Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Love Actually: Cupidon n’a pas dit son dernier mot pour noël

love actually afficheL’histoire

 

Dans la ville de Londres, à cinq semaines de noël, plusieurs hommes et femmes vont se croiser, se chercher, se confronter, se frôler et s’aimer. L’amour est partout, imprévisible, inexplicable et foudroyant.

 

 

 

Fiche technique

 

Réalisé par Richard Curtis

Genre : Comédie romantique

Film Américain, Britannique, Français, Irlandais

Durée : 2h10 environ

 

Les personnages dont vous suivrez l’histoire et l’évolution

 billymacklove

Bill Nighy dans le rôle de Billy Mack, vieille légende du Rock, chanteur cynique, blasé, trop franc et déjanté, toujours accompagné par son manager Joe (interprété par Gregor Fisher), c’est en quelque sorte le maitre de cérémonie de notre film. Après avoir reprit le célèbre tube Love is all around (entendu dans Quatre mariage et un enterrement) en le rebaptisant Christmas is all around, le voila en pleine promo et promettant de chanter la chanson intégralement nu s’il parvient à la placer en tête des ventes de noël, écrasant le nouveau tube du groupe Blue.

jamielove

Colin Firth dans le rôle de Jamie, écrivain qui découvrira que sa fiancée l’a trompée avec son frère. Se retirant seul dans une maison de campagne dans le sud de la France, plongé dans l’écriture de son roman, Jamie fera la rencontre d’Aurélia (interprétée par Lucia Moniz), l’employée de maison dont il aura le coup de foudre. Malheureusement la jeune femme ne parle que Portugais. Essayant de passer la barrière linguistique, Jamie ne se doute pas qu’Aurélia ressent a les mêmes sentiments, la même façon de pensée que lui.

liamneesonlove

Liam Neeson dans le rôle de Daniel, veuf ayant perdu sa femme d’une longue maladie et qui peine à remonter la pente, tout en devant s’occupant de son beau fils Sam (interprété par Thomas Brodie-Sangster). Sam, n’est visiblement pas affecté par la mort de sa mère. Sam, souffre plutôt parce qu’il est amoureux de Joanna (interprétée par Olivia Olson), chanteuse de son école qui ignore qu’il existe. Aidé par son beau père, il essayera de trouver le moyen de déclarer sa flamme.

colinlove

Kris Marshall dans le rôle de Colin, jeune british dont la vie n’a fait aucun cadeau physiquement et qui enchaine les sous entendu sexuels partout où il passe. Yeux globuleux, l’air imprévisible, le parfait sadique mais ça passe puisqu’il est drôle bien qu’honnêtement, très vulgaire. Après avoir essuyé échecs sur échecs dans ces tentatives maladroites de séduction, Colin est persuadé que les américaines seront moins coincées que les anglaises. Il part alors pour les States, plus précisément dans le Wisconsin. Aura-t-il vu juste ? Son ami Tony (interprété par Abdul Salis) s’était-il trompé ?

martinfreemanlove

Martin Freeman dans le rôle de Jack, doublure de scène porno. Malgré les scènes qu’il tourne, Jack est très pudique, timide et maladroit. Il tombera amoureux de Judy (interprétée par Joanna Page), sa partenaire. Visiblement, ça semble réciproque. Le tout est de se lancer.

andrewlincolnlove

Andrew Lincoln dans le rôle de Mark, témoin du mariage de son ami Peter (interprété par Chiwetel Ejiofor) est terriblement amoureux de la femme de ce dernier, Juliet (interprétée par Keira Knightley) mais n’a jamais pu le lui dire. Juliet ne sait pas la vérité, ne comprenant pas pourquoi il est si froid avec elle. Bien qu’elle soit mariée, Mark trouvera-t-il le courage de lui avouer la vérité ?

davidnathalie-love

Hugh Grant dans le rôle de David, nouveau premier ministre qui prend ses nouvelles fonctions. Jeune, beau et célibataire, il aura le coup de foudre pour Nathalie (interprétée par Martine McCutcheon), une de ses assistantes dont son cher et tendre père l’a surnommée « Bouboule ».

harrylove

Alan Rickman dans le rôle d’Harry, directeur d’une agence de design. En plus d’être lassé par sa vie de couple routinière, Mia (interprétée par Heike Makatsch), sa secrétaire, attirée par ce dernier qui repousse continuellement ses avances. Finira-t-il par céder à la tentation ? Pendant ce temps, sa femme, Karen (interprétée par Emma Thompson), bien trop occupée dans les préparatifs de la fête de noël et du spectacle de ses enfants, ne se doute pas que son époux est sur le point de commettre un impair.

lauralinneylove

Laura Linney dans le rôle de Sarah, employée de l’agence de design d’Harry. Depuis son premier jour dans l’agence, Sarah est éprise par Karl (interprété par Rodrigo Santoro), mais n’a jamais réussi à faire le premier pas. Quelque chose semble la retenir. Mais quoi ?

 

Pro en ce qui concerne les comédies romantiques déjantées, toujours une manière véridique d’aborder le thème de l’amour, Richard Curtis, scénariste qui nous avait fait mourir de rire tout en nous faisant verser quelques larmes dans Quatre mariages et un enterrement, Il était temps, Coup de foudre à Nothing Hill ou bien encore Le journal de Bridget Jones, signe là sa toute première réalisation avec LA comédie romantique ultime spéciale Noel : Love Actually. Suivez le destin de plusieurs personnes, cinq semaines avant Noel et dont l’action se situe à Londres.

 

L’amour est partout, surtout à noël

 

« Toutes les fois où je déprime en voyant ce qui se passe dans le monde, je pense à la zone d’arrivée des passagers de l’aéroport de Londres ; de l’avis général nous vivons dans un monde de haine et de cupidité. Je ne suis pas d’accord. J’ai plutôt le sentiment que l’amour est présent partout ; il n’y a pas toujours de quoi en faire un roman mais il est bien là : père et fils, mère et filles, mari et femme, copains, copines, vieux amis… Quand les deux avions ont frappé les tours Jumelles, à ma connaissance aucun des appels téléphoniques de ces gens qui allaient mourir ne contenaient de message de haine ou de vengeance. C’étaient tous des messages d’amour. Si vous cherchez bien, j’ai la désagréable impression que vous constaterez qu’en définitive, nous sommes cernés par l’amour ».

 

C’est sur ces belles paroles remplies d’espoir et de promesses que commence notre film.  Love Actually, c’est le genre de film qui nous fait nous sentir bien pendant et après sa vision. Non seulement cette comédie romantique est drôle, mais en plus elle est très romantique dans le bon sens du terme. On ne va pas se mentir, des comédies romantiques il y en a des tonnes, à toutes les sauces. Ça commence toujours de la même manière et ça finit toujours de la même manière. Il était grand temps de trouver un réalisateur capable d’offrir quelque chose d’original, de jamais vu. C’est là que le réalisateur Richard Curtis entre en scène de manière spectaculaire.

1love-actually

Un homme qui a compris que nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui sont allergiques aux histoires à l’eau de rose. A la manière de la série Lost, sans flashbacks, sans fin répugnante qui nous dégoute d’avoir perdu six ans de notre vie pour avoir une conclusion humiliante, Love Actually propose de suivre plusieurs personnages dont on découvrira les liens entre eux à mesure de l’avancement de l’intrigue. Vous ne supportez pas un personnage ? Un autre renversera la tendance et qui sait, parviendra peut être à toucher votre cœur. Il y en aura pour tout le monde même du coté du public visé : les fans de films guimauve. Un film léger, un brin naïf mais nous rappelant à l’ordre, créé dans le but de faire sortir le spectateur de ce monde si sombre et cynique. L’amour n’a cette fois pas qu’un seul visage. Il en a deux autres : l’amour familial et l’amour amical.

« Dites moi exactement depuis combien de temps vous travaillez ici – 2 ans 7 mois 3 jours et je sais pas moi, 2 heures – Et depuis combien de temps êtes vous amoureuse de Carl, notre énigmatique chef designer ? – Heu ? 2 ans 7 mois 3 jours et je suppose 1 heure et trente minutes ».

Ne bougez plus vous êtes cerné…par l’amour

 

Remarquablement construit, remarquablement écrit, une mise en scène/jeu de lumière magistrale, un casting démentiel, Love actually tire sa force de plusieurs choses : son histoire, son casting, ses répliques, ses séquences cultes, et sa bande originale. C’est simple, pour ce qui est de la musique, elle joue dans ce film un rôle clé puisque c’est elle qui fera la transition entre les personnages. Toujours là pour apporter du rythme, toujours appropriée, toujours agréable, toujours prenante et parfois émouvante.

musicloveactually

Plus d’une vingtaine de titres accompagnent notre film. Parmi eux : All you need is love de Lynden David Hall, Here with me de Dido, Bye Bye Baby de Bay City Rollers, Too lost in you de Sugababes (single ayant accompagné la sortie du film), Songbird d’Eva Cassidy (somptueuse et émouvante musique) ou bien Both Sides Now de Joni Mitchell (c’est qu’ils ont du gout dans l’équipe du film !). Quant au Love thème du film composé par Craig Armstrong, il est vibrant, ne faisant que vous faire encore plus aimer cette œuvre. C’est un film qui se passe à noël, il faut donc, du tube de noël jusqu’à en être gavé. Pour ça, quoi de mieux que le mythique All I want for Christmas is you ou All alone on Christmas? Pour ma part, All i want for Christmas is you est non seulement une hymne à l’amour mais aussi une hymne de noël. Depuis ce film, il est devenu inconcevable de passer les fêtes sans avoir écouté ces deux titres.

love-perfect

Il en va de même pour le casting qui atteint les sommets, nous permettant de retrouver pleins de têtes connues et plein de têtes méconnues à l’époque et devenue des stars aujourd’hui sur le petit/grand écran. Un Andrew Lincoln tout propre avant de zigouiller du rodeur dans Walking Dead quelques années plus tard, Martin Freeman qui jouait les doublures d’acteur porno avant d’assister Sherlock Holmes dans ces enquêtes, Liam Neeson en veuf éploré avant de menacer par téléphone de vilains pas beaux qui avaient kidnappés sa fille dans Taken.

loveactuallyhugh

A mentionner aussi un Hugh Grant qui se lâche totalement dans le rôle d’un premier ministre parfaitement cool et décontracté (oui, c’est vraiment du cinoche). Que dire des nombreux guests stars faisant une apparition surprise ? Grandiose. C’est ce que représente ce film à mes yeux. Des bons sentiments, de l’humour british qui passe nickel (un peu de nudité et de grossièreté mais c’est gentillet et pas gratuit), un casting attachant, une bande originale savoureuse, 2h10 qui passent trop vite. Tout comme les films Maman j’ai raté l’avion 1 et 2, Edward aux mains d’argent et bien d’autres, Love Actually à sa place dans les films à voir pendant les fêtes et dont je ne me lasse pas de revoir.

 

Au final, Love Actually est un hymne à l’amour, un feel good movie qui donne la pêche et redonne espoir aux célibataires. Changer de ton, passer d’une scène déjantée à une scène plus sérieuse voir triste pour rebondir sur une scène joyeuse, en voila une bonne idée. Ceci évitant de foncer droit dans une comédie romantique cucul uniquement pour les femmes ou homme au bout du rouleau. Et c’est justement ce qu’il y a de bien avec Love Actually, c’est l’un des rares films du genre à être pour les deux sexes. Chacun trouve ce petit quelque chose d’appréciable, de captivant. Ce n’est clairement pas un film à l’eau de rose où on en fait des tonnes. Ici, il serait plutôt question d’apporter une vision réaliste de l’amour en s’essayant parfois à la moquerie jamais blessante. L’amour et ses aléas de la vie, l’amour et ses maladresses, l’amour et sa passion. Grâce à ce film, on se souvient à quel point la vie est belle. On a quelque fois besoin d’un film comme Love actually pour en prendre conscience. Comme le dit si bien la musique titre : l’amour est partout.

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Comédie, Films cultes et sagas à voir, Romance, romantique

1 réponse »

Rétroliens

  1. Mise à jour 2.0 du mythe des vampires |

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :