Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Le terminal: Tom Hanks, coincé dans un aéroport

terminal posterRésumé du film
Viktor Navorski qui vient de la Krakozie débarque à l’Aéroport JFK de New York. Mais, au moment où il arrive, un coup d’État bouleverse son pays qui lui est chère. Les portes de New York se ferment devant lui. Son passeport lui étant confisqué, il n’a d’autre choix que de vivre dans l’aéroport jusqu’à ce que son pays soit de nouveau reconnu.

Infos sur le film

Réalisé par Steven Spielberg
Avec Tom Hanks, Catherine Zeta-Jones, Stanley Tucci
Film américain.
Genre : Comédie
Durée du film 2h10 environ

Bonus du dvd:

– Le script
– Les décors de TERMINAL
– Embarquement immédiat pour une interview exclusive de Tom Hanks et Catherine Zeta-jones
– Dans le monde de Victor
– Making of
– La musique de TERMINAL
– Les anecdotes de l’aéroport
– Galeries photos

Des bonus  très intéressants et qui rendent le film encore plus jouissif à regarder. On y voit le travail monstrueux qu’à du devoir faire le chef décorateur pour construire cet immense terminal. J’ai beaucoup apprécié aussi les anecdotes de tournage de Tom Hanks et Catherine Zeta Jones qui nous racontent leur expérience et leur mésaventures sur le tournage du film. Les techniques nécessaire à la conception des décorateur et de la production ne sont pas mis de coté et tiennent une place importante dans le making off du film.

Quelques anecdotes de tournage

-Une petite anecdote très drôle que j’ai pu voir dans le film c’est d’abord l’actrice Zoe Saldana qui interprète un officier de l’aéroport et qui est fan de Star Trek et participe à des conventions de cette série en étant déguisée en lieutenant Uhura. Coïncidence car quelques années plus tard, elle incarnera justement le lieutenant Uhura dans l’adaptation de la série.

-Le terminal a été construit entièrement par le chef décorateur Alex Mcdowell. Plusieurs artisans ont été embauché afin de construire ce terminal de plus de 20 000 mètres carré.

-La Krakozie est un pays de l’Europe de l’est qui a été spécialement inventé pour le film. Tom Hanks s’exprime par contre bien en langue Bulgare dans le film.

1TER

Moment choc pour Viktor qui apprend ce qui est arrivé à son pays.

Tiré d’une histoire vraie

Ca saute aux yeux, ce film est magnifique. Steven Spielberg nous offre une sorte de « conte de fée » avec dans le rôle titre Tom Hanks habitué à incarner un personnage attachant. Le film est inspiré de la vraie histoire de Merhan Karimi Nasseri » un réfugié iranien qui a vécu dans le terminal de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle du 8 août 1988 jusqu’en août 2006 », ce film nous conte l’histoire de Viktor Navorsky est un touriste venant de Krakozie. Il débarque à l’aéroport de New York pour entrer dans cette même ville mais est tout de suite arrêté par la police des frontières. Un coup d’état a eu lui en Krakozie, son pays d’origine, ce qui a pour conséquence d’ annuler tout les vols allé et retour pour son pays. Le passeport et tous les autres papiers de Victor ne sont plus valables du coup, il doit patienter dans l’aéroport. Aucune possibilité de repartir chez lui ni même de rentrer dans New York. Il est sous le choc en apprenant la terrible nouvelle. Problème, Viktor ne parle pas Américain et ne connait pas non plus sa culture. Parmi toute cette foule de voyageur, Viktor est seul, sans personne pour l’aider à comprendre le mode de fonctionnement de ce pays. Il va devoir patienter pendant une  très longue attente dans l’aéroport JFK en essayant de gagner de l’argent pour manger à sa faim. Les jours passent, Viktor ne perds pas espoir, se fait des amis parmi les employés de l’aéroport, arrive à gagner suffisamment d’argent par ingéniosité, rencontre une hôtesse de l’air envers qui une attirance mutuelle se fait ressentir, apprend la langue Américaine et sa culture en dévorant de nombreux livres, il devient petit à petit, la mascotte de l’aéroport JFK.

TER DORSTouchant, attachant, drôle

Après avoir vu la bande annonce, je n’avais qu’une hâte , voir le film. D’abord pour cette musique presque symphonique qui collait à la perfection aux images mais aussi l’atmosphère que le film avait l’air de dégager. Je voulais aussi le voir d’une part pour Tom Hanks que j’adule depuis des années et d’une autre pour Steven Spielberg qui mise à part l’adaptation en film animé de Tintin ne m’a jamais déçu. Le Terminal n’est pas un film pour moi, c’est une fable. Une fable contée à la perfection et dont il reste gravé dans nos mémoires. Un film incroyablement bien fait et qui montre aussi la bonne humeur du personnage joué par Tom Hanks. La version française est encore plus drôle car l’accent bulgare de Tom Hanks est culte. On suit avec beaucoup d’attention la suite de la situation de Viktor bloqué dans un aéroport. Tom Hanks y est magnifique et attachant, de même que Catherine Zeta Jones, même si on la voit assez peu dans le film et que son personnage peut devenir agaçant à certains passages. Notamment pour son coté indécis. Tom Hanks est encore plus touchant et a toujours cette aura, cet incroyable talent qu’il avait dans le film Forest gump ou bien encore l’excellent Seul au monde dont on remarque certaines similitudes avec notre film. Un film qui mélange émotion, romantisme et humour sans même être lassant. On ne voit pas passer les 2h10 de film. De la passion et du bonheur voila ce qui qualifierait notre film. On s’attache rapidement aux autres personnages comme rarement dans un film car le personnage de Victor Navorsky pourrait être une personne comme tout le monde.

ter DORS2

Pendant cette attente interminable, Viktor apprend la langue américaine et sa culture dans des livres.

Aujourd’hui vous êtes un citoyen de nulle part.

Ce film est rempli d’humour et d’ingéniosité. On suit Victor tenter de gagner sa vie en accumulant toute sorte de boulots tel que ranger tous les chariots, devenir ouvrier, des situations vraiment comiques. Il en finit même par gagner un salaire deux fois plus élevé que les employés de l’aéroport. Un personnage débrouillard qui se construit un lit pour dormir, se débrouille pour trouver de la nourriture, se ballade en peignoir dans l’aéroport pour se laver dans les toilettes public. Toute sa petite vie dans l’aéroport est très bien retranscrite et montrée dans les moindres détails. Pas de scènes ou de dialogues inutiles ce qui permet au spectateur de rester attentif au film. Toute l’histoire se déroule dans le terminal d’un aéroport, n’espérez donc pas voir des scènes à l’extérieur. Sauf vers la fin.

Mais que contient cette boite de cacahuète?

On se pose pendant tout le film la question : Qu’est ce que Viktor fait à New york et qu’est ce que contient sa boite de cacahuète qui semble très chère à ses yeux. Vous le découvrirez en regardant ce film et sa réponse, est bouleversante mais tellement belle.  De beaux moments d’émotions comme la découverte par Viktor du coup d’état en Krakozie. Tout simplement bouleversant. Un homme qui perd ses repères dans un autre monde qu’il ne connait pas. Il ne parle pas américain, ne comprend pas les règles de ce pays.

Les personnages secondaires tiennent aussi un rôle primordiale dans le film et sont aussi attachants que Viktor. Tous ont leurs petites histoires qui nous montre la dureté de leurs passés .On comprend par exemple pourquoi l’homme de l’entretien, un homme qui deviendra ami avec Viktor, fait toujours son travail de manière méticuleuse, ne parle jamais et baisse constamment la tête. D’autres personnages seront détestables: Stanley Tucci incarne avec brio Frank Dixon, l’agent d’immigration qui fera tout pour empêcher Viktor de quitter l’aéroport ou bien de le laisser passer les portes pendant que sa situation est irrégulière et qu’il finisse en prison. Du coté des musiques, elles sont accompagnée par beaucoup de clarinette solo donnant une musique symphonique et de morceaux jazz. Les amateurs ne seront pas du tout déçu. Benny Golson célèbre saxophoniste né en 1929 fait d’ailleurs une apparition remarquable. Sa musique est magnifique.

Pour conclure ma critique, le Terminal n’est pas qu’un excellent film avec des moments drôles, d’autres triste et avec des personnages vraiment attachant. Non, Le terminal vous attendrit, vous prend au cœur par son histoire qui est arrivé à une vraie personne, Tom Hanks nous livre une prestation impressionnante en changeant sa manière de parler, du grand art. Des personnages secondaires qui ne sont pas mis de cotés et qui sont eux aussi attachants, du rire, de l’émotion, de la joie,de répliques aussi drôles que philosophiques, de la poésie, de la gentillesse, du drame. Tout simplement un chef d’œuvre. A voir et à revoir.Moi je ne m’en lasse pas.

Publicités

Tagué: , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :