Retour vers le futur 3: Ben qu’est ce qu’il y a Eastwood t’as les foies ?

retour vers le futur 3 afficheRésumé du film

Coincé en 1955 après avoir vu Doc Brown se faire désintégrer avec la Delorean par la foudre, Marty reprend contact avec le Doc de 1955. En remontant la piste laissée sur la lettre du Doc de 1985, Marty retrouve la Delorean qui pourrait le reconduire chez lui. Pendant la recherche, Marty découvre une tombe datant de 1885. Doc a été abattu par un certain Buford Tannen, un ancêtre de Biff. Changement de plan pour Marty qui décidera de partir en 1855 afin de sauver Doc.

 

Infos sur le film

Réalisé par Robert Zemeckis
Avec Michael J.Fox, Christopher Lloyd, Thomas F.Wilson, Mary Steenburgen
Genre : Comédie, Aventure, Science fiction
Film Américain
Durée du film : 2heures environ

 

Anecdotes sur le film

 

corde marty
-Michael J.Fox a bien failli mourir pendu lors de la scène de course poursuite où Marty tente d’échapper à Buford Tannen et ses hommes avant d’être délivré par Doc. Décidant de se passer de la caisse « devant être invisible au final » lui permettant de ne pas s’étrangler, Michael, décidé à réaliser la cascade avait trouvé l’astuce de maintenir ses mains entre son cou et le nœud de la corde afin de lui permettre de respirer. 7 prises plus tard, l’acteur, plaça ses mains au mauvais moment et commença à s’étouffer et s’évanouit pendant 30 secondes. Résultat, une journée d’interruption de tournage, le temps pour l’acteur de s’en remettre. Cette anecdote, l’acteur l’a raconte dans son autobiographie Lucky man.

retour tournage1
-C’est Michael J.Fox qui a eu l’idée que l’intrigue de ce film se passe en 1855. L’idée de jouer à l’époque des westerns étant pour lui amusante.


-En plus d’emprunter le nom de Clin Eastwood, Marty McFly portera le même poncho, porté par l’acteur dans Pour une poignée de dollars mais aussi ce célèbre subterfuge que je vous laisse découvrir.

retour tournage
-Retour vers le futur 2 et 3 ont été tournés simultanément « ceci expliquant les diverses pistes semées dans le deuxième film ». Tournage épuisant pour le réalisateur qui tournait en journée et travaillait sur le montage des films la nuit.

 

-Ce n’est pas pour la première fois que l’actrice Mary Steenburgen voyage dans le temps. Ni même qu’elle partage l’affiche avec Christopher Lloyd. Dans le film C’était demain, il est question du célèbre H.G Wells, voyageant dans le temps afin de se lancer à la poursuite de Jack l’éventreur. Dans En route vers le sud, Christopher Lloyd et Mary Steenburgen partageaient l’affiche dans ce mélange de Comédie/Western réalisé par Jack Nicholson.

 

Dernier volet d’une trilogie mythique et culte, conclusion d’une histoire de voyage dans le temps survoltée et captivante, Marty McFly repart pour notre plus grand plaisir dans la Delorean pour un dernier voyage dans le temps. Mais, cette fois-ci, il débarquera dans le Hill Valley de 1880 pour tenter de sauver Doc Brown d’une mort certaine. Chaussez vos santiags, mettez votre plus beau chapeau et pas un de ses galurins à la noix, sautez sur votre cheval et partez pour une nouvelle aventure. A moins que vous ne soyez des mauviettes qui ont les foies…

 

Dernière ligne droite pour Marty et Doc avant un repos bien mérité
delorean repart futur
On est repartit pour un dernier voyage à bord de la Delorean. Cette fois-ci, 1855.

« Oui je sais vous m’avez aidé à retourner vers le futur, mais me revoilà, je suis de retour du futur ». C’est avec cette réplique suivi d’un « nom de zeus » et l’évanouissement de notre cher Doc Brown, que se terminait le deuxième opus de Retour vers le futur. Notre intrigue reprend donc là où elle c’était arrêtée.

01
Après que la foudre se soit abattue sur la Delorean et qui a vu Doc disparaitre en même temps qu’elle, Marty se retrouve coincé en 1955 sans aucune chance pouvoir repartir dans son époque. C’est alors que le jeune homme reçoit une lettre envoyée il y a 70 ans et provenant de Doc, toujours en vie mais coincé en 1855, en plein Far West où il est devenu maréchal-ferrant. Après avoir retrouvé le Doc de 1955, Marty, qui a apprit la mort du Doc de 1855 est bien décidé à sauver son ami. Heureusement, le Doc de 1855 avait eu la bonne idée de cacher la Delorean dans une ancienne mine d’argent. Après avoir réussi à remettre en état de marche la machine à voyager dans le temps grâce aux schémas laissés par le Doc de 1855, le Doc de 1955 renvoi Marty dans le passé, en 1855 afin de sauver Doc d’une mort certaine. Jouant de malchance, à peine arrivé, Marty, qui a réussit à échapper à une attaque d’Indien, s’aperçoit que le réservoir d’essence de la Delorean a été touché par une flèche. Ne restera au jeune homme que cinq jours pour retrouver Doc et empêcher Buford Molosse Tannen de le tuer, trouver un nouveau moyen de faire fonctionner la Delorean et réussir à repartir en 1985.

« Le far-West, j’aurais très bien pu tomber plus mal, et si je m’étais retrouvé au Moyen-âge, ils m’auraient probablement fait frire sur un bûcher comme hérétique. »

 

On prend les mêmes et on recommence ? Peut être pas


On reprend le même acheminement que le premier opus avec ces petites scènes reprises mais dans un autre contexte. Car oui, cette fois, changement de décors et encore d’époque. Nous sommes au Far West en 1855, et, pour couronner le tout, avons une petite nouveauté. En effet, dans cet opus, il sera intéressant de voir que, contrairement aux deux premiers films qui mettaient à l’honneur le personnage de Marty, il sera question dans ce troisième épisode de le mettre en second plan et de le remplacer par Doc Brown. Ici, il sera surtout question de la vie sentimentale de Doc. Il ne pensait pas que ça arriverait, il avait même juré que ça n’arriverai jamais, il se trompera quand son regard croisera Clara Clayton, jeune femme qu’il sauvera in extremis de la mort. Je vous rassure, Marty ne disparait pas de l’histoire et nous aurons l’occasion une fois encore de le voir rencontrer des membres de la famille McFly dont son arrière grand père, premier MFly né en Amérique. Une fois de plus, Michael J.Fox se prête au jeu en entrant dans la peau de Seamus McFly, le père de William. Cheveux et petite moustache rousse, petit accent Irlandais, père et mari aimant mais un peu lâche sur les bords. En sommes, tout ce qui fait le charme d’un McFly.

ret3é

Bien sur qu’il sera difficile de faire aussi riche scénaristiquement et visuellement parlant dans ce troisième épisode MAIS, il nous offre lui aussi son lot de surprises. Toujours autant de répliques et de gags qui marchent à la perfection, de nombreuses références aux Western avec un Marty McFly empruntant le nom à la mort-moelle l’nœud d’un célèbre acteur américain « un certain Eastwood », cet amusement à mélanger la culture des différentes époques. Une fois encore les mêmes décors utilisés pour la ville d’Hill Valley des années 1955 et 1985 seront encore bouleversés.

« Abattu dans le dos par Buford Tannen, à cause d’un différend de 80 dollars ». Et tu appelles ça avoir l’avenir devant soi ?! »

 

Sans prétention ni paresse scénaristique


Cette fois, on remanie tout et on construit le Hill Valley de 1855 avec notamment le célèbre hôtel de ville et son horloge encore en pleine construction. Ironie du sort, Marty et Doc participeront à la fête d’inauguration de l’horloge, la même que Doc a utilisé pour renvoyer Marty en 1985 dans le premier Retour vers le futur. Nous avons là un joli hommage dans l’emblème même de notre trilogie. Ironique est vraiment le mot qui qualifie notre film. Si vous avez prêté attention dans l’épisode précédent, Doc mettait presque le spectateur sur la piste de l’intrigue de l’épisode 3. « Les voyages dans le temps sont beaucoup trop dangereux. Mieux vaut que je me consacre à l’étude de l’autre grand mystère de l’univers : les femmes ». Tiens, voila ti pas l’arrivée de Clara, jeune femme qui fera vibrer le cœur de Doc. Ces deux là , il faut l’avouer est mignon tout plein. Maladresses, regards langoureux et moments de tendresses sont à prévoir.

retour3
Nous aurons de plus l’occasion d’en apprendre sur le passé du personnage. Autre point sur lequel Doc nous mettait aussi sur la piste du lieu de notre intrigue, il avait dit dans l’épisode 2 qu’il avait toujours rêver de visiter ce bon vieux far west. Et pour film, ce Western que Biff Tannen regardait dans son jacuzzi. Comme quoi, tout avait été très bien calculé. Qui dit intervention face à certains évènements importants dit paradoxe temporel, tout ce qui fait le charme de Retour vers le futur. De quoi vous donner des rebondissements et jouer sur le suspense. Cette fois, c’est Doc qui se retrouvera en danger.

marty revolver
On enchainera une fois encore les scènes cultes « Marty faisant un moonwalk dans un saloon afin d’évité les tirs d’un Molosse Tannen « tous des brutes susceptibles dans cette famille » enragé, les arrières grands parents du groupe ZZ top de passage à un bal », on retrouvera des références aux deux films précédents et on saura ce qu’il adviendra de Jennifer, la petite amie de Marty. Tout ça pour offrir à notre spectateur une bonne dose d’amusement et d’émotion. N’oublions pas non plus que là où il y a un Tannen, il y a une confrontation avec une première rencontre toujours suivie d’une poursuite dans Hill Valley. Il sera intéressant de voir comment cette situation se répètera de nouveau et comment elle évoluera par la suite. Comme pour le premier, nos deux héros auront un but : rentrer chez eux. Seulement au fil de l’histoire, on finira par s’interroger. Et si cette fois le film ne se terminait pas comme on l’imaginait ?

« Une chemise comme ça il a fallu qu’il la vole à un cadavre de chinetoque ! »

 

Nom de zeus, ils vont nous manquer

10
Pratiquement le même acheminement que le premier opus, une ambiance différente de ces prédécesseurs, Retour vers le futur 3 nous plonge en plein Western en utilisant les mêmes codes que ces films. Ce troisième opus, bien que moins riche que les autres films est intéressant de par l’évolution de nos deux personnages principaux. Ici, c’est Doc Brown qui sera au premier plan et on appréciera beaucoup cette idée de faire évoluer son personnage, le faire murir, prendre de nouvelles décisions. Une fois encore tous les acteurs s’amusent en multipliant situations loufoques et répliques cultes, le tout, accompagné par un nouveau membre de la famille Tannen : Buford Molosse Tannen. Une fois encore, le « mauviette » que Marty ne supporte pas lui vaudra une nouvelle fois d’avoir de gros problèmes mais permettra à notre héros de se remettre en question. Musiques d’ambiance et du thème Western composées avec brio, scènes culte qui se succèdent, mise en scène soignée, costumes d’époque bien reproduits, un thème parfaitement exploité, ce Retour vers le futur, un chouia en dessous des deux autres marquera quand même les esprits. Une très jolie conclusion à la fois pleine d’espoir et de nostalgie. Une page se tourne mais cette trilogie elle, est éternelle. Et n’oubliez jamais : « Le futur n’est jamais écrit à l’avance pour personne, votre futur sera exactement ce que vous en ferez. Alors faîtes qu’il soit beau pour chacun de vous. »

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.