Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Les 4 fantastiques, 2015: Nouvelle approche dans le monde des super héros?

poster 4Résumé du film

 

Reed Richards travaille depuis son enfance sur une machine lui permettant de se téléporter. Projet qu’il ne parviendra jamais à aboutir. Alors qu’il participait à un concours d’invention dans son lycée où il voulait montrer sa machine à téléportation, Reed est repéré par le Docteur Franklin Storm et sa fille Susan. Le docteur Storm propose à Reed d’intégrer sa fondation et l’aider à finir son téléporteur. Rejoint par son ami d’enfance Ben Grimm, de Victor Dosmahev et du fils du docteur Storm : Johnny, toute cette petite équipe mettent leur talent commun pour finir la machine. Après avoir réussi avec succès à envoyer un singe dans une autre dimension, ils sont trahis par la fondation voulant vendre l’invention de Reed à l’armée. Le soir même, Reed et son équipe décident d’utiliser les premiers le téléporteur. Mais le voyage se déroule mal, de multiples explosions ont lieu là om Reed et son équipe atterrit. Ils subissent chacun des transformations physiques irréversibles changeant leur vie à jamais. Dotés pour chacun de nouvelles aptitudes, ils devront apprendre à les maitriser et peut être même, s’en servir pour empêcher une menace approchant de la Terre.

Infos sur le film

 

Réalisé par Josh Trank
Avec Miles Teller, Kate Mara, Michael B. Jordan, Jamie Bell
Genre : Action, Fantastique
Nationalité : Américain
Durée du film : 1h40 environ

FRIENPas aussi mauvais que je le pensais

 

Comme il était si bien dit dans le générique de la série Arnold et Willy, il faut de tout pour faire un monde. Phrase qui devrait être apprise par cœur et retenue par tout le monde. C’est un fait, dans le monde du cinéma, nous aurons toujours des avis différent les uns que les autres. Que ce soit du coté des spectateurs ou bien de la presse, chacun à sa propre sensibilité, chacun à son propre ressentis, chacun interprète ce qu’il voit et entend à l’écran d’une manière complètement différente d’une personne à une autre. Cette année, nous sommes arrivés à une ère que l’on pourrait appeler « l’ère vintage ». Les films des années 80 qui ont bouleversés le cinéma font leur come back dans les salles de cinéma. Certains sont des suites, d’autres des reboot.

2005

2015La différence est énorme entre les deux versions.

Perte d’imagination ? Ou bien plutôt nouvelle vision de ces films avec une approche différente et coïncidente avec notre époque ? Personne ne le sait et là encore, chacun interprète cela à sa manière. Comme beaucoup le savent, depuis quelques années, les comics Américains ont vu leur adaptation cinématographique prendre une place très importante dans le monde du cinéma. Un trop plein de films chaque années et, pourtant, qu’elle merveilleuse idée de décliner les histoires des multiples super héros ayant chacun leur propre bande dessinée. Quoi de mieux que de donner au spectateur cette curieuse envie, après avoir vu par exemple Avenger, de se mettre à la lecture de la bande dessinée ? Cet été sort dans nos salles Les 4 fantastiques. Après un passage au cinéma en 2005 puis dans la suite 2 ans plus tard, les 4 fantastiques subit cette année une cure de jouvence. On efface totalement la version de 2005 pour nous offrir un film bien différent sur beaucoup de points de ce qu’avait été les 4 fantastiques de 2005. Nous avons eu un remaniement de Spiderman avec The Amazing Spiderman, un autre de Batman et encore un pour Superman. Notre époque à changée depuis la sortie de ses films. Nos envies ont changées. L’ère est au super héros sombre, moins torturé et dépressif.Changement de ton, changement de mise en scène, changement d’ambiance, ces films balayent le coté kitch de leur homologue et laisse place à quelque chose de plus crédible, plus réaliste avec notamment cette réflexion sur la différence mais aussi sur cette question : comment serait perçu quelqu’un ayant des pouvoirs extraordinaires ? Menace ou espoir ? Mais aussi, que ferait le gouvernement s’il prenait connaissance de l’existence de ces êtres ? Voir, qu’en ferait-il s’il mettait la main sur eux ? Questions auxquelles Les 4 fantastiques répondra.

 

 

4 fantas

Une exploration dans une autre dimension où, à cause d’un accident grave, nos protagonistes verront leur destin changer à jamais.

Une ambiance différente d’un film de super héros lambda

Je ne le voyais pas du tout d’un mauvais œil, encore moins après avoir vu la première bande annonce du film. Je ne voyais aucun point positif à lui trouver. Peut être êtes-ce le fait de voir un énième reboot. J’ai retenu une bonne leçon en allant quand même voir le film. Les bandes annonces peuvent être remaniées, détournées. Ce qui, du coup, change totalement la vision que l’on peut avoir d’un film. J’avoue avoir eu beaucoup de préjugés pour ce film. Des personnages plus jeunes, le personnage de « la chose » ressemblant plus au mangeur de pierre du film L’histoire sans fin que de son personnage dans le comics « ou bien dans la version 2005 », une ambiance un peu trop sombre, des costumes peu fidèles, bref, rien de positif. Et pourtant, en l’espace de seulement 10minutes de film, c’est autre chose que j’ai pu voir. L’ambiance du film est un excellent mix de film indépendant et de science fiction. C’est à se demander même si on regarde un film de super héros. Une manière très originale d’aborder le thème de super héros pour ce film. Cette fois, contrairement aux quatre fantastiques de 2005, notre histoire prend une tournure différente.

Tout d’abord nos protagonistes sont âgés d’une vingtaine d’année. Pour les fans du comic book, c’est quelque peu déstabilisant et pourtant, il y a tellement d’univers différent pour nos héros que ce n’est pas si déstabilisant que ca. Scientifiques à cet âge ? Pourquoi pas, bons nombres de jeunes hommes et jeunes femmes ont déjà un très gros potentiel. Autre point négatif qui ne plait pas aux fans, une ethnie différente dans la famille Storm. Johnny est noir, Susan est blanche. Tout est expliqué dans le film. Johnny Storm a toujours été blanc, c’est un fait mais, à ce moment là, pourquoi dans les films Marvel, Nick Fury est noir ? Dans les comics, il est blanc « même si dans certaines version il est noir ». Tout comme Perry White dans Superman et dernièrement, Jimmy Olsen dans la série Supergirl.

4

Nous sommes à une époque où il y a un peu plus de diversité dans le monde, dans les cultures, pourquoi ne pas changer un personnage ? Pourquoi ne pas du coup lui donner une nouvelle dimension ? Quel intérêt de reprendre trait pour trait les personnages et les histoires contés dans les comics ? Pourquoi ne pas faire de l’inédit tout en gardant les bases ? Nous sommes à une époque où le coté kitch des super héros a laissé place à une ambiance plus sombre pour nos héros en collant depuis l’arrivée de Batman Begins. Les 4 fantastiques ne déroge pas à la règle mais apporte un gros plus.

THE FANTASTIC FOUR

Cette fois, la transformation de nos personnages en super héros se fera de manière plus torturée, plus impressionnante, plus choquante et du coup plus réaliste. Nous y voyons toute la détresse et la souffrance de cette transformation. Et si tout ceci pouvait arriver un jour futur ?

 

Moins d’action mais plus réaliste et plus sincère

 

4 SCREENMoins d’action, moins d’effets spéciaux « même si le réalisateur se rattrape dans la dernière demi heure de film », on s’attarde surtout sur la psychologie des personnages et leur relation les uns avec les autres, leur personnalité. D’excellents acteurs et actrices qui n’en font pas des tonnes. Que ce soit Miles Tiller « Divergente 1 et 2 » qui interprète un Reed Richards ambitieux, sérieux mais solitaire, Michael B.Jordan incarne un Johnny Storm rebelle mais énergique « bien différent de l’interprétation de Chris Evans », Kate Mara interprète une Susan Storm studieuse et Jamie Bell « Billy Eliott » joue le rôle de Ben Grimm, meilleur ami de Reed depuis l’enfance et l’ayant toujours aidé et encouragé dans l’acheminement de son invention. On n’oubliera pas non plus l’excellent Toby Kebell « Victor » qui livre une très bonne prestation et déborde de charisme en apportant en plus une nouvelle dimension au personnage du docteur Fatalis. Tout comme Ant man, le film n’a aucune prétentieux que ce soit du coté de la mise en scène que du jeu de nos acteurs. Un autre bon point, nos personnages sont attachants. Pour Reed Richards « Monsieur Fantastique » et Ben Grimm « La chose », nous les suivons dès leur plus jeune âge et on nous raconte comment ils se sont rencontrés, comment ils sont devenus de grands amis. Il règne dans notre film quelque chose de gentillet, comme j’ai pu le ressentir pour Ant man. Alors oui, cette nouvelle version des Quatre fantastiques est à l’opposé complet de l’ancienne version.

fireUne ambiance sombre, des personnages jeunes mais bien plus mature que ceux de la version de 2005, plus impressionnant et aussi, l’apparition d’hémoglobine. J’en rassure certains, ce n’est pas une boucherie mais le film est destiné à un public plus adulte qu’enfant. Petit hic, le film fait la même erreur que ces prédécesseurs : il est trop court. Quand on sait en plus que le film est supposé être la base de cette nouvelle franchise « à l’heure où je vous parle, la sortie d’une suite est compromise suite aux critiques négatives et au score plus que médiocre au box office », c’est assez mince. J’aurai aimé une histoire plus exploitée, des personnages peut être un peu mieux travaillés même s’ils demeurent bien plus attachants que l’on été leur version antérieur. Un bon point pour le début de notre film qui commence d’une manière intéressante qui ne sera pas sans rappeler les films : Les goonies, E.T ou plus récemment Echo. Coté maquillage et costumes, c’est plutôt réussi avec un design plus sombre et moins kitch que ce que nous avons pu voir dans le passé. Quand à la musique, composée par Philipp Glass et Marco Beltrami « Wolverine le combat de l’immortel, Scream, Terminator 3 » , nous sommes transportés avec notamment le thème principal du film très héroïque et d’autres morceaux envoutants et entrainants.

fatalisEn conclusion

On le lit partout, Les 4 fantastiques est un total échec. Une fois de plus, je ne partage absolument pas cet avis. Faisons nous notre propre opinion, apprenons à ne pas suivre ses bruits de couloirs qui voudraient nous formater à leur image. Ne soyons surtout pas influencé par des personnes qui semblent perdre leur sensibilité. Car oui, dans Les 4 fantastiques, il sera beaucoup question de jouer avec ca en vous faisant vous attacher aux personnages, en vous montrant que, même s’ils sont intelligents et brillants, ils ont des peurs et des inquiétudes comme nous. On laisse tomber le film de super héros où tout explose de partout et on vous montre un film humain. Cette version de 2015 est plus sincère, plus mature « alors que le casting est plus jeune », plus crédible, plus scientifique, plus sérieux « très peu d’humour d’ailleurs», moins grand guignolesque que la version 2005 « même si bonne pour l’époque » et surtout plus réaliste. Si vous vous attendiez à avoir une copie conforme aux comics des 4 fantastiques, oui, le film sera décevant. Mais, quelle serait l’intérêt de montrer quelque chose que vous connaissez déjà ? Ne serais pas mieux de vous offrir quelque chose de différent ? Là est tout le problème de nombreuses critiques de fans haineux qui déversent leur déception immense sur un film qui parait pourtant d’une bonne intention.

J'avoue, je suis un peu déçu de voir que La chose n'est pas de pantalon.

Cette nouvelle équipe a de la classe même si, je l’avoue, je suis un peu déçu de voir que La chose n’est pas de pantalon.

Le film reprend quelques éléments du comics mais il essaye de nous offrir quelque chose de moins fantastique. Là où le film m’a plus impressionné c’est du coté de son méchant principal : Le docteur Fatalis qui, dans cette nouvelle version est plus imposant, plus terrifiant, plus menaçant et bien moins caricatural que sa version de 2005. Autre point positif : pas d’histoire d’amour entre Reed Richards et Susan Storm « contrairement à l’ancienne version » , même si on peut voir une attirance entre les deux personnages. Du coté négatif, le rythme peut paraitre lent, les personnages peuvent sembler médiocre du coté de leur écriture, on peut trouver le rythme du film irrégulier, le personnage de Ben Grimm mit de coté, on peut aussi avoir la sensation de ne pas avoir devant un film de super héros. Même s’il manque ce petit quelque chose de plus abouti, Les 4 fantastiques reste une surprise à l’ambiance aussi originale et gentillette que l’a été un autre très bon film de super héros : Ant man. Et s’il y avait un vent de renouveau dans le monde des super héros ?

Publicités

Tagué: , , , , ,

Classé dans :Action, Fantastique, Marvel, Super Héros

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :