Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Les visiteurs: Prêts à voir une comédie culte dans votre boite à troubadours?

les visiteurs afficheRésumé du film

 

En 1123, après avoir sauvé la vie du roi de France Louis VI, Godefroy de Montmirail obtient la permission d’épouser Frénégonde de Pouille, la fillotte du Duc de Pouille. Pendant sa route le menant au château, Godefroy dit « le hardi », absorbe à son insu un breuvage concocté par une sorcière qu’il avait faite prisonnière. En pleines hallucinations, le hardi tue accidentellement le père de Frénégonde, persuadé qu’il était un ours. Afin de réparer cette terrible faute, Godefroy se rend chez un mage afin de trouver une solution. C’est alors que le mage lui concocte une potion lui permettant de retourner dans le passé avant le terrible drame. Parce qu’il avait oublié un ingrédient indispensable, le mage s’aperçoit qu’il a envoyé Godefroy et son écuyer Jacqouille la Fripouille dans le futur. Plus précisément, au XXème siècle…

Infos sur le film

 

Réalisé par Jean-Marie Poiré
Avec Jean Reno, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel
Genre : Comédie
Film Français
Durée du film : 2heures environ

 

3 Anecdotes sur le film

 
– C’est en tombant sur de vieux cahiers d’école et découvrant une histoire qu’il avait écrite à l’âge de 17 ans en plein cours de mathématique, que Jean-Marie Poiré aura l’idée de son film. Il décidera de confier l’écriture du scénario à Christian Clavier.

  • Jean Reno et Christian Clavier avaient déjà partagés l’affiche dans le film Opération Corned Beef «réalisé aussi par Jean-Marie Poiré » en 1991, soit 2 ans avant Les visiteurs.

– C’est le château Comtal de la cité de Carcassone qui a été choisit pour représenter le château des Montmirail à son époque médiévale et celui d’Ermonville pour représenter le château à l’époque actuelle.

 

 

En l’an de grâce 1123, le roi Louis VI Capet, dit Le Gros, affrontait aux frontières du royaume son cousin roi d’Angleterre et duc de Normandie. Ses hommes croyaient en Dieu, et aux forces du mal .

 

 

Quelle jouissance de voir et revoir ce film

 

Jean Reno et Christian Clavier se retrouvent 2 ans après Opération Corned Beef pour l’une des meilleures comédies française de tous les temps. Efficace, débordant d’ingéniosité sur tous les plans, portée par un duo mythique, multipliant les scènes et répliques cultes, effets spéciaux inédits en France et permettant d’avoir deux Christian Clavier face à face, provoquant du rire à chaque instants, livrant une trame scénaristique originale et captivante, Les visiteurs voit un noble et son écuyer débarquer dans le XXème siècle et, à peine arrivés à cette époque, commencent à découvrir le monde moderne dans lequel ils sont tombés accidentellement. De quoi nous offrir une multitude de situations délirantes.

vlcsnap-2016-04-04-16h00m10s601
Après un début sonnant très épopée moyenâgeuse d’une parfaite maitrise en terme de mise en scène et avec en prime l’esprit des films des Monthy Python, puis après avoir posé les bases de notre intrigue, nous quittons le moyen âge pour plonger au XXème siècle aux cotés du Comte Godefroy de Montmirail et son écuyer Jacquouille la Fripouille. Aventure, comédie et histoire, voila la combinaison parfaite pour ce film. Alors les gueux, prêts à regarder une bonne comédie dans votre boite à troubadours ?

 

Présentation des nobles et des gueux de notre histoire

 

vlcsnap-2016-04-04-16h52m38s686Godefroy de Montmirail « interprété par Jean Reno » : Godefroy Amaury de Malfête, comte de Montmirail, d’Apromont et de Papimcourt, fils de d’Aldebert Malfête et de Thibault de Monfaucon. Godefroy est capitaine de Louis VI Le gros et proche de lui. Godefroy accompagne le roi dans toutes ses rencontres secrètes, dont celle avec une princesse Anglaise. Surpris par des chevaliers Anglais, il est sauvé par Godefroy. Grace à son courage, Godefroy aura la permission de demander en épousailles Frénégonde de Pouille, fille du Duc Fubert de Pouille. Godefroy est toujours accompagné par Jacquouille la Fripouille, son écuyer. En rentrant à son donjon, Godefroy qui a capturé en chemin une sorcière, est manipulé par cette dernière et tue par erreur son futur beau-père. Voulant à tout prix réparer son erreur, il s’en va demander conseil à un enchanteur qui lui préparera une potion afin qu’il puisse revenir quelques minutes avant l’accident. Mais, ayant oublié un ingrédient, l’enchanteur envoi Godefroy et Jacquouille en plein XXème siècle.

« Je ne suis point malade ni foldinguo ».

vlcsnap-2016-04-04-16h54m25s369

Jacquouille la Fripouille « interprété par Christian Clavier » : L’écuyer de Godefroy. Traité avec un profond dédain par son maitre qui le décrit comme un animal, Jacquouille n’est pas très gracieux et accompagnable mais il est futé et renifle bien les pistes. Sale, hystérique par moments, pas très intelligent, Jacquouille représente le gueux de base, pauvre et imbécile. Sa relation avec Godefroy sera amenée à changer pendant le film.

 » Ma mère avait pour nom Gwendoline, elle est morte dévorée par les loups… parce que notre père qu’était parti pour boire à la taverne de Duchenot a crevé gelé dans l’étang à cause de son pied-bot. C’est diiiiingue nan ? »

vlcsnap-2016-04-04-16h53m22s012Béatrice Goulard de Montmirail « interprétée par Valérie Lemercier » : La petite petite petite petite petite petite fillotte de Godefroy, véritable sosie de dame Frénégonde. Elle rencontrera Godefroy qu’elle prendra pour son cousin, disparu il y a plusieurs années. C’est en entendant la devise des Montmirail lorsque Godefroy, prit pour fou et se battant contre des CRS, conclut que c’est son cousin Hubert mais qu’il est amnésique. Elle décidera de le ramener, lui et Jacquouille « dont elle pense que c’est le frère d’Hubert » chez elle. Ce qui ne sera pas très bien vu du coté de son mari Jean-Pierre qui verra d’un très mauvais œil le rapprochement entre sa femme et Godefroy.

« M. Ouille, reculez vous ! Vous avez mangé des crottes au fromage ce matin ? Excusez-moi mais j’peux pas ouvrir la fenêtre. Restez bien au fond de la voiture ».

vlcsnap-2016-04-04-16h53m36s736Jean-Pierre Goulard « interprété par Christian Bujeau » : Le mari de Béatrice avec qui il vit avec elle et leurs deux enfants dans une petite maison proche d’une église. Dentiste et ayant son propre cabinet dans une partie de la maison, Jean-Pierre, contrairement à sa femme, n’est pas issu d’une famille de noble. Il sera complètement dépassé par les évènements lorsqu’il fera la connaissance de Godefroy et Jacquouille et aura bien du mal à garder son sang froid face au comportement des deux hommes.

« Je comprend pas mais qui est amnésique ? Ton cousin Hubert ou l’autre putois là ?! »

vlcsnap-2016-04-04-16h54m13s572Jacques-Henri Jacquard « interprété par Christian Clavier » : Lointain descendant de Jacquouille, nouveau riche qui a réussit à mettre la main sur le château des Montmirail, l’a transformé en hôtel et en est devenu le propriétaire. Odieux, faux bourgeois chic et maniéré, opportuniste, vulgaire, méprisant, tout de l’homme détestable.

« Jacqueline, appelez le couvreur et dite lui que je refuse de payer la note de ramonage. Il laisse traîner des grosses mottes d’étoupe un peu partout ».

vlcsnap-2016-04-04-16h53m10s373Dame Ginette « interprétée par Marie-Anne Chazel » : Ginette Sarclay ou Dame Ginette comme elle se fait appeler est une SDF qui rencontrera Godefroy et Jacquouille près d’un restaurant alors qu’elle faisait les poubelles. Croyant en voyant leurs tenues que les deux hommes faisaient parti du show-biz, elle leur montrera ses talents de chanteuse et de joueuse d’accordéon, pensant obtenir une audition. Cette petite démonstration ne sera pas au gout du propriétaire du restaurant qui l’à menacera elle, Jacquouille et Godefroy avec un fusil de chasse ce qui séparera les deux hommes. Nous serons amené à revoir souvent cette femme qui partagera quelques scènes avec Jacquouille.

« Quand tu te mouches t’as pas l’impression de serrer la main à un pote ? »

Maintenant silence, je parlemente

 

Les visiteurs c’est ce qu’il se faisait de mieux en termes de comédies françaises dans les années 80/90, deux heures de spectacle, d’humour faisant toujours mouche, de nombreux personnages bien développés, tout comme son histoire profonde. Du coté des musiques, le compositeur Eric Lévi « Opération Corned Beef, Les anges gardiens » fait des merveilles. Ajoutons en plus l’un des thèmes musical principaux composé par le groupe Era et nous obtenons une musique épique, symphonique, mystérieuse, de quoi émouvoir. Coté décors, le film ayant été tourné à Carcassone, c’est somptueux. La reconstitution du moyen âge, des costumes, du style de vie est une vraie réussite. Cette histoire de moyenâgeux propulsés au XXème siècle, confrontés à la technologie moderne et nouvelle manière de vivre permettra de vous offrir de nombreuses scènes délirantes.


Godefroy et Jacquouille se lavant les mains dans la cuvette des toilettes, Jacquouille découvrant le dentifrice et en faisant des éloges, Jacquouille qui mange son sandwich en ne retirant pas le cellophane, il y aura de quoi rire, beaucoup. On soulignera beaucoup le décalage entre la manière de vivre au moyen âge et la vie à notre époque. Un vrai régal. Si en plus on rajoute diverses expressions de personnages venant d’époques différentes, on comprendra parfaitement pourquoi Les visiteurs a obtenu son statut de film culte.

bonne nuitée les potiaux

Bonne nuitée les potiaux!

Coté jeu d’acteurs c’est aussi un succès avec l’alchimie et l’implication du duo Jean Reno/ Christian Clavier « qui sublime une fois de plus un film grâce à son talent de comique » marchant du tonnerre, Valérie Lemercier, même si on sent par moment sa manière de surjouer, d’en faire des tonnes, est excellente en bourgeoise dépassée par les évènements, Marie-Anne Chazel est comme à son habitude imprégnée par le personnage qu’elle interprète, Christian Bujeau nous fera piquer des crises de rire en le voyant piquer des crises de nerf. Bref, tout ce lot d’acteurs et d’actrices fonctionne à merveille. Les visiteurs fonctionne pour ce tout qui a contribué à en faire un véritable succès mérité. N’oublions pas non plus que grâce à ses multiples répliques, ce film fait partie de notre vie quotidienne.

 

vlcsnap-2016-04-04-15h58m56s912
Combien de fois utilisons-nous des expressions comme « Okayyyy, qu’est ce que c’est qu’ce binz ?, diiingue ou bien merci la gueuse, tu es un laideron mais tu es bien bonne » ? Même après l’avoir vu et revu, ce film ne lasse pas. C’est beauf, désopilant et pathétique, mais ça fonctionne. Jean-Marie Poiré, prouve quel excellent réalisateur il est, même si coté montage, sa manière de vouloir par moment venir un peu trop rapidement aux faits « voir surtout Les anges gardiens et son montage massacré » gâche un tout petit peu le plaisir de noir ses films.

 

Il faut maintenant conclure prestement

 

Répliques cultes qui en sont venus à faire parti du quotidien des Français, personnages burlesques, rythme effréné, action et aventure, masse de scènes et situations hilarantes, décors et costumes d’époque, aucune longueur, le duo Reno/ Clavier mythique et attachant, personnages secondaires excellents, Les visiteurs est un véritable phénomène. Alors si vous ne riez pas une seconde et ne comprenez pas pourquoi ce film est tellement culte, vous n’avez qu’a prendre de la juvamine !

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Comédie, Films cultes et sagas à voir

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :