeune femme.

eva mendes

Eva Mendes a quand à elle droit aussi à un rôle « étant la femme de Ryan Gosling », l’actrice joue le rôle très « cliché » d’une femme Latina travaillant dans le cabaret horrifique. Flippante et caricaturale à souhait. Un jeu banal de la part de l’actrice qui nous a habitués à mieux.

riverPour conclure

Je n’irai pas jusqu’à dire que Lost river est un navet. Je pense qu’il faut avoir le don qu’ont les amateurs d’art « ressentir et voir des choses que les autres ne percevraient même pas » pour apprécier ce film. Le problème du film est son ambiance « trop glauque, trop malsaine », sa musique qui finit par terrifier, son trop plein de références aux films de David Lynch et son histoire mal travaillée. On se laisse emporter par cette sorte de vague qu’est notre film pour au final s’être demandé si il était bon d’avoir pris 1h30 de son temps pour le voir. Trop dur à comprendre, trop ambigu dans les séquences emmêlées et les dialogues, le film risque de déplaire à beaucoup de monde « même celui qui a l’esprit très ouvert ». Dans le même genre, le film Only god forgives »avec Ryan Gosling » était bien plus horrible et désopilant que Lost River. Par contre il faudra m’expliquer en quoi le film est inscrit dans le genre « fantastique ». Un conte horrifique laborieux du début à la fin. Quand en plus, on assiste une énième fois à une scène de cruauté faite sur un animal « même si c’est truqué » et montrée en détail, on m’a déjà, pour ma part, déjà perdu. A croire que le malsain fait vendre et arrive à en toucher certains. Pauvre monde. J’ai l’impression que depuis quelques années, les réalisateurs privilégient plus le coté visuel de leur film que le développement du scénario. Pour un premier film, ce n’est pas si mal mais pour l’ambiance et le scénario, c’est du zéro pointé.

Publicités

Tagué: , , , , , , ,

Classé dans :Drame, Fantastique, Thriller

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :