Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Fast and furious 8: Chérie : ça vient de crever

16 ans qu’elle existe, 16 ans qu’elle nous fait époustoufle avec ces courses de voitures et cascades spectaculaires, la franchise Fast and Furious est de retour pour une nouvelle trilogie. Au programme : trahisons, hacking, espionnage, gadgets High-Tech, flingues, gros bolides qui en ont sous le capot et sous-marin Russe.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par F.Gary Gray

Genre : Action, Thriller

Film Américain, Samoan, Français, Britannique, Canadien

Durée : 2h15 environ

fast an furious 8 affiche

L’histoire

 

Alors qu’il passait sa lune de miel avec la femme qu’il aime à la Havane, Dom doit tourner le dos à sa famille pour aider Cipher, une dangereuse cyber terroriste l’ayant piégé par un odieux chantage. De Cuba en passant par New York, son équipe, n’a d’autres choix que de stopper l’homme qui a fait d’eux une famille…

 

 

 

Casting

 

Vin Diesel : Dominic Toretto

Michelle Rodriguez : Letty Toretto

Dwayne Johnson : Luke Hobbs

Jason Statham : Deckard Shaw

Charlize theron : Cipher

Ludacris : Tej Parker

Tyrese Gibson : Roman Pierce

Nathalie Emmanuel : Ramsey

 

La suite qui tombe dans le ravin

 

Fast and Furious c’est du pur film divertissant, spectaculaire qui vous fait un show de deux heures. Des belles caisses, des nanas à moitié dévêtues, de la castagne, des courses poursuites, des explosions, de la punchline, du rap et un scénario qui tient sur un carré de papier toilettes double épaisseur. On met son cerveau au vestiaire et on le récupère à la fin du film car Fast and Furious, ce n’est pas du cérébral.

vlcsnap-2017-04-12-17h43m20s502

Fast and Furious 7 se concluait en beauté, tout en nous faisant verser une grosse larmichette en disant adieu à l’un de ses protagonistes. La fin rêvée, même si personne n’aime quitter ses héros préféré, il aurait été parfait de conclure la franchise de cette manière. Seulement quand les tickets de ciné se vendent comme des petits pains, la machine à fric lancée est difficile à s’arrêter. Alors, pour chaque suites, on va tomber en plein dans l’excès, tentant de faire mieux que les films précédents, offrant au public des scènes encore plus spectaculaires.  Malheureusement, toutes les franchises tombent inévitablement dans le piège de la facilité et donc de la fainéantisée malgré un travail colossal sur la mise en scènes, les décors et les effets spéciaux. Parfois, certaines franchises s’en sortent, d’autres fois non.

vlcsnap-2017-04-12-17h00m25s644

Pour Fast and furious, c’est spécial.  Après un épisode 3 qui aurait mérité de ne jamais voir le jour, un épisode 4 qui tentait de rectifier le tir mais foirait encore son coup, c’est un épisode 5 surprenant qui renouvelait, faisait évoluer dans le bon sens la franchise. Les épisodes 6 et 7 suivaient le rythme, offrant autre chose qu’un film de courses illégales de voitures, le tout agrémenté de bimbos et de rap.  Alors que Fast and furious 5 se tournait vers un film de braquage, les épisodes suivant partaient  dans du pur film d’action avec des scènes  irréalistes dignes des films de Schwarzy et Stallone, les personnages étaient suffisamment travaillés, diversifiés et donc attachants pour que ça marche. Pour ce huitième film lançant une toute nouvelle trilogie, c’est la cata. Jamais je n’aurais pensé dire d’un Fast and Furious et même d’un film d’action fun, que l’idée de fuir la salle de ciné en cours de séance m’a trottée dans la tête pendant plusieurs minutes.

vlcsnap-2017-04-12-17h02m50s639

Personnages manquants de profondeur (sauf Dom à la rigueur),  aucune inventivité, ultra-caricatural, pas de prises de risques, abus d’effets de ralentis (trop de ralentis, tuent le ralenti),  surenchère dans les scènes d’action atteignant des sommets (bientôt : batailles et courses en vaisseaux dans Fast and furious 9 !), répliques et thématique réutilisées pour la énième fois, ET, le meilleur pour la fin, la grosse tache de cette suite : ca pue l’égocentrisme et la mégalomanie à plein nez. Un véritable concours insupportable de qui a la plus grosse entre Dwayne Johnson/Statham/Diesel/Ludacris et Tyrese Gibson. On avait déjà eu ça dans les autres films.  La différence c’est que ce n’était pas tout le temps. Dans ce huitième opus, dès qu’un personnage ouvre sa bouche, c’est pour balancer un pique à un autre.  Au début c’est drôle mais très vite,  on commence autant à lever ses yeux au ciel que pendant les scènes d’action pompant soit sur les films Marvel, soit sur la saga Expendables.

 

Une copie bête faussement émouvante

 

Fast and furious est mort, place à une franchise grossièrement prétentieuse oubliant tout ce qui faisait son charme. Prétentieuse au point de nous rendre insensible aux scènes émouvantes, prétentieuse au point de se comporter comme un véritable aigri qui n’aime pas les films d’action parce que ce n’est pas crédible.  La suite de trop ? C’est bien le plus triste dans l’histoire : OUI.

vlcsnap-2017-04-12-17h01m33s627

Heureusement (non il n’y pas Findus, FINDUS !) Charlize Theron, Dwayne Johnson (que je critique mais qui pourtant fait le job) et Jason Statham relèvent la barre du film. Pour les autres, on prend les mêmes et on recommence. Pire, ces personnages qu’on appréciait tant sont presque effacés. Aucune évolution, c’est traits pour traits les mêmes répliques et les mêmes situations que dans les autres films. Mention à Tyrese Gibson roi des scènes et répliques réchauffées. On a autant fait le tour du bonhomme que de la franchise. Le clou du spectacle revient à Vin Diesel qui, depuis Fast and furious 5, était lourdement remonté dans mon estime, ce montrant sous un jour nouveau. Pour Fast and furious 8, l’acteur retourne à ses débuts voir pire.

pourquoi dom a t-il basculé du mauvais coté

Pourquoi dom a t-il basculé du mauvais coté?

En plus de se prendre maintenant pour Terminator, il est puant d’égocentrisme, tout en tentant de se faire passer pour un homme saint et respectueux de son prochain. L’idée de le faire basculer dans le camp des méchants étant pourtant intéressante. Ça aurait marché si ça avait été mieux travaillé, tout comme la réaction de sa famille en apprenant cette terrible trahison. Un homme censé être le cœur d’une famille si soudée basculant vers le coté obscur de la force, on s’attendait à un peu plus de tragédie et de stupéfaction.  Par ailleurs les enjeux du film échouent lamentablement, faute d’intensité dans le jeu des acteurs concernés.

 

Et là, c’est la cale

 

L’absence de Paul Walker se fait ressentir du début jusqu’à la fin du film. Il manque terriblement et ce n’est pas l’arrivée de nouvelles têtes ou le retour d’anciennes qui y changera quelque chose :

vlcsnap-2017-04-12-17h00m54s737

Scott Eastwood que vous aviez pu voir très « furtivement » dans Suicide Squad fait son entrée dans la franchise de Fast and furious. Entrée ratée. Personnage presque anecdotique alors que sa présence est importante. Gâchis pour un acteur si charismatique et talentueux avec une vraie gueule d’acteur.

vlcsnap-2017-04-12-17h02m23s366

Gros fan de Jason Statham qui, en vue de sa scène finale dans l’opus précédent allait forcément revenir, je n’ai pas été déçu. Il fait ce qu’il sait faire le mieux : nous surprendre en le voyant balancer des grosses mandales, et nous faire mourir de rire en balançant des punchlines. Seul point qui m’a gêné, la manière dont il se joint à la team de Toretto et ce qui se passera par la suite.  Un peu trop de facilitée (surtout quand on sait ce qu’il a fait à la fin de l’épisode 6) mais en y réfléchissant un peu plus, ça peut « éventuellement » tenir la route.

vlcsnap-2017-04-12-17h05m17s917

Dans cette suite, c’est Charlize Theron qui officie en tant qu’antagoniste (assistée par Rhodes, interprété par Kristofer Hivju que vous avez vu pour certains dans Games of thrones). Après l’avoir vue voler carrément la réplique à Tom Hardy dans Mad Max Fury road, on ne pouvait pas rêver mieux qu’elle.  Sensuelle, froide, machiavélique, enfin un personnage féminin qui joue les méchants, enfin une actrice à la présence de dingue, enfin un antagoniste crédible. Le meilleur méchant de la saga.

vlcsnap-2017-04-12-17h02m36s708

Dwayne Johnson pourtant très présent à l’écran n’est utile que pour les scènes d’action.  Faisons main basse sur le fait que sous cette peau, ce n’est plus du tout un homme, c’est un surhomme (comme Vin Diesel) à la force herculéenne, soulevant avec le petit doigt n’importe quel être humain, frappant des portes en métal sans saigner de la main, donnant des coups de tatanes à des torpilles de sous-marin, tout en prenant le temps de jouer le coach dans l’équipe de foot de sa petite fille en exécutant  un Haka en début de match pour faire frissonner les adversaires.  L’acteur surjoue, en fait des caisses, ça ne passe plus.

vlcsnap-2017-04-12-17h01m24s568

Kurt Russell est quant à lui de retour, toujours en tenue de Men in black. On a beau sentir que l’acteur s’éclate, on le trouve un peu fade. Il est loin le temps de Snake Plissken.  Les puristes souffrent.

vlcsnap-2017-04-12-17h04m12s541

Très peu de scènes de combats à mains nues, très peu de cascades (sauf les chorégraphies exécutées par Jason Statham), plus d’explosions et plus d’effets spéciaux. J’ai beau avoir été terriblement déçu et dégouté de ce film, j’y ai trouvé de bien belles scènes. Entre autre LA meilleure scène tout épisode confondu : l’émeute de la prison où est enfermé Deckard Shaw et…Luke Hobbs).  La séquence d’invasion de voitures piratées dans les rues de New York est tout aussi charmante. Comme quoi, il y a au moins quelques points positifs qui ressortent de ma critique digne d’un blasé du cinéma d’action!

 

Au final, Fast and furious 8 c’est un pot pourri de TOUT ce que vous avez déjà vu dans les autres films. Les retournements de situations sont prévisibles et les scènes spectaculaires autant foireuses que ce nouveau opus.  Si vous voulez juste voir des bagnoles, des mecs qui se foutent sur la tronche et des explosions, ce film fera l’affaire, si par contre vous pensiez comme moi que cette nouvelle trilogie se renouvèlerait une fois de plus tout en gardant les éléments qui ont fait le succès de la franchise, vous risquez de pleurer de frustration et de colère. Le neuvième épisode fera-t-il pire ?

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Thriller

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :