Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Portraits de stars: Denzel Washington

denzel washington portrait

Une assurance, charisme incroyable, terriblement doué, surprenant, incarnant ses rôles de façon naturelle, une grande classe, quelque soit son rôle, brillant, des prestations variées, un grand du cinéma qui n’a jamais fait de faux pas dans sa carrière. Acteur fétiche des réalisateur Spike Lee ou encore Tony Scott, Denzel Washington incarne la classe dans toute sa splendeur. C’est un véritable cadeau lorsqu’un de ses films sort au cinéma. Qu’il interprète un homme bon ou un homme mauvais, qu’importe, il nous transporte.

 

denzel enfantNé le 28 Décembre 1954 à Mount Vernon, Denzel Hayes Washington Jr est le fils d’un pasteur protestant. Au départ scolarisé à la Pennington-Grimes Elementary School de Mount Vernon jusqu’au divorce de ses parents, puis, envoyé par la suite dans une école privé à la Oakland Military Academy. Il fera ses études secondaires à la High School Maryland. Après avoir entreprit des études de biologie et médecine, il décide de se tourner vers le journalisme et le théâtre. C’est en découvrant le théâtre qu’il aura l’envie d’être comédien et, pendant deux ans, il fera une formation d’art dramatique à l’American Conservatory Theatre de San Francisco. Il débute dans le milieu en jouant dans des grandes pièces comme When the chickens come home to roost, pièce dans laquelle il jouera Malcolm X « qu’il réinterprètera bien plus tard au cinéma ». Pour cette interprétation théâtrale, il obtiendra une récompense. Après ses études, il retournera dans la ville de New York pour débuter sa carrière d’acteur.

Début de carrière

C’est en 1977 que Denzel débutera sa carrière en jouant dans le téléfilm Wilma. Il enchainera en 1981 avec un autre téléfilm : Flesh and blood puis débutera au cinéma avec le film Carbon Copy. En, 1987, avec Cry Freedom, Denzel incarnera un leader noir luttant contre l’apartheid « politique de ségrégation raciale », Steve Biko. En 1989, pour sa performance dans le film Glory, l’acteur recevra sa première récompense : l’oscar du meilleur second rôle masculin.

cry freedom

Aux cotés de Kevin Kline dans Cry Freedom

En 1990, il rencontre pour la première fois le réalisateur Spike Lee qui le fera jouer dans le film Mo’better blues puis, quelques années plus tard dans Malcolm X, dans lequel Denzel jouera le rôle titre. Incarnant cet activiste afro-américain de manière bluffante temps sur sa ressemblance que sur son jeu, Denzel décrochera une nomination aux oscars. Il refusera néanmoins d’incarner Martin Luther King. L’acteur ne souhaitant pas être catalogué. En 1993, l’acteur continuera à avoir du succès avec 3 films : L’affaire Pelican, thriller dans lequel il partagera l’affiche avec Julia Roberts, Beaucoup de bruit pour rien, dans lequel il jouera un noble Shakesperien, puis, le film qui marquera à jamais sa carrière : Philadelphia, aux cotés de Tom Hanks. Dans ce film, Denzel jouera le rôle d’un avocat de la défense, défendant un homosexuel atteint du sida. Une prestation qui lui vaudra l’acclamation du public et de la critique. En 1995, il revient avec des thrillers : Programmé pour tuer, « qui sera malheureusement mal reçu par le public », USS Alabama où il partagera l’affiche avec Gene Hackman »film qui aura un grand succès », puis Le diable en robe bleue. A partir de 1996, l’acteur aura du bon et du moins bon du cotés du public et des critiques. S’il aura encore du succès avec les films La femme du pasteur et A l’épreuve du feu, ce ne sera pas le cas des films Le témoin du mal, et Couvre feu aux cotés de Bruce Willis et Annette Bening. Il retrouvera de nouveau Spike Lee et jouera dans deux films : He got game et le drame sportif Hurricane Carter dans lequel il incarne un boxeur condamné à la perpétuité pour un triple meurtre qu’il n’a pas commis. Une performance qui sera de nouveau remarquée. En 1999, avec Bone collector dans lequel il partagera l’affiche avec Angelina Jolie, Denzel essuiera de nouveau un échec. Un film qui ne convaincra pas le public malgré le duo.

denzel_spike_lee

Aux cotés du réalisateur Spike Lee dans Mo’better blues

Début de la consécration

A partir des années 2000, Denzel, qui avait fait preuve de diversité dans sa filmographie depuis le début de sa carrière, se stabilise et décide de se tourner vers le drame social et le thriller. Ainsi, dès 2000, on le retrouver dans le drame initiatique Le plus beau des combats puis un huit clos psychologique qui marquera : John Q. Cette année sera aussi l’année de la consécration pour l’acteur lorsqu’il incarnera le rôle d’Alonzo dans le thriller efficace Training Day. Dans ce film, l’acteur partage l’affiche avec Ethan Hawke. Son rôle lui vaudra sa première statuette aux oscars en tant que Meilleur acteur. L’acteur volera la vedette à Will Smith et confirmera son statut de symbole noir d’Hollywood. En 2003, il décide de passer à la réalisation avec l’émouvant Antwone Fisher. Film racontant l’histoire dans jeune afro-américain de la marine forcé de consulter un psychiatre de la navy suite à son comportement agressif. En 2004, Denzel revient avec de l’action dans Out of time où il jouera aux cotés d’Eva Mendes « qu’il avait déjà rencontré dans Training day ». Mais ca sera avec l’excellent Man of fire, de Tony Scott que l’acteur connaitra un succès commercial malgré les critiques négatives. Avec le thriller politique, Un crime dans la tête, l’acteur jouera aux cotés de Meryl Streep mais n’obtiendra pas el succès escompté. Il retrouve de nouveau en 2006 Spike Lee avec le film Inside man qui sera acclamé par le public et la critique. Il enchainera par la suite avec un autre film de Tony Scott : Déjà vu qui ne convaincra pas la critique mais aura son succès. L’année d’après, il tourne pour Ridley Scott dans le thriller American Gangster où il jouera aux cotés de Russel Crowe et prêtera ses traits au criminel Frank Lucas. Avec The greath debaters, l’acteur repasse du coté de la caméra. Il conclura après avec L’attaque du métro 123, mélange d’action et de thriller dans lequel il sera face à John Travolta.

philadelphia

Denzel Washington et Tom Hanks dans Philadelphia

De retour à l’action

C’est à partir de 2010 que Denzel Washington décidera de se tourner de nouveau du coté de l’action. Il commencera avec le film d’action post-apocalyptique Le livre d’Eli, tiré du comic book du même nom, puis Unstoppable où il retrouvera de nouveau Tony Scott. En 2012 on le retrouve aux cotés de Ryan Reynolds dans Sécurité rapprochée. Mais ca sera grâce à sa performance dans Flight, que Denzel aura droit à une quatrième nomination pour l’oscar du meilleur acteur. En 2013 et 2014, l’acteur continue de jouer dans le thriller d’action en jouant avec Mark Wahlberg dans 2 guns puis, avec Equalizer, film tiré de la série télé du même nom, l’acteur se tourne vers le rôle d’un protecteur au passé violent. Nous le retrouverons cette année avec le remake des Sept mercenaires, réalisé par Antoine Fuqua « Training Day, Equalizer » et enchainera avec la suite d’Equalizer. 61 ans pour l’acteur, toujours énergique et ayant toujours une présence incroyable dans n’importe quel de ses films.

Je suis toujours curieux de voir comment les acteurs que j’aime ce comportent vis à vis de leur fan. Pour le moment, hormis Harrison Ford, je ne suis pas déçu. Encore moins en voyant cette vidéo de Denzel Washington. Dans la vie de tous les jours, l’acteur malgré son statut de superstar, s’avère être un homme simple, humble, sympathique, drôle et très proche de ces fans. Pour preuve, cette vidéo.

 

Terminons le portrait de la star avec une vidéo regroupant quelques uns de ses films.

 

 

 

Publicités

Tagué: , , ,

Classé dans :Montage Vidéo, Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :