Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Lego batman, le film: Na Na Na Na Na Na Na Batman

Après avoir joué les personnages secondaires dans La grande aventure lego, Batman, squatte de nouveau les écrans avec Lego Batman, le film. Quoi ? Encore un énième produit dérivé du chevalier noir ? Indigestion à prévoir ? Que peut bien apporter ce nouveau film ?

 

Bat Fiche Technique

 

Réalisé par Chris McKay

Genre : Animation, Comédie

Film Américain

Durée : 1h45 environ

 

lego-batman-le-film-affiche

La Bat Histoire

 

Le Joker a une fois encore frappé la ville de Gotham mais cette fois, il c’est allié avec tous les ennemis de Batman pour un plan encore plus machiavélique…celui de se rendre aux autorités de police?! Invraisemblable. Batman est en panique, que va-t-il bien pouvoir faire de sa vie ? En parallèle, en plus de  devoir gérer l’arriver d’une nouvelle commissaire : Barbare Gordon, le voila avoir accidentellement accepté d’adopter le petit Dick Grayson.

 

 

Le Bat-Cast des Bat-doubleurs

 

Philippe Valmont (doubleur de Christian Bale dans la trilogie des Batman de Christopher Nolan) : Batman/Bruce Wayne

Rayane Bensetti : Robin/Dick Grayson

Natoo : Barbara Gordon/Batgirl

Stephane Bern : Alfred Pennyworth

Xavier Fagnon : Le Joker

 

Attention, il est bon à signaler que Lego Batman, le film, Unité des super héros, sorti directement en dvd en 2013, n’est autre qu’une compilation des cinématiques du jeux vidéo Lego Batman et non un véritable film.

 

Il y a des millions de super héros mais c’est le meilleur d’entre tous c’est…BATMAN !

 

« Tout grand film commence par un écran noir et une musique inquiétante. Et des logos. Plein de longs logos… « C’est sur ces paroles hilarantes et déjà parodiques que commence notre film, lancé par une voix caverneuse semblant venir d’outre tombe. Cette voix, vous la reconnaissez. L’obscurité est son amie, il est du genre expéditif, c’est le meilleur des détectives, il est du genre solitaire, il est le chevalier noir de Gotham City, il est le Batman. Seulement quelques secondes se sont écoulées, le génie de l’autodérision montre déjà le bout de son nez. (Deadpool de chez Marvel l’avait fait tout en optant lui pour un ton plus grossier et vulgaire). Par la suite, la première apparition de Batman est juste cultissime. Une arrivée, tout en chanson survitaminée. Exceptionnel. Que ce soit le travail sur les paroles ou la musique rock bad ass (comme Batman) qui l’accompagne. Attention, les surprises foisonnent dès le départ dans ce Lego Batman.

vlcsnap-2017-02-09-18h14m49s654

Ça sent le fan de l’univers de Batman sous toutes ses formes. Des comics en passant par la série animée de Bruce Timm de 1992, les Batman de Tim Burton (on voit enfin Billy Dee Williams en tenue de double face), les Batman de Nolan, le Batman de Batman V Superman, les gadgets/accessoires/véhicules/costumes, même de Batman, le film de 1966 (vous savez celui qui est devenu célèbre grâce à son spray anti requin et The batusi, la danse créée par Batman ?), Chris McKay, c’est sans l’ombre d’un doute un fan hardcore de Batou.

gadgets-batman

Vous pensiez que le film s’arrêterait seulement sur les références à l’univers du Bat justicier ? Grossière erreur puisque sur sa route, il rencontrera des guests stars de choix mais aussi ses coéquipiers de la justice league avec entre autre, Superman, Flash, Martian Manhunter (ou J’on J’onzz si vous préférez), Green Lantern et bien d’autres. Superman qui aura lui aussi droit à son petit quart d’heure de gloire. Les nostalgiques de l’homme d’acier seront ravis, tout comme les fans de la culture pop (surtout des eighties, la meilleure époque pour le cinéphile).  Pour ceux qui ne le sauraient pas, Chris McKay a travaillé sur la série Robot Chicken, série en stop motion composée de sketchs parodiant la culture populaire américaine.  Les jouets, les figurines, les poupées de la marque Mego, tout est utilisé pour partir dans le politiquement incorrect et se moquer grossièrement de l’univers des geeks.

 

Qui possède les gadgets les plus cools ? BATMAN !

 

En toute objectivité, en mettant de coté ma fan attitude, Lego Batman le film n’est pas exempt de défauts. Le doublage français par exemple, sans pour autant être catastrophique, méritait mieux. Pourquoi ne pas avoir reprit les doubleurs originaux ? Mieux encore, pourquoi ne pas avoir embauché des professionnels au lieu de se borner pour la énième fois à embaucher des stars qui n’y connaissent rien dans le métier de doubleur ? Par exemple le footballeur Antoine Grizeman qui double Superman en le faisant devenir une sorte de racaille, ça fait très mal aux oreilles. Bizarrement, Stephane Bern en Alfred, ça passe. Le petit timbre de voix, le petit coté bourgeois Anglais de majordome, le journaliste/animateur a réussit à faire presque aussi bien que le doubleur original, à savoir Jacques Ciron. On regrette que Ciron n’est pas reprit du service, tout comme les autres comme Philippe Peythieu, doubleur du pingouin.

vlcsnap-2017-02-09-18h15m21s997

Les premières minutes du film sont parfaites. Variées, fun, enchainant les répliques et les gags, du pur divertissement, une sorte de gigantesque manège où on ne demande qu’à faire un deuxième tour. Malheureusement on tombe par la suite dans du classique avec encore de bonnes idées mais quelque chose gène : les longueurs parsemées de si de là. Ce qui est un nouveau point négatif. Ces longueurs, elles sont à la fois gênantes et à la fois non. En fait, elles sont voulues, permettant d’apporter une petite touche de sérieux au film loin d’être  totalement axé sur l’humour. N’oublions pas que l’histoire de Batman, son passé, son présent, ne sont pas vraiment joyeux. Le film réussira à se tourner vers un ton plus posé, plus réfléchit, moins humoristique, pour explorer les zones d’ombre psychologique de notre héros. Là encore, c’est une pure réussite. Rien à dire sur l’animation même si par moments, elle parait un peu trop dynamique, nerveuse, tout comme certains passages frôlant presque l’hystérie (Robin en tête). Ça ne gène pas vraiment mais c’est à relevé.

je-reve-qu-un-jour-les-forces-de-police-fassent-equipe-avec-batman

« Je rêve qu’un jour les forces de police fassent équipe avec Batman ».

Quant aux batmaniaques, fans inconditionnels de Batman, ils risquent peut être de frôler la crise cardiaque. En effet, l’équipe du film a quelque peu « remanié » les origins story du petit Dick Grayson (avec de grosses lunettes de vue) et Barbara Gordon, bien plus âgée que la version d’origine où c’était une adolescente.  Néanmoins, Batman, il a 78 ans, des tas d’adaptations, de reboot en comics, dessins animés et films ont été fait. Lego Batman se rapproche de ce que l’on retrouve dans les jeux Lego Batman.  On est plus dans de la parodie, plus dans l’hommage à l’univers que dans une suite ou un reboot.  Résultat logique, Lego Batman Le film, c’est une histoire libre/inédite. Ne vous attendez surtout pas à quelque chose de fidèle, vous risquez de tomber de très haut. Puis coté scénario, ça reste simpliste, bien ficelé mais simpliste. Une bonne nouvelle, on ne va pas vous raconter une énième fois les débuts de notre justicier. Plus besoin de le présenter lui et ses ennemis (sauf certains qu’on a très peu vu comme Condiment man).

 

Qui est le roi de la répartie ? BATMAN !

 

Visuellement, La grande aventure Lego avait frappé fort. Quand est-il de ce spin off sur Batman ? Et bien il fait tout aussi bien si ce n’est un chouia mieux que son prédécesseur. Techniquement, on notera une légère évolution. Le travail sur les couleurs, les jeux de lumières, le jonglage entre stop motion et 3D. On quitte le Gotham gothique pour un Gotham qui se rapproche un peu plus du Gotham de Batman V Superman. Les divers lieux sont plutôt bien pensés avec toujours le souci du détail. Que ce soit le travail sur les bâtiments, véhicules, personnages, tout a été créé au millimètre près.

vlcsnap-2017-02-09-18h14m12s413

D’une grande richesse. Mention spéciale pour la Bat-cave juste gigantesque, tout comme le manoir Wayne qui écopera même d’une salle de cinéma. Les musiques, la dynamique du film, les combats voyant pourtant ces personnages être physiquement des Lego, c’est impensable : tout sonne comme un vrai film de Batman. En apparence, ça s’apparente à un film d’animation pour enfant, MAIS, tout comme La grande aventure Lego, le contenu (les dialogues en priorité) est bien plus adulte.  Les gags, ils seront aussi pour les plus petits que pour les plus grands. Pas de jaloux, il y en a vraiment pour tout le monde. Encore un autre bon point. Nos personnages étant des Lego qui interagissent avec des décors et objets en Lego, on s’en servira une fois de plus dans le récit et dans les gags. La fonction « maitre constructeur » fait officiellement son grand retour.

batman-joker

Lego Batman Le film travaillera intelligemment sur la relation ambigüe entre le Joker et Batman, tout comme la solitude de notre héros faisant mine de n’éprouver aucune émotion. Pas si heureux que ça le dark knight. Dans notre film, Batman nous est montré comme un héros cool, ni gentil, ni méchant, imbu de sa personne et terriblement vantard. Il reste solitaire, il reste sombre, il reste bad ass à l’excès,  mais nous piquera une petite crise existentielle. C’est là qu’arrivera à point nommé notre cher et tendre Dick Grayson. Batman dans le rôle de père ?!! Le réalisateur prendra plaisir à se moquer gentiment de la personnalité de notre héros.

« On ne peut être un héros si on ne pense qu’à soi-même ».

Pour Bat-conclure, Lego Batman : le film, plaira bien entendu avant tout aux fans de l’homme chauve souris. Les fans de Lego, les fans de culture pop ne seront pas non plus mis de coté et en auront pour leur argent avec des tonnes de références, des répliques cultes, une stop motion aussi maitrisée et des décors aussi fournis que La grande aventure Lego. Pour ceux qui veulent découvrir Batman d’une autre façon, c’est le film idéal. De l’humour, de l’auto-parodie n’allant jamais dans l’excès, des musiques (et chansons !) sacrément réussies et dignes d’un vrai film de Batman, de l’action spectaculaire, du drame (non, vous ne rêvez pas), Marvel qui en prend pour son grade de manière très subtile, un doublage français en demi teinte (préférez vraiment la vo), une qualité technique inoubliable, pas un chef d’œuvre, quelques longueurs, mais un excellent film d’animation. Et n’oubliez pas, si vous voulez être comme Batman, travaillez vos abdos !

 

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Animation, Comédie, Dc Comics, enfants, Super Héros

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :