Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Alien Vs Predator : Premier round

Grâce au succès du crossover Freddy Vs Jason, un an plus tard, après des années de développement, sans cesse reporté, le réalisateur Paul W. Anderson sort au cinéma son AVP : Alien Vs Predator. Les puristes ont-ils vu leur attente récompensée ?

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Paul W.S Anderson

Genre : Science fiction, Fantastique, Horreur, Action

Film Américain

Durée : 1h48 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

Alien Vs Predator affiche

L’histoire

 

3 Octobre 2004, un satellite de la Weyland Industries, multinationale de communications, détecte une source de chaleur souterraine, localisée  sur une ile au large de l’antarctique. Charles Bishop Weyland, riche industriel des Industries Weyland  fait enquêter les employés de son entreprise. Lors des recherches, une pyramide recouverte par la banquise est révélée. Weyland recrute alors un petit groupe constitué d’archéologues, de foreurs, de mercenaires et d’experts linguistiques, guidé par Alexa Woods, une guide de haute montagne. Sur les lieux, l’équipe découvre que la pyramide renferme des vestiges aztèques, Egyptiens, et Cambodgiens. Ce qu’il ne sait pas, c’est que ce petit groupe d’humains va vite se retrouver au milieu d’une guerre entre deux espèces extraterrestres…

 

Casting

 

Sanaan Lathan : Alexa Woods, experte en traitement des déchets et guide de haute montagne

Lance Henriksen : Charles Bishop Weyland, fondateur de Weyland Industries

Colin Salmon : Maxwell Stafford, l’assistant de Weyland

Raoul Bova : Sebastian De Rosa, archéologue d’origine Italienne

Sam Troughton : Thomas Parks

Ewen Bremner : Graeme Miller, expert en chimie organique  (personnage attachant qui prend des photos souvenirs pour ses enfants)

Agathe de La Boulaye : Adèle Rousseau, mercenaire

Tommy Flanagan : Mark Verheiden, mercenaire

Carsten Norgaard : Rusten Quinn, mercenaire

 

Le saviez-vous ?

 

-Arnold Schwarzenegger avait promis que s’il perdait les élections pour la poste de gouverneur, il accepterait de faire une apparition dans Alien Vs Predator en reprenant son rôle de Dutch. Vous connaissez la triste suite. On retente sa chance pour The Predator prévu en 2018 ?

-James Cameron, contre le projet, pensant qu’un crossover entre Alien et Predator tuerait les deux franchises au même titre que Frankenstein rencontre le loup-garou, reviendra  finalement sur ces paroles, ayant apprécié le film à sa sortie.

-Paul W Anderson renie quelque peu son film. La Fox ne l’ayant pas laissé faire ce qu’il voulait (le réal voulait 5 Predators dans l’histoire et finalement, il n’y aura que 3). Ajoutez à cela un AVP écopant d’un un Pg 13.

 

Deux monstres cultes du cinéma, s’affrontent pour la première fois

 

Au départ, Alien Vs Predator, c’était des comics publiés dès 1989, ensuite, une référence glissée à la fin de Predator 2, puis, des jeux vidéo (un beat them all sorti en 1994 dans les jeux d’arcade, un FPS Alien Versus Predator où vous aviez la possibilité de jouer soit un marine/Alien ou Predator sorti la même année sur Jaguar).

 

C’est en 2002 que Paul W.Anderson coécrira  le scenario du film. A ces cotés, Dan O’bannon, Ronald Shusset (les créateurs et scénaristes d’Alien) et Jim et John Thomas (les créateurs et Scénaristes de Predator). A la création des effets spéciaux, on retrouve John Bruno un des collaborateurs de James Cameron qui a travaillé sur Abyss, Terminator 2, Avatar, True Lies ou encore Titanic.

vlcsnap-2017-04-25-16h44m50s934

Vous commencez les Alien et Predator ? Vous vous trouvez un peu perdus dans tous ces films ? Chronologiquement, voici dans quel ordre commencer : Predator 1 puis 2, Alien Vs Predator, Alien Vs Predator Requiem, Predators, Prometheus, Alien Covenant, et pour finir, la saga des Aliens.  De nombreuses heures devant la télé sont à prévoir. Sortez un peu de chez vous quand même !

 

L’ennemi de mon ennemi est mon ami…

 

Tout comme un autre film Vs sorti un an plus tôt, Freddy Vs Jason, l’univers d’Alien et l’univers de Predator se joignent le temps d’un film. Le spectateur retrouve tout ce qui faisait le charme de ces deux films regroupés en un seul long métrage.

alien vs predator oeufs

« Tu peux nous redire comment s’appelle l’endroit où on est? La chambre des sacrifices ».

Pour l’univers Alien : des œufs d’Alien, du facehuggers, du chestbursters, des Aliens taille adulte et bien entendu, quand il y a des œufs d’Alien, c’est qu’il y a forcément une reine dans toute cette histoire.  Reine en rogne. Tu m étonnes qu’elle était en colère. Enchainée avec un ventre gigantesque la faisant pondre des œufs toutes les secondes, y a de quoi avoir la haine. Par ailleurs, notre reine, est conçue en animatronique. Animatronique que vous avez pu voir dans Alien le retour puisqu’Anderson a eu la permission de James Cameron pour la réutiliser.

alien vs predator predators

Pour le Predator, plutôt LES Predators arborant chacun un look différent, pareil que pour Alien. Tout ce que vous aviez aimé dans les Predator 1 et 2, fait son retour. Leur arsenal: le canon plasma sur l’épaule, les griffes rétractables aux poignets, le disque coupant laissant place à une sorte de shuriken, le lance-filet, le mode furtif d’invisibilité, la lance à doubles pointes rétractables en acier, et leur code d’honneur (ne pas tuer des gens n’étant pas armés, malades ou les femmes enceintes, et reconnaitre la valeur d’un adversaire si ce dernier a été un bon combattant en lui offrant un petit cadeau souvenir). Juste une seule chose dérange : le thème musical tribal propre à l’identité de la grosse bêbête est aux abonnés absents.

Alors oui, en plus de l’absence de suspense, l’un des gros points noirs pullulant sur ce crossover c’est bien entendu ce vilain PG-13 frustrant au possible les aficionados.  C’est plutôt du coté humain que ce n’est pas trop sanglant. Heureusement, on se rattrape lors des affrontements Aliens et Predator. Pour les humains donc, pas de sang coulant à flot, pas de démembrements, juste une petite giclée de sang dans la neige, et des chestbursters sortant  de leurs petits bidons. Pour les autres types de morts, ça sera hors champ. Oui, ça fait mal, je sais. Les fans d’Aliens se sentiront trahis.

Alien vs Predatorpredator baywatch

Baywatch façon Alien vs Predator?

D’une part parce que dans notre histoire se situant en 2004, les humains ont donc déjà été en contact avec les Aliens (grosse incohérence avec la saga), que la période de gestation de l’Alien dans l’hôte a été réduite (bien qu’on ne sache pas combien de temps se sont écoulés entre la fécondation et l’éclosion des noeunoeufs), d’autre part parce que les Aliens ne suscitent plus la peur chez le spectateur, en plus de se faire R I D I C U L I S E R par les Predators, bien plus malins et bien plus mis en avant dans ce film que leurs Némésis. Trois bons points qu’il ne faut pourtant pas négliger :

  • le retour de Lance Henriksen interprétant ici le personnage de Weyland. Je rappelle pour certains que dans Alien 1 et 3, Bishop est un androïde. On suppose donc que Weyland-Yutani (fusion de l’entreprise Britannique Weyland industries et du fabricant Japonais Yutani) a modelée le visage de l’androïde d’après le visage de Weyland.
  • Les fx des Aliens permettant avec la technologie d’aujourd’hui, d’avoir plus de possibilités pour les faire se déplacer. C’est plus fluide, moins rigide (en même temps, c’était de l’animatronique) bien que les bestioles sautillent un peu trop. Mention à la reine se prenant pour le T-Rex de Jurassic Park.
  • La découverte des lieux avant d’arriver dans le lieu principal de l’intrigue. On passe par une station baleinière abandonnée depuis 1904, puis descendons dans un long tunnel glacé, pour atterrir dans une pyramide remplie de pièces et de pièges.

 

Quelques reproches à faire sur AVP: l’excès d’effets de ralentis durant les scènes d’action, les musiques bien que dans l’ensemble, ça reste correct, le scénario on ne peut plus simpliste et classique, les Aliens numérisés, et l’évolution du personnage d’Alexa, sorte de croisement Lara Croft/Ripley,  pourtant très appréciable en début de film. Ca c’était avant qu’elle sorte des âneries et prenne un peu trop d’assurance vers la fin de notre histoire. Par ailleurs, certains fans de Predator n’auront pas apprécié le look qu’arborent nos trois guerriers. Pour certains, ça passera comme une lettre à la poste, pour les autres, ça sera la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il fallait bien diversifier, savoir qui est qui.

alien_amis

Le film reste supérieur à sa suite, contrairement à ce que disent les deux frères Strause qui, pour Alien Vs Predator Requiem, n’ont pas dû payer leur facture d’électricité. Le plus frustrant dans l’histoire c’est qu’Alien Vs predator Requiem est pourri mais gore, contrairement à Alien Vs Predator qui est fun, « éclairé », mais pas gore. Allez comprendre.

 

Au final, Alien Vs Predator est une série B fun et sympathique, un bon petit film de science fiction/action avec des séquences de bastons style catch, des surprises délirantes, d’excellents effets spéciaux et, pour la première fois dans un film de ce genre : des personnages principaux attachants qu’on n’a vraiment pas envie de voir périr des mains des Predators ou des Aliens. Rajoutez à ça une bande originale dans le ton du film, des références et autres clins d’œil des deux univers et on peut dire qu’avec AVP, on passe un agréable moment.  On appréciera que la mythologie des Predators, explorée dans Predator 2, soit étoffée dans AVP, tout en expliquant logiquement la naissance de la gueguerre entre les deux espèces. Un crossover à voir comme une sorte de cadeau pour geeks, plutôt que pour les puristes des deux univers. Même si les deux AVP sont connectés, il y a de l’incohérence et donc, on ne peut pas vraiment parler de VRAIE connexion entre les univers d’Alien et Predator.

 

 

 

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Fantastique, Horreur, Science Fiction

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :