Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Ave Cesar: Drôle, avec de très bonnes idées mais soporifique

Ave Cesar afficheRésumé du film

 
Hollywood, 1950. Eddie Mannix travaille comme fixeur au studio Capitol Picture. Son job consiste à régler les problèmes en tout genre des stars. Devant gérer pleins de petits tracas comme la presse et ses potins sur les stars, les caprices d’un réalisateur exigeant, la grossesse d’une de ces actrices, gérer la confrontation des différentes communautés religieuses à propos d’un nouveau film en production, une société voulant l’engager, la journée d’Eddie va être mouvementée. Et elle le sera encore plus lorsque ce dernier se trouve face à un autre sérieux problème : la star principale, Baird Whitlock, la plus grande star du studio, a été enlevé en plein tournage de la superproduction biblique « Hail Caesar » par un groupe d’activistes réclamant une rançon.

 

Infos sur le film

 
Réalisé par Joel et Ethan Coen
Avec George Clooney, Josh Brolin, Alden Ehrenreich
Genre : Policier, Comédie, Comédie musicale
Film Américain
Durée du film : 1h40

 

Plongez dans les coulisses des studios Hollywoodien des années 50

 

Nous sommes en 1950, année où le cinéma était en pleine effervescence travaillant sans relâche pour offrir aux spectateurs de nombreux péplums, western, ballets américains, pièces de théâtre très raffinées et comédies musicale. Ce tourne actuellement dans ce studio Hail Caesar, péplum retraçant les derniers jours de Jésus Christ.

vlcsnap-2016-03-16-12h32m33s473
Ave Cesar c’est l’histoire un peu fouillis, d’Eddie Mannix, fixeur dans un grand studio de productions cinématographique devant s’occuper des problèmes quotidiens des employés. Mannix, est interprété par Josh Brolin. Un homme réglé comme une horloge courant de bout en bout du studio ou de l’extérieur pour s’occuper des diverses problèmes du studio et de ses stars. Notre personnage sera face à plusieurs problèmes dont le spectateur en suivra les réparations. Obtenir des autorités religieuses « juive, catholique, protestante et orthodoxe » l’autorisation officielle de sortir Hail Caesar, persuader un réalisateur de comédies mélodramatiques d’embaucher comme premier rôle une star de Western, trouver l’identité du père d’une actrice enceinte, et retrouver la star du film Hai César qui a été enlevée pendant le tournage.

Lumière, caméra, kidnapping

Au programme, dialogues et scènes absurdes, décalées, hilarantes, servis par un très gros casting de grandes stars. Sur le papier, ca fait rêver, tout comme faisait rêver la bande annonce du film. Mais au bout de 30minutes, on commence à avoir cette sensation d’incohérences scénaristique. Nous ne sommes pas vraiment face à un film, mais plutôt à une sorte de succession de sketchs et de scénettes, agréables à voir mais donnant cette désagréable sensation que le film a été monté dans le désordre. On pourrait même dire que ces séquences sont là pour combler des vides dans le scénario.

vlcsnap-2016-03-16-12h33m20s341
Autre problème que le film rencontrera, malgré ses nombreuses stars, pour un film de seulement 1h40, le temps de présence de ces dernières sera très minime. Les rôles des différents acteurs et actrices sont pour certains sous exploités, manquant de développement ce qui frustrera ceux qui voulaient voir par exemple un peu plus longtemps à l’écran un certain Jonah Hill.

Beau et drôle mais est-ce suffisant ?

 

Du point de vue de l’esthétisme, il n’y a rien à dire, ce serait plutôt du point de vue compréhension des dialogues et leur finalité. En effet, si vous ne connaissez pas grand-chose sur cette histoire d’anti communiste des années 50, vous allez vous retrouver, comme moi, largué par le film. Ce qui fait que pour une durée de 1h40, Ave Cesar parait en faire le double. Rappelez-vous les cours d’histoire à l’époque du collège et du lycée qui, si on n’aimait pas un tant soit peu le sujet étaient soporifiques, interminables. Il en va de même pour Ave Cesar même si nous aurons, parsemées de si de là des scènes plus amusantes et humoristiques.

vlcsnap-2016-03-16-12h35m04s931

Pour le reste, il n’y a rien à reprocher au film. L’interprétation de toute cette pléiade d’acteur est presque mémorable même si pour certain, ce ne sera qu’une petite apparition. On appréciera beaucoup l’humour et l’autodérision d’un George Clooney charismatique, loufoque, déjanté, brillant au personnage un peu cucul et ayant bien du mal à retenir son texte. On sera subjugué devant certaines scènes où la mise en scène, les bonne idées sur les dialogues et certaines séquences ainsi les chorégraphies juste magiques et qui ne laisseront pas indifférent.

Écrit et réalisé par les frères Coen

 

On retrouve bien là l’humour des frères Coen et c’est finalement sur ce point qu’ils excellent toujours. Même si on ne comprend pas tout le film, on en sait suffisamment pour être diverti et passer un beau moment sur ce film qui plonge le spectateur dans les coulisses des studios Hollywoodiens des années 50 et critique les problèmes d’alcoolisme de certains acteurs, les frasques sexuelles, les rumeurs fausses ou vrais sur les acteurs et actrices, les problèmes de budget pour les productions de films, ce qu’il se passe du coté coulisses n’aura plus de secrets pour vous.


Mention spéciale à Channing Tatum tout bonnement bluffant lors de ses scènes de comédies musicales où il nous montre tout ses talents de danseur et Alden Ehrenhich dans le rôle d’un bel acteur de Western ayant bien du mal à jouer la comédie dans une comédie mélodramatique. Charismatique à souhait, l’air torturé, véritable réincarnation de James Dean, l’acteur fait des merveilles. N’oublions pas non plus Ralph Fiennes dans le rôle d’un réalisateur exigeant, fourbe, capricieux et impatient qui aura bien du mal à gérer le premier rôle qu’on lui a imposé pour son film. De quoi apporter des séquences hilarantes. Du coté de la musique, nous aurons droit à une chanson interprétée par Channing Tatum et d’autres instrumentales composées par un Carter Burwell « Big Lebowsky, O’brother, la saga Twilight » inspiré.

Pour conclure

 

On est loin des chefs d’œuvre comme The big Lebowsky ou O’brother, parfaits en tout point, mais Ave Cesar s’en tire cependant avec les honneurs. Une belle photographie avec des décors, objets et costumes d’époque, de l’humour bien déjanté, des acteurs et actrices inspirées, une mise en scène soignée mais quelques défauts, il sera cependant intéressant de visiter les coulisses des films de l’époque. Composé de nombreuses grandes stars telles que George Clooney, Channing Tatum, Scarlett Johanson, Jonah Hill, Ralph Fiennes, notre français Christophe Lambert et même l’ apparition la plus courte de toute l’histoire du cinéma de Dolph Lundgren, Ave Cesar sera un mélange de comédie, comédie musical et film policier aux bonnes idées mais qui vous fera quelque peu cafouiller. A voir pour les plus curieux, les autres, vous pouvez largement passer votre chemin et éviter de passer les 1h40 les plus longues de votre vie.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Comédie, Comédie musicale, Policier, Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :