Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Cinquante nuances de grey: Au pays du glamour il peut y avoir du sadisme

afficheRésumé du film

 

Anastasia Steele, une jeune étude en littérature, accepte de remplacer sa colocataire malade et faisant des études de journalisme, pour interviewer le milliardaire Christian Grey. Jeune PDG mystérieux et séduisant, Anastasia est très intimidée mais aussi très attiré par le jeune homme. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, Christian vient voir la jeune femme sur son lieu de travail, prétextant devoir y faire des achats. De là naitra une romance passionnelle entre les deux jeunes gens. Mais Anastasia découvrira aussi une autre facette de la personnalité de Christian, une facette plus sombre. L’amour sera-t-il plus fort ?

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Sam Taylor-Johnson
Avec Jamie Dornan, Dakota Johnson, Jennifer Ehle
Genre : Erotique, Romance, Drame
Nationalité : Américain
Durée du film : 2h05 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

bookNouveau roman à succès adapté en film

 

Véritable buzz sur internet bien avant sa sortie, succès littéraire, 50 nuances de grey ou fifty shades of grey est sorti cette année au cinéma dans sa version filmique. Des critiques négatives vinrent de toute pars notamment sur le fait que les qualités littéraires du texte soient absentes dans le film. Mais, il fallait s’y attendre, les fans du roman adapté au cinéma s’attendent toujours à en avoir un peu trop et comme un film ne peut pas avoir une durée de plus de 3 heures, difficile de les satisfaire eux et ceux qui découvrent cette histoire. Me trouvant dans ce deuxième groupe, j’ai hésité à voir le film lors de sa sortie. Un effet de mode qui m’a quelque peu refroidi et avec les divers retours très négatifs, je me demandais si ce ne serait pas mieux d’attendre sa sortie DVD. Le film est sorti cette semaine, j’ai pu donc me précipiter chez un disquaire pour me le procurer en espérant que mon avis sur le film soit positif. Une fois de plus, un buzz qui n’avait pas besoin de l’être, des critiques négatives et assez violentes qui n’avaient pas non plus lieu d’être. Sans pour autant être un excellent film, j’ai trouvé cette histoire originale, les acteurs bons, la bande-son excellente et la psychologie du personnage de Christian Grey ma foi forte bien travaillée. Alors oui, le film a des aspects négatifs qui, si on les regarde d’un autre œil, sont plutôt comique « oui j’y viendrai, vous les curieux qui attendez avec impatience que je parle des scènes d’érotisme ». Avant de nous jeter « dans la gueule du loup » et d’entrer dans un monde un brin tordu, il serait déjà bon de vous parler du début de notre histoire et des aspects positifs du film.

Un début de film qui donne le ton

 

Notre film s’ouvre sur un ciel couvert qui s’assombrit de plus en plus et nous découvrant sur un fond noir le titre de notre film : 50 nuances de Grey. Une vue aérienne de la ville de Seattle nous est alors montré et nous voguons de building en building. Le tout, est accompagné par une musique I put a spell on you « je t’ai jeté un sort », repris par la chanteuse Annie Lennox. Musique qui donne le ton du film, sensualité, mystère au programme. Je ne vous parle même pas des couplets et du refrain de notre musique qui en disent long sur ce qui va vous attendre « ou plutôt attendre notre personnage principal qui va déguster ». Comme si c’était Christian, qui chantait la chanson à Anastasia.

vlcsnap-2015-06-20-15h32m54s98

Nous atterrissons ensuite dans un très grand appartement et plus particulièrement dans un dressing d’homme « aussi garni que celui d’une femme », ou un jeune homme se prépare à faire son footing du matin. Parcourant les rues sombres avec un ciel toujours autant couvert que lors de l’ouverture du film. Puis le jeune homme rentre chez lui, enfile une chemise blanche, parcourant son dressing où s’y trouvent beaucoup de costumes de luxe. Le jeune homme semble très chic, élégant et semble très méticuleux en cherchant sa cravate idéale et en mettant ses boutons de manchettes.

Nous sommes ensuite dans un lycée où une jeune femme parcourt les couloirs. Une grosse différence entre les deux personnages. Elle est étudiante, au look simple. Nous jonglons ensuite entre les deux personnages. Le jeune homme rentre dans une voiture de luxe conduite par un chauffeur personnel, la jeune femme elle rentre dans une voiture vieille voiture. De son coté le jeune homme est arrivé sur son lieu de travail et participe à une réunion. Son visage n’est pas montré, il sera toujours montré de dos afin de lui donne encore plus de mystère. Puis revint notre jeune femme qui se prépare. Nous découvrons son prénom, elle s’appelle Anna « Anastasia » et vit en colocation avec une jeune femme. Anna remplace sa colocataire malade et qui devait interviewer le PDG d’une très grande entreprise. Sur la route, la jeune femme, qui a prise la voiture de sa colocataire « voiture plus luxueuse » semble soucieuse. Elle ne connait rien au métier de journaliste.

Anna arrive au Grey House, un immense building. Révisant les questions sur les notes que sa colocataire lui a donné, la musique, elle, continue de se faire entre et se dissipe lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrent. A cet étage, toute la décoration est blanche, pure, élégante. Anna est reçue par une hôtesse d’accueil qui l’a conduit directement à celui qu’Anna devra interviewer : Christian Grey. La jeune femme fait une entrée très remarqué dans le bureau du jeune homme en trébuchant sur le seul maladroitement. Elle est très vite relevée par Christian, dont on découvre enfin le visage et qui se précipite vers elle. Après quelques présentations, l’interview commence et un jeu de regard s’opère alors entre les deux protagonistes. Très vite nous voyons qu’il y a une grande différence de caractère et de classe. Pendant cette interview Anna découvre un autre visage du jeune homme. Un visage qui fascine. Cette rencontre donnera lieu par la suite à une romance particulièrement intense.

 

Deux personnages que tout oppose

 

Mise à part le coté autoritaire et sur de lui, Christian est un gentleman aux attitudes chevaleresque, un timbre de voix raffiné. Mais le jeune homme a aussi des cotés sombre qui nous serons dévoilés au fur et à mesure. Dès le début, c’est son coté mystérieux, déroutant et ambigu du jeune homme qui nous interpelle. Nous savons qu’il cache quelque chose. Le jeune homme, même s’il est beau, même s’il est riche, même s’il est élégant, même s’il semble gentleman, n’est pas pour autant un jeune homme romantique. Il semble tourmenté et ne supporte pas qu’on lui porte des gestes d’affection. Anastasia de son coté est une jeune femme qui nous est montrée comme naïve, inexpérimentée, n’ayant pas vraiment confiance en elle. Le glamour, l’environnement dans lequel vit Christian est une vraie découverte pour elle. Au début du film, il y a un vrai jeu entre les deux personnages. Anna est curieuse et fait des recherches sur Christian qui lui se permet d’allé voir la jeune femme sur son lieu de travail. Les deux sont attirés l’un par l’autre. Nous explorons un peu plus personnalité d’Anna mais Christian, lui, ne dévoilera rien.

Le réalisateur joue sur le coté mystérieux et énigmatique du personnage tout en accentuant le fait qu’il est lui aussi fasciné par Anna. Lors des échanges entres les deux personnages, on a presque cette sensation d’entretien d’embauche. Christian pause beaucoup de questions à Anna. Il veut tout savoir de sa vie. En apprenant qu’Anna est une grande romantique et qu’elle dévoile cette vraie fragilité qui l’habite, Christian veut rompre leur début d’idylle. Mais l’attirance qu’il éprouve envers elle est plus forte que tout. Anna quand à elle succombe complètement au charme de Christian. Nous connaissons tous les clichés du film « qualifié » romantique où Christian préfère rester loin d’Anna mais finalement ne peut s’empêcher de penser à elle. Il lui offre un cadeau pour se faire pardonner de ses agissements envers elle. Finalement un début de romance nait entre les deux personnages. Malgré tout Christian est très catégorique, il ne fait pas dans le romantisme et il a des gouts très « particulier ». « Il aime le tricot ? ». Ho non

Après une balade en hélicoptère notre jeune homme amène Anna à son appartement. En lui faisant visiter son appartement, Christian fait arrêter Anna devant une pièce fermé à clé. Il appelle cette salle : sa salle de jeu « Des jeux vidéo ? Un babyfoot ? Un toboggan ? ». Ho que non. Sur ces mots « Vous pouvez partir n’importe quand vous êtes libre. » Christian prévient bien la jeune femme. Mais la curiosité de la jeune femme est bien trop forte qui force le jeune homme à ouvrir la porte. Elle découvre alors une pièce qui l’a laisse sans voix « échappant même une petite grossièreté au passage pour montrer le choc ».

 

Attention, ça va faire mal…au début

 

« J’en connais une qui va prendre ses jambes à son cou… »

C’est là que nous comprenons que Christian aime beaucoup allé chez Leroy Merlin »on comprend d’ailleurs mieux pourquoi il voulait de la corde et du ruban adhésif en début de film ». Devant les yeux apeurés d’Anna nous découvrons la salle de jeu de Christian. Qui aime bien les menottes ? Qui aime bien les fouets ? Qui aime les martinets ? Ne manquait plus que le bourreau au milieu de cette véritable salle des tortures « nous avons une définition très différente de la salle de jeu ». Pour calmer le jeu Christian se confie à Anna sur le fait que ces pratiques ne sont faites qu’aux femmes consentantes. Christian est-il un sadique ? Non, c’est un dominant ! La morale est sauve »c’est du sarcasme » . Être dominant signifie qu’il veut qu’on se soumette volontairement à lui, pour son plaisir. En échange, lui vous promet de vous faire ressentir beaucoup de plaisir. Mais il y a des règles qui doivent être suivit à la lettre. Auquel cas, une punition sera appliquée. C’est que nous comprenons que le dressage de chien et le sadisme sont plus ou moins du même bord. Tu fais ce que je te dis de faire, tu as une récompense, tu ne le fais pas, tu as une punition.

vlcsnap-2015-06-20-15h41m43s18

Très vite le coté choquant laisse place à de bonnes crises de rire. Car mieux vaut en rire, que de prendre cette histoire au sérieux. Nous le savons très bien, le monde est constitué de personnes « un brin dépravés » qui ont eu une enfance difficile et qui, dès l’âge adulte décident de reproduire la souffrance qu’ils ont vécus en la rapportant sur les autres. Nous ne savons pas pourquoi Christian aime être le dominant, nous ne savons pas pourquoi il éprouve du plaisir à punir les femmes qu’il amène dans cette pièce. Anna quand à elle est sans voix, choquée mais toujours irrésistiblement curieuse et attirée par le jeune homme. Cela restera un des éléments très négatifs du film : cette façon complètement égoïste à chercher à gagner quelque chose. Christian gagne dans tout cela du plaisir et Anna quand à elle y gagne le fait d’être avec lui.

vlcsnap-2015-06-20-15h39m04s238

Quand on dit que le film est romantique, je suis complètement atterré. Qu’elle définition de l’amour nous est montrée dans tout cela ? L’amour n’est-il pas le fait de faire passer les besoins de l’être aimé avant les siens ? L’amour n’est-il pas fait de tendresse ? A partir de ce passage, on pourrait se dire qu’il sera très dur par la suite de croire à cette histoire amoureuse qui naitra du coté d’Anna. Mais du coté de Christian ? Là sera le coté intéressant du personnage. Une psychologie très bien travaillée avec un personnage qui aurait pu être détestable par ses actes mais qui est plus à plaindre. On le sent perdu, blessé »les scènes où on le voit jouer seul du piano en disent long » même s’il semble sûr de lui. Anna est attirée par ce quelque chose qui sommeil à l’intérieur de Christian. Nous ne le voyons pas mais elle le voit. On jouera donc sur ces nombreuses énigmes qui nous envahirons du début jusqu’à la fin.

 

Du charme, de la sensualité, de l’érotisme

 

Des scènes de sadomasochisme tournées en scènes sensuelles vous attendent. Le film ne tournera jamais à la pornographie mais à de l’érotisme pur et dur. On nous apprend en début de film qu’Anna est une jeune femme vierge « on prie pour que sa première fois ne commence pas par des coups de cravache » et heureusement, Christian, qui se montrera pour le coup sensible, sera doux et tendre avec la jeune femme. Mais passé ce cap, le jeune homme le sera un peu moins en nous offrant des scènes quelque peu choquantes pour certains et certaines. On vous dévoilera des corps dénudés mais les scènes de sexe ne sont pas totalement montrées « ce qui frustrera les curieux qui ne voulaient voir le film que pour ca ». Certains ne les trouveront pas assez sexy et coquines. J’ai pour ma part trouvé ces scènes complètements tordues et surtout véritable tue l’amour. Si encore il y avait des sentiments amoureux chez Christian, j’aurai peut être pensé autrement mais là, je suis choqué.

vlcsnap-2015-06-20-15h42m49s178

Heureusement il n’y aura pas que des scènes de sexe pendant tout le film et le coté glamour de cette relation ambigu entre nos deux personnages nous sera montré. Et de ce coté là, le réalisateur a fait du bon travail. D’une part pour la magnifique photographie du film mais aussi pour la bande son du film »efficace et envoutante ». Il faut le reconnaitre, la réalisation est vraiment très belle avec de très beaux plans de caméra et une belle gestion des lumières. Les acteurs ont un jeu plutôt agréable. Jamie Dornan « Christian Grey » joue très bien le jeune milliardaire, élégant, glamour et mystérieux. Quand à Dakota Johnson, même si l’actrice n’est pas tellement une jolie femme, son jeu en tant qu’actrice est très bon. Elle incarne tout à fait la jeune femme naïve, simple, inexpérimentée et mal dans sa peau. Ce qui nous permet de ne pas tomber dans le cliché de la bimbo qui pourrait avoir tous les hommes à ses pieds. Là c’est totalement différent. On passe de l’érotisme à de la romance « et ce même si Christian nous dit qu’il ne sera jamais romantique » à d’autres moments plus psychologique « surtout du coté de Christian ». Là où j’ai particulièrement buté sur le film c’est dans cette histoire de contrat que Christian a écrit et qui doit être signé par Anna afin d’officialiser leur relation. Cette signature sera au centre de l’intrigue. En le signant, Anna devient la soumise de Christian et devra se plier à tout ce que le contrat stipule. Un vrai tue l’amour qui nous montre grosso modo qu’Anna devra oublier ses rêves de romantisme en compagnie de l’être aimé et devenir une sorte d’objet pour l’homme qu’elle aime. Les clauses du contrat sont très contraignantes et surtout très hard. Du vrai sadisme.

 

Déstabilisant mais pas pour autant mauvais

 

Ce qui est le plus déstabilisant c’est que le film lorgne tantôt vers la romance, tantôt vers l’érotisme gênant. On nous rassure à des moments pour nous choquer plus tard. Notamment lors des scènes d’érotisme à vous faire presque passer pour un pervers. Je déconseille très fortement ce film comme premier rendez-vous galant « attendez vous à ne plus revoir l’élu de votre cœur après ca», comme rendez-vous amoureux « sauf pour rigoler » ou bien entre amis. Quand on voit dans l’actualité que lors des séances du film, certaines femmes s’en sont prises à des hommes seuls à la fin de la séance ou bien d’autres travers complètement navrants »agressions et bien d’autres ». Rajoutons à cela le fait que le film est eu une interdiction de seulement 12 ans. Comme quoi la censure n’a pas fait son travail correctement.

vlcsnap-2015-06-20-15h42m04s242

Hormis cela, le réalisateur c’est plus focalisé sur cette romance que sur les scènes de sexes. L’alchimie est très bonne entre Jamie Dornan « qui a de fortes ressemblances à Ashton Kutcher » et Dakota Johnson. Pour ca, la première partie de notre film est très bien conçue même si la deuxième rencontre des deux personnages est remplie de sous entendu « je n’ai pas besoin de vêtements particulier pour bricoler » qu’Anna ne remarque même pas. Une jeune femme qui fantasme sur un homme très désirable, une scène de rencontre romantique »dans un lieu improbable », un jeune homme se comportant comme un vrai gentleman, arrivant en hélicoptère » qu’il pilote lui-même » pour emmener la femme qui l’attire chez lui. Christian est en quelque sorte le prince charmant que toutes les femmes recherchent mais, en creusant un peu plus le personnage, l’image du prince s’assombrit mais l’attirance et se désire d’apprendre les pratiques de celui qu’elle aime se font de plus en plus grands.

« Roule des yeux comme tu l’as fait et je vais devoir te mettre la fessée » . (aaaah cette romance…)

La deuxième partie du film tombe plus dans le choc et « pour ma part » dans la belle tranche de rigolade. La tension sexuelle est bien montrée tout comme les scènes de plaisir. La romance présente en première partie laisse place à une sorte d’apprentissage sexuel mais le film arrive à des moments à nous transformer cela en vie à deux, l’attachement sentimental entre les deux personnages mais aussi l’apprentissage de l’amour »pour Christian ». On voit aussi qu’Anna a un amour tellement fort qu’elle est prête à tout pour rester avec Christian mais devra faire un terrible choix. Reste la scène finale, choquante tragique qui en laissera plus d’un sans voix. Le thème principal de notre film amènera le spectateur à se poser cette question: Que seriez-vous prêt ou prête à faire pour l’homme ou la femme que vous aimez ?

Publicités

Tagué: , , , , ,

Classé dans :Drame, Romance

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :