Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Jumeaux: Schwarzy a un frère jumeau, si vous jure !

jumeaux afficheRésumé du film

 

En 1953, dans un laboratoire, des scientifiques tentent de créer grâce à 6 gènes d’hommes différents les uns des autres et aillant chacun des qualités très différentes afin de donner naissance à un être exceptionnel. L’expérience rate et la mère porteuse donne naissance à deux jumeaux très différents. Ils sont enlevés et séparés lors de l’accouchement et l’ont fait croire à la mère que l’un des deux a été tué. 35 ans plus tard, l’un des jumeaux, Julius, élevé depuis sa naissance sur une ile paradisiaque, apprendra la vérité et essayera par tous les moyens de tenter de retrouver son frère.

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Ivan Reitman
Avec Arnold Schwarzenegger, Danny DeVito, Kelly Preston
Film américain.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 45 environ

 

Lassé d’entendre les critiques lui dire qu’il ne fait que tuer des gens dans ses films, Arnold Schwarzenegger, fan de comédies, décide de mettre entre parenthèse sa carrière d’acteur de films d’action pour s’essayer à la comédie. Seulement pour se lancer, il lui fallait quelqu’un pour l’encourager. C’est à la fin de l’année 1986, en dinant un soir avec le réalisateur de SOS fantômes, Ivan Reitman et le comédien Robin Williams que cette idée de vouloir changer de registre se développera. Parce qu’Ivan Reitman décelait en Arnold une certaine innocence qu’il n’avait jamais vue et un certain sens de l’humour, que le film Jumeaux allait naitre. Et si l’acteur catalogué héros de film d’action pouvait jouer cette fois dans une comédie, le rôle d’un costaud innocent ?

La naissance du film

 

En rentrant de voyage, Arnold rappela Reitman pour lui proposer de travailler ensemble. Il accepta et demanda à quelques scénaristes de préparer des ébauches, idées d’un personnage et d’une histoire. Sur 5 idées, 1 seule fut retenue : une histoire de jumeaux mal assortis, produits d’une expérience scientifique visant à créer l’être humain parfait. Puis vint le titre du film : The experiment, qui ne plaisait pas à l’acteur compte tenu de ses antécédents germaniques. Un autre nom fut donné : Jumeaux.

tournage jumeaux

Pour trouver l’acteur qui devait jouer ce jumeau qui ne ressemblait physiquement pas à son autre frère, Arnold avait déjà repéré celui qu’il voulait : Danny Devito. L’idée plu à l’acteur. L’équipe étant montée, il fallait maintenant un studio de production qui accepterait le film.

 

Petit problème, Reitman, Schwarzenegger et Devito étant des hommes payés très chers, ils étaient en position de faiblesse du coté des négociations de leur cachet. C’est alors qu’une idée vint : personne ne sera payé MAIS, en échange, il veut un pourcentage sur les recettes au box office ainsi que les ventes et locations de vidéos. A Hollywood, on appelle ça une rémunération de Back end « pourcentage sur les recettes finales d’un film ». Restait à savoir si le film allait être un succès. Pour cela, il fallait qu’il remporte au moins 50millions de dollars. Devinez quoi, Jumeaux a été le plus grand succès commercial de Schwarzenegger avec plus de 216 millions de dollars en recette mondiale. En France, le film totalisera plus de 2 millions d’entrées.

 

Préparation pour les rôles

 

Pour Danny Devito, qui interprète Vincent Benedict et qui a une expérience à la télévision et au cinéma dans beaucoup de comédies, les choses étaient plus aisées. L’acteur ne plaçait pas des répliques drôles, n’avait pas besoin de blagues pour faire de l’humour. Il s’est servi plutôt des situations. Usé de sa voix, usé de son regard, usé de sa façon de se déhancher, il savait ce qui était bon pour faire vendre. Il y avait aussi beaucoup d’échange entre lui, les scénaristes afin d’ajuster les scènes et les dialogues. Du coté de son partenariat avec Schwarzy, le courant était déjà bien passé dès le début.

arnold devito
Du coté des répétitions, c’était beaucoup plus complexe justement du coté de l’acteur Autrichien qui devait abandonner son ancienne nature. Abandonner son look sévère et sur de lui, ses répliques dures, son caractère autoritaire, et son élocution robotique. Terminé l’élocution du Terminator, place à l’inverse. Cette fois, il devra parler d’une manière douce, sourire très souvent voir rire aux éclats, articuler de façon aimable, tourner la tête de façon détendue. Si vous le regardez bien dans le film, l’acteur ne montre aucun colère ni effort. Encore moins lors de cette scène où un bandit à moto surgit derrière lui pour lui voler sa valise.

vlcsnap-2016-04-18-12h39m21s677
Dans Jumeaux, il interprète Julius Benedict, un grand naïf mais très intellectuel, vierge de trente-cinq ans qui n’a jamais quitté son ile paradisiaque. Du coup, lorsqu’il partira à la recherche de son frère, il devra s’habituer à ses cultures, ses règles, ses expressions vocales, se style de vie américaine. Il a lut beaucoup de livres, mais n’avait jamais pratiqué, jamais ressentis. Julius est donc une proie très facile et, dès sa rencontre avec son frère, vous verrez qu’il se fera traité comme une lavette. Vincent étant un grand arnaqueur et manipulateur, c’était maintenant le tour de son frère Julius. Ce qui amènera beaucoup de situations comiques. Même sur les plateaux de tournage, l’équipe riait.

arnold sly
Partout où l’équipe tournait « Santa Fe, Nouveau Mexique et Los Angeles », l’équipe riait aux éclats pendant le tournage des scènes. D’ailleurs, beaucoup de personnes venaient sur le tournage pour voir l’équipe tourner suite à la rumeur disant qu’on s’amusait beaucoup sur le plateau. Même l’acteur Clint Eastwood y passera un jour et tombera pile au moment où Schwarzy s’essayait à la chanson lors d’une séquence. Cette scène nous montrait Julius, dans un avion, découvrant pour la toute première fois le rock’n’roll. Il commence à chanter de vive voix l’un des meilleurs tubes de 1950 : Yakety Yak, du groupe des Coasters. Une séquence qui aura bluffée Eastwood.

 

Parlons maintenant du film

 

Quelques années après avoir été séparés, l’un des jumeaux de cette expérience visant à créer l’être parfait, Julius »Schwarzenegger » supposé être mort à la naissance, a connaissance, grâce à l’homme qui l’a recueilli, qu’il a un frère. Julius pars alors pour Los Angeles pour tenter de le retrouver. Ce qu’il ne sait pas, c’est que son frère Vincent n’a absolument aucune ressemblance physique avec lui. Ils sont juste simplement très liés.

Julius débarque donc avec sa simple valise dans un monde qu’il ne connait qu’à travers de simples livres qu’il avait lu et débarque dans une grande ville. Il va entendre pour la première fois de la musique, découvrir les joies du voyage en avion, conduire sa première voiture et faire beaucoup d’autres découvertes. On jouera beaucoup sur sa naïveté, son coté un peu maladroit et simplet mais un grand cœur.

vlcsnap-2016-04-18-12h44m43s567

Coup de chance pour lui, il tapera dans l’œil de Marnie « interprétée par Kellie Preston », la sœur de Linda »interprétée par Chloé Webb », petite amie de Vincent. De quoi donner une petite touche de romance sincère et adorable. Vous imaginez un peu, un film adorable avec un Arnold Schwarzenegger qui n’est pas armé et déteste la violence ?

 

« – Je m’appelle Julius, je suis ton frère jumeau.
– …? Ah mais ça crève les yeux ! Et même qu’en arrivant, j’t’assure, j’me suis cru devant un miroir. »

 

De son coté, Vincent, qui n’est même pas au courant qu’il a un frère, n’a pas vraiment une vie saine, enchaine conquêtes sur conquêtes. Il possède une petite entreprise et a bien du mal à la gérer faute d’argent. Du coup, il enchaine magouilles sur magouilles tentant de se faire prêter de l’argent mais à des personnes peu recommandables. Il en vient même à avoir des dettes suite à des emprunts très importants prêtés par des mafioso, les frères Klane. Un jour, alors qu’il tentait de revendre une voiture volée, il s’aperçoit que le véhicule contient un étrange engin dont il ne sait absolument rien et qui vaudrait des millions de dollars.

Ce qu’il ne sait pas, c’est que le véhicule appartient à un tueur sans scrupules qui va tout faire pour remettre la main sur cette voiture. En parallèle, il va faire la connaissance de son frère Julius. Le prenant au début pour un fou, il va petit à petit prendre conscience qu’ils sont bien frères. Ces deux jumeaux vont tenter de retrouver leurs 6 pères, essayé de reconstruire à nouveau leur famille et retrouver leur mère.

 

Une comédie touchante, drôle et mignonne

 

Jumeaux c’est une très belle comédie où on rigole énormément. Mais on peut aussi être ému quelque fois par cette histoire. Schwarzenegger est quasi méconnaissable dans son rôle d’homme naïf et émerveillé de tout. Dany Devito quant à lui est débordant de charisme. Au début quelque peu agaçant et très égoïste, petit à petit, on commence à être très touché par se personnage qui n’a pas eu une enfance facile. Chacun a un caractère très opposé de l’autre mais pourtant, ils sont connectés « allant jusqu’à ressentir des démangeaisons au même moment que l’autre ». Donc pas vraiment des jumeaux, surtout du coté physique.

vlcsnap-2016-04-18-12h44m15s743

L’un est petit et trapu, l’autre est un vrai colosse, on jouera beaucoup sur l’ironie de la chose. Les musiques sont très bonnes et donneront encore plus de tempo au film. On passe d’un mélange de rock à des musiques dramatique voir humoristiques. Une histoire d’amour même deux histoires d’amour sont développées au fur et à mesure que le film avance. Schwarzenegger et Devito forment un duo d’acteurs improbable mais étonnant. On aurait presque cette impression qu’ils sont frères dans la réalité. L’alchimie fonctionne à merveille, on les sent très proches et forcément, ça en fait une autre qualité pour ce film réussit. De très belles répliques aussi bien axée sur l’humour que sur le drame surtout quand Vincent prend connaissance qu’il faisait partit d’une expérience.

 

« Le baratin, le pognon ? C’est de l’argot, hein ? »

 

De l’action mais à petite dose. En même temps, c’est du Schwarzenegger mais on accentuera surtout sur le coté comique du personnage à la force herculéenne. Des situations vraiment tordantes avec un Julius tentant par exemple d’apprendre à conduire et freinant tous les 2mètres. D’autres joueront sur la stupéfaction de Vincent choqué de voir tout ce que son frère est capable de faire. Notamment lorsqu’il verra Julius soulever une voiture comme pourrait le faire Superman. La réalisation est parfaite et la durée « 1h45environ » n’est pas du tout longue. Au contraire, on ne voit pas le temps passer et à la fin, on se demande s’il n’y aurait pas possibilité d’avoir une suite. Suite qui est d’ailleurs à l’étude et pourrait voir le jour sous le nom de « Triplets » avec un nouveau venu : Eddie Murphy.

 

Pour conclure

vlcsnap-2016-04-18-12h45m30s879
Si vous voulez passer un agréable moment en famille, ce film est fait pour vous. Film qui aura par ailleurs des allures de road movie. Attachant, drôle et émouvant, Jumeaux est un film qui respire la joie. La complicité entre Schwarzenegger et DeVito est visible dès le début du film. Nos deux acteurs auront des personnages qui seront amenés à évoluer très vite. Pourtant, dès le départ, on n’y croyait pas vraiment. Schwarzenegger, vrai colosse, face à un DeVito, petit et trapu. Comment peut-on imaginer une seule seconde qu’ils soient jumeaux ? C’est là que le réalisateur jouera sur cette idée et nous expliquera donc cette histoire. Ce duo improbable mais attachant arrivera autant à vous émouvoir qu’à vous faire mourir de rire. Jumeaux, un film original, gentillet, sincère et drôle.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Comédie, Drame, Films cultes et sagas à voir, Romance, romantique, Schwarzenegger

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :