Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Vice Versa: Bienvenue dans la tête de Riley, 11 ans

aficheL’histoire

 

Quand Riley, 11 ans, vivant avec ses parents dans le Minnesota doit déménager et partir vivre à San Francisco, c’est la panique qui s’empare d’elle et de ses émotions »Joie, Tristesse, Colère, Dégout et Peur ». Les émotions vont avoir beaucoup de travail afin de guider Riley durant cette nouvelle transition. Mais quand, par accident, Joie et Tristesse se perdent dans les recoins les plus éloignés du centre de commande et notre jeune fille devra vivre sa vie sans ses deux émotions. Dégout, Colère et Peur devront gérer à eux trois le centre de commande. Pendant ce temps, Tristesse et Joie tentent de regagner le plus vite possible le quartier général avant que Riley ne commence à perdre tous ses bons souvenirs et que les couleurs de sa personnalité ne se noircissent.

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Pete Docter
Avec les voix de Pierre Niney, Charlotte Le Bon, Gilles Lellouche, Marilou Berry
Genre : Animation, Comédie
Nationalité : Américain
Durée du film : 1h35 environ

 

Quelques photos amusantes de la promotion du film dans les salles de cinéma

Le nouveau bijou des studios Pixar

 

De l’originalité tout droit sortie de la boite magique des studios Pixar qui nous sortent une fois de plus, un bijou de l’animation. Une fois de plus, Disney Pixar nous montre que ces films d’animation ne sont pas destinés qu’aux enfants. Dans Vice-Versa, le réalisateur nous montre toute la complexité psychologique de l’être humain.Comment ça fonctionne dans notre tête ? Comment nos émotions échappent-elles à notre contrôle ? Vice-Versa nous explique d’une façon très facile à comprendre et à travers des images la façon dont sont gérées chacune de nos émotions dans notre quotidien.

 

debut1Chouette, un nouveau Pixar !

 

Notre histoire commence dans une sorte de pièce sombre qui s’éclaircit en nous dévoilant une petite jeune femme de couleur jaune pale aux cheveux bleus, pleine de joie et s’approchant d’une sorte d’écran géant. L’image est quelque peu floue et c’est à ce moment là qu’elle devient plus claire et que nous nous apercevons que d’une part, Joie est dans la tête d’un humain et de l’autre, que cet humain, est une petite fille qui vient de naitre et ouvre petit à petit les yeux découvrant par la même occasion son père et sa mère. Joie est en fait une des émotions qui habitera dans la tête de notre petite fille jusqu’à la fin de sa vie. Elle agit à l’aide d’un tableau de bord, directement sur notre petite fille qui sourit, est heureuse. Mais comme nous le savons tous, les bébés pleurs. C’est alors que Joie s’aperçoit quelle n’est pas seule, d’autres émotions cohabiterons avec cette dernière : tristesse « qui a provoquée les pleurs de l’enfant », colère, dégout et peur qui sèmeront quelque peu la zizanie dans la tête de Riley, notre petite fille.Dès cette charmante petite introduction, on nous fait comprendre que nous jonglerons entre l’intérieur de la tête de Riley et l’extérieur. Comment sont gérées nos émotions ? Qu’est ce qu’il se passe dans la tête de chacun et chacune ? C’est là que l’expression : entendre des voix dans sa tête prend tout son sens.

Présentation de nos émotions

 

joieJoie : Des vêtements joyeux, un teint ressemblant au soleil et nous montrant à quel point elle aime la vie, c’est elle qui dirige le centre de commande. Joie fait preuve de créativité et d’imagination lorsqu’il faut remonter le moral à Riley « musique, jeux, pensées positives » mais aussi lui apprendre à être optimiste quelque soit les situations. Joie est remplie de bonheur. Tous les souvenirs positifs de Riley sont créés par Joie qui n’hésite pas à les reprojeter dans la mémoire de la jeune fille lorsqu’elle ne va pas bien. Joie essaye d’avoir le contrôle total du centre de commande afin de faire avoir à Riley une vie remplie de bonheur et de positivité. Mais elle devra malheureusement apprendre à vivre avec les autres émotions qui chambouleront quelque peu la vie de Riley.

 

tristesseTristesse : Tout le contraire de Joie, tristesse est toujours déprimée, une petite voix, toujours insatisfaite, indécise quand à son rôle à jouer dans la tête de Riley, la tête toujours baissée, un personnage qui a le moral dans les chaussettes. De couleur bleue « afin de jouer avec l’expression avoir le blues », ses émotions sont bloquées dans les souvenirs passés. Tous les souvenirs joyeux que Tristesse touche deviennent tristes. Le déménagement à créé la panique chez les émotions et Tristesse est celle qui est la plus envahie par la déprime et sent comme attirée vers les sphères de souvenirs et, à leur contact, les changent en souvenirs triste. A cause d’un accident qu’elle a elle-même provoqué, Tristesse et Joie sont éjectées du centre de commande avec des souvenirs très important de Riley. Elles devront toutes deux trouver leur chemin et regagner le quartier général.

peur

Peur : Avec Peur, très difficile pour Riley de prendre des risques. Tout est un danger pour Peur qui conseille à Riley de prendre des précautions afin de survivre. Peur est du coup constamment aux aguets afin de protéger la jeune fille.

 

dégoutDégout : Dégout a des idées catégoriques et bien arrêtées sur ce qui est dégoutant ou ce qui ne l’est pas. Mais Dégout est aussi contradictoire et peut changer d’avis. Elle évite à Riley d’être empoisonnée psychologiquement et physiquement. Très franche, brute, l’air blasé, on pourrait presque voir dans ce personnage un coté adolescente en pleine rébellion. Une émotion assez utile quand même.

 

ColèreColère : La dernière émotion qui habite à l’intérieur de la tête de Riley. L’expression rouge de colère a tout son sens lorsque l’on voit se personnage de couleur rouge. Arborant une chemise, une cravate dénouée, un pantalon à pince et des chaussures de ville, Colère incarne la caricature du bourreau de travail toujours énervé. Colère est incontrôlable, impulsif, impatient, pas souriant pour un sous et ronchonne constamment en lisant son journal. Il est en quelque sorte la voix de la justice et s’assure que Riley soit traitée d’une manière équitable.

 

Certains l’auront remarqués, ces 5 émotions font parties de la roue des émotions de Plutchik « un professeur et psychologue américain qui fit des recherches sur les émotions et construisit d’ailleurs la roue des émotions humaines composée de 8 émotions « la colère, la joie, l’excitation, l’attirance, la peur, la surprise, la tristesse et le dégout ». Dans notre film, seulement 5 émotions seront gardées.

 

tableau de bordFaites attention de ne pas tomber en vous plaçant dans la salle

 

Bourré de bonnes idées, exploité bien comme il faut, Vice-Versa est vraiment LE film original d’animation que l’on attendait depuis longtemps. Dans notre film, le réalisateur s’en donne à cœur joie en nous montrant qu’il se passe beaucoup de choses dans la tête des humains. L’esprit nous est montré comme une sorte de gigantesque usine de la mémoire constituée de diverses sections. Certains se rappelleront du dessin animé « Il était une fois la vie » qui se déroulait dans diverses parties du corps humains où était peuplé de petits bonshommes et nous expliquait comment fonctionnait notre organisme. Dans Vice-Versa, nos petits bonhommes se trouvent seulement dans la tête de notre personnage et même s’il n’y en a que 5 dans le centre de commande, d’autres sont présents à diverses parties de sa tête. Chacun ayant un rôle à jouer.

biblio souvenirsTous les souvenirs importants de Riley sont stockés dans la mémoire centrale se trouvant au quartier général où se trouvent les 5 émotions alors que les autres souvenirs de chaque journées sont stockés et envoyés la dans la mémoire à long terme lorsque Riley s’endort. Les souvenirs ont chacun une couleur différente. Tout dépend de l’émotion qui l’a créée. Les souvenirs importants qui sont gardés dans la mémoire centrale alimentent « les iles » de la personnalité de Riley. Chacune représentes les traits de la personnalité de Riley ainsi que de ses valeurs : l’ile de la bêtise »le coté déjanté et insouciant de Riley », l’ile de la passion « sa passion pour le Hockey », l’ile de la famille « l’amour que porte Riley à ses parents », l’ile de l’amitié, l’ile de l’honnêteté. Toutes sont reliées aux souvenirs par un rayon lumineux. Mais toutes ces iles peuvent disparaitre si le comportement de Riley change.

ile personnalité

Les différentes iles de la personnalité de Riley

Mais le réalisateur n’arrête pas là son imagination en allant encore plus loin. Qui dit usine dit employés, qui dit employés travaillant dans une grande usine dit plusieurs sections. Ses employés sont appelés hommes de mémoire et ils trient les souvenirs de Riley. Certains sont effacés, d’autres sont gardés et entreposés dans une immense bibliothèque de souvenirs. Nous retrouverons donc toute sorte de lieux liés à l’esprit de Riley. Le pays de l’imagination, une sorte de parc d’attractions géant en perpétuel changement au fur et à mesure que Riley grandit « le palais de la princesse qui se détruit et laisse place au générateur de petit ami » ou bien encore l’usine à gros mots. Mais ce n’est pas tout, il y a aussi les rêves.

studio revesQuoi de mieux pour illustrer cela part une sorte de grand studio de production cinématographique ? A l’intérieur, des acteurs rejouent avec les souvenirs de Riley en y apportant une touche d’imagination. On aperçoit aussi des affiches des prochains Rêves de Riley. Pour circuler dans toute cette mémoire, quoi de mieux qu’un train que l’on appelle dans le film : train de la pensée. Le réalisateur aborde du coup plusieurs thèmes brillamment exploités : la fabrication des rêves, les cauchemars, l’ami imaginaire, etc… . On nous montrera aussi le subconscient de Riley où sont enfouies ses plus grandes peurs. Mais le tout a une approche plus poétique que scientifique même si le réalisateur s’inspire beaucoup des travaux de Sigmund Freud. Le but est d’être simple et amusant.

 

viceÉteignez votre portable et ne faites pas de bruits !!!

 

Les émotions travaillent sur l’imagination de Riley mais aussi sur ses souvenirs, bons ou mauvais. Voyant à travers les yeux de la jeune fille, elles agissent chacune en conséquence. Ce qui est amusant, c’est que le film est rempli de petits détails qui tiennent une importance capitale au film. Les actes de Riley « le fait qu’elle ait gagné à un match de hockey par exemple » sont directement publiés dans un journal en papier. Cette idée de création de boules de souvenirs de différentes couleurs en fonction de nos émotions et référencées puis rangées dans la mémoire à long terme pendant le sommeil de Riley est une très belle manière d’expliquer comment sont travaillés nos souvenirs. Les 5 émotions habitant Riley projettent ses souvenirs pour qu’elle puisse les revivre. Mais si tristesse touche un souvenir joyeux, celui-ci peut se transformer en souvenir triste. Adolescence approchant à grand pas, Tristesse prend de plus en plus d’ampleur et se retrouve comme incontrôlable. Touchant à tout, elle transforme tout en tristesse. C’est à ce moment là que nous comprenons les changements de la personnalité de l’être humain.

papa emotion

émotion papa« …certaines séquences nous montrent ce qu’il se passe dans la tête des autres « comme le père et la mère de Riley ». Ce qui est amusant c’est que le réalisateur se permet de tomber dans le cliché « le père fan de foot donc les émotions qui l’habitent regardent du foot tout en voyant que la femme du père de Riley essaye d’engager la conversation».

Vous pensiez voir seulement les émotions de Riley ? Erreur, tout comme dans la première bande annonce de notre film, certaines séquences nous montrent ce qu’il se passe dans la tête des autres « comme le père et la mère de Riley ». Ce qui est amusant c’est que le réalisateur se permet de tomber dans le cliché « le père fan de foot donc les émotions qui l’habitent regardent du foot tout en voyant que la femme du père de Riley essaye d’engager la conversation». Ces petits jeux sont à la fois criant de vérité mais aussi très drôles. Dans toute la mémoire de Riley, nous rencontrerons diverses personnages comme une équipe chargé d’effacée des souvenirs qui ne servent à rien « sauf certains qui ne seront pas effacés comme une chanson de pub pour un chewing gum ». Nous sommes vraiment dans un vrai terrain de jeux où il faudrait au moins 5 projections du film pour toutes les repérer. Une excellente manière d’apprendre la psychologie à un enfant mais aussi à un adulte.

 

 

 

C’est triste mais il faut conclure

 

inside out

S’inscrivant au même niveau que Toy story ou bien Monstres et compagnie, Vice-Versa fait vraiment très fort en poussant le thème de l’esprit jusqu’au bout. Comme quoi, Pixar et même Disney ont encore beaucoup d’histoires à nous raconter. Un scénario d’une intelligence encore plus poussée et jamais vue dans un Pixar. Un vrai talent en matière d’écriture du scénario mais aussi de tous les personnages avec une ambiance elle aussi parfaitement bien travaillée et se faisant très rare pour un film d’animation. On fait vraiment dans l’originalité et le doublage français est pour une fois d’une grande qualité. Rien que la scène d’introduction vaut déjà tout l’or du monde. La suite est encore meilleure et nous offre une puissance incroyable en termes d’histoire. Une fois de plus c’est du made in Disney avec des personnages attachants et un film rempli de bons sentiments avec des crises de fou rires encore jamais vu pour un film d’animation. L’animation est grandiose, tout comme l’aie une fois de plus cette gestion de la musique « pas de chansons par contre ». On passe du rire aux larmes, on s’identifie beaucoup au personnage de Riley en revivant en même temps qu’elle ses souvenirs d’enfance. On arrive de manière très habile à nous faire jongler avec notre propre ressentis et nos propres sentiments. On évite de vous offrir la morale habituelle en ne vous donnant que ce très beau conseil : certains souvenirs doivent être conservés précieusement et nous font toujours du bien quand nous nous en rappelons. Je conseille une fois de plus à tous ceux qui iront voir le film de bien rester jusqu’à la fin du générique qui provoquera chez vous un moment supplémentaire de rires. On ressort de la salle avec le sourire aux lèvres et on finit par se poser cette question: et si ça marchait vraiment comme ça dans notre tête? Et vous, comment ça se passe dans la votre ?

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Animation, Comédie, Disney

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :