Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Un petit pas pour Scrat, un grand pas pour l’humanité

age de glace lois de lunivers afficheL’histoire

 

Alors qu’il était sur le point d’enfin trouver un endroit sûr où déposer son gland, Scrat se retrouve dans un vaisseau spatial le propulsant dans l’espace. Accidentellement, notre écureuil provoque une série de catastrophes en chaines transformant la galaxie et menaçants le monde. Sid, Manny, Diego et leurs familles se retrouvent en danger lorsqu’ils apprennent qu’un astéroïde se dirige droit vers la Terre. Quittant leur foyer, ils suivent Buck qui pense avoir trouvé le moyen de détourner la trajectoire de l’astéroïde.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Mike Thurmeier et Galen T. Chu

Genre : Animation, Comédie, Aventure

Film Américain

Durée : 1h35 environ

 

Casting vocal

 

Avec les voix françaises de Gérard Lanvin : Manny

Élie Semoun : Sid

Vincent Cassel : Diego

Armelle Gallaud : Ellie

Christophe Dechavanne : Crash

Alexis Tomassian : Eddie

Emmanuel Curtil : Buck

Laura Blanc : Kira

Thibaut Lacour : Shangri Lama

Carine Ribert : Brooke

Lisa Caruso : Pêche

Guillaume Pley  : Julian

Évelyne Grandjean : Mémé

 

Série de films débutée en 2002, L’âge de glace aura fait un gros bout de chemin avec les petits comme les plus grands. Se déroulant en pleine ère glacière, nous suivions les péripéties d’une bande peu ordinaire : Sid le paresseux, Manny le mammouth, et Diego, le tigre à dents de sabre. Carton pour le premier film qui enchainera les suites ne faiblissant jamais, misant avant tout sur la galerie de personnages déjantés et son humour aussi subtil que délirant. Quatre ans sont passés depuis la sortie de l’épisode 4 : La dérive des continents, voyant nos héros séparés de leurs familles suite à un bouleversement planétaire causé une fois encore par l’écureuil Scrat. Nouveau succès oblige, une suite était à l’étude. Nos héros commençaient à se faire attendre. Eté 2016, ils sont enfin de retour…

 

L’épisode de trop ?

 

Grand fan des 4premiers volets, impatient de découvre ce 5ème épisode, je suis au regret de vous dire que cet épisode m’a déçu. Pire, il est à pleurer tant la frustration est grande. Depuis l’épisode 4, on le sent, les créateurs semblent trouver difficilement une nouvelle histoire à raconter. Pas mieux pour ce cinquième qui fait pire. Pourtant, sur le papier, cette histoire d’astéroïde filant tout droit vers la Terre aurait pu faire de cet épisode l’un des meilleurs de la saga. La fin de nos héros ? Quand même pas mais l’intrigue laissait penser que le scénario serait bien plus fourni que les autres. Ce cinquième opus était bien parti et pourtant… .

vlcsnap-2016-07-18-17h39m19s334

Même si on applaudira le monologue du début, digne de La guerre des mondes et doublé par Mr Benoit Allemane « doubleur français de Morgan Freeman », même si les premières minutes sont aussi drôles que ce que les studios ont toujours pu nous offrir, le reste ne vole pas haut. C’est mièvre au possible. Oui, il y a le mièvre qui passe très bien et le mièvre qui ne passe pas, surtout quand le contenu du film (personnages inclus) agace. Les gags deviennent  lourds, sont autant bruyants qu’une bagarre de poules dans une bassecour, frisant l’hystérie totale avec en plus une histoire bien trop mal travaillée. Seul gag qui retient vraiment l’attention : celui avec l’électricité statique qui transforme nos héros en grosse boule de poils (en gros la séquence que vous avez vu et revu dans la bande annonce du film).

vlcsnap-2016-07-18-17h39m45s481

Trop de nouveaux personnages ce qui a pour conséquences d’éclipser complètement les 4 personnages principaux (Sid, Manny, Diego) . Celui qui en pâtira le plus c’est Sid, le paresseux. Personnage qui était celui qui portait cette saga sur les épaules. Notre pauvre paresseux qui est en pleine quête de l’âme sœur voit son temps de présence à l’écran être réduit considérablement et ce ne sera malheureusement pas le seul. Scrat, l’écureuil obsédé par son gland dont il met constamment en danger sa vie pour le rattraper. Scrat c’est quand même LA coqueluche de la saga, celui qui a même donné naissance à plein de courts métrages le mettant en scène.  Visiblement, notre personnage est lui aussi dans le viseur des créateurs.

vlcsnap-2016-07-18-17h36m58s798

On aurait pu penser que du côté de ce personnage, le voyage dans l’espace apporterait de la nouveauté (en tout cas la bande annonce le laissait bien penser). Et bien non. Voir notre personnage hurler, tomber, faire des grimaces, se faire écraser, ça va 5minutes, on veut quelque chose d’aussi consistant que son idylle avec Scratina dans l’épisode 3. Le personnage a perdu un peu de sa superbe, ce petit charme qui faisait qu’il était notre chouchou. L’âge de glace valait surtout pour ce petit personnage. Alors oui, dans cet épisode, il y a de bons gags encore bien trouvés, de belles références à pas mal de films comme La mouche, Armageddon ou Gravity mais les séquences mettant en scène le personnage sont encore moins nombreuses que les films précédents. Pour ainsi dire, en additionnant toutes ses apparitions, on le voit au total une vingtaine de minutes si ce n’est moins.

 

D’une hystérie insupportable

 

En plus d’être hystérique, les dialogues sont mal travaillés, manquent de profondeur et d’audace. On est bien loin de ce que nous proposaient les 4 premiers films. Depuis les 4 premiers épisodes, notre petite bande constituée de seulement 3 personnages à fait des rencontres amicales ou amoureuses amenant logiquement, des progénitures. En  4 épisodes, ce nombre a augmenté considérablement. Cinquième épisode, on se retrouve avec  un trop grand nombre de personnages, de quoi nous faire perdre nos repaires.

vlcsnap-2016-07-18-17h38m17s474

Le pire c’est qu’on nous met de coté les meilleurs pour mettre en avant ceux qui sont sympathiques mais sans plus. Qui est le plus mit en avant du coup ? Le personnage de Buck, la petite belette aventurière borgne que l’on avait pourtant appréciée dans l’épisode 3 : le temps des dinosaures, rate son retour. Ici, le personnage dont la folie a prit de l’ampleur,  chante, cris, est devenu calamiteux. Et ce ne sera pas le seul. Que ce soit Crash et Eddie qui en font des tonnes à coup de blagues que même un enfant de 6ans trouvera lourdes, la myope et persévérante mémé de Sid qui nous repêche les mêmes gags déjà vus dans l’épisode 4(mieux vaut regarder un bon épisode du cartoon Mister Magoo), on est complètement perdu.

 

L’âge de glace 5 : la magie perdue ?

 

Quand on revoit nos personnages principaux le constat est sans appel : ils sont devenus d’une irritabilité impensable. On ne s’y attache plus. L’humour, point le plus positif depuis le début de la saga s’en est partit. Il ne fait plus mouche. Seul 2/3 répliques et séquences avec Sid feront sourire voir un peu rire. Les nouveaux personnages sont absolument inutiles (et eux aussi irritants). Peu d’inspirations pour les créateurs qui peinent à trouver quelque chose à raconter. Cependant, tout n’est pas décevant. Les décors sont fascinants, c’est coloré, les quelques idées comme la naissance du système solaire font rire, tout comme l’aventure intergalactique de Scrat, mais ça s’arrête là. Ce n’est pas avec cette sous intrigue mettant en scène Manny confronté à sa fille Pêche qui a prit la décision de se marier avec un jeune mammouth optimiste mais maladroit, que cette suite nous captivera. Trop de personnages, trop de couples, on suffoque.  Et encore, vous n’avez pas vu la fin du film. Imaginez un peu si un sixième épisode devait voir le jour ?

vlcsnap-2016-07-18-17h40m02s012

Quant au coté émouvant visible depuis le début de cette saga, il est absent. Alors au final, il reste quoi ? Ba pas grand-chose. Le film fait vide, seul Scrat et Sid parviennent à ne pas le rendre désastreux.  Je n’ai pas retrouvé l’humour subtile des 4premiers films et même si les histoires étaient toujours simplistes, elles avaient le mérite de nous offrir des personnages sympathiques et délirants ainsi que des rebondissements et ce petit quelque chose de fun.  Là c’est le calme plat. Cet âge de glace aurait presque des allures d’épisode spécial diffusé à la télévision, un peu comme son épisode spécial noël « L Âge de glace fête Noël » diffusé en 2011.

 

Au final, il est triste de dire que cet épisode 5 est l’épisode de trop, l’épisode qui n’apporte rien à la saga. Trop hystérique, blagues lourdes, personnages principaux remplacés par les petits nouveaux trop caricaturaux qui occupent une trop grande place pour rien, histoire pas exploitée, sous intrigues ennuyeuses et déjà vues, la saga s’essouffle. Si vous avez vu la bande annonce, vous avez vu en gros le meilleur du film. Restera l’animation, la gestuelle des personnages, les quelques musiques, les décors et jeux de lumières qui remettront un chouia le niveau de ce film décevant sur toute la ligne. Avec la déception du Monde de Dory et maintenant L’âge de glace 5, espérons que les prochains films d’animation relèveront la barre.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Animation, Aventure, Comédie, enfants

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :