Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Krampus: Des fois Noël, ça craint!

krampus afficheRésumé du film

 
Max est un jeune garçon vivant avec ses parents, sa sœur et sa grand-mère allemande dans une jolie petite maison. Pour Noël, toute la famille est venue pour l’occasion. Son oncle Howard, sa tante Linda, ses insupportables cousins et cousines, puis la grande tante Dorothy s’incrustant au dernier moment sans avoir été invitée. Alors que le repas fait plus office de règlement de compte, Max se voit voler sa lettre au père noël par sa cousine la lisant devant tout le monde. Mal à l’aise, énervé, Max s’enfuit dans sa chambre, la déchire et envoie au diable cette célébration. C’est alors qu’au même moment, le ciel s’assombrit, une violente tempête de neige éclate et un étrange bonhomme de neige apparait dans le jardin.

 

Infos sur le film

 
Réalisé par Michael Doughtery
Avec Adam Scott, Toni Colette, David Koechner
Genre : Epouvante, Horreur, Comédie, Fantastique
Film Américain
Durée : 1h40 environ

 

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

Ha les joies de Noël! Les courses, l’emballage des cadeaux, la préparation du repas, le spectacle des enfants, toute cette magie, l’esprit de noël, le sens du don et du sacrifice …Non je rigole. Ce champ de bataille au moment de faire les magasins, cette violence, ces chamailleries, ces disputes, cette file d’attente immense en caisse, ces caissières désagréables et blasées, la carte bleue qui ne passe pas, ce père noël qui reluque votre fille ainée, ces tensions pendant le repas de famille, la tête déprimante de vos cousins et cousines qui maltraites vos enfants, le caractère désagréable de la grosse tante qui vous fait des réflexions à peine passée le pas de la porte, on lit devant tout le monde votre lettre au père noël et là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, vous souhaitez que votre famille disparaisse. C’est alors que le ciel se couvre, un orage éclate, une tempête gèle instantanément tout sur son passage, des bonhommes de neige apparaissent dans votre jardin, d’étranges créatures se baladent sur les toits, terrorisant les environs. Cette fois, ce n’est pas le petit Kevin Mccallister le coupable. Max ne sait pas qu’en décidant d’ignorer Noël, il a déclenché les foudres de Krampus, démon bien décidé à le punir lui et sa famille…

Quand l’esprit de noël se meurt

 
Krampus vous mets dans le ton dès le générique en brisant, cassant totalement cette fête merveilleuse. Que ce soit cette chanson de noël qui lentement mais surement est chantée au ralenti, ou bien toute cette joie se transformant en déchirement. Par la suite nous suivons la décomposition de la famille de Max. Entre l’oncle et l’éducation militaire, à la dure, de ses enfants et les parents de Max un peu plus soft, on est exaspéré par tant de puérilité. Lentement mais surement, le film se dirige par la suite en conte fantastique, un huit clos où nous verrons bien la différence entre l’intérieur chaleureux de la maison de Max et l’extérieur froid et hostile.

vlcsnap-2016-05-07-10h40m22s726
Notre scénario est assez bien construit tout comme la mise en scène. Tout ira en crescendo même si des petites longueurs, vous en aurez. On se sait pas ce qu’il se passe dehors, qui rode sur les toits et on vous gardera la surprise jusqu’à la première heure, ce qui pourrait déstabiliser ceux qui s’attendaient à avoir de l’action rapidement. Ce film est nuancé, autant on peut avoir des séquences et une ambiance complètement déjantée et cynique, autant on peut tomber dans du drame émouvant. Ici, il sera question de vous transmettre un message : la disparition de l’espoir et de l’esprit de partage à Noël.

vlcsnap-2016-05-07-10h43m31s016
Chose intéressante, le film est destiné à un large public ce qui permet de voir des enfants de 10 ans regarder ce long métrage avec des adultes. Krampus étant un film horrifique familial sans aucune goutte de sang « tout du moins très très peu ». Krampus est une belle occasion pour avoir enfin des enfants en guise de héros de l’histoire même si les parents tiendront eux aussi une place importante.

« Cette nuit là, sous le ciel obscurcit par une énorme tempête de neige, mon vœu c’est réalisé. Je savais que saint Nicolas ne se montrerait pas cette année là. Mais qu’à sa place, viendrait un esprit, bien plus inquiétant, bien plus ancien : l’ombre de saint Nicolas, c’était…Krampus ! Krampus n’était pas venu pour récompenser mais pour punir ».

 

A la fois sérieux et drôle

 
Créatures aussi amusantes que terrifiantes, on se croirait dans l’univers fantastique du réalisateur Joe Dante « Gremlins », ça sent bon le film d’épouvante made in eighties mêlant à la fois le déjanté au sérieux tout en ayant le ton d’un conte pour enfants avec un vilain boogeyman. On pourrait presque être face à un nouveau Gremlins même s’il n’y a rien à discuter quand à la qualité de l’œuvre bien en dessous de ce film culte. Si vous avez aimé l’esthétisme de Mister Babadook, l’ambiance horrifique et déjantée des Gremlins/ Small Soldiers et le coté injuste de Maman j’ai raté l’avion, ce film est fait pour vous.

vlcsnap-2016-05-07-10h45m43s259
L’esthétisme pourrait même nous faire penser à une œuvre gothique de Tim Burton avec ces monstres effrayants. Michael Daughertly, le réalisateur du film, n’est pas à son premier essai puisqu’il avait réalisé le film Trick’n’treat en 2007 qui se déroulait à Halloween. Son personnage de Krampus, il en fait un joueur, bien loin du monstre qui saccage tout dans votre maison et qui vous attrape dès qu’il le peut. Sadique le Krampus !

vlcsnap-2016-05-07-11h52m39s961
Sans tout vous dévoiler, des créatures, vous en verrez beaucoup même si on aurait aimé en voir un peu plus mais ne boudons pas le plaisir de voir tant d’inspiration quand à leur design et le travail monstrueux pour les avoir créées. Des séquences complètement déjantée, vous en aurez grâce à ces créatures totalement loufoques. Toutes mignonnes en apparence mais changeant très vite de visage en ce montrant menaçantes. On appréciera aussi les bonnes idées comme cette séquence magnifique et maitrisée sous forme de dessin animé/ pâte à modeler, contée par la grand-mère de Max.

vlcsnap-2016-05-07-11h40m48s768

Au final, Krampus déborde de bonnes idées mais on aurait espéré mieux. Bien entendu le film est loin d’être une déception. C’est très beau, c’est à la fois drôle et émouvant, le jeu d’acteurs n’est pas mauvais mais pas exceptionnel pour autant, l’histoire est captivante mais il y a des petites longueurs, c’est complètement fun, les musiques sont dans le ton du conte de noël, il y a un joli message, les effets sonores sont très efficaces permettant de faire monter la pression, le coté mystérieux donne un coté angoissant, certaines répliques sont comiques, le mélange humour complètement décalé et sérieux par moment est très bien trouvé, un peu brouillon, une psychologie pas assez poussée mais aurait pu avoir pire. Quand à la mythologie du personnage accompagnant saint Nicolas et dont la tache est de terroriser les enfants méchants, c’est bien respecté. Krampus, même s’il aurait du sortir chez nous à Noël, est un conte de noël horrifique de qualité et que l’on n’avait pas vu au cinéma depuis un bon bout de temps. Si vous êtes fans des contes horrifiques made in eighties, précipitez vous dans le peu de salles où il est programmé.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :épouvante, Comédie, Fantastique, Horreur

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :