Batman Vs Superman: Naissance d’une grande amitié?

Pour les fans qui attendaient ce film depuis des années, Batman V Superman pointe enfin le bout de son nez sur nos écrans. Deux icônes de la pop culture s’affrontent dans un combat s’annonçant dantesque et jamais vu au cinéma. Batman V Superman servira aussi d’introduction à un nouveau Batman interprété par un Ben Affleck massif qui en imposera face à un Henry Cavill lui aussi massif. Imposant, amusant tout en étant très sérieux du début jusqu’à la fin, des personnages développés, une histoire bien détaillée et tenant la route, une belle réflexion très réfléchie sur l’impact des super héros dans le monde, de la manipulation, de la tragédie, de l’héroïsme, une belle dose de courage et de bravoure, un Superman face à ses responsabilités, un Batman torturé et persuadé que Superman représente un danger pour l’humanité. Prêt à voir un fantasme vieux de quelques années prendre forme ? Prêt à voir un film à l’ambiance adulte, sérieuse et au thème réfléchit ?
batman v superman affiche
L’histoire

 

Craignant que l’homme d’acier n’abuse de ses puissants pouvoirs et après avoir assisté à la quasi destruction de la ville de Métropolis en voyant Superman affronter le général Zod, Batman commence à orchestrer un plan pour le stopper. Pendant ce temps, Lex Luthor surexcité commence lui aussi à échafauder un plan, mais un plan diabolique pour provoquer cet affrontement inévitable entre les deux super héros.

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Zack Snyder
Avec Henry Cavill, Ben Affleck, Jesse Eisenberg, Amy Adams, Jeremy Irons
Genre : Fantastique, Action
Film Américain
Durée du film : 2h35 environ

Avertissement : Des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

 « MAj, suite à la vision de la version longue »

 

bvs-v-longue

La version longue sortie il y a quelques mois corrige les défauts de la version ciné et apporte des changements majeurs dans l’intrigue presque remaniée complètement. De quoi redécouvrir le film sous un jour nouveau. On notait par exemple quelques évènements trop précipités et donc, incompréhensibles (la scène en Afrique en tête) , mais aussi beaucoup de scènes amputées (d’où beaucoup de critiques négatives en plus du célèbre « c’est trop sérieux »). Tout ceci permet par exemple de mieux explorer la rivalité Bruce/Clark, tout en ajoutant plus de contenu comme l’investigation de Clark à Gotham City. Préférez donc la version longue à la version ciné.

Snyder ce génie visuel

 

Dès le début, on sent déjà la patte de Zack Snyder. Cette façon de filmer et nous faire ressentir cette tragédie qu’a été la perte tragique des parents du jeune Bruce Wayne. En 7 minutes, Snyder nous offre déjà un film épique et époustouflant. Accompagné par une musique bouleversante, Batman V Superman émeut déjà.  Début nous représentant brièvement le personnage de Bruce Wayne. De la perte de ses parents à sa chute dans un puits où vit de nombreuses chauve souris, nous aurons un bref récapitulatif du personnage. Puis, nous faisons un saut dans le temps à l’époque des évènements situés vers la fin de Man Of steel. Évènement qui voyait Superman affronter Zod en détruisant la moitié de Métropolis et faisant au passage de nombreux morts et blessés. Tous les actes de cet affrontement auront des conséquences et même si le film fera un nouveau saut dans le temps de plus de 18mois, il sera important de voir leur impact sur l’humanité.

vlcsnap-2016-03-24-09h08m55s920
Lors de cette séquence vue d’une autre manière, il sera original et intelligent de nous montrer de quelle manière Bruce Wayne sera introduit dans notre film. Bruce Wayne qui sera pour la première fois confronté à un homme ayant des pouvoirs digne d’un dieu. Difficile pour lui de ne pas voir en Superman une menace pour l’humanité et être terrifié à l’idée de ce qu’il pourrait faire, lui qui a presque totalement détruit Métropolis en affrontant le terrible général Zod. Ici il sera question d’un Bruce Wayne, aussi bien qu’un Lex Luthor ayant la même opinion sur Superman : c’est un alien venant d’une autre planète et ayant des pouvoirs incroyables. Et s’il se servait de ses aptitudes pour détruire l’humanité ? Alors que l’un tentera de le mettre hors d’état de nuire, l’autre excitera le public de nombreuses manières jusqu’à ce qu’il voit Superman comme une véritable menace. Ce sera là tout le drame de notre personnage qui voulait pourtant faire le bien.

« Les gens détestent ce qu’ils ne comprennent pas ».

Un film de super héros mature

 

Je tiens à préciser que Batman V Superman n’est absolument pas le style de film de super héros que vous pouvez voir du coté Marvel. Dans Batman V Superman on ne vous assomme pas de répliques et punchlines humoristiques à tout va ainsi que des explosions à gogos. Dans notre film, il y a de la complexité du coté de ses personnages, du gros travail à la fois sur la mise en scène, les scènes d’action, les décors mais aussi un gros travail sur le scénario loin de tenir sur un post it. Notre film est un film de super héros constitué différemment des autres, travaillant sur le message qu’il en ressort et la profondeur de ses personnages, plutôt que de nous noyer dans les scènes d’action. On laisse tomber le célèbre : parlote, action, parlote, action, … Scènes d’action un peu trop nombreuses dans Man of steel, ce qui faisait, même si Superman en avait grandement besoin, l’un des défauts du film. Snyder a apprit de ses erreurs, il corrige, même si le film ne sera pas parfait mais aurait pu l’être.

vlcsnap-2016-03-24-08h56m17s961

Si vous étiez fan du Batman de Christopher Nolan ou bien celui de Tim Burton « non je ne parlerai pas à ceux qui ont aimés les Batman de Joel Schumacher », attendez-vous à voir autre chose. Ben Affleck, plutôt Batfleck « surnom qu’on lui a donné » s’en sort parfaitement. Pire, il éclipse la prestation de Christian Bale déjà excellente. Le Batman version Ben Affleck est torturé, plus bad ass, encore plus charismatique. Du coté du style de combat, même là on change totalement. On laisse tomber les coups de coudes de Christian Bale et on balance de bons gros coups de poings, on casse des bras, on explose la mâchoire d’un criminel à bon gros coup de pied, on utilise ses gadgets à bon escient, on use de son intelligence pour se sortir de tous les dangers. Bref, ce Batman nouvelle génération, est à l’image du nouveau Superman : mieux vaut ne pas le chercher.

« Dans mon rêve, elles m’ont porté vers la lumière, sublime mensonge ».
Qualité visuelle ahurissante

 

D’ailleurs, l’une des grandes qualités du film c’est bien entendu ses scènes d’action avec des scènes de combats dont l’affrontement tant attendu de Batman contre Superman tout bonnement spectaculaire. On n’avait jamais vu ça, c’est très impressionnant. Effets spéciaux surprenants et aussi somptueux que ce que nous avait offert Snyder dans Watchmen. Batman V Superman est un véritable chef d’œuvre visuel, on est ébahi devant ce travail incroyablement beau et détaillé. Le travail sur les lumières, la gestion des angles de la caméra, les chorégraphies, on prend une vraie claque. Remercions Zack Snyder qui a fait revenir son chef opérateur qui avait déjà travaillé avec lui sur 300, Sucker punch ou bien encore Watchmen. Attention, même si le film comportera beaucoup de violence qui ne sera que suggérée, Batman V Superman ne déversera pas d’hémoglobine à foison.

vlcsnap-2016-03-24-08h56m56s193

On comprend mieux pourquoi Snyder avait parlé d’une version non censurée de son film et comportant pas moins d’une heure supplémentaire. De quoi agrandir le plaisir des fans. Du plaisir, on en aura aussi du coté de la musique, toujours composé par Monsieur Hans Zimmer aidé par Junkie XL « Deadpool » réutilisant le thème de Man of steel que l’on commence à connaitre mais utilisant aussi un nouveau thème musical pour Batman. On change celui entendu dans la trilogie de Nolan dont Zimmer était aussi compositeur pour nous offrir un nouveau thème tout neuf. Une fois encore, Zimmer sait nous émouvoir, vibrer, sait rendre les scènes tragiques ou héroïques et arrivera même à nous faire verser une larme tant ses musiques sont envoutantes, nous transporte avec même une petite séquence tribale, énergique très originale. Quel artiste !

 

Superman/Batman : le jour affronte la nuit

 

En jonglant entre Batman et Superman, c’est tout l’esthétisme, certains plans symboliques « le premier sauvetage de Superman en est la preuve vivante », l’ambiance et les décors du film qui changent, tout comme la musique. Deux univers en parallèles donc. Autre bonne nouvelle, rappelez-vous cette image dans Man of steel qui voyait les couleurs vives et pastels que l’on pouvait voir dans les anciens Superman laisser leur place à des couleurs plus froides, ternes et sombres comme dans le Dark Knight de Christopher Nolan. Dans Batman V Superman, cette erreur a été corrigée permettant de retrouver les couleurs éclatantes de l’homme d’acier. Mais là où il y a de la lumière pour Superman il y a de l’obscurité pour Batman et il sera intéressant de voir ses nuances tout en gardant bien l’esthétisme du film ressemblant à celui du film Watchmen. C’est beau à en avoir la chair de poule. Mais c’est surtout le fait d’avoir ces deux grands super héros que son Batman et Superman partager enfin l’affiche d’un seul et même film. Quand on pense que l’année prochaine la Ligue des Justiciers « équipe regroupant d’autres héros de l’univers Dc Comics » sortira sur nos écrans, l’excitation est à son comble.

 

Henry Cavill Vs Ben Affleck

vlcsnap-2016-03-24-09h01m06s462
On retrouve avec grand plaisir un Henry Cavill encore plus hargneux que dans Man of steel et qui a fait son petit bout de chemin. Un acteur qui a pas mal évolué et qui nous donnera la possibilité de voir quel comportement et qu’elle prestation il aura opté pour son alter ego Clark Kent, le journaliste du Daily Planet. Superman est moins naïf et commence à comprendre que le monde est cruel. Lui qui voulait faire le bien grâce à ses dons comme son père lui avait dit. Un super héros vu comme une image un peu trop christique dans Man of steel qui sera plus vu dans notre film comme l’espoir, la lumière dont les gens attendaient. Il y aura d’ailleurs de magnifiques scènes montrant cette image même si les mauvaises langues diront que ça n’a pas vraiment changé de l’opus précédent. Le sauveur que nous connaissons tous, celui qui a juré utiliser ses dons pour sauver l’humanité, est enfin montré dans toute sa splendeur. Mais, on vous montrera aussi que même si il est plus rapide qu’un train, il ne peut malheureusement pas sauver tout le monde. Malheureusement, le charisme exceptionnel de Ben Affleck lui volera la vedette. De quoi calmer tous les détracteurs lorsqu’ils ont appris que Ben Affleck, ayant interprété le super héros de Marvel Daredevil, avait été choisit pour se glisser dans le costume de l’homme chauve souris.

« Dis moi, est ce que tu saignes ? Tu saigneras ! »

 

Batfleck fait son entrée dans le monde de Dc Comics
Tout comme les critiques négatives qui pleuvaient lorsque l’on apprit que l’acteur Heath Ledger serait le nouveau Joker dans The Dark knight avant même d’avoir vu le rendu au cinéma, Ben Affleck essuyait déjà des insultes et nombreuses pétitions demandant à la production de renvoyer l’acteur. Quelle surprise de voir dans le film que l’acteur est parfait et à l’aise aussi bien dans son nouveau costume flambant neuf de Batman qu’en tant que le playboy Bruce Wayne âgé d’une quarantaine d’année. Costume proche de ce que l’on peut voir dans les comics de Frank Miller. D’ailleurs, c’est une première, Batman en prendra pour son grade dans le film et heureusement qu’il portera un costume à l’épreuve de tous projectiles auquel cas, au revoir Batou. On garde la voix roque et d’outre tombe des Nolan mais on laisse tomber le coté « armure » et on se tourne vers un costume à l’épreuve des balles mais d’une autre matière et d’un design plus symbolique de l’homme chauve souris. Ce Batman est terrifiant.

vlcsnap-2016-03-24-09h00m45s865

vlcsnap-2016-03-24-10h13m39s116

Du coté de l’interprétation de Ben Affleck dans le film, on voit la différence entre son interprétation quelque peu médiocre dans Daredevil et autres productions « sauf l’excellent Will Hunting » avant de commencer à jouer brillamment dans le film The Town et Argo. « Batfleck » est massif, physique et en impose à l’écran. L’aura du Batman des comics, il l’a. Un Batman qui a beaucoup vécu, âgé d’une quarantaine d’années, c’est un Batman expérimenté presque en fin de parcours mais en colère, frustré, toujours hanté par son passé et n’arrivant du coup plus à raisonner. Ce Batman est totalement différent de ce qui a été fait par le passé. Il prend une nouvelle dimension. Très proche du Batman fragile mais tiraillé par son désir de vengeance de la série de comics The Dark Knight returns que vous pouvez voir en film animé de 2 parties. Un Batman plus proche d’une quête de revanche que de sa quête de justice allant jusqu’à utiliser des armes à feu. Batman V Superman s’inspire donc de ce Batman tout comme de son affrontement contre Superman vu dans la deuxième partie de cet animé et comics.

« Il a le pouvoir d’anéantir le genre humain. Même s’il y a 1% de risque qu’il soit notre ennemi, tenons ça pour certain ».

 

Et les autres personnages dans tout ça ?
N’oublions pas pour autant une autre révélation du film : Jesse Eisenberg « Social Network » qui joue le rôle du Némésis de Superman, Lex Luthor. On laisse tomber le Lex Luthor à la sauce Kevin Spacey dans Superman Returns qui ne rendait pas justice au personnage en faisant de lui un clown loin d’être effrayant. Ici le Lex interprété par Eisenberg est magistrale et apporte une nouvelle dimension au personnage que l’on avait vu que en lisant les comics. Ici le Lex à l’apparence de Nerd cousin avec Mark Zuckerberg est aussi terrifiant qu’intelligent avec en plus cette manière de parler nous montrant le degré très élevé de folie. De plus, c’est un personnage manipulateur, extravagant et terriblement machiavélique.

Même du coté d’Amy Adams, nouvelle Lois Lane, il y a de la nouveauté. Moins tête à claque que dans Man of steel, on laisse tomber la demoiselle en détresse pour la vraie journaliste d’investigation et surtout Lois sera un élément majeur du film qui apportera beaucoup au film et aux personnages. Laurence Fishburne est de retour en Perry White tout comme Diane Lane en Martha Kent. D’autres personnages font leur apparition mais mieux vaut garder le secret sur leurs identités car, même de ce coté, les surprises seront légion. A noter que l’alchimie entre Henry Cavill et Ben Affleck est excellente, nous faisant sentir ce début de complicité et cette grande amitié entre les deux acteurs « et dire que pendant les premiers jours de tournage ils faisaient ce concours d’ego ridicule à celui qui sera le plus balèze ». Voir nos deux héros réunis, ça n’a pas de prix et c’est absolument jouissif de les voir enfin partager l’écran après ne les avoir vu que dans des films d’animation ou dans les comics.

jeremy irons
De plus, on appréciera Jeremy Irons dans la peau d’un Alfred Pennyworth toujours aussi sage et proche de Bruce Wayne. On laisse plus ou moins tomber le coté père de substitution pour faire d’Alfred un allié encore plus présent pour aider Bruce Wayne à combattre le crime. Ce personnage apportera cette mini touche d’humour que le film aura besoin.

 

Pour les fans des comics ou pas ?

 

Il est loin le temps où nos héros en collants étaient ringards. On appréciera les nombreuses références et autres très grosses surprises en rapport avec l’univers Dc Comics mais chut, je vous laisse découvrir les nombreuses surprises qui vous attendent. Si vous avez lu quelques comics de Superman, vous vous rendrez compte que Snyder a brulé quelques étapes et évènement importants dans l’histoire. Visiblement trop gourmand, peut être trop excité à l’idée d’écrire le scénario d’un film où Batman rencontre Superman, il en vient trop vite aux faits. Pour les fans du comics, ça sera donc difficile à avaler même si plaisant à voir enfin sur grand écran mais la construction est bien amenée même s’il y aura relecture tout comme bon nombres d’autres adaptations filmique de comic book. Pour les autres, pas de soucis.

vlcsnap-2016-03-24-08h57m57s869
Il sera intéressant de voir comment cet affrontement que tout le monde attendait arrivera. Je vous rassure, il n’est pas ce qui résumera notre film et ça, vous le verrez dès les premières minutes. De nombreux défis attendent nos deux héros. Il nos faudra pas oublier que contrairement aux Batman de Nolan, Batman n’évoluait pas dans un monde où d’autres super héros existent. De cette situation, créera une autre dimension à l’univers du super héros face à des personnages extraordinaires.

vlcsnap-2016-03-24-08h57m32s626
Loin d’être un simple divertissement, Batman V Superman a cette réflexion intéressante sur les conséquences d’un super héros ou d’un homme usant de violence. Certains n’apprécieront pas son coté trop sérieux et critiqueront ce « défaut ». Contrairement à Marvel qui use des mêmes ingrédients et scènes répétitives dans ces films « sauf Les gardiens de la galaxie et le moyen mais fun Ant man », Dc Comics opte pour des films à l’ambiance sombre et sérieuse. En sommes un ton adulte que l’on retrouve dans les comics. Normalement il devrait être aussi le même cas dans les Marvel « sauf pour certains comme Spiderman ou bien Deadpool avec l’un à l’humour bon enfant et l’autre plus trash ». Les films de super héros ne sont pas censés être drôle « même si comportant quelques petites répliques ou situations comiques » et traitent de sujets sérieux qui donnent à réfléchir sur la manière dont pourrait fonctionner notre monde et comment l’humanité réagirait si elle était face à des hommes aux super pouvoirs.

« Mensonge vieux comme l’Amérique : l’innocence du pouvoir ».
Pour conclure

vlcsnap-2016-03-24-08h58m25s249

Loin des films Marvel rose bonbon et tous similaires, Batman V Superman est une vraie claque et même si certaines mauvaises langues diront le contraire, ce film réussit ce qu’il voulait faire: apporter un vent de renouveau, apporter une nouvelle vision du monde des super héros. Impressionnant, spectaculaire, un scénario complet, des répliques et scènes déjà cultes, effets visuels et mise en scène dignes du talent du réalisateur, riche en rebondissements et surprises, musiques immenses, jeu d’acteurs très bon, respect des personnages, ambiance à la fois sombre et héroïque, héros attachants et émouvants, une nouvelle batmobile mixant l’apparence d’un tank et d’une formule 1, une Batcave relookée et esthétiquement épatante , un Lex Luthor machiavélique, un nouveau Batman torturé et bad ass à souhait, un affrontement violent, puissant et fun, des scènes d’action spectaculaire et des références à l’univers bien placées. Ce film donnera à réfléchir en évoquant la peur, peur pouvant faire ressortir le pire de nous-mêmes. C’est là qu’on se rend compte que les films ou séries de super héros sont très thérapeutique et philosophique. 2h35 ( contre 3heures pour la version longue) qui passent à vitesse grand V, on ne pensait pas ça possible. Une très belle réussite pour un film annonçant une future suite qui s’annonce grandiose.

« Nous nous battons, nous nous entretuons, nous nous trahissons les uns les autres, mais nous pouvons tout reconstruire. Nous pouvons devenir meilleurs, nous serons meilleurs. Il le faut ».

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.