Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Fantasia: Expérience unique chez Disney

fantasia afficheL’histoire

Huit séquences animées illustrant les grands morceaux de la musique classique, le tout présenté et narré par le chef d’orchestre Britannique, Leopold Stokowski.

 

Infos sur le film

Réalisé par Ben Sharpsteen, James Algar, Samuel Armstrong, Ford Beebe, Norman Ferguson, Jim Handley, Thornton Hee, Wilfred Jackson, Hamilton Luske, Bill Roberts, Paul Satterfield
Genre : Animation, Musical, Fantastique
Film Américain
Durée du film : 2h05 environ

 

Même si c’est du Disney, le film risque de ne pas faire l’unanimité, surtout du coté des enfants (je me disais bien que c’était bizarre que je me retrouve tout seul dans la salle…). En effet, pas de réelle histoire dans ce film qui lorgne plus du coté d’un documentaire mixé avec des courts métrages made in Disney. Oui c’est magnifique, mais, si comme moi, vous n’êtes pas très friand d’orchestre et d’anecdotes sur les grands compositeurs de la musique classique, le film risque de vous ennuyer même s’il faut bien le reconnaitre, d’un point de vu visuel et original, c’est une pure réussite. Notre film, si on peut lui donner ce nom, est découpé en plusieurs actes ou sept séquences illustrant huit morceaux de musique classique. Chaque séquence est toujours précédée par une introduction nous présentant le court métrage que nous allons découvrir. Le tout, orchestré et dirigé par le chef d’orchestre Leopold Stokowski qui aura un contact avec le spectateur. Anecdotes, silhouettes des musiciens s’installant, accueil du public comme si nous y étions, Stokowski nous narre des petites histoires proposées mais aussi nous en apprend plus sur la musique classique et les instruments. Clairement, nous sommes face à un orchestre. D’ailleurs, il y a même un entracte de 15minutes vers le milieu « je vous rassure, vous n’aurez pas à attendre ce temps pour voir la suite ». Sorti après Blanche neige et le sept nains et en parallèle de Pinocchio, voici Fantasia, film portant bien son nom.

début fantasia

Un film illustrant la musique classique

Après l’installation sous forme d’ombre des musiciens, le chef d’orchestre et narrateur fait son entrée. Il explique au public, donc aux spectateurs, qu’il existe trois genres de musiques : la narrative « racontant une histoire », l’illustrative « évoquant une ou plusieurs images » et la musique absolue. Nous sommes donc parti pour 2heures de spectacle son, lumières et animation. Oui, la durée du film fait peur. Moi-même, n’étant pas trop fan de musique classique et pas trop fan de certaines séquences, j’ai eu a plusieurs reprises tombé dans les bras de Morphée « tiens, on l’a rencontrera même dans la séquence 5». Notre film sera donc découpé en plusieurs parties contenant, une séquence d’introduction et, une histoire, séquence en image illustrant quelque chose. Sept séquences toutes différentes les unes des autres. Les voici donc.

toccata
Séquence 1 : Toccata et fugue en ré mineur. Quèsaco ? Toccata et fugue en ré mineur est une œuvre musicale jouée à l’orgue et composée par Jean Sebastien Bach. Dans cette séquence, pas de personnages, plutôt des dessins abstraits avec quelques formes géométriques vibrant au son de la musique.

casse noisette
Séquence 2 : Casse noisette. Inspirée du ballet de Piotr Llitch Tchaikovski, cette séquence évoquera les quatre saisons. Cette séquence comportera des personnages. Danse de fées, danse Chinoise de champignon « dont le plus petit essayera tant bien que mal d’entrer dans la ronde », danse de petites fleurs tombant dans l’eau, ballet de poissons « danse Arabe », danse Russe « plus dynamique » incluant des orchidées au look de paysanne, valses des fleurs « évoquant l’automne » où fées et feuilles dansent jusqu’à ce que vienne l’hiver. C’est original, drôle, rythmé, on n’en demandait pas plus.

apprenti sorcier
Séquence 3 : L’apprenti sorcier. Seul gros point positif : une séquence, plutôt le court métrage « qui lui sera une histoire » nous contant l’histoire de l’assistant « Mickey » d’un magicien qui, alors que son maitre était parti se reposé, se servira de son chapeau pour utiliser un peu de magie et devra se battre contre des balais qu’il a ensorcelé pour qu’ils portent des seaux d’eau à sa place. C’est beau, c’est drôle, c’est magique, c’est du grand Disney.

sacre du printemps
Séquence 4 : Le sacre du printemps. Séquence illustrant la naissance et le début de la vie sur Terre jusqu’à l’apparition des dinosaures et leur disparition.
A ce moment là, le chef d’orchestre et narrateur fera une pause en nous expliquant le son de manière visuelle en voyant les vibrations déformant une ligne verticale. Cette pseudo séquence s’intitule : A la découverte de la piste sonore.

séquence mon olympe
Séquence 5 : La symphonie pastorale. Dans cette séquence, on ira voir ce qui se passe toute une journée sur le mont Olympe où séjournent les dieux grecs et qui se focalisera sur les histoires d’amour entre les centaures et centaurettes. Tout ce beau monde sera accompagné de petites licornes, de la famille de Pegase, le dieu romain Bacchus et son petit âne, des petits anges ailés, ainsi que d’autres dieux de la mythologie Grecque. C’est poétique, comique, romantique, mignon tout plein. Le tout accompagné par la symphonie pastorale de Beethoven.

danse des heures
Séquence 6 : La danse des heures. Séquence illustrant le ballet tiré de l’opéra La Giocanda, qui sera dansé par des autruches portant des ballerines, des hippopotames vêtues de tutu, des éléphants et des crocodiles. Une séquence très théâtrale.

séquence mont chauve
Séquence 7 : Une nuit sur le mont Chauve/ Ave Maria. Séquence en 2 parties. La première est une séquence sombre et diabolique, une animation terrifiante se situant près d’une montagne qui, la nuit même, se change en démon venant accueillir les revenants. La 2ème partie, supprime cette séquence cauchemardesque et démoniaque en séquence plus calme, un cortège de fidèles religieux tenant des flambeaux s’engouffrent dans une foret. Séquence accompagnée de L’Ave Maria, de Franz Schubert.

Pour conclure

fantasia fin
Une œuvre jamais faites auparavant. Amoureux de la musique classique et désireux d’en apprendre plus sur les grands de ce genre de musiques, ce film est fait pour vous. Les autres, vous risquez à certains moments de plonger dans un ennui presque mortel. En effet, ce film, qui n’en n’est pas vraiment un comporte certaines parties qui pourraient vous donner envie de fuir « j’ai failli deux fois ». Intellectuel, des fois basé sur l’art abstrait, des explications intéressantes et permettant d’expliquer l’art musical mais ce ne sera pas au gout de tout le monde. Fort heureusement, pour ceux qui comme moi, sont intéressés d’apprendre mais à petite dose, vous pourrez vous consoler devant certaines séquences animées lorgnant vers le pur cartoon de Disney. Excepté le chef d’orchestre et Mickey, toutes ces séquences ne comporteront pas de dialogues, préférant faire communiquer les personnages à travers la musique. Cependant, même si ce film ne plaira pas forcément aux inconditionnels de Disney, il n’en demeure pas moins une réussite. C’est somptueux, spectaculaire, poétique, grandiose, féérique, magique, des fois glauque et cauchemardesque « voir la dernière séquence », drôle, burlesque. Fantasia vous fera passer par diverses ambiances toutes uniques et différentes les unes des autres. Une jolie expérience à découvrir « heureusement que la touche avance rapide existe ». A noté qu’une suite, toujours dans la même ambiance et conception, sortie en 1999 sous le titre Fantasia 2000.

Publicités

Tagué: , , , , ,

Classé dans :Animation, Disney, Fantastique, Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :