Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Terminator Renaissance: L’anéantissement commence

terminator renaissance afficheRésumé du film

En 2018, après le jugement dernier déclenché par Skynet, un super ordinateur considérant l’humanité comme une menace, une guerre a lieu entre les hommes et les robots. John Connor, fils de Sarah Connor est devenu un des membres de la résistance humaine et s’engage dans un affrontement contre Skynet et son armée de Terminators. Sa vision du monde est pourtant remise en cause lorsqu’apparait Marcus Wright, un inconnu désorienté lors de son réveil et qui se souvient seulement de s’être trouvé dans le quartier des condamnés à mort. Connor doit découvrir si Marcus a été envoyé du futur ou s’il est un survivant du passé. Alors que Skynet prépare l’assaut final, Connor et Marcus s’engagent dans un périple qui les mènera au cœur même des opérations de Skynet. Ils découvriront là bas un terrible secret qui se cache derrière l’annihilation programmée de l’humanité tout entière.

Infos sur le film

Réalisé par McG
Avec Christian Bale, Sam Worthington, Anton Yelchin
Genre : Science fiction, Thriller, Aventure, Action
Film Américain
Durée : 1h 50 environ

Résumés des 3 premiers opus
the-terminator-1984

Los Angeles 1984, Un cyborg venant du futur a pour mission d’assassiner Sarah Connor dont son futur enfant doit être le sauveur de l’humanité. Kyle Reese, un soldat humain vient lui aussi du futur mais pour tenter de stopper le Terminator et sauver Sarah.

terminatorposter

3 milliards de vies humaines périrent le 29 aout 1997, les survivants de l’incendie nucléaire appelé la guerre du jugement dernier ne vécurent que pour affronter un nouveau cauchemar : La guerre contre les machines.
L’ordinateur qui les contrôlait « Skynet » envoya 2 terminators remonté le temps. Leur mission: éliminer le chef de la résistance humaine John Connor. Le premier Terminator avait été programmé pour s’attaquer à Sarah Connor en 1984 avant la naissance de son fils John mais avait échoué. Le second avait été programmé pour s’attaquer à John Connor lui-même lorsqu’il était encore enfant.
Comme la première fois la résistance fut en mesure d’envoyé un guerrier protéger John. Restait à savoir qui atteindrait John le premier.

affiche

Dix ans ont passé depuis « Le Jugement dernier ». Désormais âgé de 22 ans, John Connor vit dans l’ombre, sans foyer, sans travail, sans identité. Mais les machines de Skynet parviennent à retrouver sa trace.
Ils envoient alors vers le passé la T-X, un nouvel androïde nouvelle génération quasi-invulnérable programmée pour éliminer les lieutenants de celui qui deviendra le futur leader de la résistance humaine mais également Kate Brewster, une jeune vétérinaire.Un autre Terminator, le T-101, a été lui aussi envoyé dans le temps et a été programmé pour protéger la vie de John Connor. Ensemble, l’homme et la machine vont mener une lutte acharnée contre la T-X. De l’issue de cette lutte dépendra le futur de l’humanité.

Introduction

Un Terminator au cinéma, c’était toujours une grande affiche avec un Arnold Schwarzenegger qui s’imposait. Nom écrit en grand sur l’affiche, posture impressionnante. L’acteur étant devenu à cette époque gouverneur, son rôle était du coup mit de coté. Déstabilisant de voir du coup un Terminator sans qu’Arnold Schwarzenegger ne soit sur l’affiche ou même écrit en grand sur celle-ci. Le réalisateur a-t-il réussit à nous faire un film à la hauteur sans son acteur fétiche ? La réponse est mitigée. Mais même si le film a beaucoup de lacunes, il a aussi de très bonnes qualités. Certes, on pourra dire que c’est un Terminator moyen mais du coté divertissant et énormes surprises, on peut dire que là, il a réussit son travail. Non seulement le film change complètement d’acteurs et personnages principaux mais en plus il commençait à démarrer une toute nouvelle trilogie qui change complètement l’intrigue des précédents opus. Malheureusement il n’y aura jamais de suite mais le film peut quand même avoir sa place dans la saga. Cette fois c’est la guerre et notre héros John Connor va devoir remplir son rôle de leader et amener ce qu’il reste de l’espèce humaine « c’est-à-dire la résistance » à la victoire finale contre les machines.

debut terminator

Effets spéciaux à l’ancienne

Ce sera l’un des points positifs du film, les effets spéciaux. Avec Terminator Renaissance nous revenons à ce qui faisait le charme des films de science fiction des années 80/90. Fini les tonnes d’effets spéciaux et robots en numérique. Cette fois, ils sont conçus de la même manière que dans les 3 premiers épisodes : ce bon vieil animatronic. Mais, avec Renaissance, c’est de l’animatronic bien plus évolué que dans les trois premiers Terminator. Les robots prennent vie sous nos yeux et cette sensation de réalisme est pour le moins bluffante. C’est assez terrifiant, il faut l’avouer. On est dans de la robotique pure et dure.

terminator robot

Alors oui, qui dit Terminator dit beaucoup d’explosions mais bien différentes que dans les premiers épisodes. On évite de vous bombarder de multiples explosions en une scène. En même temps cette fois c’est la guerre, normal qu’il y en est. Seul regret, les résistants ont des armes à feu mais pas d’armes laser comme on pouvait le voir dans chacunes des séquences se passant dans le futur « Terminator 1 ou Terminator 2 ». On peut se dire que Skynet n’as pas encore posé toutes ses cartes. Les clins d’œil aux épisodes précédents se font nombreux : Sarah Connor « tout du moins l’apparition vocale de l’actrice Linda Hamilton» et d’autres surprises qui sont non seulement une réussite mais sont magnifiquement orchestrées vous attendent.

Un jeu d’acteur plus que correct

Les acteurs à l’exception de Bryce Dallas Howard « Kate Brewster la femme de John Connor qui fait plus de la figuration qu’autre chose alors que son jeu avait un meilleur potentiel que celui de Claire Danes dans T3» se débrouillent très bien. Christian Bale est toujours autant épatant et nous montre encore une fois ses talents d’acteurs. Le John Connor entre aperçu dans l’introduction de Terminator 2 »incarné pourtant par un autre acteur » fait un retour remarqué et remarquable.

john connor marcus

Sam Worthington campe quant à lui un personnage très mystérieux au lourd passé. Ses scènes sont excellentes et son personnage est très développé. Un retournement de situation nous offre d’ailleurs une surprise de taille.

anton

Anton Yelchin  qui incarne le jeune Kyle Reese « accompagné d’une petite fille afin de nous attendrir un peu dans ce monde de brutes », futur père de John Connor, nous montre aussi ses talents et nous prouve que malgré son physique un peu garçonnet, son très grand charisme à l’écran n’est plus à prouver. Un acteur talentueux surtout dans ce film avec des traits physiques et caractériels similaires à ceux de l’acteur Michael Biehn »interprète de Kyle Reese adulte dans le tout premier Terminator » en font du coup une belle ressemblance.

On appréciera de revoir Michael Ironside « Total Recall » toujours autant charismatique et qui tient parfaitement tête au personnage de John Connor. Les scènes entre les deux hommes sont pour le moins imposantes.

Trop court

Cependant gros bémol : Le film dure 1h45 et ca se fait ressentir. Un peu court pour un Terminator se passant cette fois pendant la guerre des machines. En effet pendant le film, on a cette impression à certains moments que les scènes sautent et quelles ont été coupées ce qui pose un peu problème et sent le produit inachevé. Le film a subit 30 à 40min de scènes coupées. C’est énorme vous l’imaginez bien surtout pour un film tel que Terminator qui à l’exception de l’épisode 1 et 3 durait au minimum 2heures.

renaissance

Une histoire de cette envergure ne devrait pas avoir une durée si courte. Cependant, on peut imaginer qu’un jour prochain, une version longue ou director’s cut sortira et durera donc 2h20. Malheureusement la seule version longue existante c’est la director’s cut qui ne rajoute que 8 petites minutes au film. C’est minime et le sentiment d’amputation de scènes est toujours présent. Court certes mais même si ce sera un des éléments qui feront de ce film une déception, on nous pourra pas lui reprocher d’être moins caricatural et parodique que Terminator 3.

Un univers presque respecté

Les musiques dont celle du thème principal on subies un petit lifting mais néanmoins, ca ne retire aucun charme au film car le thème principal n’a presque pas été retouché. Même si on retrouve les premières notes du thème, on peut remarquer qu’il s’oriente cette-ci vers le bon film de guerre héroïque.

moto terminator

Les scènes d’actions se font nombreuses avec tout ce qui fait le charme d’un Terminator. Encore quelques petites courses poursuites dont une où l’on voit le personnage de Marcus « Sam Worthington »essayé d’échappé d’une station essence où un immense robot Terminator passe à l’attaque. Autant vous dire, cette scène est magnifiquement réalisée même si je ne conçois absolument pas cette histoire de l’apparition d’un robot géant.

Les répliques cultes, il y en a pas mal et des scènes cultes c’est la même chose, surtout du coté de la dernière demie heure du film qui en est truffée. Un film qui livre son lot de surprises, c’est d’ailleurs la première fois que j’en vois autant. On est surprit du début à la fin et les fans de la première heure seront aux anges. Alors oui, la première partie n’est pas franchement terrible et on a plus l’impression de voir un autre film qu’un film de Terminator mais heureusement, le réalisateur rattrape le coup dans les 45 dernières minutes.

vlcsnap-2015-12-31-11h31m37s570

Ce qui nous laisse plus ou moins le temps de lui pardonner ses fautes d’incohérences et d’ambiances qui n’avaient pas leurs places dans ce film. Du coté de l’histoire on notera un peu trop de facilité scénaristique avec une intrigue un peu trop simpliste bien que riche en révélations et surprises.

Ambiance différente de ce que l’on attendait

Même si j’éprouve un réel engouement dès la sortie d’un Terminator, Il y a plusieurs choses qui m’ont dérangé dans cette suite. Des motos Terminators « qui a eu cette idée ? », des robots gigantesques ressemblant à ceux de Transformers, cette image sombre et froide « comme Man of steel » et cette ambiance à la Mad Max ne collent pas pour un univers futuriste comme Terminator. En gros, on aurait presque l’impression de voir un Mad Max avec des robots en supplément.

terminator marcus

Les 3 derniers quarts d’heures sont par contre exceptionnels et rattrapent toutes les lacunes de la première heure. C’est là que nous avons enfin droit à du vrai Terminator avec cette tension, cette angoisse bien présente. Ambiance qui n’est pas sans rappeler Terminator premier du nom. Changement de décors, on se retrouve dans une chaine de montage de Terminator, notamment les futurs T800. Une séquence qui se relèvera riche en surprises et nous permettra de remonter aux sources. Heureusement qu’on a eu une scène pareille sinon le film aurait été un vrai navet.

Naissance du futur leader de la résistance

Ce qu’il y a d’intéressant dans le film c’est de voir comment John Connor va passer de statut de simple soldat à celui de Chef de la résistance. Au début, on le prend pour une sorte de prophète car lui savait déjà ce qu’il allait se passer « rappeler vous Terminator 2 et 3 » mais personne ne le croit sauf un petit groupe de résistants.

On apprend aussi comment se déroule la fabrication des Terminator, pourquoi enlèvent-ils les humains, comment et pourquoi a été fabriqué le T-800 « Schwarzenegger ».

vlcsnap-2015-12-31-11h36m04s460

Nous allons aussi commencer à découvrir le personnage de Kyle Reese »qui ne sait pas encore que plus tard il aura John Connor pour fils ». Nous le savons, Kyle sera renvoyé dans le passé quand il sera adulte et tentera de sauver Sarah Connor dont cette dernière et lui auront donc, vous l’aurez compris, John Connor. Un Terminator tentera d’ailleurs de tuer Sarah pour empêcher qu’elle mette au monde son fils. Il sera donc intéressant de voir comment tous les évènements vont s’imbriquer pour la suite.

Il semblerait de plus que le futur décrit par la mère de John est subit un bouleversement. On le voit très vite au niveau des conceptions de Skynet. Conceptions qui amèneront à être les points négatifs du film. Pour ainsi dire, ces éléments ne colleront pas vraiment à tout ce que nous avons pu voir depuis le début de la saga.

Terminator Renaissance nous fera aussi suivre un autre personnage : Marcus Wright, homme condamné à mort en 2003 avant l’attaque de Skynet et qui avait, avant de mourir, signé un contrat avec la société Cyberdyne pour donner son corps à la science. Nous le retrouvons en 2018 en vie, mais quelque chose semble avoir changé en lui. Il semble amnésique et partira en quête de la vérité. Que lui a-t-on fait ?

vlcsnap-2015-12-31-11h37m32s782

Vous n’êtes pas obligé d’avoir vu les épisodes précédents pour comprendre le film. Tout est expliqué au début. Cependant, je vous mets plus haut avant mon avis un résumé des 3 premiers épisodes pour que vous en sachiez un minimum avant de voir Renaissance. En espérant vous avoir donné envie de voir le film »il en vaut le coup d’œil surtout si vous êtes fan de science fiction et d’action ». J’ai pris un grand plaisir de voir le film et de vous avoir fait partager mon expérience avant et après la vision de celui-ci.

Conclusion

Les + : Le charisme impressionnant de Christian Bale, Sam Worhtington et Moon Bloodgood, la nouvelle trilogie « qui devait démarrer », les musiques qui ont un coté héroïque et des fois angoissant, les diverses surprises et clins d’œil à l’univers de Terminator, les scènes d’actions, les répliques cultes, la tension que l’on n’avait pas ressentis depuis Terminator 2, le look sale des décors et des costumes des personnages, enfin la découverte du monde tel qu’il est après le jugement dernier.

Les – : Bryce Dallas Howard qui a un petit rôle, durée du film trop courte « on sent clairement que le film a été amputé de certaines scènes », une première heure s’inspirant un peu trop de Mad Max mixé à Transformers, le look des résistants ainsi que leur armes pas très futuristes, la censure,scénario trop simpliste, univers pas assez exploité avec pourtant une jolie réalisation et de magnifiques plans nous montrant cette terre en ruine.

Publicités

Tagué: , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Films cultes et sagas à voir, Schwarzenegger, Science Fiction, Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :