Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Wolf: Il est cinglé? Non, il ne fait que marquer son territoire

wolf afficheL’histoire du film

Une nuit de pleine lune, Will Randall, éditeur New yorkais réputé, est mordu par un loup renversé par sa voiture. Les jours passent, le comportement de Will change. Il devient incontrôlable et ressent les prémices d’une incroyable métamorphose. Et si la morsure du loup était la responsable de son état ?

 

 

 

Infos sur le film

Réalisé par Mike Nichols
Avec Jack Nicholson, Michelle Pfeiffer, James Spader
Long-métrage américain
Genre : Fantastique, Drame, Épouvante, Horreur
Durée : 2h15 min

 

Et si le mythe du loup garou existait ? Et si vous vous faisiez mordre par un loup et que vous vous transformiez vous-même toutes les nuits de pleine lune ? Que vous commettiez des meurtres sans même en avoir le souvenir le lendemain en vous réveillant ? Si, même en vous enfermant dans une pièce sans issues, la bête réussissait à prendre le dessus? Will Randall va vivre l’enfer mais fera tout ce qui est en son pouvoir pour prouver son innocence face à un meurtre qu’il n’a pas commit.

 

Pas vraiment un film d’horreur

Quand on parle de films traitant du mythe du loup garou, on s’attend toujours à voir un film d’horreur avec un peu d’hémoglobine. Erreur. Notre film sera un mélange excellent entre drame et fantastique ainsi qu’une histoire d’amour. Ce qu’il y aura d’intéressant dans ce film c’est qu’on s’attardera d’abord à la période précédent la métamorphose de notre héros.

vlcsnap-2016-02-25-11h28m04s959
Notre héros ne saura pas tout de suite ce qui lui arrive. Il sent que quelque chose en lui à changé. Ses sens semblent décupler, d’autres s’éveillent, son comportement change, il s’énerve plus rapidement. La transformation de Jack Nicholson ne sera pas aussi impressionnante qu’on le pense et, donc, passe sans aucun problème même pour ceux qui ont assez peur des monstres ou autres bêtes terrifiantes. Pas de meurtres horribles. Le film est axé surtout sur l’avenir professionnel de Will, son rapprochement avec le personnage de Laura « interprété par Michelle Pfeiffer », fille du patron de Will.

vlcsnap-2016-02-25-11h28m20s393
Et puis il y a aussi cette histoire policière où Will se verra impliqué dans le meurtre de son ex femme. Pas trop de moments de sursauts qui se feront vraiment très rare. Wolf n’est vraiment pas impressionnant, surtout quand on sait que le film est adapté du livre de Stephen King dont on ne présente plus. D’ailleurs, on pourrait y voir une forte similitude avec La belle et la bête. Un peu plus d’humour mais rien non plus d’hilarant permet au film de perdre par moments de son sérieux. Ce qu’il y aura de drôle c’est que le personnage de Will se servira un peu de ses nouveaux dons pour renvoyer certains de ses employés malhonnêtes. Si on regarde bien, le film ne s’attardera pas tant que ça sur le mythe du loup garou mais plutôt sur les rapports entre collègues, entre la vieille génération et l’ancienne génération dans le monde de l’édition. La confrontation entre le futur retraité sur le banc de touche et le jeune requin méprisant et opportuniste dans le monde professionnel sera exploitée correctement.

Du drame et du fantastique

Ce qui démarque Wolf de tous les films du genre tel que « Le loup garou de Londres »c’est son coté dramatique, axé sur la situation amoureuse et professionnelle de Will. Will s’aperçoit que son meilleur ami et collègue cherche par tous les moyens de l’évincer afin d’avoir le poste de directeur. En plus de ca, la femme de Will le trompe avec ce dernier. Alors automatiquement, quand on voit la force de caractère de Will lorsqu’il s’agit de faire son travail convenablement, on se doute qu’à partir du moment où il va se rendre compte que sa femme le trompe, qu’en plus on cherche à lui voler sa promotion, la vengeance va approcher à grand pas et notre héros n’hésitera pas à frapper là où ça fait le plus mal jusqu’à avoir son collègue et ami dans le collimateur.

vlcsnap-2016-02-25-11h37m50s170
On le voit complètement déchiré de voir que sa femme le trompe. Encore pire lorsqu’il apprend qu’elle a été assassinée la nuit où il c’est métamorphosé en loup. Comment gérer déjà sa vie quand en plus on a un monstre caché au fond de nous et que l’on lutte chaque jours pour qu’il ne sorte pas afin de ne pas commettre encore plus de dégâts? Wolf répond clairement à toutes ces questions. L’histoire pourrait être kitsch, peu crédible mais, grâce au charisme de Jack Nicholson, on y croit jusqu’au bout. C’est d’ailleurs un des rôles dans lequel notre acteur n’a pas un rôle de pourri. Et ça lui va très bien.

Réalisation et mise en scène

Un sans faute pour ce qui est de la réalisation et la mise en scène. Le film n’a pas trop pris de ride, les effets spéciaux sont peu nombreux mais ressemblent à s’y méprendre à ceux utilisés dans le film La mouche, de David Croenenberg mais en moins répugnant. Le film à quelque chose de très théâtral en matière de décors tel que la scène de fin qui se passe dans un château. Les musiques sont très belles, bien choisies et donnent une atmosphère très fantastique à notre film. L’histoire n’est pas bâclée contrairement aux films du genre et on a deux histoires en une. La durée de 2h pour ce film permet de bien détailler la psychologie du personnage ainsi que répondre correctement aux questions que l’on se pose.

vlcsnap-2016-02-25-11h41m01s627
Coté casting, Jack Nicholson fait donc un sans faute encore une fois pour son interprétation, la charmante Michelle Pfeiffer joue très juste et se retrouve très crédible. Quant à James Spader , il est excellent en homme manipulateur, inquiétant et laissant penser qu’il est quelqu’un de bon. Un personnage machiavélique et pourtant, c’était très dur de s’en rendre compte.


D’habitude, les films sur les loups garous ont un coté assez ridicule surtout lorsque l’on sait que c’est un mythe. Là, nous avons le droit à un drame humain et à une psychologie du personnage bien développée nous montrant l’état d’esprit d’un homme perdant complètement le contrôle de son corps. Imaginez être à sa place ? Plus le film avance et plus ça devient profond et effrayant. Ça prend forme petit à petit pour nous livrer un excellent film du genre. Bien au dessus de tous les autres.

Conclusion

 

Bien que le film ne révolutionnera pas le genre, les amateurs de loups garous, fans de Nicholson et Pfeiffer, ne seront pas déçus par ce film qui mélange habillement fantastique, surnaturel, drame et policier. Des rebondissements nombreux, un jeu d’acteurs excellent, le trio Nicholson. Spade/ Pfeiffer fonctionne à la perfection, ce traitement des relations humaines dans un film fantastique donne une touche d’originalité, clairement, ce film est une grande réussite. Une très bonne ambiance, un film haletant. A ne pas rater pour tous les cinéphiles. Vu que ça n’est pas vraiment un film d’horreur, je vous recommande du coup de tenter l’expérience.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , ,

Classé dans :Drame, espionnage, Horreur, Uncategorized

1 réponse »

Rétroliens

  1. Mise à jour 2.0 du mythe des vampires |

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :