Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Blanche neige et les sept nains: Le premier grand classique de Disney

 

Si je vous dis Disney, vous me dites tout de suite Mickey. Mais, saviez-vous que sans le film dont je vais vous parler, Disney n’aurait pas accédé à la gloire ? Aujourd’hui, je vais vous parler d’un film, le premier dessin animé, premier long métrage, premier film laissant apparaitre les émotions sur un personnage dessiné à la main, un classique, le premier long métrage sonore et en couleur de l’histoire du cinéma : Blanche neige et les sept nains. Inspiré par le conte des célèbres frères Grimm, le projet, monté par Walt Disney fut de longue haleine et parsemé d’embuches. Fort heureusement, le film sera bien créé et aura droit à un véritable succès bien mérité.

blanche neige affiche

L’histoire

Il était une fois, une jeune Princesse portant le nom de Blanche Neige. Sa belle-mère, la Reine, hautaine et cruelle était jalouse de la beauté de sa belle fille. Elle craignait qu’un jour, la beauté de Blanche Neige ne surpasse la sienne. Elle couvrit la jeune Princesse de haillons et l’obligea à faire des taches ménagères. Chaque jour, la Reine consultait son miroir magique lui demandant quotidiennement « Qui est la plus belle du royaume ? ». A chaque fois, la réponse était la même : « Reine, tu es la plus belle de toutes ». Mais un jour, alors que la Reine consultait de nouveau son miroir magique, celui-ci lui répondit que la plus belle du royaume était désormais Blanche Neige. Furieuse, la Reine ordonne à son fidèle chasseur d’emmener Blanche Neige dans les bois et la tuer. Mais au moment de commettre se crime, le chasseur ne pu point l’assassiner et lui ordonna de s’enfuir, tuant une biche à sa place dont il ramènera le cœur à la Reine faisant croire que Blanche Neige était bien morte. Après s’être perdue et apeurée dans la foret, Blanche est approchée par les animaux de la foret qui la conduisent dans un refuge : une petite chaumière située dans une clairière au fond des bois.

 

Infos sur le film

Réalisé par David Hand

Genre : Animation

Film Américain

Date de sortie : 1937

Durée du film : 1h20 environ

 

Le visuel du film

vlcsnap-2016-01-19-15h54m38s642

Avant de commencer à parler du film, il était important de parler de son esthétisme. Chaque paysage ressemble à s’y méprendre à un magnifique tableau peint des mains de maitre. On était encore loin des paysages en relief comme dans La belle et la bête par exemple. Nous sommes quand même en 1937. Pour l’époque, c’était une vraie révolution. Les mouvements, la gestuelle, la posture, les expressions des personnages sont terriblement réalistes. A l’époque, ça faisait un peu peur « n’oublions pas que c’est dans la nature humaine d’avoir peur de ce que l’on ne connait pas ». Chaque personnage à sa propre gestuelle, ce qui permet d’avoir des personnages qui ne se ressemblent pas. Plus de 750 artistes ont travaillés sur le projet, 1,5 millions de dessins ont été tracés pour n’en garder au final que 250 000, 1500 couleurs ont été mise au point dans les laboratoires des studios afin de coloriser les personnages et les décors.

vlcsnap-2016-01-19-17h18m37s424

Un travail acharné, maintes fois retardé, un budget phénoménal à l’époque qui a valut à Disney d’avoir beaucoup de problèmes financier et a eu du mal à montrer au monde du cinéma, pessimiste à l’époque sur ce projet abracadabrant, qu’il pourrait avoir du succès. Pourtant, à sa sortie en 1937, le succès sera fulgurant rentabilisant l’investissement de Disney. Disney ayant été fondé en 1923, les studios ont mis plus de 14 ans pour devenir rentables. Blanche Neige et les sept nains aura donc permis au studio de réaliser des profits importants. Même si dans le film, en regardant attentivement, vous aurez cette sensation de double calque posé sur le visage de certains personnages comme la Reine, on peut voir que pour l’époque, et même encore maintenant, le résultat est fantastique. Tout comme les premiers spectateurs à avoir découvert le film sur grand écran, on est enchanté, émerveillé par tant de douceur et de tendresse. Et ça ne s’arrêtera pas à là.

 

Le scénario

Blanche Neige, c’est aussi un scénario riche mais simple. Une princesse aux lèvres rouges comme la rose, aux cheveux noirs comme l’ébène et au teint blanc comme la neige est enviée par une belle mère jalouse de sa beauté est réduit à l’état de souillon. Cette dernière décide alors de la tuer mais le chasseur en charge de son assassinat ne trouvera pas le courage et laissera fuir la princesse qui se réfugiera dans une petite maison située au beau milieu de la foret et habitée par sept nains. On rit des bêtises des nains, on est émeut devant la pureté de Blanche Neige, on est terrorisé devant la cruauté et le machiavélisme de la Reine qui se transformera en une vraie sorcière, on chantonnera avec joie les chansons parsemées dans le film. Blanche Neige et les sept nains c’est donc ça. De la joie, des frayeurs, de l’émotion, du rire, des larmes, de l’amour passionnel. Que serait une princesse sans son prince ? Même si, en raison des difficultés à animer le personnage, nous le verrons très peu, notre prince charmant sera bel et bien présent au début mais surtout, à la fin de notre film où il jouera un rôle majeur dans les dernières secondes.

 

Le premier grand classique de Disney

Pour une petite fille, le dessin animé passe comme une lettre à la poste. Pour un homme, difficile de rester sérieux pendant les 10 premières minutes du film. C’est mièvre au possible avec une Blanche neige un peu mielleuse et à la gestuelle pas très normale « franchement, elle exagère pas un peu de sourire tout le temps et d’être émerveillée de tout ? ». On tombe dans de la romance digne de Roméo et Juliette avec une petite chanson bien romantique et une ambiance très théâtrale incluant « s’il vous plait » la fameuse scène du balcon avec un prince faisant sa coure à la princesse. Fort heureusement, les 10 premières minutes passent à une vitesse folle et notre film se tournera vers un coté qui fera tout son charme : l’humour.

vlcsnap-2016-01-19-17h20m04s172

Encore une psychopathe qui parle aux animaux.

Bien que la scène où Blanche se lance dans une discussion à un sens avec les animaux  on constate que, comme pour toutes les princesses, les animaux, sont utilisés comme confidents. Les princesses sont les seules à pouvoir les comprendre, leur parler. Dans Blanche neige, c’est la même chose, mais, tout comme Cendrillon ou Aurore, on peut comprendre la raison qui fait qu’elle ne parle qu’aux animaux. En effet, étant séparé de tout contact avec le monde extérieur, obligé de rester enfermer à faire le ménage, elles n’ont pas vraiment le temps de se faire des amis humains. Blanche, qui dès le départ va en baver « comme quoi être belle n’apporte pas que des choses positives dans la vie » . Il sera d’ailleurs très intéressant de voir le coté moralisateur du film : la beauté et la jeunesse sont éphémères, qu’il ne faut pas s’attarder sur les choses matérielles de notre monde, faire toujours preuve d’humilité. C’est à partir du moment où Blanche ira retrouver refuge « plutôt squatter en essayant de se rattraper en nettoyant toute la petite maison» la chaumière des sept nains partis au travail dans les mines que l’histoire prendra un peu plus d’intérêt, tout comme la suite et la menace qu’est la Reine, désireuse de retrouver Blanche Neige et se débarrasser d’elle une bonne fois pour toute. Parlons maintenant de nos petits hommes, au nombre de sept, chacun ayant sa propre personnalité et possédant un nom qui le caractérise. Nains un peu plus expressifs que Blanche Neige et les autres personnages « sauf la Reine lorsqu’elle sera sous forme de sorcière ». Ainsi , on retrouve :

vlcsnap-2016-01-19-17h42m26s777

Dormeur : Toujours fatigué, baillant constamment, toujours suivit par une mouche qui l’embête.

vlcsnap-2016-01-19-17h41m55s990

Atchoum : Ne peut jamais retenir ses éternuements du fait d’un rhume des foins qui ne part pas. Les nains ont tout essayés pour l’empêcher d’éternuer « jusqu’à nouer son nez avec sa barbe » mais rien n’y fait.

vlcsnap-2016-01-19-17h43m16s916

Joyeux : Le plus sympathique des nains. Toujours le sourire aux lèvres, très bavard, rigole tout le temps et est très gourmand.

vlcsnap-2016-01-19-17h44m05s929Grincheux : Le nain au plus mauvais caractère. Des sourcils noirs très imposants, un gros nez, toujours les bras croisés, le regard sévère, toujours à contester les décisions du nain Prof. Son mauvais caractère fait que c’est un nain solitaire, toujours agacé par les petites manies des autres nains. Pour lui, les femmes sont comme le poison et pleines d’artifices. Il ne sait pas ce que ça veut dire, mais il est contre !

vlcsnap-2016-01-19-17h42m58s073

Timide : Très peu sûr de lui, rougit constamment dès qu’il est gêné tentant de dissimuler son visage avec sa longue barbe, bégaye lorsqu’il doit prendre la parole.

vlcsnap-2016-01-19-17h43m33s297

Simplet : Le plus jeune des nains. Il ne sait pas parler, il n’a jamais essayé. Il se comporte comme un enfant et est très maladroit. Sa veste verte est tellement grande qu’il doit sans arrêt retrousser les manches pour sortir ses mains.

vlcsnap-2016-01-19-17h42m38s636

Prof : Le leader du groupe ayant l’autorité sur les autres nains. Prof est très bavard, s’énerve à chaque fois où Simplet fait des bêtises, sage mais bafouille fréquemment au milieu de ses phrases, ne sait jamais les terminer, ce qui a le don d’énervé Grincheux. Rajoutons à cela le coté trouillard du personnage qui n’hésite pas à envoyer Simplet lorsqu’il perçoit un danger.

Vous le verrez, les sept nains apportent joie, fou rire et bonne humeur dans le film avec des gags essentiels permettant au film de ne pas trop basculer dans l’ennui.

 

Les chansons dans Blanche Neige

Ce qui marquera à jamais notre film sera bien entendu ses chansons. Tout particulièrement une, thème universel amenant la bonne humeur : Hey Ho. Célèbre chanson chantée par les sept lorsqu’ils rentrent chez eux, piolet sur l’épaule. Difficile quand on écoute cette chanson de ne pas se rappeler du film Gremlins qui voyait nos créatures regarder le film au cinéma et chantant en chœur pendant ce passage. Toutes les autres « Un sourire en chantant, Siffler en travaillant ou bien la tyrolienne des nains » sont envoutantes, inoubliables. Vous n’aurez plus d’excuses de faire votre ménage avec bonne humeur. La bande originale du film, première bande originale de Disney à être commercialisée, se vendre comme des petits pains. Il n’y aura pas que des chansons dans notre film, il y aura aussi de l’instrumental. Comme pour les cartoons, la musique jouera un rôle important dans certaines scènes afin d’accentuer les gags, les bruitages. Elle servirait presque de bruitage. Il y a du dialogue dans ses musiques, comme par exemple le moment où Blanche frappe à la chaumière des nains. Nous entendons une petite musique lorsqu’elle se coiffe et une autre lui répondant presque lorsqu’elle toque à la porte. Aussi amusant qu’inventif.

vlcsnap-2016-01-19-17h25m01s200

Si en plus tu fais rentrer n’importe qui dans la maison que tu squatte gentillement, je ne peux plus rien pour toi.

Au final, nous sommes quand même face au tout premier grand dessin animé de Walt Disney, un chef d’œuvre absolu du cinéma incluant de la musique, des chansons, un humour inoubliable, des personnages et des paysages hauts en couleurs, une histoire passionnante. Blanche neige et les sept nains c’est aussi la première fois que l’on voit des héros de dessin animé ressentir des émotions grâce à des expressions faciales détaillées. Premier dessin animé qui réussira à toucher nos cœurs et nous plonger dans l’imagination et la magie de Disney.

Publicités

Tagué: , , , , ,

Classé dans :Animation, Disney, Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :