Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Corrina, Corrina: La tendresse selon Whoopi Goldberg

corrina-corrina-afficheL’histoire

 

Manny Singer est un compositeur de jingles publicitaires vivant dans une banlieue américaine simple et tranquille avec son épouse aimante et son adorable petite fille de huit ans, Molly. Quand sa femme meurt d’un cancer, la vie entière de Manny s’effondre. Alors que lui tente tant bien que mal de remonter la pente et assurer sa fonction de père, sa fille, traumatisée dans son chagrin après la mort de sa mère c’est enfermé dans le mutisme. Malgré le soutien moral de sa mère, de son père et de ses amis, Manny se trouve incapable d’arriver à communiquer et réconforter Molly. Parce qu’il ne peut pas gérer son travail et son rôle de père, Manny doit embaucher une gouvernante pour s’occuper des taches ménagères et aussi s’occuper de sa fille. Après avoir maladroitement embauché une femme totalement déjantée, il tombe sur Corrina, une femme afro américaine semblant plaire à Molly. Corrina, grâce à sa joie de vivre, va peu à peu redonner à cette famille en deuil, une vie remplie de bonheur.

 

Fiche technique

 

Réalisé par Jessie Nelson
Film américain
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 45 environ

 

 

Casting

 

 

Avec Whoopi Goldberg dans le rôle de Corrina Washington

 

Ray Liotta dans le rôle de Manny Singer

 

Tina Majorino dans le rôle de Molly Singer

 

Don Ameche dans le rôle de grand père Harry

 

Erica Yohn dans le rôle de grand-mère Eva

 

Larry Miller dans le rôle de Sid

 

 

Passé inaperçu lors de sa sortie en salle, Corrina Corrina, comédie signée Jessie Nelson, réalisatrice de Sam, je suis Sam, est un film qui arrive à mélanger la tristesse, le rire, la joie, et la bonté. Après Marry Poppins et Madame Doubtfire, voici une nouvelle gouvernante pas comme les autres. Prêt pour un feel good movie qui vous redonne la pêche ?

 

Elle n’est pas exactement ce qu’ils recherchaient…

 

Si vous ne connaissez pas encore Corrina Corrina, si vous avez aimé Mary Poppins et Madame Doubtfire, il est grand temps de réparer cette erreur impardonnable. Encore un film que je regardais des dizaines et des dizaines de fois étant enfant et que je prends toujours autant plaisir à revoir étant adulte. Corrina Corrina c’est une excellente comédie dramatique servie par d’excellents acteurs. On passe du rire aux larmes, on prend plaisir à voir que nos protagonistes, en deuil, reprennent gout à la vie grâce à une femme joyeuse et drôle en la personne de Corrina, et son se demande comment cette jolie histoire va se terminer.

vlcsnap-2016-11-14-14h37m44s074

L’introduction de notre film est plutôt originale. On décide de filmer, de montrer le point de vue de la petit Molly confrontée à la mort de sa mère et qui perd tous ces repères. La pire atrocité pour une enfant de huit ans. Mention spéciale à l’actrice Tina Majorino, très convaincante, talentueuse, adorable, touchante, qui voit son personnage évoluer tout au long du film.

Notre pauvre Molly qui ne parle plus depuis la mort de sa mère, espère pouvoir la revoir, croyant dur comme fer qu’elle n’est partie que pour quelques temps, et qui se retrouve à avoir peur de perdre également son gros fumeur de père, depuis qu’elle a vue une publicité montrant que « fumer tue ». Ce dernier n’étant pas au mieux de sa forme, tente d’assumer son rôle, s’occupant de sa fille, essayant de lui redonner le sourire mais en vint. Déchirant. C’est à partir du moment où il fera entrer Corrina dans sa vie et celle de sa fille qu’un miracle va avoir lieu. Le point le plus positif dans Corrina Corrina, c’est qu’on n’est jamais au bout de nos surprises. On veut vous faire du bien, on veut toucher profondément votre cœur et ce, de manière constante. Nous assisterons à de grands moments d’émotion qui vont se passer petit à petit au fur et à mesure de l’avancement de l’intrigue. La réalisation est formidable, le film rythmé, l’ambiance remplie de poésie, les personnages secondaires eux aussi importants.

 « Salut toi, je m’appelle Corrina et je parie que tu es Molly. Et j’ai entendu dire que t’avais pas envie de parler ces temps-ci mais j’t’assures, ça m’dérange pas. Ca m’facilite même plutôt le boulot. Oh…joli vélo ».

…ni ce qu’ils attendaient…

 

Une belle moralité sur les préjugés entre races et entre classes sociales, une belle réflexion sur le racisme et comment étaient perçus les afro-américains dans les années 50, voila ce que cette comédie nous livre. Ce film est aussi une comédie où l’on rit autant que l’on pleure. Le réalisateur trouve le parfait équilibre entre le drame et la comédie sans jamais exagérer ni sur l’un, ni sur l’autre. Jamais trop de drame pour éviter de faire sombrer le spectateur dans une profonde dépression, jamais trop de comédie pour éviter de faire tourner le thème de notre film (le deuil) dans  la dérision. Regarder Corrina Corrina, c’est comme rester des heures devant la vitrine d’une animalerie. Mignon tout plein.

Le trio Goldberg/Liotta/Majorino vaut tout son pesant d’or. Performance authentique merveilleusement touchante pour ces trois acteurs. Ray Liotta est au sommet de son talent et nous montre une autre facette de sa personnalité. Lui qui interprète toujours des rôles de pourris inverse la tendance et s’avère être très touchant dans cette comédie. Pour la pétillante Whoopi Goldberg, rien à dire, c’est toujours aussi parfait, elle fait ce qu’elle sait faire le mieux : guérir les personnages (et même les spectateurs) de la morosité avec sa joie de vivre. Il sera intéressant d’explorer la vie de cette femme vivant avec sa sœur, son beau-frère, son neveu, et ses deux nièces. Beaucoup de tensions entre Corrina et sa sœur. Forcément, il y a des petits passages injustes, durs, mais ces éléments permettent de donner plus de profondeur aux personnages et de donner aussi cette grosse touche de réalisme au film qui a des allures de conte pour enfants sans vraiment en être un.

 

…mais en fait, elle est exactement ce dont ils avaient besoin

 

Un pur bonheur de voir Corrina s’occuper de la petit Molly comme si elle était sa fille. Molly apprendra beaucoup avec Corrina. Comment fonctionne le monde du travail, l’éducation, la spiritualité, l’amitié, la différence, le courage d’affronter ses peurs (la scolarité est ici très importante), la petite fille en ressortira grandit. Jamais de prise de tête, jamais de niaiserie, tout sonne véridique. Voir cette enfant reprendre petit à petit gout à la vie n’a pas de prix, même si le personnage est fictif. Le personnage de Manny est lui aussi bien travaillé. Étant  compositeur de jingles publicitaire, il s’occupe de trouver la chanson idéale pour accompagner les pubs de produits (comme du pudding). C’est lui qui compose tout ça. Plutôt intéressant de découvrir son travail, voir toute cette créativité et son inspiration parsemés dans le film. Les jingles qu’il invente, tordants, ne manqueront pas de vous amuser.

vlcsnap-2016-11-14-14h45m20s518

Quant aux dialogues, aux répliques, ils sont à l’image de l’aura qui entoure ce film : c’est d’une beauté, d’une philosophie et d’une spiritualité émouvante.

vlcsnap-2016-11-14-14h44m47s528

Coté bande originale, Corrina Corrina comporte beaucoup de morceaux de piano qui dominent mais, pour coller à la culture afro-américaine, il y a aussi beaucoup de jazz. On a visiblement affaire à de gros fanas de Louis Armstrong. De quoi permettre à ceux qui ne connaissent pas, de découvrir le talent de cet artiste à la voix râpeuse et paisiblement mélodieuse (cf What a Wonderful world). C’est ça Corrina Corrina, c’est ce genre de comédie aux airs simplistes qui s’avère être bien plus lucrative et philosophique qu’elle n’y parait.

 

Au final, Corrina Corrina est une comédie dramatique sans aucune prétention où tout sonne poétique. Comédiens formidables et attachants, décors, vêtements et musiques sonnant très années 50/60, jolie réflexion sur les préjugés et le racisme, des répliques touchantes et profondes, un film rempli d’espoir, de tendresse, aussi émouvant que drôle. En bref, cette comédie est tout simplement à découvrir pour certains, à revoir pour d’autres, et à partager entre amis ou tout simplement en famille. Culte.

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Comédie, Drame, Films cultes et sagas à voir

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :