Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Seul contre tous: Humaniste, passionnant et tendre

seul contre tous afficheRésumé du film

 
Le docteur Bennet Omalu, neuropathologiste en médecine légale cherche la cause de la mort d’un ancien joueur de football américain, Mike Webster, qui avait abandonné du jour au lendemain sa famille et sombré dans la misère. Lors de l’autopsie de son corps, Omalu découvre des symptômes étranges. Webster présente d’étranges traces d’affection cérébrale. Au fil de ses recherches, le docteur commence à faire le lien entre le décès de son patient et sa pratique du football américain. Et si le fait d’avoir joué au football avait provoqué de graves traumatismes à Webster ? Omalu tentera d’alerter la ligue nationale de Football mais en deviendra leur cible principale. Seul contre tous racontera le combat d’un homme voulant faire éclater la vérité contre la discipline la plus populaire des Etats Unis.

 

Infos sur le film

 
Réalisé par Peter Lendesman
Avec Will Smith, Gugu Mbatha-Raw, Alec Baldwin
Genre : Drame
Film Américain, Britannique, Australien
Durée du film : 2h05 environ

 

En 2002, Bennet Omalu, médecin légiste originaire du Nigéria fait une découverte majeure dans l’histoire du sport Américain. Il est le premier médecin à avoir réalisé que les nombreux chocs crâniens que subissent les joueurs de football américain provoquaient des maladies neurodégénératives. Cette affection cérébrale liée à la pratique de se sport eu un nom : l’ETC, encéphalopathie traumatique chronique. De la découverte de cette maladie aux répercussions dans le monde du sport ainsi que ses conséquences, Seul contre tous racontera l’histoire du combat d’un médecin contre les dirigeants de la NFL, ligue national de football.

 

Will Smith part en croisade contre la NFL

Vous pouvez ne pas être branché foot, vous pouvez ne rien y connaitre, voir même ne pas aimer le sport. Malgré le fait de ne pas être fan de football américain, de catch, de boxe et d’autres sports, Seul contre tous est un film important à voir afin de nous alerter sur les dangers de la pratique de ces sports. Bien sur, pour les fans, il est un sport intéressant, divertissant, défoulant voir magnifique mais pensons aux joueurs. Ici il sera question de football américain mais, qu’on se le dise, le catch et la boxe sont aussi dangereux. Corps malmenés, nombreuses blessures, des fois des blessures fatales, ces sports ont beau divertir, ils ne sont pas moins dangereux pour ceux qui les pratiquent et ne se rendent pas compte des dangers auxquels ils sont exposés.

vlcsnap-2016-03-12-14h01m03s761
Notre histoire se situe en Septembre 2002, nous faisons la connaissance de Bennet Omalu, médecin diplômé en médecine à l’université du Nigéria, détenant une maitrise en santé publique et en épidémiologie, spécialiste en médecine d’urgence, membreagréé de l’ordre des spécialistes en médecine légale, en pathologie clinique et en anatomopathologie. Omalu s’intéresse particulièrement à la neuropathologie « l’étude du cerveau » et est spécialisé dans la science de la mort. Il pense plus à comment les gens meurent que de ce préoccuper de la façon dont ils vivent.

« Je crois que j’ai découvert une maladie que personne n’avait encore jamais observé ».

Une ode au triomphe de la vérité

vlcsnap-2016-03-12-14h03m41s403

Lors de la première scène du personnage se trouvant dans un tribunal pour démontrer qu’un homme condamné à mort n’est pas le vrai meurtrier. On voit très bien que notre héros aime son travail, qu’il est un médecin brillant. En le suivant à son travail en tant que médecin légiste dans une morgue, on cerne le personnage. Il respire la bonté, à un profond respect pour les morts avec qui il parle lorsqu’il les autopsies en les traitants toujours avec dignité, ce qui a le don d’agacer un de ses collègues. Omalu est passionné par ce qu’il fait, veut se rendre utile. Même si du coté social on pourra voir qu’il est quelqu’un de gentil, sage, juste et généreux, il a beaucoup de mal à communiquer avec les autres. Aucune attache, pas d’amis, il se consacre à 100% à son travail et ne perd pas de temps à se divertir et avoir une vie comme tout un chacun. C’est alors que deux chamboulements arriveront dans sa vie.

« Tu es aux États unis maintenant, alors il faut que tu sois la meilleure version de toi-même ».

Membre d’une église, il se verra accepté de loger une jeune femme venant du Kenya qui a besoin d’aide. Même si c’est un grand plaisir d’aider son prochain, Omalu aura bien du mal à cohabiter avec cette jeune femme même si, petit à petit, un rapprochement se fera entre les deux jeunes gens ayant beaucoup de points communs. Cette histoire entre nos deux personnages sera le premier point positif de notre film. Une jolie histoire d’amour à la fois tendre, adorable et sincère amenant par ailleurs des moments romantiques voir quelques fois humoristiques de par les maladresses de Omalu. L’alchimie entre les deux acteurs fonctionne à la perfection, on s’attache à ses deux jeunes gens devant s’adapter à leur nouvelle vie en Amérique.

 

Sa découverte a changée le monde

vlcsnap-2016-03-12-14h03m35s153

Deuxième chamboulement, Omalu fait une découverte qui bouleversera sa vie en autopsiant le corps de Mike Webster, ancienne gloire du football américain intronisé au Pro football Hall of fame en 1997. En début de film, nous verrons Webster comme un homme encourageant dont le football était toute sa vie. En 2002, c’est un tout autre personnage que nous voyons. Vivant dans sa voiture après avoir eu de nombreux déboires financiers, un état de santé déplorable, en profonde détresse, ayant en partie perdu la raison, Webster n’est plus que l’ombre de lui-même. Il se sent en train de mourir et ira jusqu’à retourner voir le médecin qui s’occupait de lui lorsqu’il était joueur pour l’aider. Quelques temps plus tard, Mike est retrouvé mort dans sa voiture à la suite d’un arrêt cardiaque. Pendant son autopsie, Omalu découvrira que les chocs répétés à la tête qu’avait subit l’ancien joueur de foot ont finit par asphyxier son cerveau, provoquant sa mort.

« Dieu n’a pas prévu que nous jouions au football »

Notre cerveau est détaché de notre boite crânienne et flotte dans un liquide, tout choc à la tête est donc dangereux. Car oui, il est important de le dire, notre cerveau n’a aucune anatomie le protégeant de collisions « contrairement au pic vert qui a la particularité de frapper avec son crane les troncs d’arbres». Mike Webster ayant été un joueur placé au centre lors des matchs. Le joueur étant placé au centre est le joueur ayant la position la plus violente parmi la formation des joueurs. Nombreux coups, plaquages, avants bras, le joueur subit de nombreuses attaques corporelles dont la tête. Que ce soit pendant les entrainements ou les matchs, le corps d’un joueur de foot est malmené. Plus de 70 000 coups à la tête de Mike Webster ont été notés d’après les calculs d’Omalu. Quand il jouait au foot étant enfant, puis au collège, à l’université puis en tant que joueur professionnel pendant plus de 18 ans. A la vitesse à laquelle fonçaient les adversaires sur Mike, les coups qu’il encaissait sur le casque étaient l’équivalent de coups de masse. Lors de ses nombreux coups, une succession d’épisodes neurologiques ont libérés des protéines tueuses dans le cerveau de Mike. Protéines ayant envahis et étranglés l’esprit de l’ancien joueur. Son cerveau a été étouffé. Omalu est formel : le football a tué Mike Webster. Omalu a la certitude que d’autres joueurs pourraient avoir la même chose. Les autres médecins de ses joueurs pensaient que ce n’était qu’une forme d’Alzheimer. Seulement il y a un problème, les joueurs étaient jeunes. Mike Webster est mort à l’âge de 50 ans. Reste à savoir si d’autres décès se feront dans le milieu et permettront de renforcer la thèse du médecin.

Un sujet qui terrifie


Bien décidé à avertir la NFL, Omalu se lance en pleine croisade seulement il s’attaque à un sport national, populaire, presque religieux. Notre héros ne fait pas ce qu’il fait pour la gloire, ne veut pas se placer en tant que sauveur. Il veut simplement aider son prochain et établir la vérité afin d’empêcher les évènements passés de se répéter et ne pas voir de nouvelles familles détruites. Pendant son combat contre la NFL, il sera épaulé par un ancien médecin de joueurs de foot : Le docteur Julian Bailes, interprété par l’excellent Alec Baldwin qui ne nous avait pas livré une aussi belle interprétation depuis longtemps, mais aussi les encouragements de Prema « interprétée par la très belle Gugu Mbatha-Raw » sa fiancée, ainsi que le docteur Ron Hamilton « interprété par Stephen Moyer de la série Trueblood ».

« Si je continues à parler, la situation peut devenir très délicate ».

On restera terrifié par les révélations de notre film ainsi que le comportement des dirigeants de ce sport populaire voulant à tout prix étouffer l’affaire. Comme quoi, c’est le business qui l’emporte toujours sur l‘homme, peut importe les dommages collatéraux. Cette association qui utilise ses joueurs pour faire de l’argent et les laisser quand ils partent à la retraite sans aucun suivi fait vomir. Le conflit entre la morale et le business sont très bien développé dans ce film. Comment peut-on rester passif face à tout ça ? N’oublions pas non plus qu’Omalu est Nigérian et n’est donc pas né Américain. Il sera du coup très dur pour lui d’être crédible aux yeux des dirigeants. Dirigeants qui auront beaucoup de mal à être jugé par une personne extérieur à la nation. Avec Seul contre tous, le spectateur sera face à la dure réalité de la société et ses mécanismes. On le dit souvent mais certains hommes et certaines femmes sont en train de perdre leur part d’humanité, n’ont plus aucunes morale. C’est en voyant le comportement plus humain et bon de Bennet Omalu que le film gagne encore plus d’intérêt et apporte ce petit espoir que l’on aimerait voir s’agrandir.

« Vous partez en guerre contre l’une des plus grosses corporations du monde ».

Pour conclure

vlcsnap-2016-03-12-14h02m59s835
Humaniste, passionnant, tendre, détaillé, compréhensible, une mise en scène impeccable et maitrisée, une histoire solide, Seul contre tous est un de ses rares films nous montrant un personnage respirant la bonté. Will Smith surprend une fois de plus. Sa gestuelle et ses mimiques habituelles ont totalement disparus. Accent Nigérian, l’air épanoui, naïf de par le fait de ne pas tout connaitre du pays dans lequel il s’est installé s’attendant à vivre le rêve américain, des allures timide, on ne reconnait pas l’acteur est c’est tant mieux. L’acteur joue de manière juste en entrant dans la peau de ce médecin seul contre une association puissante et au business phénoménal qui fera tout pour le faire taire allant jusqu’à le menacer. Notre film, aux fausses allures de thriller est captivant, arrive à tenir en haleine jusqu’au bout sans jamais faiblir.  »’Les rebondissements, les révélations, la vie sociale d’Omalu, les différents cas d’anciens joueurs de football, les somptueuses musiques composées par James Newton Howard qui vous prennent au cœur permettent de nous offrir suffisamment de bonnes choses, d’émotions, pour apprécier ce film »’. Même si les choses ont un peu bougées de ce coté, on ne peut qu’être en admiration devant cet homme qui a fait preuve de courage et de détermination afin de faire cette révélation qui a beaucoup fait parler d’elle. Même en n’étant pas fan de ce sport, la performance plus que convaincante d’un Will Smith parfait et terriblement attachant en homme malmené mais déterminé fait de Seul contre tous un film aussi captivant que Spotlight. Comme pour ce dernier, Seul contre tous est un film à la fois nécessaire et important.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :