Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Chucky Vs Andy: Final Round

20151024_191850Résumé du film

Huit ans se sont écoulés après qu’Andy soit parvenu à détruire Chucky dans l’usine de poupées brave gars. La société en faillite, redémarre néanmoins son usine et décide de renouveler la firme de poupées. Pendant le nettoyage, ce qu’il reste du cadavre de la poupée Chucky est déplacé. Du sang frais s’écoule du corps en charpie et se mélange aux matériaux de fabrication provoquant la renaissance de la poupée maléfique. Andy est quant à lui devenu un adolescent et, n’ayant pas de famille pour le recueillir, il est envoyé dans une école militaire. Il pensait en avoir terminé avec Chucky, c’était sans compter sur la rancune de la poupée en quête de vengeance qui retrouvera sa trace. Seulement, les choses ont changées.

Infos sur le film

Réalisé par Jack Bender

Avec Justin Whalin, Perrey Reeves, Jeremy Sylvers

Genre : Épouvante, Horreur

Nationalité : Américain

Durée du film : 1h30 environ

Interdit aux moins de 12 ans

Les premières minutes

Soldat Chucky au rapport!

Soldat Chucky au rapport!

Rappelez-vous, dans Chucky La poupée de sang, Andy et Kyle avaient réussis à vaincre la poupée Chucky en mettant un tuyau d’air dans sa bouche, ce qui fit exploser sa tête. Huit ans plus tard, l’usine brave gars a été abandonnée, la société a fait faillite mais, un beau jour, décide de rouvrir l’usine afin de lancer une nouvelle gamme de poupées. Pendant le grand nettoyage, les restes de Chucky, qui devaient être réutilisés pour les nouvelles poupées, sont déplacés. Du sang frais s’échappe du corps et tombe dans une cuve de plastique en fusion formant à son contact une nouvelle poupée toujours habitée par le tueur Charles Lee Ray poussant un hurlement terrible. La poupée est bien décidée à se venger pour la deuxième fois. Dans la société responsable de la création des poupées braves gars, l’un des membres du conseil s’interroge sur le fait que les poupées vendues en magasin pourraient représenter un danger pour les enfants. Le chef de la direction, Mr Sullivan, n’est pas de son avis, rétorquant qu’Andy Barclay est un enfant perturbé et déjà oublié. Un petit cadeau est reçu par Mr Sullivan, une nouvelle poupée brave gars des années 90, venant tout droit de l’usine. Manque de chance pour lui, la poupée n’est autre que Chucky qui, le soir même, torture puis assassine le chef de la direction qui ne comprend que trop tard qu’Andy Barclay avait raison. Chucky utilise par la suite un ordinateur et parvient à retrouver Andy , maintenant âgé de seize ans et qui est envoyé dans une école militaire. Le pauvre Andy qui se souviendra toute sa vie de son enfance »agitée » sera retrouvé par la poupée maléfique qui lui avait bien causé des problèmes et se verra devoir l’affronter une nouvelle fois. Y-a-t-il un moyen de détruire cette poupée ?

Quand Chucky fait des ravages dans une école militaire

 Il ne faut avoir aucune fierté pour se faire assassiner par une poupée de moins d’1mètre

Il ne faut avoir aucune fierté pour se faire assassiner par une poupée de moins d’1mètre

Deux films de très bonne qualité, une histoire originale, de l’horreur, de l’épouvante mais aussi de l’humour bien noir venaient agrémenter cette future série de films. Avant même que le deuxième film ne sorte au cinéma, les studios Universal demandaient déjà une nouvelle histoire au scénariste Don Mancini, responsable des deux premiers Chucky. Seulement neuf mois séparent Chucky 2 de Chucky 3. Petit problème, le scénariste n’avait pas eu le temps d’avoir de bonnes idées en si peu de temps. Cette suite est par ailleurs désignée comme la moins bonne de la série par de nombreux fans. Un troisième opus tristement célèbre de part son boycotte des années auparavant. En effet, le film était soupçonné d’avoir inspiré le meurtre sauvage au Royaume Uni d’un petit garçon de deux ans. Chucky 3 se déroule huit après les évènements de Chucky La poupée de sang. Cette fois, Andy est âgé de seize ans. Il fallait donc choisir un remplaçant pour le petit garçon. Cette fois-ci, c’est Justin Whalin « Jimmy Olsen dans la série Lois et Clark » qui succède à Alex Vincent « qui fera un retour remarqué dans le tout dernier Chucky sorti récemment ». Une fois de plus, on change le terrain de jeu de la poupée qui ira faire un tour dans une école militaire. Seulement là bas, Chucky s’aperçoit que comme il a été recréé, il doit dire son secret à un être enfant pour pouvoir posséder son corps. Même s’il tentera cette fois de tuer Andy, Chucky jettera son dévolu sur une nouvelle proie : le petit Tyler, jeune garçon encore plus naïf que ne l’était Andy. En parallèle, Andy sera victime harcèlement moral par le lieutenant colonel Shelton, jeune garçon à la tête à claque qui profite de son statut supérieur aux autres pour les intimider régulièrement et en faire ses esclaves. Ce qui sera très comique c’est que dans cet opus, Chucky ne sera presque plus crédible face à Tyler qui le verra comme un compagnon de jeu. Ca se ressent dès les premières minutes du film, Chucky est de plus en plus lassé d’être dans ce corps de poupée et finira par frôler la crise de nerf en voyant que sa proie n’a pas peur de lui. Répliques et situations tordantes à prévoir.

Le changement de ton continue

Chucky change de proie. Et une proie de taille.

Chucky change de proie. Et une proie de taille.

Chucky 2 commençait à s’éloigner de son coté horrifique et terrifiant, laissant place à de la comédie d’horreur. Pour Chucky 3, il continue sur sa lancée et se veut encore plus décalé que son prédécesseur. Le réalisateur en joue, et sa se remarque très vite. Chucky continue de jurer, ses répliques fusent, mais le coté sadique et malsain de la poupée, lui est toujours là. Pas vraiment effrayant, moins sanglant que la boucherie qu’avait été le second opus, Chucky 3 manque un peu de souffle dans cette suite un peu moins dynamique que ne l’avait été Chucky 2. On pourrait même dire qu’il se tourne vers de l’horreur pour enfant. Certes, ce n’est pas du tout un film à recommander aux moins de 12 ans mais son ambiance frôle la série de films Police Academy voir les 30 premières minutes de Full Metal Jacket (les répliques et situations sont quasi similaires). On vous montre que l’école militaire ce n’est pas drôle et que la discipline y est maitre mot. Nous verrons ainsi un Andy subir les intimidations morale et physique de son supérieur et voir que les petits nouveaux, on les mattes. Même le coiffeur de l’école « un sadique capillaire » y met une couche. Andy peut au moins compter sur le soutient de Harold avec qui il se lie d’amitié et Kristen, une jeune femme au caractère bien trempé envers qui il développera des sentiments amoureux. Ce qui démarque ce troisième film des autres c’est son coté comique qui continue de plus en plus à prendre de l’ampleur. Chucky est certes, toujours une menace, il continuera à faire de vrais carnages toujours aussi inventif (même si on sait à des kilomètres qui va mourir et qui va survivre) et son coté humoristique seront plus développés. Même d’autres séquences ne l’incluant pas directement seront aussi de la partie. On notera une fois de plus un final bien maitrisé, angoissant, stressant et fun se déroulant dans une fête foraine. D’aussi bonne qualité que ne l’était le final du deuxième. Je vous l’accorde, voir notre poupée débarquer à l’armée est plus que déstabilisant. Il y a aussi cette histoire de règles qui ont changées, simplement parce que Chucky est revenu à la vie, un peu tordues. Le retour de la poupée est un poil tiré par les cheveux et un peu trop surnaturel mais cette suite toujours avec grand plaisir.

Pour conclure

anduchuck

On appréciera le talent de Justin Whalin surprenant dans le rôle d’Andy.

Chucky 3 n’est pas le meilleur si on le compare à ses deux premiers prédécesseurs mais, malgré tout, le divertissement, l’animation toujours impeccable de la poupée, les meurtres tordus mais marrants, la musique angoissante, le jeu des acteurs, son ambiance et son coté décalé font de cette suite, une suite sympathique et divertissante. Voir de plus Chucky perdre patience face à une nouvelle victime qui ne prend pas au sérieux les motivations de la poupée sera la touche comique en plus à ajouter déjà à la liste. On retrouvera avec grand plaisir un Brad Dourif faisant toujours ce qu’il faut pour donner son aura à la poupée, on appréciera le talent de Justin Whalin surprenant dans le rôle d’Andy. Round final entre le jeune garçon et la poupée qui lui aura bien pourrie la vie. Quant aux autres acteurs, ils font le minimum requis. On sera quelque peu agacé par le comportement de Tyler (joué par Jeremy Sylvers ) trop naïf et presque stupide mais trouverons le personnage de Kristen en femme forte et dur à cuire appréciable. Il y a aussi le scénario, mince et précipité par les studios « et ça se ressent » qui est beaucoup moins réfléchit que les autres films. Je vous l’avoue, il ne faut avoir aucune fierté pour se faire assassiner par une poupée de moins d’1mètre. Et puis on est quand même dans un camp militaire avec des hommes armés. Personne n’arrive à l’avoir ?! C’est ce qui fait du coup parti de l’ambiance comique de cette série. Malheureusement, profitez de cette ambiance qui changera totalement pour se tourner vers deux prochaines suites totalement ratées avec une ambiance de slasher movie parodique avec du rock métalleux désagréable qui casseront complètement l’aura même des films Chucky.

Publicités

Tagué: , , , , , , ,

Classé dans :épouvante, Films cultes et sagas à voir, Horreur

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :