Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Schwarzy court contre la mort dans un jeu futuriste

running man afficheL’histoire

 

Los Angeles 2017,  Ben Richard, un flic, est arrêté pour avoir désobéi aux ordres en refusant de tirer sur une foule de manifestant réclamants de la nourriture. Tentant de sortir de la ville grâce à son frère après avoir réussi à s’évader de prison 18 mois plus tard, il sera remarqué par Damon Killian, présentateur de l’émission à succès « Running man » dont les candidats sélectionnés parmi la population carcérale participent à un jeu contre leur gré où ils doivent échapper à des tueurs lancés à leur trousse afin d’être libérés de prison.

 

Fiche technique

 

Réalisé par Paul Michael Glaser (oui le Starsky de Starsky et Hutch)

Genre : Action, Science fiction, Thriller

Film Américain

Durée : 1h37 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

Casting

 

Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Ben Richard

Maria Conchita Alonso dans le rôle d’Amber Mendez

Yaphet Kotto dans le rôle de William Laughlin

Marvin J.McIntyre dans le rôle d’Harold Weiss

Richard Dawson dans le rôle de Damon Killian

 

Anecdotes sur le film

 

  • Si vous prêtez attention, Franco Columbu, ancien culturiste et meilleur ami de Schwarzenegger, fait un rapide caméo en tant qu’officier de sécurité.
  • Richard Dawnson, qui interprète Damon Killian, présentateur vedette de Running man, a vraiment été présentateur puisqu’il anima longtemps le jeu télévisé Family Feud « équivalent d’une famille en or ».
  • A l’origine, c’est l’acteur Christopher Reeves qui devait interpréter le rôle de Ben Richard mais l’acteur refusa de peur de rester trop associer à l’image d’un super héros.
  • Le jeu Metal Gear 2 nommera un de ses personnages « Running man », en référence au titre du film.

 

 

Librement inspiré du roman de Stephen King, Running man est un grand cru du cinéma d’action des années 80 mettant en vedette Arnold Schwarzenegger face à des méchants biens bad ass. En l’an 2017, l’économie mondiale s’est effondrée. La pénurie touche toutes les ressources naturelles : eau, nourriture et pétrole sont rationnés. Un état policier divisé en zones paramilitaires, règne durement.  . La télévision, contrôlée par l’état a créée un jeu sadique faisant fureur : Running man. L’art, la musique, les communications sont censurées. Aucune révolte n’est tolérée. Pourtant, un petit groupe de résistants a réussi à rester cacher et agir dans l’ombre. Quand les gladiateurs High Tech ne suffisent plus à maitriser la population de son désir de liberté, des méthodes plus radicales s’imposent…

 

Critique pertinente des médias

 

Vous pensiez une fois de plus qu’un film avec Arnold Schwarzenegger en tête d’affiche voulait dire scénario banal pour spectateurs intellectuellement limités (oui c’est aussi le cliché que ce font les gens du spectateur fan de films de gros bras) ? Grossière erreur, Running man a un message important à délivrer aux spectateurs.  En effet, il est question pour notre film de dénoncer les dérives des médias et de la passivité d’un public friand de voyeurisme et de violence. Datant de 1988, ce film, qui a pour thème la téléréalité hardcore, étant très en avance sur son thème. Thème qui est aujourd’hui plus que d’actualité.

running man debut

En vu de notre film dont l’intrigue se passe en 2017, il y a de quoi avoir froid dans le dos. Intelligent a été le réalisateur qui décide de dépoussiérer un jeu romain (mais inventé à l’origine par les Etrusques)  qui autre fois divertissait le peuple : le combat de gladiateurs. Running man apporte donc une touche de modernité à ce jeu où il est question d’hommes s’affrontant jusqu’à la mort dans une arène. Ici l’arène à triplée de volume et ses candidats se voient filmés par des milliers de caméras et suivis par des spectateurs pariant avec le peu d’argent qu’ils ont sur le traqueur qui parviendra à les tuer.  Aliénés, euphoriques, pervertis par la télévision, c’est une terrible représentation de l’être humain qui, s’il continue à toujours aller plus loin, ne plus dissocier le bien du mal, risque de devenir un jour comme les hommes et les femmes de ce film. La dure réalité sera même dite dans un échange entre Ben Richard et le présentateur de l’émission :

 

« Ce n’est que de la télévision, rien d’autre ! Rien à voir avec les gens eux-mêmes ! Ce qui importe, c’est l’indice d’écoute ! Ça fait 50 ans qu’on leur dit ce qu’ils doivent manger, ce qu’ils doivent boire, ce qu’ils doivent porter ! Ben, nom de Dieu, tu peux pas comprendre ça ? Les gens aiment la télévision, ils élèvent leurs enfants avec ! Écoutes, tu sais bien qu’ils aiment les jeux télévisés, ils aiment le catch et la violence ! »

 

 

Quand on l’attaque, Schwarzy contre attaque

 

En dehors de ce message, Running man c’est du pur film concentré d’action/ Science fiction made in eighties mettant en avant Arnold Schwarzenegger en tant que pseudo héros. Le gros cigare, la grosse mitraillette dans la main, les punchlines virils, le sang de justicier coulant dans ces veines, l’image du pur héro sorti d’un comic book est encore là, tout comme les nombreuses séquences de combats fun à souhait.  Comme tout film de Schwarzy qui se respecte, il faudra à notre personnage une future dulcinée, sa muse, sa flamme, celle qui lui donne envie de castagner de la vermine. Ce rôle c’est Maria Conchita Alonso qui l’écopera. Histoire de pimenter un peu tout ça, leur relation au départ sera quelque peu tendue. L’acteur ultra charismatique est dans ce film, égal à lui-même et on ne lui demandait rien de plus. Pauvre Schwarzy qui rencontre toujours des problèmes aux portiques de sécurité des aéroports (voir Total Recall).

running man 2

Dans Running man, l’image de notre héros s’assombrit laissant place à un homme dont le désir est  avant tout de survivre.  Le destin en décidera autrement. Notre personnage, qui avant de devenir égoïste était un policier intègre, redeviendra l’homme bon qu’il était. Mais avant cela, il devra passer par diverses épreuves. Après avoir réussi à s’évader de prison avec Laughlin et Weiss, ces amis taulards, notre héros se fait kidnapper et forcer à participer) une émission de téléréalité où il est question de survie. Lâcher dans une grande arène où il retrouve ses amis, nos personnages devront la traverser. Seulement, ils ne seront pas seuls.

A leur poursuite, des traqueurs plus loufoques les uns que les autres et possédants chacun une arme spécifique sont bien décidés à les trucider :

 

  • Subzero (interprété par Toru Takana qui recroisera Schwarzy dans Last action Hero) et sa crosse tranchante (patins de hockey inclus)
  • Buzzsaw et sa tronçonneuse (moto incluse)
  • Dynamo (interprété par Erland Van Lidth de Jeude, chanteur d’opéra) et son équipement électrique (voiture incluse)
  • Fireball (interprété par Jim Brown, ancien joueur de football qui a joué aussi dans Mars Attack) et son lance flammes (jet pack inclut)
  • Captain Freedom (interprété par Jesse Ventura, partenaire de Schwarzy dans Predator), un ex traqueur lâche et manipulateur

 

 

Running man, ce film brutal

 

Film d’action oblige, le divertissement prendra le pouvoir. Des scènes de bastons démesurées et sanglantes, un rythme trépidant, des musiques dans le ton (dommage de ne pas avoir mit une bande son plus rock), Running man c’est du bon film qui respire (plutôt transpire) la virilité. Ce qui rend Running man si attractif c’est son coté jeu vidéo. Les décors, costumes et ambiance futuriste, les véhicules complètement kitsch ressemblant à de vrais jouets grandeur nature, le public de l’émission qui envoie des traqueurs armés d’armes démesurées aux trousses de nos héros ne portants qu’une simple tenue moulante jaune pipi (je peux vous dire que votre égo doit en prendre un sale coup), le véritable combat du bien contre le mal.

running-man-3-ConvertImage

On rigolera de part l’inventivité d’un Schwarzy qui, comme on le sait tous, maitrise assez rapidement ses adversaires, même les plus coriaces, de quoi faire un peu flipper l’animateur arrogant et immoral qu’est Damon Killian. Comment oublier ce moment où Schwarzy avant d’être lancé dans l’arène, lance à Killian un « je reviendrai » et que Killian de lui répondre « oui mais alors dans une rediffusion », le fan de Schwarzy jubile.  Et ce sera ça du début jusqu’à la fin du jeu.  Ca enchaine les clichés du film d’action : violence omniprésente, langage grossier, affrontement des « intelligents » gentils face aux « idiots » méchants, mais c’est fun. Le film a vieillit niveau look des personnages mais pour le reste, rien à dire, la mise en scène est parfaite, multipliant les rebondissements et trouvailles originales.

runnning-man-fight-ConvertImage

Au final, Running man, qui a inspiré par la suite Battle royale et autres Hunger Games, est un film de science fiction/ action cultissime porté par les épaules massives d’un Schwarzy en pleine forme. En plus du coté spectaculaire, on appréciera la parfaite exploitation du thème de notre film montrant au spectateur les dérives de la télévision : manipulation des médias à coup de retouche et détournement de vidéos, le comportement immoral d’un public voyeur séduit par les cadeaux d’un animateur télé pourri jusqu’à la moelle, triste image de la réalité. Rajoutons à cela des répliques cultes, des scènes d’action rythmées et bourrin, des méchants très méchants (dont le personnage de Killian, démoniaque), des gentils très gentils, une musique futuriste efficace, pour un film qui sent bon la science fiction.  

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Films cultes et sagas à voir, Schwarzenegger, Science Fiction, Thriller

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :