Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Le livre de la jungle, Live: Nouvelle relecture d’un classique de Disney

Après Maléfique, après Cendrillon, un autre grand classique des studios Disney se voit revisité et adapté en film en prises de vues réelles : Le livre de la jungle. La réalisation sera confiée à Jon Favreau, réalisateur d’Iron man 1 et 2 qui, en tant que fan du livre de la jungle, c’est brillement impliqué dans le projet. Avec ce film, nous seulement il garde intact l’aura et la magie du chef d’œuvre animé de 1967, mais il y a en plus apporté une immersion totale dans une jungle reconstruite en images de synthèses et incluant 64 espèces animales. Résultat, on y croit et on est émeut par tant de sincérité et de réalisme. La jungle, comme si vous y étiez. Bien que ce film sera bien plus sombre que sa version colorée, chaque éléments ayant fait le succès de ce film seront bel et bien de retour pour nous offrir de la nouveauté, de l’inédit avec quelques petits réajustement au niveau de l’histoire. Le livre de la jungle, c’est encore une pure réussite made in Disney. Prêts à vibrer de nouveau ?

livre de la jungle affiche
L’histoire

Mowgli, un petit homme trouvé dans la jungle par une panthère alors qu’il était bébé, puis élevé par une famille de loups, se retrouve menacé par le tigre Shere Kan, véritable tyran, qui, portant des cicatrices lors d’un affrontement avec les hommes, considère le jeune garçon comme une menace qu’il faut éliminer. Poussé à quitter sa famille, Mowgli se lance dans un voyage qui le guidera au village des hommes. Aidé par Bagheera, celui qui a toujours veillé sur lui, le petit homme fera de nombreuses rencontres aussi hospitalières qu’hostiles. Pendant ce temps, Shere Kan, bien décidé à tuer Mowgli, prend les mesures pour attirer le jeune garçon dans un piège.

 

Infos sur le film

Réalisé par Jon Favreau
Avec Neel Sethi
Et les voix françaises de Lambert Wilson, Eddy Mitchell, Cécile de France, Leila Bekthi
Genre : Aventure, Fantastique, Action
Film Américain
Durée : 1h45 environ

Le livre de la jungle : conte initiatique

vlcsnap-2016-04-15-10h15m53s619

Qu’on se le dise, fans inconditionnels du classique de Disney, n’ayez aucune crainte, votre âme d’enfant reconnaitra parfaitement tout ce qui vous avait émerveillé dans ce film. Cette version live reprend les grandes lignes de la version animée avec son petit lot de nouveautés, tout comme les films Maléfique ou Cendrillon. Seulement, contrairement à cette version, la version live sera plus sombre, tout comme on pouvait la percevoir dans la version papier de 1894 de Rudyguard Kipling. Que ce soit le tigre Shere Khan ou bien l’orang-outan et roi des singes Louie, qui rêve de devenir un humain. Tous deux seront véritablement effrayants. De quoi avoir des craintes pour la vie de Mowgli. Cette histoire d’orphelin recueilli et élevé par une famille de loups va vous émouvoir autant que vous en mettre plein la vue pour un film réalisé entièrement en images de synthèses.

Un seul acteur pour un film réalisé intégralement en images de synthèses

Neel Sethi, 10 ans, seul acteur du film livre une prestation mémorable. Tout premier film pour le jeune garçon parfaitement à l’aise dans son rôle. Ces interactions avec tous les animaux créés par ordinateur sont justes. Un jeune garçon impliqué jusqu’au bout. Tellement de tendresse, de bonté, de générosité, de serviabilité, de respectuosité, de bravoure se dégagent de lui pendant toute la durée du film. Il a su capter l’essence même du Mowgli version animée. De plus, l’acteur, à l’adorable petite frimousse qui vous attendrira, ne manquera pas de vous surprendre grâce à son agilité lors de ses nombreuses cascades. Tarzan n’a qu’à bien se tenir !

vlcsnap-2016-04-15-10h18m29s590
L’acteur, qui a joué chacune des scènes sur un fond bleu a été par la suite incrusté dans des décors incluant par la même occasion des animaux avec qui il aura de nombreuses interactions. Les lianes, les arbres, cette nature très dense, absolument tout a été fait par ordinateur. On n’avait pas revu ça depuis le film Avatar de James Cameron. Le pire c’est qu’à l’écran, sans avoir eu ses informations, il est impossible d’imaginer que tout ce que l’on voit n’est pas réel. Un travail impressionnant a été réalisé du coté de l’animation de ses animaux. De leurs expressions, leurs façon de se déplacer, de bouger, tout a été travaillé minutieusement.

vlcsnap-2016-04-15-10h19m11s896
On sera aussi stupéfait de voir les personnages tels que l’ours Baloo, le serpent Kaa, la panthère Bagheera prendre vie sous nos yeux. Tout de leur caractère, leur façon de parler et de bouger ont été récupérés. Ses animaux, pourtant créés par ordinateur, sont aussi adorables qu’expressifs arborant un pelage plus vrai que nature. Les personnages de la version animée de 1967 sont devenus pratiquement réels. Que ce soit en premier plan ou en second plan comme cette scène incluant une horde de singes, on est sidéré par tant de réalisme. Quel travail incroyable ! Quel choc ! Comme quoi, tout ce que Disney touche devient magique.

Une aventure merveilleuse

Coté mise en scène, elle est dynamique avec quelques moments de temps mort et d’émotion mais c’est bien l’action spectaculaire qui est de mise. Baloo oblige, toute la richesse, l’humour, la joie de vivre et le charisme du personnage seront de retour, tout comme quelques chansons « on sera loin de la comédie musicale made in Disney » dont une que l’on doit fredonner à chaque fois que tout va mal. Vous savez : « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire ».

vlcsnap-2016-04-15-10h18m18s085
Notre film ne sera pas que visuel il sera aussi initiatique pour notre héros qui devra apprendre à se débrouiller seul et quitter le nid familial. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est très rusé et inventif, un vrai petit Macgyver de la jungle. Vous comprendrez en regardant le film. De plus, sa relation avec sa famille de loups sera à la fois tendre et émouvante, tout comme sa relation avec Bagheera et plus tard avec Baloo, qui se servira plus du petit homme pour pouvoir se nourrir, prétextant qu’il doit préparer son hibernation. Mais l’amitié n’est jamais bien loin et on appréciera les quelques moments de tendresse passées entre les deux personnages.

vlcsnap-2016-04-15-10h16m02s702
Le livre de la jungle aura aussi un coté très religieux. Il apprendra à se prosterner devant les éléphants qui sont représentés dans notre film comme les créateurs de la jungle. L’éléphant est donc une sorte d’être suprême qu’il faut traiter avec le plus grand respect. Il y aura aussi dès le début l’apprentissage de Mowgli à respecter les règles de la meute de loups.

« Voici la loi de la jungle, aussi vieille que le ciel, aussi sincère. Le loup qui la respecte devient prospère. Mais le loup qui l’enfreint devient poussière, comme la liane sur l’arbre qu’elle enlace, la loi partout, passe et repasse. Car la force de la meute est dans le loup, et la force du loup est dans la meute ».

Dans cette gigantesque jungle, il sera aussi question de parler non pas de la survie de chaque espèce mais de la survie de TOUTES les espèces lors de la trêve de l’eau. Quand la terre devient sèche, que l’eau commence à manquer, aucun animal ne doit en affronter un autre près des points d’eau. Du coup, aux rares points d’eaux qui subsistent, tout animal si petit soit il n’a rien à craindre pour sa vie. Les points d’eau deviennent donc une zone de paix, un lieu où l’ordre naturel de la chaine alimentaire n’existe plus. De quoi donner, en plus du travail sur les relations entre les espèces et le travail sur le personnage de Mowgli, beaucoup de profondeur au film.
Coté doublage français, même s’il sera remis à neuf et aura quelques petites fautes d’intonations comme du coté du doublage du roi Louie par Eddy Mitchell « qui poussera par ailleurs la chansonnette », il sera d’une grande qualité et fidèle à son prédécesseur mais avec une petite touche de modernité.

Pour conclure

vlcsnap-2016-04-15-10h17m50s349
Entre l’émerveillement, l’enchantement, l’émotion, l’humour, Disney nous propose une nouvelle version de la célèbre histoire du Livre de la jungle. Bien que moins coloré, plus sombre, plus sauvage, plus bestiale, cette nouvelle interprétation du classique de Disney n’a rien perdu de sa superbe. On reprend les mêmes ingrédients qui ont fait le succès de la version animée pour le transposer, comme les autres œuvres dernièrement « Maléfique, Cendrillon », pour nous offrir une nouvelle expérience cinématographique. Une jungle d’une richesse impressionnante, des effets numériques bluffant donnant cette sensation d’immersion totale dans ce lieu gigantesque, des animaux plus vrais que nature qui parlent et sont très expressifs, du jeu sincère et juste de Neel Sethi, le réalisateur Jon Favreau nous livre un récit riche en action, en humour, en affrontement, en cascades grandioses, en musiques épiques, avec cette grande leçon de vie et de courage où il sera question d’un petit garçon qui grandira en survivant dans un milieu hostile. Du très grand Disney, une fois de plus. A voir pour les petits comme les plus grands.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Aventure, Disney, Fantastique

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :