Rocky Balboa: C’est pas fini tant que la cloche n’a pas sonné !


L’histoire

Rocky Balboa,  ancien boxeur et légende parmi tous les plus grands, a depuis longtemps quitté le ring. Il ne reste de son succès que des anecdotes qu’il raconte aux clients de son restaurant, le Adrians. La mort de son épouse Adrian lui pèse chaque jour et son fils est distant, ayant le sentiment de  vivre dans l’ombre de son père.
Alors que les promoteurs  cherchent désespérément un adversaire à la taille de Mason Dixon le nouveau champion de boxe, la légende de Rocky refait surface. L’idée d’opposer deux boxeurs de deux époques différentes enchante tout le monde. Pour Rocky, c’est l’occasion de ranimer  la flamme  qui ne l’a jamais quitté, de vider une bonne fois pour toute le sac qui lui pèse depuis sa retraite anticipée. Le come-back de Rocky Balboa se transforme alors en véritable phénomène médiatique où les gens se demandent s’il sera de taille en vu de son age.

Infos sur le film

Réalisé par Sylvester Stallone

Avec Sylvester Stallone, Burt Young, Milo Ventimiglia

Genre: Action, Drame

Film Américain

Durée du film: 1h45 environ

Répliques cultes:

La réplique qui a le plus touché bon nombres de fans et mettant en scène Rocky et son fils:

Tu me croira peut être pas mais tu as tenu dans cette main là, et en te tenant comme ça je disais a ta mère, ce gamin ce sera le meilleur du monde et t’es devenu le plus beau t’étais une merveille c’était super de te regarder grandir, tous les jours c’était un privilège. Quand l’heure est venue pour toi de te prendre en main, d’affronter le monde, tu l’as fait, et quelque part en cours de route t’as changé et je t’ai plus reconnu. T’as permis a des gens de venir te gueuler à la figure te dire que t’étais nul. Quand ça a été trop dur tu t’es trouvé une ombre qui t’empêchait d’éclore. Le soleil les arcs en ciel c’est pas le monde, il y’a de vrais défis de lourdes épreuves, aussi costaud que tu soit, la vie te mettra a genoux si tu la laisse faire.

Personne ne frappe aussi fort que la vie. C’est pas d’être un bon cogneur qui compte, ce qui compte c’est de se faire cogner et d’aller quand même de l’avant, c’est de pouvoir encaisser sans jamais, jamais flancher, c’est comme ça qu’on gagne! Au lieu de montrer le voisin du doigt en disant j’ai tout raté a cause de lui ou d’elle ou je sais pas qui, ça c’est des trucs de trouillard et t’en est pas un toi tu vaux mieux que ça! T’es mon fils ce que j’ai de plus précieux, la meilleure chose qui me soit arrivée mais tant que tu croira pas en toi en tes rêves, ta vie ça sera pas une vie.

 


Retour gagnant pour Stallone

On pensait que la saga Rocky était terminée. C’était sans compter sur la volonté de Sylvester Stallone de terminer cette saga, tout du moins, l’histoire de Rocky, en beauté. Un Rocky dramatique, bien plus que ne l’étaient les autres et qui verra dès les premières secondes nous apprendre une terrible nouvelle: Adrian est décédée des suites d’un cancer. A croire que le sort s’acharne sur notre pauvre Rocky. Notre histoire ce concentrera sur le deuil de notre héros, qui ne parvient pas à continuer sa vie, ressent un vrai vide dans son corps. Son fils est distant, Paulie, toujours interprété par le génial Burt Young,  qui c’est mit à la peinture, est toujours égal à lui-même et reste la seule personne pouvant lui remonter le moral. Mais Rocky, lui, vit dans le passé, passant tout ses soirs à se remémorer le temps où Adrian était encore présente en se rendant sur les lieux de sa jeunesse. Il a été champion, il a été célèbre, il a été aimé par le monde entier qui l’a prit en exemple, pourtant, il sent qu’il n’a pas tout accompli dans sa vie de boxeur. A coté de cela, il est propriétaire d’un restaurant Italien portant le nom de sa femme, où il partage avec ces clients des anecdotes du temps d’où il était boxeur.Toujours aussi gentil, toujours aussi bon avec son prochain, il a même offert à un de ses anciens adversaires, Spider Rico, un emploi en tant que cuisinier. Un jour, le manager du champion du monde de poids lourd actuel, propose à Rocky de participer à un match d’exhibition contre lui.

rocky debut

Un boxeur ça boxe

Grand fan de Stallone depuis l’age de 6ans, j’étais aux anges d’apprendre que Stallone préparait un sixième Rocky devant boucler cette saga qui a débutée en 1975. On ne le dira jamais assez, les come back sont plutôt rare. Là, c’est une véritable surprise, Stallone réussit haut la main. Que dire de ce film : vibrant et nostalgique sont les mots qui le qualifierait  . L’industrie du cinéma a changée, Stallone, lui, ne change pas. Le film sent d’ailleurs bon le rétro. On ferait presque un bon en arrière dans les eighties et ca fait du bien. Après des films qui n’ont pas eu le succès escompté « Driven, Spy Kids 3, Compte à rebours mortel » l’acteur revient enfin dans un film lui permettant de renouer avec le succès qu’il avait eu il y a de cela quelques années. Tout le monde le pensait fini, c’était une erreur monumentale. Déjà fan des 5 premiers même si le cinquième est pour certains moins bon que les autres, j’attendais à retrouver tout ce qui faisait le charme de cette saga. Beaucoup se demandaient comment Stallone ferait, dû à son age, pour remonter sur le ring une dernière fois. Contre toute attente, nous sommes face à un véritable chef d’œuvre. Du pur génie qui ne laissera personne insensible. Une fois encore, c’est un film d’une profonde sincérité, à la fois touchant et rempli d’émotion. A peine la musique du générique commence que l’on frissonne déjà. 17 ans après Rocky 5, notre boxeur préféré fait son grand retour au cinéma dans un film qui ne laissera pas indifférent.

rocky fils
Ici, c’est l’acteur Milo Ventimiglia qui joue le rôle de Rocky Junior. Plutôt, Robert Balboa, comme il se fait maintenant appeler.
Plus moderne tout en gardant son ambiance eighties

Aucun faux pas, ce film est d’une justesse impressionnante. La soixantaine bien tassée, personne ne croyait à son retour. Que ca soit devant ou derrière la caméra. Stallone nous offre un combat final crédible, jouant beaucoup avec l’age de son personnage. Pas question de le voir bouger comme avant mais pas question non plus de le faire monter en déambulateur. L’acteur, le personnage ont encore de belles réserves et un mot qualifie du coup ce combat: Surprenant. Les choses ont évoluées depuis qu’il a quitté le ring. L’ambiance est donc plus moderne mais on retrouve la simplicité que l’on voyait déja dans le premier Rocky de 1975. Pas de faux pas non plus du coté de la super musique musique. On revient à ce qui faisait le charme des premiers films. Bande originale toujours signée Bill Conti même si la plupart sont repêchées des autres films. Les musiques sont remplies d’émotion et sont les même que dans les épisodes précédent et ça fait plaisir de les entendre de nouveau. Il y en a quand même de nouvelles.

rocky marie

Stallone parvient à être très touchant et à ne pas en faire trop malgré son âge. On éprouve beaucoup d’empathie pour lui.  Avec ce film, l’acteur serait presque en train de raconter sa vie, son état d’esprit. Faisant de notre Rocky, un personnage encore plus attachant qu’il ne l’était. Il n’y a pas à dire, l’acteur excelle dans le registre du drame même si on l’adore dans tout ses autres films. Que ce soit son personnage ou celui de Paulie, les personnages ne changent pas contrairement aux décors. Stallone utilise cette nostalgie, cette mélancolie comme un élément qui lui permettra d’aller de l’avant. C’est le but de notre film: aller de l’avant malgré un passé douloureux. Les répliques et dialogues sont une fois encore d’une qualité incroyable. Un boxeur très philosophique mais qui ne parle pas pour ne rien dire. Ces répliques et dialogues parlent aux spectateurs, les mettant sur la voie pour avoir une vie adulte avec des hauts et de bas.

la puissance des coups de Rocky et de mason sont encore plus puissants qu'auparavant
La puissance des coups de Rocky et de Masont sont encore plus brutaux et réalistes que ce que nous avions vu auparavant dans les premiers Rocky.
Esthétiquement et scénaristiquement très soigné

Les plans du film sont superbes, surtout ceux sur le ring, et filmés d’une nouvelle manière. On sent que c’est là son dernier combat. Sa dernière montée de marches vers le ring. On est tout simplement sur le ring, on vit l’expérience une dernière fois avec lui. Le film est rempli de flashback émouvant: sa rencontre avec Adrian, ses discussions avec Mickey… »Rocky Balboa » vous provoque un pincement au cœur comme jamais un autre Rocky a pu le faire. Le niveau d’excellence scénaristique et esthétique  est maintenu du début jusqu’à la fin, faisant de Rocky Balboa, un des meilleurs Rocky de la saga. Terminé le coté irréalistes, cliché, terminé les propagandes, terminé le personnage embourgeoisé vivant dans le luxe, place à un homme normal qui essaye de retrouver sa place dans un monde qui a évolué. La seule petite faute de mauvais gout restera Mason Dixon, le champion du monde poids lourd faisant face à Rocky. Arrogant, sans cœur, avide de victoires, des airs de crapule au look de rapeur, trop caricatural, ça ne passe pas, même si l’acteur est dans la vie réelle un boxeur professionnel.

rocky triste

Rocky est torturé, malheureux, il est nostalgique, ne reconnait plus le quartier où il vivait, son fils lui échappe peu à peu et à cette impression que son père lui fait de l’ombre. On éprouve énormément de compassion pour le héros qui a traversé toutes les générations. Paulie le beau frère de Rocky est toujours aussi ronchon et drôle. Encore une fois, beaucoup de fou rire vous attendent. Rocky Balboa sera l’occasion de revoir un personnage qui a bien grandit: la petite Marie. Vous savez, la jeune fille qui trainait dans les rues et envers qui Rocky faisait la morale dans le tout premier film? L’actrice apporte du coup cette petite touche de féminité. Le film nous permettra aussi de voir l’évolution de ce personnage qui sera amené à côtoyé Rocky pendant tout le reste du film. Ne vous y trompez pas, pas question pour Rocky d’avoir une aventure avec une autre femme. Nous retrouverons avec grand plaisir les éléments qui ont fait du film un succès sans pour autant faire du repêchage (entrainement, la célèbre montée des marches, combat, humour, philosophie). Marie ne sera pas le seul personnage de la saga a revenir. Nous reverrons aussi Duke, l’entraineur d’Apollo puis de Rocky; mais aussi Spider Rico, premier adversaire de l’étalon Italien dans le tout premier film.

rocky paulie

Au final

Même si c’est un film, Rocky nous montre le même chemin et fait finir « ROCKY BALBOA » comme une véritable légende. Comment croire qu’un homme de soixante ans puisse remonter sur un ring? Comment le faire croire aux autres? Une fois de plus, la réponse s’appelle le courage. Un dernier Rocky qui restera gravé dans ma mémoire. Toujours un petit pincement au cœur et  beaucoup de peine de voir cette saga prendre fin. Tout du moins l’histoire du personnage. On sent que Stallone a mit tout son cœur, toute son âme dans ce dernier film et ca se ressent dès les premières minutes. Beaucoup d’émotions: tristesse, joie, peur , colère. Nous quittons un véritable ami, un homme qui nous a appris à tenir bon, ne jamais baisser les bras, tout comme lui. Une vraie leçon de vie, il n’y a rien à dire de plus.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.