Twilight: Chapitre 1 – Fascination

Le cinéma Fantastique est sur le point d’être bouleversé. Au tour des adolescents d’avoir droit à une franchise faite qui leur parlera. Le réalisateur Bill Condon a la lourde charge d’adapter la saga de roman Twilight. Mystères et romance vont s’entremêler. Attendez-vous à être surpris, quelque soit votre âge par Twilight:Chapitre 1- Fascination. Le mythe des vampires réinventé?

 

untitled

Résumé du film

 

Isabella Swan, 17 ans, décide de quitter l’Arizona où elle vivait avec sa mère et déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l’Etat de Washington, pour vivre avec son père solitaire, Charlie. Elle s’attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d’un étrange jeune homme, Edward Cullen et de sa famille. Petit à petit une fascination nait, tout comme une certitude : Edward n’est pas humain.

Infos sur le film

 

Réalisé par Catherine Hardwicke
Avec Robert Pattinson, Kristen Stewart, Billy Burke
Genre : Fantastique, Romance
Nationalité : Américain
Durée du film : 2h10 environ

 

Une histoire d’amour où la passion se mêle à la fascination

 
Je n’ai qu’une seule chose à dire : Quel film ! Lors de sa sortie au cinéma en 2008, je voyais l’affiche partout et je pensais voir un énième film de vampire « films dont je ne suis pas très fan ». Ne vous fiez pas à l’affiche car elle n’est absolument pas représentative des acteurs principaux. Je ne les reconnais même pas quand je vois cette affiche et je ne la trouve d’ailleurs absolument pas accrocheuse. Si vous pensez que cette histoire parle de vampires suceurs de sang et que le film se tournera vers du gore, vous vous trompez. Pas de vampires avec des crocs, le film est plus axé sur le coté action et surtout cette romance.

vlcsnap-2015-11-30-15h28m29s361

Il faut se l’avouer, une femme est bien plus capable de nous conter une romance qu’un homme. La sensibilité est bien plus profonde. Du coup, une femme en tant que réalisatrice créé bien souvent des merveilles à l’écran. Twilight fascination n’allait pas déroger à cette règle. Je dirai que le film est mélange de Roméo et Juliette et la série Buffy contre les vampires »mais pas totalement non plus ». Ce qu’il y a de bien dans ce film, c’est qu’il n’est pas du tout ennuyant, ne part pas dans gnangnan, encore moins dans le répétitif. Le film est surtout une histoire de passion et d’amour impossible entre une humaine et un vampire immortel, qui lui, ne vieillira jamais. C’est ce qui a été pour moi la chose qui m’a littéralement scotchée à mon fauteuil. J’étais très curieux de savoir comment cette histoire allait se terminer même si il reste encore 4 autres épisodes.

 » Quel âge as tu ? »
« 17 ans »
« Depuis combien de temps? »
« Un moment …. »

Vous imaginiez quoi ? Des cercueils, des donjons et des douves ?

 

Je trouve que le choix des acteurs a été très bien choisit . Sans en faire des tonnes, sans surjouer, leur jeu est honnête. Le ton du film en fait un film pour les ados. l’intrigue se déroulant la plupart du temps dans un lycée. Logique que le film parle donc aux ados qui devraient aimer et s’y retrouver. Pas de clichés sur eux d’ailleurs se qui change des films d’adolescents habituels. Coté histoire le film est assez fidèle au roman mais s’il ne sera pas aussi détaillé. On pourra d’ailleurs voir un bon coté de se film c’est qu’il nous donne envie de lire les suites. Cette fois si les vampires ne sont pas tous méchants et n’attaquent pas tous les humains, ne brulent pas au contact du soleil, ne dorment pas dans des cercueils. Non, cette fois on ferait presque dans le féérique. D’accord, on dénature complètement cette image démoniaque mais est ce mal pour autant ? Là son image change et lui donne un coté plus « beau ». Nous apprendrons qu’Edward et sa famille se nourrissent uniquement de sang d’animaux « tiens un peu comme notre cher Stefan de la série Vampire Diaries ». Les vampires de Twilight peuvent sortir le jour mais gare au soleil où des sortes de cristaux sur leur corps apparaissent « cet élément sera expliqué dans la suite ».

Nous ne sommes clairement pas dans l’excellent Entretien avec un vampire où les vampires utilisaient leurs pouvoirs vampiriques pour faire de l’être humain, leur marionnette. L’ambiance ne sera pas sombre ou bien dérangeante, le terrifiant et la violence ne se manifesteront que très peu. Du coup Twilight est le genre de film de vampires que les fans du genre détesteront, mais qui permettront, à ceux qui en ont horreur, de pouvoir le voir sans en êtres dégouté.

 

Petit coup de gueule face à cette déferlante de haine envers se film

 

Je ne comprends pas toute cette haine que certains ont pour cette saga. Est-ce mal de vouloir nous montrer un peu de romance sincère dans un monde qui ne fait qu’haïr et s’entretuer ? Certaines personnes sont de moins en moins sensibles et de moins en moins respectueuses des personnes qui ont des gouts différents des leurs. Il est de plus normal pour elles d’avoir des histoires sans lendemain sans penser que dans l’histoire, elles sont deux. Twilight fait donc parti de ses films destinés aux ados qui permet de leur apprendre les valeurs de la vie humaine et de leur montrer ce qu’est vraiment l’amour entre deux êtres.

vlcsnap-2015-11-30-15h31m24s042

Bien sûr qu’au début de notre film, voir se jeune garçon rester statique, presque souffrant à coté de cette jeune fille et l’a regardant avec insistance n’a rien de romantique « avec en plus la musique qui l’accompagne, ça peut se comprendre ». Bien sur que de le voir suivre la jeune fille partout où elle va pourrait prétendre à de la psychopathie. Mais si on devait s’arrêter à cela, qu’on ne cherchait pas à comprendre pourquoi est- ce que se comportement étrange était nécessaire à nous montrer, autant ne pas continuer la projection. Il y a une explication à tout cela. Petit à petit le comportement du jeune homme va changer et se révéler être bien plus clair que toute la noirceur qui nous était montrée dans les premières secondes de son apparition.

twilightt

C’est alors là que les choses deviennent aussi plus claires pour nous. Un sentiment nouveau apparait vers le jeune homme : ce besoin de rester prêt de la jeune fille, la protéger où qu’elle soit et cette peur de la perdre prennent place. L’amour ne s’explique pas vraiment « quand on voit par exemple des femmes tomber amoureuses d’hommes peu recommandables, il y a de quoi se poser des questions ». Quant à la jeune fille, elle est fascinée par la beauté du jeune homme, fascinée par son coté mystérieux, fascinée par le secret qu’il semble cacher. Elle serait presque obsédée par lui. Les deux jeunes gens vont développer alors un amour où la passion sera très forte. On y croit dans leur histoire et c’est ce qui s’avère le point fort du film. Sans cette alchimie entre les deux acteurs, le film serait fade.

 

Pourquoi j’ai aimé ce film ?

 

-Dans ce film, première constatation : pas de vulgarités (ça change encore des films habituels ), pas de sexe à tout va mai plutôt de l’amour passionnel (ça change aussi ). Nul doute que beaucoup décriront se film comme un navet amish. Twilight ne cible pas les fans d’humour noir, de dialogues sarcastiques sous une ambiance cynique. Twilight cible plutôt deux catégories : ceux qui sont hystériques en voyant les acteurs principaux et ceux par le romantisme humain/Vampire. Ce film est destiné aux fans de romantisme et de fantastique.

twilight fascin
-Le film a un coté ado mélangé avec adulte ( adultes qui ne sont cette fois pas représentés comme des gens qui ne comprennent pas leurs enfants ). Pas mal d’humour mais pas trop non plus. J’ai été séduit par le personnage principal, Edward, interprété par Robert Pattinson. Un acteur qui a tous les traits de caractère et physique de l’acteur James Dean. A la fois rebelle, torturé, chevaleresque, romantique et très touchant, son jeu est sincère. On peut même voir les petits moments où il est embarrassé.

 

Ca se lit très bien sur son visage se qui donne un coté authentique au personnage. Du coté de Kristen Stewart qui interprète Bella, le choix est parfait. Un peu introvertie, fragile, maladroite mais qui a son petit caractère. C’est un fait, son jeu est un peu complexé, mais il évoluera au fil du temps. Ce que je retiens le plus : Sa première rencontre avec Edward qui, il faut se l’avouer, est intense. Se jeu de regard entre les deux jeunes gens, surtout le regard que lance Edward à Bella. A la fois intriguant et terrifiant, comme s’il voulait se jeter sur elle. Mais on constatera très vite qu’Edward était intrigué par Bella. Un vampire qui à aussi l’humeur changeante. Beaucoup de personnages « les frères et sœurs d’Edward, Carlile et Esmée les parents adoptifs d’ Edward, les amis de Bella, son père Charlie, son ami Jacob et son père », ce qui permet de suivre l’histoire de chacun et d’en apprendre quelque peux sur eux surtout que les personnages secondaires ont aussi leurs histoires et deviendront important dans la suite.

twilight bella edward

  • Pour les fans comme moi d’histoires d’amour sincère, les personnages nous font ressentir ce qu’il faut : beaucoup d’émotion. Que ce soit dans leurs gestes, leurs dialogues ou les moments tendres, ils sont légions ce qui fait le plus grand bien. C’est grâce à cela qu’on s’y attache. On joue aussi beaucoup avec l’humour « les maladresses de Bella », la romance « le jeu proche de la séduction entre Bella et Edward » et le fantastique « l’histoire de vampires mais aussi de loups garou ». Le tout ponctué par une bande son rock et musique classique accompagnant une très jolie photographie.
  • La musique est, vous l’aurez deviné, aussi très importante. Donnant au film tout son charme. Musiques jouant bien sur le mystère, l’inattendu, la romance. Bande originale qui compte aussi d’excellents chanteurs : Muse, Paramore avec son excellent titre « Decode », même Robert Pattinson s’essaye à la chanson avec deux titres pour le moins surprenant. Un élément essentiel.

 

Je ressens le besoin de te protéger où que tu sois. Je ne peux plus rester loin de Toi, c’est impossible.

Ce que je n’ai pas aimé

 

La première chose que je n’ai pas apprécié c’est le mode de déplacement des vampires. Certains, dont les grands méchants de ce chapitre 1, se déplacent à des moments comme s’ils étaient montés sur roulettes avec un effet ralenti un peu kitsch qui fait que leur première apparition est quelque peu…ridicule. Quant aux séquences où on les voit courir, l’effet de vitesse est très moche (il faudrait penser à opter pour un logiciel d’effets spéciaux plus récent). On verrait presque une sorte de trainée de peinture lorsqu’ils se mettent à courir.

vlcsnap-2015-11-30-15h30m11s089

Il y a aussi des petites incohérences qui ne gênent pas vraiment mais qui sont un peu déstabilisantes. Par exemple, Edward qui a la vie éternelle et qui revit constamment sa terminale. Heureusement qu’il rencontre Bella sinon j’aurai presque pitié de lui.

twilight james

Après le look des grands méchants du film, tout comme leurs répliques laissent à désirer. On se croirait dans un mauvais téléfilm. De vraies fashion victimes. C’est chic, j’en conviens mais ça passe pour kitsch dans un film de ce genre. Même le coté sadique d’un des personnages, James. L’effet terrifiant, menaçant est totalement foiré.

Autre point négatif, le film sera bien moins détaillé que le livre. Dur en même tant de transposer plus de 300 pages dans un film d’une durée de 2h10.

Rajoutons à cela le trop plein d’effets de ralentis dans pratiquement toutes les scènes d’action qui finit par un peu irriter.

vlcsnap-2015-11-30-16h31m36s417

LE personnage que je ne supporterai que dans les deux derniers films de la saga : Jacob, interprété par Taylor Lautner. Sourire Colgate qui finit par respirer l’hypocrisie, un personnage peu développé, agaçant et pas vraiment utile. Jacob sera amené à être plus développé dans le second volet mais malheureusement ça ne passera toujours pas.

Pour finir, dernier point négatif: on casse aussi le mythe du vampire buveur de sang qui ne peut être tué qu’en l’exposant au soleil ou en lui plantant un pieu dans le cœur.

A voir ou non ?

twilight fascination end
Au final, Twilight Fascination est en effet fascinant. Rien que le monologue poétique de Bella en début de film fascine déjà. Un film très touchant, débordant de sincérité et de pureté, une histoire passionnante, rythmé, une belle mise en scène bien que parfois se rapprochant d’un clip passant sur MTV, des acteurs très attachants et même si c’est un film destiné aux adolescents et adolescentes, ça n’empêche absolument pas les autres d’apprécier cette histoire. Une histoire de vampire originale, pas sanglante, ni même horrifique. Quand j’entends un homme âgé de la trentaine dire que ce film ne lui est pas dédié, je ne suis pas d’accord. Tout dépend de si le sujet nous parle ou non. Qu’importe l’âge, chacun a un ressentis complètement différent et cela va d’une personne à une autre. Le film a une atmosphère et une ambiance qui font que nos deux personnages seront prudes. Twilight joue sur la sincérité et la tendresse, c’est ce qui le rend si exceptionnel. Certes on nous plonge dans la vision idéalisée de l’amour mais où est le mal dans cela ? Le cinéma n’est-il pas le but recherché ? Celui de vous émerveiller et voir vos rêves se réaliser ?

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.